AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330131661
Sindbad (05/02/2020)
3/5   2 notes
Résumé :
Inspiré par la vie du célèbre marin Ali Al-Najdi (1909-1979), à partir de ses souvenirs d'enfance et des récits de ses aventures rapportés par son petit-fils et ses amis, ce roman concis et mélancolique témoigne de l'ancienne passion des Koweïtiens pour la mer, avant les transformations qui ont affecté la société et le paysage urbain sous l'effet de l'exploitation du pétrole.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
traversay
  25 février 2020
De tous temps, les koweïtiens ont été des marins, des plongeurs et des pêcheurs, risquant leur vie au large. Mais peu après la deuxième guerre mondiale, l'exploitation des gisements pétroliers a bouleversé la vie des habitants de ce petit pays du Golfe, qui ont alors préféré travailler sur la terre ferme. Al-Najdi le marin, troisième traduction en français de Taleb Alrefai, raconte cette histoire nationale en filigrane mais le livre est avant tout une biographie romancée de l'un des "petits-fils de Sindbad", symboliquement s'entend, capitaine qui a débuté à une vingtaine d'années et qui considérait la mer comme son "amie intime", vivant moult aventures sur les flots, du golfe persique aux confins de l'Inde. le roman ne fait que 140 pages, il ne donne donc qu'un bref aperçu de la carrière du marin, d'autant que le récit de ses souvenirs alterne avec la chronique du dernier jour de l'existence d'Al-Najdi, en mer bien entendu, aux prises avec une terrible tempête. Il semble bien que le livre soit un peu à part dans la production d'Alrefai, qui a surtout écrit sur la condition féminine au Koweït et le statut des travailleurs immigrés, comme l'ont montré. les excellents Ici-même et L'ombre du soleil. Un peu plombé par les répétitions, Al-Najdi le marin est un peu décevant, pas assez long et étoffé pour que l'on s'attache vraiment à ce passionné obsessionnel qui ferait sans conteste un beau personnage pour un biopic.
Lien : https://cin-phile-m-----tait..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Acerola13
  27 août 2021
Taleb Alrefai, écrivain koweïtien, nous propose ici une rétrospective sur la vie d'un capitaine du Golfe amoureux de la mer, qui "l'appelle" depuis son plus jeune âge.
Prenant le prétexte d'une sortie en mer dont on devine qu'elle sera la dernière du désormais vieux Al-nadji, l'auteur plonge son protagoniste dans une profonde nostalgie de sa jeunesse et de ses années de gloire sur la mer : vocation enfantine, premières peurs et premiers succès, longues navigations jusqu'à l'Inde ou jusqu'au Mozambique et toujours le retour auprès de ses femmes inquiètes qui demeurent sur terre. Et bien sûr l'irruption de la modernité dans cette activité millénaire de navigation, et le détachement des Koweïtiens des côtes du Golfe pour leur préférer les puits pétroliers intérieurs.
Cet embarquement sur les traces des navigateurs arabes du début du XXe siècle est plaisant, bien que le rythme soit un peu lent et que les derniers instants du pêcheur n'en finissent plus...Les scènes de pêche aux huîtres perlières m'ont rappelé la petite enquête d'Albert Londres dans son Pêcheurs de perles.
Une belle histoire d'un monde désormais disparu et ressuscité uniquement dans les fantasmes du "c'était mieux avant", mais à la narration un tantinet ennuyeuse malgré un roman court (un peu plus d'une centaine de pages)...qui permet néanmoins de découvrir une littérature arabe méconnue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
Telerama   24 février 2020
Dans “Al-Najdi le marin”, la mer est un personnage à part entière. L’action, qui se déroule sur une seule journée, évoque le destin bien réel d’un pêcheur dans le Koweït pauvre d’avant l’exportation du pétrole.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Acerola13Acerola13   24 août 2021
Quelquefois je m'interrogeais sur ma passion pour navigation et une question m'obsédait chaque fois tant il me semblait que mon âme désormais ne pouvait plus s'apaiser loin du tangage et du roulis des vagues. Jusqu'à quand naviguerai-je ? Du reste, l'appel mystérieux de la mer s'était fait plus insistant ces derniers temps et me surprenait fréquemment. Depuis toujours, la mer m'appelait. Viens !
Commenter  J’apprécie          10

Video de Taleb Alrefai (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Taleb Alrefai
'On the Map', 2012 : Taleb ALREFAI.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
341 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre