AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Commandant Judith Lagrange tome 1 sur 2
EAN : 978B00OLY3DOQ
France loisirs (30/11/-1)
3.81/5   74 notes
Résumé :
Résumé:
Commandant de police au 36 quai des Orfèvres, Judith peut au quotidien compter sur le soutien sans faille de sa coéquipière et meilleure amie, Magali. Après la découverte de plusieurs cadavres, les deux inséparables sont sur le pied de guerre. Même si la mise en scène est chaque fois différente, nul doute qu'il s'agit de l'oeuvre d'un serial killer : chaque mort est inspirée de scènes de meurtre de films célèbres.
Confrontées à la rivalité de... >Voir plus
Que lire après Traque mortelleVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,81

sur 74 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
Ce policier de Sandra Alves est plutôt bien ficelé pour un premier roman certes loin du talent de nos maîtres du thriller, Harlan Coben ou Franck Thilliez et j'en passe, mais agréable à lire malgré tout.
J'espère que cette auteure continuera sur sa lancée.
J'ajouterai que cela se passe principalement en France et que Sandra Alvez est française. Donc un grand cocorico..sans compter qu'il s'agit encore d'une femme. Mais finalement, je me rends compte que les plus grands et plus nombreux lecteurs de romans policiers et thrillers sont principalement des femmes (à ce que je constate dans la médiathèque où j'officie) donc rien d'étonnant à ce qu'elles se mettent à écrire ce genre qu'elles apprécient tant...
Commenter  J’apprécie          120
J'ai beaucoup aimé ce livre, je ne connaissais pas du tout cette auteure, qui n'a d'ailleurs pour le moment écrit que deux livres, et celui-ci, le premier est vraiment très prometteur.
Nous suivons Judith, commandant au 36, quai des Orfèvres, qui avec son équipe va devoir résoudre toute une série de meurtres, qui on en est sûr, ont été commis par un seul et même individu.
L'assassin s'inspire de célèbres scènes de films pour commettre ses meurtres, ce qui donne un côté assez original à ce policier qui met en avant les policiers du 36.
J'ai aimé l'histoire, j'ai aimé les personnages, tous aussi crédibles les uns que les autres, j'ai aimé la fin qui quelques fois est bâclée dans ce genre de livre.
Je lirais donc volontiers le deuxième livre de cette auteure qui a réussi à me séduire avec ses premiers écrits.
Commenter  J’apprécie          100
Respectivement commandant et capitaine, Judith et Magalie sont coéquipières mais aussi très proches dans la vie. La première a une ado avec laquelle la seconde s'entend très bien. Magalie est célibataire mais entretient une relation depuis quelques semaines avec Thierry, un journaliste.

L'équipe de Judith, qui compte entre autres Yann, Marion et Fabrice, doit enquêter sur une série de meurtres mis en scène de façon macabre avec un indice qui les lie les uns aux autres. Les flics comprennent rapidement qu'ils ont à faire à un serial killer. Ils vont être aidés par Luc, criminologue réputé et ami du divisionnaire, qui sera, comme disent si bien les Américains, le profiler de l'équipe.

Les meurtres s'enchaînent de plus en plus rapidement et l'assassin nargue les enquêteurs. C'est sans doute un grand cinéphile car le mode-opératoire sur chaque meurtre fait référence à un film différent, mais le plus inquiétant est la fuite dans la presse de certains détails...

Y a-t-il une taupe chez Judith ? Si oui, est-elle complice avec le ou les tueur(s) ? L'affaire se complique encore lorsqu'un matin, Magalie n'arrive pas au bureau...

Pas mal pour un premier roman, l'auteure est bien renseignée sur le fonctionnement de la brigade criminelle. Ses clins d'oeil à quelques classiques du cinéma relèvent d'une certaine originalité.
Dommage que j'ai deviné une bonne partie de l'intrigue à peine arrivée à la moitié du roman. Les 40 dernières pages sont particulièrement intenses avec une fin qui peut laisser place à une suite même si à ma connaissance, cela n'a pas été le cas...
Commenter  J’apprécie          60
Pour un premier roman, l'histoire est bien ficelée, Sandra Alves possède un bon potentiel.

Nous voila au 36 quai des orfèvres, avec Judith et son équipe qui vont menez une enquête en France sur plusieurs meurtres, qui semble être une série d'un même individu. Les meurtres sont inspirés de scène particulières et célèbres au cinéma, pour les amateurs de cinéma vous risquez d'apprécié.

Les personnages sont attachants, drôle, chacun leur style et leur caractère, l'auteur a réussi à leur mettre une âme qui fonctionne bien et qui nous fait nous attacher à certains.

La plume de Sandra Alves est une belle découverte, l'enquête est prenante et tiens la route, la lecture est légère, je vous le conseille.
Commenter  J’apprécie          60
Deux corps sont retrouvés à intervalle très court, une femme puis un homme. Certains éléments laissent penser qu'il s'agit d'un tueur en série s'inspirant de films. D'une façon ou d'une autre le tueur va laisser des indices liant les cadavres les uns aux autres. Judith et Magalie vont être rappelées sur leur repos pour enquêter.

La plume de l'auteure m'a dérangée, du moins en partie. J'ai souvent été perdue dans les parties dialogues. J'avais parfois du mal à m'y retrouver et savoir qui parlait, je trouvais que ça partait un peu dans tous les sens avec un dialogue bien installé mais sans indication sur l'identité de la personne qui parle à ce moment-là. J'ai donc eu besoin de bien me concentrer sur ce point. En revanche j'ai bien accroché au style hâché de l'auteur qui donne un excellent rythme au livre. J'ai eu beaucoup de mal à le lâcher.

Côté personnages, nos deux enquêtrices principales sont très attachantes. Judith est mère d'une jeune fille, Sarah, qu'elle élève seule suite à la mort sur le terrain de son mari, lui aussi policier. Magalie, sa meilleure amie la soutient beaucoup et est une aide précieuse au quotidien. Si Judith est du genre posée, réfléchie, en revanche Magalie est très impulsive. Les deux amies et collègues se complètent parfaitement l'une l'autre.
Malheureusement j'ai trouvé que les autres membres de l'équipe étaient peu creusés. Ils sont là uniquement pour servir à l'enquête mais n'ont pas vraiment de profondeur.
En revanche on va croiser des personnages totalement exécrables y compris parmi les collègues de Judith et Magalie, et qui vont donner encore plus de matière à ce livre, au delà de l'énigme, en "pimentant" le quotidien au sein du 36 quai des Orfèvre.

J'ai eu peur initialement quand j'ai compris que le tueur s'inspirait de films, je craignais une sorte de remake livresque de Copycat version meurtres en série au cinéma, mais pas du tout ! L'énigme est parfaitement menée. Je n'ai deviné qui était le coupable que quelques pages avant la révélation par l'auteure (mais genre 2 pages avant grand max... donc je pense que c'était déjà voulu par l'auteure à ce moment là quoi...). Quand on y réfléchit c'était évident pour tout bon fan de thriller qui se respecte, mais c'est là où elle fait fort, puisqu'elle brouille tellement bien les pistes qu'on ne voit rien venir !

Donc malgré un style d'écriture parfois dérangeant pour ma part et certains personnages sous utilisés j'ai vraiment aimé cette lecture, qui m'aura bien surprise.
Lien : https://chroniquesdunedevore..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Il cherche à se prouver qu’il est bien plus malin que vous et que le reste du monde. Cela démontre, d’une certaine façon, qu’il en doute encore. Il n’est donc pas très sûr de lui, bien que possédant un ego surdimensionné. Il est dans la contradiction et donc dans le combat. Mais une chose pèche. Il n’éprouve pas le besoin de tuer. Il peut s’en passer et il vous le dit lui-même dans son courrier quand il vous offre un répit. Ce qui exclut toute connotation sexuelle. Ce fait le différencie clairement d’un serial killer classique. Les meurtres ne sont donc qu’un outil pour arriver à ses fins. Si vous trouvez son but, vous trouverez l’homme.
Commenter  J’apprécie          70
Commandant de police, Judith travaille en binôme avec Magali, sa meilleure amie. Après la découverte de plusieurs cadavres, elles soupçonnent l'oeuvre d'un serial killer. Chaque mort est inspirée de scènes de meurtre de films célèbres. Le meurtrier sème des objets qui leur appartiennent. Elles doivent découvrir ce qui les lie. Premier roman

Un polar aux multiples enquêteurs, un peu à la façon des séries policières actuelles qui nous plongent au sein d'une brigade et de ses complexes relations inter-personnelles. Le rythme est excellent, c'est bien écrit, les relations entre les personnages enrichissent le récit. Le suspense s'accélère de plus en plus jusqu'au final...dont je ne dirai rien, forcément...Un récit mené à un rythme palpitant dont on attend la suite
Commenter  J’apprécie          12
Les symptômes sont, entre autres, l’agressivité, l’autosuffisance, le narcissisme, la manipulation et l’égocentrisme. Dans leur vie d’adulte, nous retrouvons souvent ces spécimens à des postes en rapport avec le pouvoir ou le simili pouvoir.
Commenter  J’apprécie          50
Cela fait partie du quotidien. Où que tu ailles, il y aura toujours des guerres intestines. La seule chose que tu dois faire, c’est suivre ta conscience et garder le cap.
Commenter  J’apprécie          40
Disons que j’analyse les comportements, ce qui me permet de dresser un portrait. Comme lors d’une consultation, en somme. Ce ne sont pas des mathématiques et il m’arrive de me planter.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Sandra Alves (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sandra Alves
Révélée par le Prix des lecteurs qui avait couronné son roman "Traque mortelle", Sandra Alves confirme son talent avec "Alias Thanatos". Nous avons profité de sa dédicace à la boutique d'Evry (91) pour lui demander quelques conseils et secrets d'écriture...
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus

Autres livres de Sandra Alves (1) Voir plus

Lecteurs (268) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..