AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Noomi B. Grüsig (Traducteur)
EAN : 9782366245424
150 pages
Cambourakis (06/01/2021)
4.24/5   38 notes
Résumé :
Autrice de "Peau", recueil d'essais devenu culte, Dorothy Allison a grandi dans le sud des Etats-Unis, dans un contexte de misère sociale et de violences familiales et sexuelles. Dans "Deux ou trois choses dont je suis sûre", elle raconte les femmes de sa famille - mère, soeurs, cousines, filles et tantes -, rendant hommage à leur force, leur humour, leur beauté et surtout leur détermination obstinée face au quotidien qui les accable.
Illustré de photographie... >Voir plus
Que lire après Deux ou trois choses dont je suis sûreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Après le formidable recueil intitulé "Peau", entre l'essai et l'autobiographie, Dorothy Allison bascule dans l'autobiographie plus franche, avec un court texte ponctué de photographies familiales écrit en 1995. C'est comme toujours très honnête. Elle n'a jamais peur d'être crue. Ses récits sont toujours touchants d'humanité et de véracité. Dorothy Allison, autrice américaine lesbienne, raconte son enfance dans les classes populaires blanches de Caroline du Sud, notamment la violence intrafamiliale et le viol de son beau-père qu'elle aborde avec un recul extraordinaire. Elle décrit les femmes qui l'ont entourée, ces femmes qui faisaient ce qu'elles pouvaient pour survivre. Elle a été la première femme de sa famille à faire des études à l'université.
Elle est aussi l'autrice que je connais qui parle le mieux de sexualité, avec toujours une grande humanité et sans détour. Elle montre que cette dimension de sa vie a eu beaucoup d'importance pour elle et qu'elle a joué dans sa construction identitaire.
J'ai adoré le mélange de rudesse et de tendresse propres à cette autrice qui montre par ses récits personnels que l'intime est politique.
Commenter  J’apprécie          30
J'avais été très touchée par le premier Dorothy Allison que j'ai lu : L'histoire de Bone (1992). Un roman largement autobiographique et empli de la violence de son enfance. Ici, on reste dans la continuité puisque la publication initiale de "Two or Three Things I Know for Sure" date de 1995 (et 2021 pour la France... on remercie les éditions Cambourakis !).

C'est très court, mais dense, et on retrouve les mêmes personnages - surtout la mère et la tante de Dorothy (cette dernière ayant prononcé la phrase-titre). L'emphase est sur les femmes : leurs parcours, désillusions, dans une Caroline du Sud où les opportunités se limitaient souvent à être mère au foyer et à enchaîner les grossesses. On va aussi plus loin, avec des moments de vie où Dorothy est adolescente puis adulte, découvre sa sexualité, et fait son coming-out. Elle cherche à exorciser ses souvenirs d'abus sexuel, à ne pas les ramener avec elle dans son lit (partagé).

C'est un très bel essai, où rien n'est jamais sûr et où il faut toujours lutter : contre ses démons personnels, ceux des autres, mais aussi pour garder les souvenirs d'une famille où beaucoup de choses ont été oubliées.

Nb: une superbe note de traduction en avant-propos, qui explique les choix faits concernant la traduction au féminin, masculin ou neutre.
Commenter  J’apprécie          10
Dans ce récit fragmenté, analysé et commenté de son passé familial, individuel et intime, Dorothy Allison explique et éclaire ce que traversent et surmontent les femmes de sa famille, de son milieu aussi. Les viols, les violences, l'orgueil, le courage, la rage, la fatigue... la résignation parfois. Dorothy Allison a peut-être échappé au destin inévitable de ces femmes parce qu'elle était lesbienne. Elle s'est aussi échappée grâce à l'écriture. Ce qu'elle en dit est beau, sale, sans faux-semblant, mais plein d'amour et de respect.
Commenter  J’apprécie          20
Dorothy Allison nous offre ici une lecture particulièrement émouvante, grâce à un recueil d'histoires montrant les nombreuses difficultés à surmonter lorsque l'on est une activiste féministe queer.
Deux ou trois choses dont je suis sûre est une plongée intime dans la vie de l'autrice, des femmes qui l'ont marquée et des hommes qui l'ont blessée.
C'est une lecture qui fait prendre de la hauteur et nous force à nous accorder un moment pour réfléchir une fois la dernière page tournée.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Je sais. J'étais censée rétrécir et mourir. Je sais. Je suis censée être profondément brisée, incapable d'amour, de confiance, de passion.
Mais ce n'est pas le cas, et si c'est ainsi, c'est en partie grâce à la nature des histoires que je me suis racontées pour survivre.
Commenter  J’apprécie          50
Laissez-moi vous raconter une histoire", avais-je l'habitude de chuchoter à mes sœurs, cachée avec elle derrière les collines de terre rouge plantées de haricots et de rangées de fraises qui se suivaient les unes après les autres. Mes sœurs avaient le visage fin et anguleux, avec les pommettes saillantes et le regard tourmenté, comme le visage de maman, celui de ma tante Dot, le mien. Des culs-terreux, voilà ce qu'on est et ce qu'on a toujours été. On nous appelle les rangs inférieurs, les éternelles mal lavées, la classe ouvrière, les pauvres, le prolétariat, la racaille, les petites frappes et la vermine. Je peux en faire une histoire de tout ça, de nous. Une histoire belle ou triste, drôle ou terrifiante. La maquiller de mythe, d'aura et d'amour.
Commenter  J’apprécie          10
Prends-moi comme une tortue dont la carapace doit être percée, dont le coeur est glacé, qui a besoin de ta chaleur. Aime-moi comme une guerrière, transpire jusqu’au lobe de tes oreilles, tout ton espoir entre tes dents. Aime-moi de façon à ce que je sache que je suis au moins aussi importante que tout ce que tu as jamais voulu.
Je suis la femme qui s’est perdue mais qui est maintenant retrouvée, la lesbienne, affranchie de la loi de l’Église et de l’homme, celle qui n’a le choix qu’entre s’aimer ou mourir. Si tu n’es pas aussi forte que je le suis, qu’est-ce qu’on construira ensemble ? Je ne suis que muscle et désir meurtri, et j’ai besoin de savoir à quel point on peut être fortes toutes les deux. (p. 66)
Commenter  J’apprécie          10
Deux où trois choses que je sais, Deux où trois choses dont je suis sûre et l'une d'entre elles est que pour continuer à vivre, je dois raconter des histoires, que les histoires sont le seul moyen fiable que je connaisse pour toucher le cœur et changer le monde.
Commenter  J’apprécie          40
Deux ou trois choses dont je suis sûre p42 :

"Derrière l'histoire que je raconte se trouve celle que je tais.
Derrière l'histoire que vous écoutez se trouve celle que j'aimerais pouvoir vous faire entendre.
Derrière mon col soigneusement boutonné se trouve ma nudité, la lutte pour trouver des vêtements propres, de la nourriture, du sens et de l'argent.
Derrière le sexe se trouve la rage, derrière la colère se trouve l'amour, derrière cet instant se trouve le silence, des années de silence ."
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Dorothy Allison (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dorothy Allison
La Vie d'une femme (Cavedweller, 2004), un film américain réalisé par Lisa Cholodenko avec Kyra Sedgwick. Trailer.
autres livres classés : féminismeVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (129) Voir plus



Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
559 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..