AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791033906469
Éditeur : Harper Collins (12/02/2020)

Note moyenne : 3.04/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Londres, 1911. La famille Barnabas, à la tête d’une prestigieuse maison d’édition, subit un premier coup du sort lorsque l’un des neveux du fondateur, Tom Barnabas, s’évapore en pleine rue, sans laisser de trace. Vingt ans plus tard, c’est un autre neveu, Paul Brande, qui disparaît dans des circonstances tout aussi mystérieuses. Son corps est retrouvé peu de temps après dans la salle des archives de la maison. Les regards se tournent alors vers les cousins des victi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
barjabulette
  31 mars 2020
Livre reçu dans le cadre de "masse critique Babélio", je profite de cette critique pour remercier tant babélio que la maison d'édition pour cet envoi.
Il s'agit d'un livre de la série "Albert Campion". Albert Campion est détective privé.
Dans ce roman, il est chargé d'enquêter sur une histoire de meurtre dans une maison d'édition. Dans la foulée de cette enquête, il résoudra une histoire plus ancienne de disparition.
Je ne connaissais ni l'auteur ni, forcément, le détective privé. Je m'étais peu renseignée sur ce roman car j'avais envie de me laisser surprendre.
On comprend assez vite que l'humour est anglais, et ça j'ai apprécié. Cela donne un ton très particulier au roman.
Il semble être "décortiqué" dans les moindres détails.
Sans avoir aucun renseignement, j'ai eu, assez vite, la sensation que j'allais croiser Miss Marple.
Pourquoi seulement 3 étoiles à cette histoire ? Ce qui m'a manqué, d'abord, c'est une sorte de liste des protagonistes car, au départ, on parle de la famille Barnabas sauf que dans l'histoire, John ou Mike, par exemple, ne portent pas ce nom de famille. Et, du coup, j'ai eu besoin de temps pour me plonger dans le livre car je ne comprenais pas de qui on parlait.
Ensuite, je ne qualifierai pas ce roman de roman policier car l'intrigue est assez facile à deviner et, parfois, il faut accepter qu'elle soit "tirée par les cheveux".
Ceci dit, j'ai passé un bon moment avec ce livre mais, clairement, il ne faut pas s'attendre à un suspens version Giacometti et Ravenne.
C'est une histoire assez lente, avec beaucoup d'humour et pour laquelle il faut pouvoir accepter une part de bizarrerie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Nadge
  13 avril 2020
On suit les aventures du gentleman Campion, détective privé, qui va enquêter sur un meurtre, dans le cercle familial d'un de ses amis.
Je suis partagée sur ce roman, dont je ne connaissais pas l'auteur (que l'on compare pourtant à la Reine des polars Agatha Christie).
L'auteur décrit les habitudes de vies de la haute société anglaise dans les années 30.
C'est très bien fait, on entre pleinement dans cette période, tant sur les comportements (relation homme/femme), que sur les lieux.
Il y a également la description du procès, très détaillée, avec la salle, les jurys, la composition de la Cour. On comprend à ce moment là l'origine du titre du roman. C'est au final la plus grande partie du roman : le procès, en détail, avec les ressentis de chaque personnage. On voit donc que certains se délectent du malheur des autres, certains veulent en profiter pour avoir leur heure de gloire... un portrait parfois acide de la société.
J'aime bien ces descriptions, mais certaines étaient un peu trop longues, ça alourdi un peu la lecture, et il y a un peu ce sentiment de manque d'action.
Le ton aussi, so british est assez agréable.
Les personnages sont nombreux, j'admets avoir été un peu perdue au début. Mais au fil des pages, on s'habitue aux liens de parentés, aux relations entre eux. Chaque personnage a son caractère, son passé. J'aime beaucoup Ritchie, personnage à part, mais tellement humain contrairement aux autres membres de sa famille.
Campion est d'ailleurs l'ami d'un des membres comme dit plus haut, ce qui ne va pas faciliter son implication et son recul dans cette enquête.
Deux "enquêtes" en une, avec une 1ère disparition d'un Barnabas. On aborde ce fait dès le début du roman, puis on en reparle vers la fin. Cela créé une sorte d'attente, et créé un suspense bien agréable (mais quel lien?...).
Dans les dernières pages, tout s'accélère, et le suspense monte, on a juste envie de connaitre le dénouement. Quelques rebondissements, quelques petits indices et des fausses pistes permettent de ne pas découvrir "le coupable" de suite.
Ce roman est aussi une belle déclaration d'amour à la ville de Londres, dont j'ai particulièrement aimé les descriptions. Par moment, je me voyais marcher dans les rues anglaises avec mon ombrelle.
Deux petits bémols : la taille des chapitres : bien trop longs à mon goût, avec des descriptions parfois trop détaillées et poussées, et certains éléments de relation entre les personnages, Campion et Lugg notamment (mais comme il s'agit d'une série, ce point doit être développé a=dans les autres opus).
Donc voilà un avis mitigé, mais un univers intéressant, à voir avec un 2ème roman pour approfondir le style et se faire un avis plus tranché. Merci @Harpercollins pour ce roman.
Lien : https://sawisa.wixsite.com/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
globicheuse19
  10 avril 2020
Merci à Babelio et aux Editions Harper Collins pour l'envoi de ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique.
Je ne connaissais pas cet auteure mais on nous la présente comme "l'autre reine du crime", la barre est haute, je m'attends donc à rencontrer Hercule Poirot et je m'en réjouis d'avance. Et bien ça a fait Pchit. J'ai eu beaucoup de mal à m'intéresser à l'intrigue, c'est long, long. Si je n'avais pas eu cette critique à rédiger, j'aurais abandonné la lecture. Les 30 dernières pages ont été lues d'un trait, je voulais savoir la fin. A mon avis, elles ont été écrites aussi rapidement, rien dans la conclusion de l'histoire n'était présent dans le cours du livre, aucun indice qui aurait pu nous faire dire, ah, c'est donc ça! Non, Campion sort la solution de son chapeau et voilà !
Cerise sur le gâteau, si les fautes d'orthographe vous hérissent, je vous offre celle ci (page 273) : " Et c'est aussi mon hypothèse que, pour vous convaincre que c'était de sa femme que parlait Mr Brande, vous avez inventé la deuxième partie de la conversation"
Bref, passez votre chemin, il y a tant d'autres livres qui nous attendent !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Guillaume72
  10 mai 2020
C'est le second roman de cette auteure que je découvre. Celui ci m'a paru nettement meilleur que le premier. Certes, ce n'est pas un Agatha Christie et assez loin d'atteindre le niveau de cette auteure pourtant l'intrigue est plutôt bien construite. La fin peut paraître un peu embrouillée, mais cette manière de nous dire qui a tué sans vraiment le dire (tout au moins pour le second meurtre se fait avec élégance). Encore des invraisemblances comme le rôle que joue ce cirque en fin de roman et comment notre Campion a pu trouver ce dernier.
Commenter  J’apprécie          80
leslecturesdemoe
  21 octobre 2020
#LAUTREREINEDUCRIME
▫️
Et non, nous ne parlerons pas d'Agatha Christie aujourd'hui, mais bien de sa rivale : Margery Allingham ! J'ai deux livres de cette auteure dans ma bibliothèque et je l'ai découverte avec « Des fleurs pour la couronne ».
▫️
Niveau synopsis, ça m'a fait penser au film « A couteaux tirés » que j'ai adoré !
Londres, années 30. La famille Barnabas possède une prestigieuse maison d'édition. Tous les membres de la famille y travaillent, c'est un droit mais également un devoir. Cependant, le malheur semble s'abattre sur eux quand un neveu disparaît, et que son corps est retrouvé dans la salle des archives. le tout, 20 ans après la disparition d'un autre membre de la famille ! Les cousins, à qui profiteraient la mort de la victime, sont immédiatement montrés du doigt. Une seule personne pour résoudre ce mystère : le célèbre détective Albert Campion !
▫️
Voilà un roman policier que j'ai pris plaisir à découvrir, même si j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire : beaucoup d'informations d'un coup, écriture très compacte (ce n'est pas aéré, ce qui était un peu lourd parfois). Cependant, j'ai aimé la manière d'Albert Campion d'aller fouiner un peu partout, de mettre en doute la parole des uns et des autres, on le suit avec plaisir dans son enquête et on est ravis de le voir poser les bonnes questions, dans le but de faire surgir la vérité, au moment le plus inattendu! Bref, une enquête intéressante ! :)
▫️
Mon seul regret étant le fait d'en savoir si peu sur cet enquêteur qui n'a pas été introduit. Il est juste là. On n'a ni contexte, ni passif, ce qui s'explique par le fait que la série comporte 7 tomes, et que seulement 2 tomes ont été traduits. Dommage, car il aurait été intéressant d'en savoir un peu plus sur lui 😊.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
NadgeNadge   13 avril 2020
Londres est un drôle d'endroit. [...] Londres ça fascine comme une fille qu'on arrive jamais à connaître vraiment.
Commenter  J’apprécie          30
savannahmouriersavannahmourier   26 avril 2020
Les gens ne parlent pas, de nos jours. La passion les effraye. Ils se mettent à lutter contre elle, comme si c'était quelque chose d'indécent. Ce que c'est, bien entendu. Comme beaucoup d'autres choses.
Commenter  J’apprécie          10
NadgeNadge   13 avril 2020
L'accusation parait toujours convaincante tant qu'on n'a pas entendu la défense.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Margery Allingham (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Margery Allingham
Livre de bord N°78 .Livre de bord sur Liberty TVUne émission présentée par Nicky & Brice DepasseChroniqueur : Bernard DelcordEntretien : Corinne HoexDestinations : le rattachement de Didier van Cauwelaert (Albin Michel), Les dessous de la littérature : pastiches cochons de Christine Brusson (Editions des équateurs), le Dictionnaire des mots du sexe d'Agnès Pierron (Balland), Dix recettes pour recevoir un pompier sans son extincteur et Dix recettes pour recevoir une hôtesse de l'air de Sophie et Marie-Pierre Morel (Marabout), A quoi ça sert un livre ? de Chloé Legay (Alice jeunesse), Thomas le magicien de Sébastien Perez (Seuil jeunesse), Barabara de Pierre Ryckmans (Luc Pire/Espace Nord), Nouvelles belges à l'usage de tous (Luc Pire/Espace Nord), Décidément, je t'assassine de Corinne Hoex (Impressions nouvelles), La maison des morts étranges et autres aventures d?Albert Campion de Margery Allingham (Omnibus), En Verve : Talleyrand et Che Guevara (Horay), La dernière heure du dernier jour de Jordi Soler (10:18), Paradis sur mesure de Bernard Werber (Livre de poche), Melnitz de Charles Lewinsky (Livre de poche), Arthurs, va te coucher ! de Barroux (Seuil jeunesse), La jeune mariée de Singer, Je vous aime avec excès, folie, transport et désespoir de Madame de Lespinasse et Lettres familières d'Italie du Chevalier De Brosses (André Versaille éditeur) et Les châteaux de la Loire par Alain Vigneron et Irène Frain (Ouest France).
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2013 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre