AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782302047686
216 pages
Éditeur : Soleil (23/09/2015)
4.06/5   9 notes
Résumé :
Un monument de la littérature italienne, illustré entre légèreté et noirceur par Jérémie Almanza.

Cette très belle édition inédite traduite par Nathalie Castagné propose une immersion dans un imaginaire où la dualité est mise à l’honneur par l’illustrateur, Jérémie Almanza : personnages cartoonesques et véritables monstres, décors enchanteurs et environnements délétères… Son souhait, faire se côtoyer légèreté et noirceur.

Au coeur de l’... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
prune42
  28 décembre 2015
Avant tout je remercie Babelio à travers l'opération Masse Critique et la collection Métamorphose pour m'avoir envoyé gracieusement cette superbe réédition de PInocchio.
Un jour, Maître Cerise trouve un étrange morceau de bois qui parle. Effrayé, il le donne à Geppetto qui va le sculpter en pantin et lui donner vie. Il l'appelle Pinocchio. Celui-ci très vite désobéit à son maître et alors qu'il devait aller à l'école, Pinocchio va voir le théâtre de marionnettes. Commence alors pour lui une série d'aventures plus cocasses les unes que les autres où Pinocchio rencontre des personnages bienveillants comme la Fée aux cheveux bleus, ou des êtres cupides comme le Renard et le Chat qui vont abuser se sa naïveté. Pinocchio échappe plusieurs fois à la mort de peu et après bien des mésaventures, il retrouve son père Geppetto dans le ventre du Requin dont ils arrivent à s'échapper. Pinocchio tirera t'il les leçons de ces événements maintenant qu'il a retrouvé celui qu'il croyait mort ?
J'ai redécouvert avec grand plaisir l'histoire de Pinocchio que j'avais lue petite et dont je n'avais qu'un vague souvenir. J'ai été agréablement surprise par cet album d'une très grande qualité et j'ai relu ce classique de la littérature italienne, le 2ème livre le plus lu et vendu en Italie après La Divine Comédie de Dante, avec bonheur. Collodi fait preuve de beaucoup d'imagination dans ses textes, il invente des situations inattendues à chaque chapitre et fantastiques pour l'époque. Cet ouvrage est dense, on ne s'ennuie pas un instant, il y a des rebondissements à chaque page. En revanche, j'ai moins apprécié le travail de J. Almanza qui m'a paru sombre et lugubre. Néanmoins il y a beaucoup de détails picturaux et cela égaie la lecture. J'ai trouvé l'idée de mettre en tête de chapitre une phrase résumant les pages qui suivent intéressante, cela aide à se rappeler de l'histoire, très riche. Pinocchio ne s'adresse à mon avis pas qu'aux enfants, il peut être lu par les adultes car ce livre est loin d'être simplet. de plus, à travers les aventures de son pantin, Collodi nous donne des enseignements moraux concernant l'éducation des enfants notamment. A la fin du livre, il y a une biographie de Collodi, l'auteur de Pinocchio et de J. Almanza, l'illustrateur, ainsi qu'une reprise par chapitre et un index lexical, ce qui complète utilement et agréablement l'album.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Analire
  05 janvier 2016
Le très célèbre conte de Pinocchio, que j'ai tant lu et relu dans mon enfance, est ici modernisé et remis au goût du jour grâce aux sublimes illustrations de Jérémie Almanza.
Tout le monde connaît la genèse de Pinocchio : un petit morceau de bois est remis au scultpeur Gepetto, qui va tâcher de réaliser un pantin, qu'il nommera Pinocchio. On connaît tous aussi la particularité de ce petit pantin : à chaque mensonge profané, son nez s'agrandit. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c'est les nombreuses aventures que va vivre ce petit pantin intrépide.
Les nombreuses aventures de ce petit enfant m'a fortement rappelé un livre que j'ai lu récemment : La vie de Lazarillo de Tormès. Ces deux livres ont en commun la jeunesse de leurs protagonistes, la ruse dont ils usent, le grand nombre de virées qu'ils entreprennent et la moralité finale des histoires.
En effet, Pinocchio a ce que l'on peut appeler la bougeotte. Comme tous les enfants, il refuse d'aller à l'école. Comme tous les enfants, il fait preuve d'une grande naïveté qui le desservira. Il va suivre des personnages malhonnêtes qui lui promettre maintes choses, pour finalement tomber dans la désillusion, la solitude et la tristesse.
Mais malgré tout, c'est avec philosophie et bonne humeur que ce petit bonhomme fait sa bonbonne de chemin. Sans jamais se laisser abattre, il fait preuve de courage et de ruse pour toujours se sortir des situations les plus dangereuses auxquelles il fait face.
Ce petit album jeunesse, fait tout aussi bien le plaisir des plus grands. On s'amuse beaucoup des situations extravagantes et loufoques que produit Carlo Collodi. Cet auteur italien arrive à créer toujours une suite inattendue à l'histoire, de sorte que le lecteur ne s'ennuie jamais.
Les magnifiques dessins de Jérémie Almanza participent aussi à l'émerveillement du lecteur. le petit Pinocchio évolue vraiment sous nos yeux. Un petit en-tête au début de chaque chapitre contribue à résumer le chapitre qui va suivre. Une bonne idée de concept, que j'ai bien aimé - quoique parfois, ma lecture de cet en-tête me gâchée la surprise du chapitre.
Juste pour le magnifique objet-livre, je vous recommande d'acheter Pinocchio. le travail sur cet ouvrage a dû être fou... la collection Métamorphose a vraiment fait du bon boulot. Puis, pour ceux qui conserveraient une âme d'enfant, ou les adultes ayant soif d'évasion, je vous conseille grandement de vous jeter dessus. Une pure merveille !
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
WeeCrow
  04 janvier 2016
Je m'attendais à un album pour enfant, d'une cinquantaine de pages. Mais non! Il y en a 200! Cet album entre plutôt dans la catégorie des "romans graphiques" ou "romans illustrés", selon les préférences d’appellations.
Aussi étrange que cela paraisse, je n'avais jamais lu la version originale de ce classique. Comme beaucoup d'autres d'ailleurs. J'ai donc découvert avec grand plaisir cette histoire avec cette traduction. Les en-têtes de chapitres sont très bien et nous "préparent" à la suite. Quelques fois en en dévoilant un peu trop ou en s’avançant sur les prochains chapitres, mais plus généralement j'ai trouvé que la lecture en devenait plus agréable. Les chapitres sont courts, ce qui permet d'avoir une lecture très coupées si le temps nous manque pour lire plusieurs heures. Le texte est presque chantant, poétique et plein d'entrain.
Pour ce qui est des illustrations, elles évoluent dans un univers un peu sombre et effrayant, tout en gardant une finesse et une complexité épatante. Les couleurs sont chaudes et sombres, mais aucune n'est agressive. Le pari de vouloir créer un monde de dualité entre légèreté et noirceur est, à mon goût, très réussi! Tout est en évolution. Comme Pinocchio.
Je ne cacherai pas que ce petit pantin m'a fait refermer le livre à plusieurs reprises tellement ses pitreries sont énormes et se succèdent rapidement. Les enfants ne sont pas mieux dans la vie réelle et ont besoin de faire voire refaire la même erreur avant de comprendre, mais ils les enchaînent rarement. Dans cette histoire, à peine sorti d'un mauvais pas, qu'il se jette dans un autre. Heureusement qu'il apprend quand même et ne recommence pas si souvent ensuite.
C'est une très belle leçon contre la fainéantise et l'oisiveté. Agrémentée des magifiques dessins de Jérémie Almanza dont je suis fan!
Merci à Babelio ainsi qu'aux éditions Soleil pour cette belle découverte!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
silverfab
  28 octobre 2015
Si il y a bien une histoire (quasi) universelle qu'il faut lire dans sa version d'origine (comprenez : « affranchie de la version Disney qui aurait trop tendance à passer pour la norme ») c'est le Pinocchio de Collodi. Barbara Canepa ne s'y est pas trompée en choisissant de la faire (re)traduire (avec talent) et surtout illustrée par l'artiste de la série Eco (déjà chez Métamorphose), Jérémie Almanza. Son trait, pas si éloigné d'un certain graphisme jeunesse, entre onirisme classe, délires burtoniens, manga stylisé et illustration plus traditionnelle, fait littéralement des merveilles, remettant l'accent sur la poésie à l'humour souvent noir du conte italien, oblitéré par les versions plus grand public. Les personnages, croqués par Almanza, sont truculents et pittoresques, les décors parfois fantasmagoriques bref avec noël à moins de deux mois maintenant, vous savez déjà quel livre offrir ou vous (faire) offrir.
Lien : http://bobd.over-blog.com/20..
Commenter  J’apprécie          60
ladythat
  26 mars 2020
Est-il nécessaire de résumer l'histoire de Pinocchio, ce petit pantin de bois pourvu de vie, malicieux et facétieux, qui part à l'aventure et rêve de devenir un véritable petit garçon? L'oisiveté est mère de tous les vices, elle ouvre l'esprit aux tentations et conduit à une mauvaise conduite. Chemin faisant Pinocchio fait bien des rencontres qui lui donnent plusieurs occasions de se rendre compte que le diction dit vrai. Il apprend à ses dépens que l'on reçoit toujours ce que l'on mérite. Mais Pinocchio a un bon fond et c'est le soucis et le respect qu'il a pour Gepetto, son père, qui le poussent sur le droit chemin. Guidé par la confiance que lui accorde la Fée Bleue et les épreuves qu'elle place sur son chemin, Pinocchio va, seul, gagner son humanité.
Conte de fée, récit initiatique, Pinocchio est une histoire moralisatrice dans laquelle l'auteur valorise le statut de l'école. Son message dit clairement que l'on doit aller à l'école pour acquérir une instruction qui permet de s'élever au statut d'être civilisé et, dans le cas de son héro, de devenir un humain. Si la morale peut paraître quelque peu désuète, Les aventures de Pinocchio n'en reste pas moins un récit intéressant. le jeune héro a un esprit de liberté intense et des réflexions tout à la fois naïves et pertinentes; il se remet en question après chacune de ses mésaventures et essaie vraiment de s'améliorer. le texte est ici sublimé par les illustrations de Jérémie Almanza. Illustrations qui fourmillent de détails, dynamisent la mise en page et révèlent toute l'innocence de l'enfance et la noirceur d'un monde cruel dans le lequel des criminels n'hésitent pas à exploiter cette innocence pour servir leurs intérêts.
Lien : https://sirthisandladythat.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
BDGest   11 décembre 2015
Un magnifique ouvrage à mettre au compte de la très belle collection Métamorphose des Editions Soleil. Le livre est soigné et complet.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   28 décembre 2015
Mais l'appétit, chez les enfants, a vite fait de s'emballer ; et en effet, en quelques minutes, cet appétit devint une faim, et la faim, en un clin d'oeil, se transforma en une faim de loup, une faim à couper au couteau.
Commenter  J’apprécie          80
AnalireAnalire   29 décembre 2015
On reconnaît tout de suite les mensonges, mon enfant, parce qu'il y en a de deux sortes : il y a les mensonges qui ont les jambes courtes, et les mensonges qui ont le nez long ; les tiens, justement, sont de ceux qui ont le nez long.
Commenter  J’apprécie          70
AnalireAnalire   27 décembre 2015
Malheur à ces enfants qui se rebellent contre leurs parents et qui, par caprice, abandonnent la maison paternelle. Ils n'auront jamais de bonheur en ce monde, et, tôt ou tard, ils se repentiront amèrement.
Commenter  J’apprécie          80
AnalireAnalire   29 décembre 2015
Il faut le savoir, mon garçon, répliqua le Pigeon, quand la faim parle vraiment et qu'il n'y a rien d'autre à manger, même les vesces deviennent exquises ! La faim ignore caprice et gourmandise !
Commenter  J’apprécie          50
AnalireAnalire   28 décembre 2015
Retiens-le bien, ce n'est pas tant le bel habit que l'habit soigné qui fait de quelqu'un un monsieur.
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Jérémie Almanza (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérémie Almanza
Jérémie Almanza en interview sur planetebd.com
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1221 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre