AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012039294
Éditeur : Hachette (23/10/2013)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Salicande est en effervescence. L'équinoxe approche, et avec elle la fête du "Temps Vert" qui célèbre les retrouvailles avec la vie, quand le froid et la nuit cèdent la place à la lumière et à la fécondité. Quatre lunaisons ont passé depuis le tournoi et l'incendie, depuis le mystérieux phénomène des sphères qui a entraîné la mort de Bahir et d'Eben, la disparition de Jad et de Jwel. Quelques décades à peine se sont écoulées depuis l'attaque des bandits, magistralem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
  30 janvier 2017
Touchée par ce petit gamin, Merlin, le bouclier magique, mais aussi par le personnage de Tierra, « l'engrillagée », qui laisse tomber ses barrières, pour retrouver enfin sa famille, j'ai dévoré les pages de ce dernier tome.
Cependant, je m'attendais à retrouver les personnages de Claris et Ugh, à comprendre un peu mieux où les mèneront leurs pas. On devine, on essaie de comprendre la magie qui auréole toute cette histoire. Une histoire d'hommes et de femmes qui doivent accepter que «personne n'est une île », mais forme un tout, allié au Vivant, minéral, animal, végétal et autre chose encore.
Jad et sa mère ont accès à un savoir immense, ils englobent cet univers, ils saisissent tous les fils qui tissent la toile, en comprennent la fragilité et l'importance. « Conscience, énergie, connaissance et information », les secrets des limbes leur sont ouverts. Pourront-ils revenir les pieds sur terre, retrouver forme dans leur corps ?
Claris trouvera-t-elle sa place en tant que Nomade de l'Écriture, la plus belle des aventures. Entre voyage et écriture, silence profond et regard lointain. Chaque membre de l'Alliance s'ouvrira-t-il enfin aux autres pour former un bouclier capable de faire face au terrible danger qui menace les « Temps verts » ?
Un peu long ce tome, et toujours ces répétitions… Tout de même, c'est envoûtant. J'aime beaucoup l'idée que la magie est en chacun de nous, que chacun est doué à sa façon, dans le domaine qui lui est propre, avec sa touche artistique ou de poésie, sa vision et son intuition, son grain de folie… il suffirait d'écouter, de se laisser une chance d'y croire. Ce ne serait pas si magique finalement…
« Je dirais que les pouvoirs sont ce que l'on fait EFFECTIVEMENT de nos capacités. »
Et aussi cette idée de passage qu'il faut surveiller, cette lutte entre le bien et le mal, cette frontière difficile à établir. On peut y voir ce que nous ne voulons pas voir pénétrer dans nos vies. La noirceur...


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
petitsoleil
  31 août 2014
La plume de l'auteur est toujours intéressante, poétique par moments, plus drôle quand il s'agit des enfants et des jeux au village, un peu mystique et écologique quand il s'agit des Empathes, des animaux qui communiquent avec Merlin, avec Blaise ...
J'ai bien aimé le rôle de Merlin et j'ai aimé aussi découvrir mieux Sem et Tierra, des personnages un peu mystérieux dans les 3 premiers tomes.
Chandra en revanche n'évolue pas tellement dans ce tome ...
Des passages poétiques encore et toujours, ce qui change un peu dans le "paysage" littéraire dystopique / saga / fantasy.
Mais je suis un peu restée sur ma faim, car peu de révélations dans ce tome, une ambiance un peu en demi-teinte (plusieurs personnages font leur deuil, le village est menacé ...), peu d'actions et de rebondissements ...
Nous avons peu de nouvelles des jumeaux, alors que j'espérais au moins un peu d'action avec Claris par exemple ou avec les filles Borges, des informations sur le Nomadstère ...
A suivre dans le prochain tome j'espère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          195
BlackWolf
  26 décembre 2013
En Résumé : J'ai passé un agréable moment de lecture avec ce quatrième tome du cycle Les Éveilleurs. Certes on sent bien qu'il s'agisse de nouveau d'un tome de transition , mettant en avant clairement l'évolution des personnages face aux derniers bouleversements, mais le tout se révèle toujours aussi poétique et entrainant. Il est juste un peu dommage de devoir attendre finalement le dernier tiers du livre pour voir enfin l'intrigue bouger, rien de non plus complètement dérangeant tant la plume de l'auteur est toujours aussi poétique et magique. L'univers continue à se développer et à évoluer, on continue à en apprendre plus sur Les Temps d'Avant et on découvre aussi le Peuple des Arbres et leurs magies. Les personnages sont toujours aussi intéressants, complexes et soignés et accrochent toujours autant le lecteur sauf, pour moi, Chandra qui donne l'impression de ne jamais évoluer ce qui est lassant. Alors certes, un tome un peu en dessous du précédent, mais je lirai la suite sans soucis et avec plaisir.
Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Aryia
  08 septembre 2017
A peine arrivé, à peine commencé : après avoir attendu sa réception pendant une longue semaine, plus question de patienter ! Mais cette impatience croissante de découvrir ce quatrième tome était tout de même modérée par une certaine tristesse au fur et à mesure que s'approchaient les dernières pages : le tome suivant n'est pas encore sorti. J'ai donc pris mon temps pour savourer pleinement ce volume, pour m'imprégner totalement de la plume de Pauline, afin d'emmagasiner suffisamment de magie et de poésie pour tenir jusqu'à l'arrivée du cinquième opus. Et de la magie, ce tome n'en manque pas ! Thème majeur et essentiel, elle se distille dans l'intrigue comme dans la narration. Narration toujours dictée par la poésie, cette poésie si particulière propre à Pauline, poésie qui émerveille et qui fascine.
Si les deux précédents tomes conduisaient le lecteur au-delà des frontières de Salicande, cet opus se cantonne à la vallée natale des jumeaux. Habitants et membres du Peuple des Arbres, qui apprennent progressivement à cohabiter harmonieusement, préparent en choeur les festivités en l'honneur du retour du Temps Vert. Mais Blaise, Maya et les autres membres de l'Alliance renouvelée peinent à se joindre aux réjouissances : attentifs aux signes et aux présages invisibles, réceptifs aux messages inaudibles, ils sentent venir un événement de grande ampleur. Un nouveau défi s'offre à eux : convaincre la population du village que le danger ne viendra pas uniquement des hommes du monde extérieur, mais également des forces de la nature et de l'imperceptible. Mais surtout, ils vont devoir affronter le plus terrifiant des ennemis : les doutes et les douleurs, les hontes et les terreurs. de questions en réponses, de réponses en questions, ils n'ont pas fini d'apprendre à se connaitre les uns les autres, et à se connaitre eux-mêmes …
Qu'ajouter à tout ce qui a déjà été évoqué dans les précédentes chroniques ? Bien évidemment, l'intrigue est différente, l'histoire fait son petit bonhomme de chemin et les personnages ne sont plus tout à fait ceux qu'ils étaient au début du premier tome, certains ont rejoint le train en route et d'autres sont totalement absents de cette aventure. Mais quand on creuse un peu, on retrouve les mêmes éléments caractéristiques de cette saga : la richesse et la profondeur des réflexions sous-jacentes, la complexité et la multiplicité des relations humaines, la beauté et la poésie de la plume. Mais bien d'autres éléments, plus discrets, moins évidents à distinguer et encore moins à nommer, viennent s'ajouter à cette ribambelle de jolis détails qui font de ces livres des romans atypiques et indéniablement merveilleux. Avec en filigrane le thème omniprésent de la lecture et de l'écriture, de ces deux univers qui s'entremêlent, de cette relation invisible entre l'auteur et le lecteur. J'apprécie énormément toutes ces petites allusions, et j'ai particulièrement adoré une certaine discussion entre Blaise et les membres de l'Alliance, une petite conversation qui semble tellement banale mais qui fait irrésistiblement sourire le lecteur.
La tension dramatique de ce quatrième opus est terriblement bien maitrisée. Au début, tout est calme et détendu, tout est serein et apaisant. le lecteur lui-même se laisse atteindre par cette quiétude. Mais au fur et à mesure que le temps passe, tandis que les indices et les présages se font plus insistants, tandis que les réflexions mènent toutes à la même conclusion, les événements s'accélèrent progressivement. le rythme et la narration accompagnent délicatement ce mouvement, cette irrépressible précipitation qui semble sans fin. Et effectivement, les choses sont tellement bien menées que les dernières pages sont presque un supplice pour le lecteur qui, totalement happé par cette tension toujours plus forte, complétement absorbé par cette action toujours plus puissante, ne peut s'empêcher de retenir sa respiration au fur et à mesure qu'approche le dernier chapitre. Et là, l'apothéose. Je peine à vous décrire cette explosion d'émotions contradictoires qui m'ont submergée lors de ces quelques pages, je suis passé de l'abattement et la consternation les plus totales au soulagement le plus rafraichissant. Des dernières pages très intenses pour un récit captivant du début à la fin !
Je pense qu'il ne sert à rien de chercher à développer artificiellement cette chronique, à tenter de la rendre plus cohérente et ordonnée. Il me semble préférable de conclure dès à présent pour ne pas alourdir cette pureté qui ressort de cette lecture. Car oui, en dépit de toutes les énergies et émotions négatives auxquelles nos personnages doivent faire face, ce livre respire la légèreté et la douceur. Grâce à sa plume d'une poésie inoubliable, l'auteur nous fait vibrer au rythme de la vie qui s'éveille progressivement, au rythme des coeurs qui battent, au rythme des imperceptibles changements que subissent infiniment la nature et les âmes. Grâce à ce rythme parfaitement maitrisé, l'auteur nous fait voyager aux côtés de personnages multiples et complexes, nous fait saisir les subtilités de leurs relations et de leurs émotions, nous fait grandir avec eux. Mais l'auteur nous fait surtout vivre une infinité d'émotions, nous fait passer du rire aux larmes et des larmes au rire, car l'auteur nous invite à vivre cette histoire, pas seulement à la lire comme on lirait un essai philosophique. Alors laissez-vous porter par la magie des Eveilleurs, laissez-vous éveiller, vous ne le regretterez pas …
Lien : https://lesmotsetaientlivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Megadonut
  19 septembre 2015
Dans ce livre, on retrouve toujours nos héros, ainsi que la plume magique de Pauline Alphen. Dans ce tome, nous retrouvons les villageois qui essaient de se lier aux Empathes, le conseil et ses débats interminables, et surtout le village tout entier qui prépare la fête du Temps Vert qui approche.
J'ai beaucoup apprécié, comme toujours, la façon d'écrire de Pauline Alphen, qui nous ensorcelle avec ses mots, et nous fait faire une croisière au bord des côtes du Royaume de la Lettre. J'ai aussi apprécié le fait que l'on découvre de nouveaux personnages (Zanou, Silo, Luz....), car cela enrichi notre connaissance du village et on a plus l'impression de vivre l'aventure. Les passages "Le monde de Merlin" m'ont aussi beaucoup touché et amené à réfléchir sur ma personne et la véritable identité du bonheur.
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   22 septembre 2014
Les XXe et XXIe siècles furent les siècles de l'or noir.
Le génie des Temps d'Avant avait su extraire, raffiner, synthétiser cette huile minérale naturelle.
Sa forme la plus extraordinairement accomplie était le plastique :
modulable, imperméable, il était présent dans tous les aspects de la vie quotidienne : dans les voitures, les avions, les maisons, les chaussures.
On en faisait des sacs, des robes, des stylos, des jouets ...

Au XXIIe siècle , les gisements de pétrole de la planète étaient réduits à peau de chagrin. Remplir son réservoir d'essence était un luxe (...)
Les Non-Nantis utilisaient les transports publics, de plus en plus chers et défaillants, allaient à vélo ou à pied. (...) Symbole de richesse, les voitures des Nantis étaient de plus en plus grandes, de plus en plus luxueuses et de plus en plus inutiles. (...)

On dit que dans les vestiges des mégapoles des Temps d'Avant,
les gens se font des tanières dans les tonnes de déchets plastiques qui encombrent les villes, des maisons dans les carcasses des immenses voitures de luxe rouillées et abandonnées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
gouelangouelan   23 janvier 2017
- Le vieux débat philosophique, commenta Blaise : penser signifie-t-il obligatoirement utiliser le langage ? Le langage et notre capacité à le former et à combiner nos idées et nos jugements, est-ce ce qui nous différencie des animaux, des plantes ?
- Je ne me prononcerai pas sur un débat aussi ancien que la nécessité pour l'homme de manifester sa supériorité sur le règne du vivant, répondit la Dame avec une pointe d'ironie. Tu es bien placé, Homme Sage, pour savoir que les animaux communiquent. Entre eux. Avec nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
petitsoleilpetitsoleil   22 septembre 2014
A partir du XIXe siècle, l'agriculture, comme le reste, se mécanisa.
Les idéalistes y virent une chance sans précédent pour l'homme. Les machines étaient censées permettre une plus grande productivité., moins de travail et de pénibilité. Tout le monde, enfin, mangerait à sa faim sur la planète.
Les hommes auraient des chances égales à la naissance. Les femmes aussi.

Il est vrai qu'en 2020 les Occidentaux travaillaient moins d'heures par jour que leurs ancêtres en 1900. Il est vrai qu'ils avaient les congés payés.
Il est vrai qu'ils vivaient plus longtemps.

Mais, pour ce qui était de la faim ou de la parité, les progrès techniques n'avaient pas apporté la solution.
En 2013, une personne sur huit ne mangeait pas à sa faim.
Une fillette sur sept était forcée de se marier avant ses treize ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
orbeorbe   23 octobre 2013
- Je ne veux pas vous ennuyer avec ces détails. Mais il est savoureux de penser que tout ce dont nous parlons aujourd'hui avec la Dame, tout ce que nous vivons depuis l'incendie, aurait sa place dans un roman de fantasy...
- Ou d'anticipation ou de science-fiction, rit Blaise. Peut-être même ne sommes-nous que les personnages d'un livre écrit par un invraisemblable auteur des Temps d'Avant...ou d'Après !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
gouelangouelan   21 janvier 2017
Les meilleurs professeurs ne sont pas toujours les plus savants, mais ceux qui aiment partager. Les meilleurs amants aussi...

Carnets de Sierra, extraits.
Commenter  J’apprécie          230
Videos de Pauline Alphen (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pauline Alphen
? PLUS D?INFOS EN BARRE D?INFO ? Mets la HD, on y voit plus clair ! ____________________ Vidéo de présentation du projet : https://www.youtube.com/watch?v=00MKR... Vidéo de Treky (hier) : https://www.youtube.com/channel/UCyQgSL_aQgNLt_q27M63cyQ Chaîne de Mathilde Ma Malle aux livres (vidéo de demain) : https://www.youtube.com/channel/UCrxhhoB8soSL0YYV9mlz3-Q
Chroniques écrites des trois romans présentés :
Page facebook BBENSHORT : https://www.facebook.com/BBenshort Page twitter BBENSHORT : https://twitter.com/BBenShort
Toutes mes vidéos : http://bit.ly/1BgTU0u __________________________________ Livres présentés dans la vidéo : - La Quête d'Ewilan de Pierre Bottero (Rageot) - Les éveilleurs de Pauline Alphen (Hachette) - Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos (Gallimard) - Gardiens des cités perdes de Shannon Messenger (Lumen) ___________________________________ Pour me joindre/trouver :
Le BLOG : www.croquelesmots.fr FACEBOOK : Croque les mots ou la page perso Cassandra Croque les mots Le compte TWITTER : https://twitter.com/CroquelesMots LIVRADDICT : http://www.livraddict.com/profil/kyeira/ INSTAGRAM : _croquelesmots_
Par MAIL ? : croquelesmots@hotmail.com
N'oubliez pas de paramétrer votre Compte GOOGLE+ pour que je puisse vous répondre !
Je filme avec une SONY HDR-CX240 Je monte mes vidéos avec Sony Vegas pro 12
Bonnes lectures ! ?
+ Lire la suite
autres livres classés : écologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz Gabriel et Gabriel

De quelles nationalités sont les deux garçons ?

Français et Portugais
Russe et Espagnol
Chinois et Américain
Français et Brésilien
Américain et Français

3 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Gabriel et Gabriel de Pauline AlphenCréer un quiz sur ce livre
.. ..