AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809711895
Éditeur : Editions Philippe Picquier (16/09/2016)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 5 notes)
Résumé :
"Douze moines zen de la branche Soto ont passé trois années de retraite dans le grand temple-mère Eiheiji. Cet ouvrage est issu de cette expérience, fondée sur la lecture des textes des maîtres chinois et japonais et sur de longues heures de méditation. Il expose les façons d'embellir la vie en apprenant à identifier la beauté au-delà des apparences et de mener une existence harmonieuse."
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Osmanthe
  16 octobre 2019
Une douzaine de moines du centre d'études zen de Tôkyô ont formé le groupe Shôjin-Project pour publier ce petit livre en 2014 au Japon. Son but est de nous faire appréhender la notion de beauté intérieure prônée par le zen. Ils définissent ainsi cette beauté zen : "Ce pourrait être l'attention portée à l'autre, la lumière née d'un regard sans ombre porté sur l'autre. La beauté zen est une beauté sans forme concrète, qui se révèle dans des paroles et des actes nés d'un esprit bienveillant. Une beauté tellement supérieure à l'artifice ! Une "belle personne" est quelqu'un d'une grande richesse d'âme. Notre livre existe pour faire prendre conscience de l'importance, pour le zen, de l'intention véritable et de la gravité de la simplicité." Le pari paraît ambitieux dans ce petit livre, à peine 90 pages en version poche parsemé de nombreuses pages blanches, mais il est finalement au moins partiellement gagné.
La forme compte beaucoup évidemment pour convaincre. Quatre parties, regroupant chacune sur une page des sortes de sentences traduites de kanjis. La signification de l'idée sous-jacente de ces sentences est développée ensuite et tient systématiquement sur une page. Elle est résumée d'une phrase en gras sous la maxime en question.
Il faut bien reconnaître que le décryptage de la sentence est indispensable, elle ne va pas de soi. Le résumé est heureusement plutôt explicite, et serait même parfois suffisant. En effet, le développement n'éclaire pas toujours davantage le propos. Soit parce que le résumé était limpide, soit en raison du carcan imposé par le format d'une page, qui oblige à une trop grande concision lorsque la question est complexe. Mais ce format se révèle également un atout pour donner au propos une grande force de conviction.

Autre point fort, comme ils le revendiquent d'ailleurs, nos moines zen n'emploient pas de termes ésotériques, le propos s'entend plutôt aisément. Cette simplicité est bienvenue car complètement en cohérence avec l'esprit zen et le fond des enseignements qui nous sont délivrés.
Cependant, sans doute en raison de l'encombrement éditorial depuis tant d'années sur le juteux segment du "bien-être", qui s'est emparé du zen pour en faire une mode dénaturée, l'impact de ce livre m'a semblé clairement amoindri. La concision, qui à mon sens serait plutôt une force, oblige aussi à procéder à des raccourcis dans des formules déjà bien connues de tous, et n'est pas propice à un propos novateur et approfondi. J'ai eu nettement une impression de déjà lu, déjà entendu, de facilité.
Heureusement, cette facilité, ce sera aussi celle de garder ce petit livre sur table de chevet, tellement il apparaît pratique d'ouvrir chaque jour une page, pourquoi pas en l'associant à une séance de méditation et à un bon thé vert japonais !
Ah...un dernier point qui sera moins zen...j'adore les éditions Philippe Picquier, mais cette édition de poche de 2019 comporte au moins 4-5 fautes, de français ou d'impression...alors que la première traduction Picquier grand format date de 2016. Moi qui pensais que les sorties poches devaient être l'occasion de rectifier des erreurs...Rien de complètement rédhibitoire (ma fidélité à cette belle maison n'en sera pas affectée), mais vu le peu de pages du livre, ce fait m'a semblé suffisamment visible pour devoir être signalé à des fins constructives !
Enfin, c'était l'avant-dernier, le dernier étant pour m'étonner de mentionner sur ce site babelio que nous chérissons tous ici le seul nom de Brigitte Allioux en bien gras, comme si elle était l'auteure. Pour être précis, elle a l'immense mérite d'avoir procédé à la traduction, mais l'auteur est ce collectif de douze moines zen japonais, qui d'ailleurs, cela apparaît dans la riche et exhaustive bibliographie de la fin, a largement puisé ses sources aux origines, souvent indiennes et chinoises, du zen.
Voilà cette fois, c'est fini !!! Bonne lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
anlixelle
  18 septembre 2017
Notre vie quotidienne moderne est pour certains un doucereux entrelacs de difficultés privées et publiques.
Le groupe  de recherche "Shôjin-project" issu de jeunes moines japonais l'a bien compris, car il a eu pour objectif de faire vivre dans la vie quotidienne du plus grand nombre leurs enseignements du bouddhisme zen tokyoite.
Puisque le bouddhisme est une école de vie, ce délicat recueil édité par les excellentes éditions Philippe Picquier nous donne ainsi à savourer plus d'une soixantaine d'adages zen explicités, commentés, poétisés délicatement  avec les idéogrammes correspondants en prime.
Quelques photos agrémentent l'ouvrage mais c'est surtout la profondeur et l'intelligence des textes qui m'a séduite.
Impermanence, largeur de vue, intention véritable, gratitude, tout l'arsenal du Zazen y est contenu.
Tout cela a évidemment une forte résonance chrétienne,  mais la beauté pure qu'offre le zen est aussi inhérente à de nombreuses autres religions lorsqu'elles sont pratiquées dans la modération.
Ces courts textes permettent à tout un chacun de se dégager des mailles de nos positions sociales, des dangers du Moi, des jugements de valeur liés à nos intérêts personnels...etc...
Ce livre dit que l'important n'est pas l'aboutissement, que seuls le cheminement et la pratique comptent.
Pour que les préjugés qui nous enserrent comme des liens invisibles cessent de réduire nos champs de conscience.
Tout un programme de douceurs à commencer d'abord sur sa propre personne.
Lien : http://justelire.fr/au-solei..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Fromtheavenue
  20 mars 2017
Il est des livres qui s'offrent tellement on a envie de les faire connaître, de les partager.
Une beauté zen est une invitation à se recentrer, s'interroger sur soi-même, à s'émerveiller.
D'une infinie sagesse et un grand apaisement, ce livre peut s'ouvrir à n'importe quel page (même si celui-ci est construit de manière thématique et évolutif) et se savoure à chaque page.
Certains enseignements feront échos ou non chez chacun d'entre nous, à des moments propices de notre chemin de vie. Ils sont de véritables cadeaux que l'on mérite de se faire.
Lien : http://fromtheavenue.blogspo..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
OsmantheOsmanthe   16 octobre 2019
"Jette, jette !"

Le disciple : "Maître ! J'ai compris la vérité ultime du zen : "Ne possède rien ! Je l'ai compris au plus profond de mon être."
Le maître : "Jette !"
Le disciple : "Mais...mais...maître...l'être humain ne possède rien à l'origine. Que puis-je jeter de plus ?"
Le maître : "Tu ne peux rien jeter ? Si c'est le cas, alors cette pensée même qui dit que tu n'as rien, prends-la à bras le corps et va au diable !"
Ce disciple avait sans nul doute l'idée de se faire complimenter par le maître qui, l'ayant deviné, lui ordonna de jeter aux orties son esprit rempli d'amour-propre. Il lui ordonnait de jeter son esprit, mais rien n'est plus difficile cependant.
On tire ses propres succès comme un poids derrière soi, et nous vivons dans le sillage qu'ils ont laissé dans notre vie. La réussite n'est pas une mauvaise chose en soi, mais il peut devenir difficile d'en sortir pour continuer à avancer. Lorsque les compliments et succès nous enorgueillissent, alors lançons le cri : "Jette ! Jette !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
fanfanouche24fanfanouche24   10 octobre 2016
Tout dans le monde est toujours affaire de rencontres.
A l'école, au travail, avec les voisins, nous ne pouvons vivre sans relations humaines qui cependant sont sources de souffrances. (...)
Il est un fait certain que la souffrance peut être au coeur de la rencontre mais il est certain aussi que la rencontre est intrinsèquement salvatrice. Elle est porteuse de rédemption. Elle est productrice d'actes. Tout commence par elle. (p. 33)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
OsmantheOsmanthe   13 octobre 2019
"Revenir chez soi et trouver le repos"

"Revenir chez soi et trouver le repos" nous enseigne la nécessité d'avoir un endroit au plus près de nous-mêmes où pouvoir apaiser notre esprit. Un lieu de silence, loin de notre être social.
Il s'agit de ne pas se mesurer à l'autre, de ne pas se comparer, d'envier sa beauté, ses revenus, son style, cela ne ferait qu'augmenter notre égarement.
Si nous sommes capables de revenir à notre moi originel, dépouillé de tout élément artificiel, alors notre esprit sera, comme notre quotidien, en paix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
fanfanouche24fanfanouche24   01 août 2019
"Va-t'en boire un thé ! "

C'est une simple invitation mais qui montre bienveillance et enthousiasme pour l'invité. (...)
Boire le thé signifie donc de ne pas penser en termes de pertes et profits, et montre le chemin vers l'acceptation bienveillante de l'autre, qu'il s'agisse ou non d'une première rencontre, d'un ami ou d'une personne qui nous est antipathique.
S'asseoir un instant et boire un thé. (p. 34)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
OsmantheOsmanthe   06 octobre 2019
« Tout résultat advient naturellement »

Le bouddhisme enseigne que l’important n’est pas l’aboutissement, que seuls le cheminement et la pratique comptent.
C’est pourquoi on dit que les résultats arrivent tout naturellement. L’important n’est pas de se soucier de ce qui va advenir, l’important est de faire maintenant de son mieux. Ensuite, et seulement ensuite, on pourra « attendre sa chance en dormant. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : asieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1210 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre