AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2490079018
Éditeur : Rise Éditions (18/09/2017)

Note moyenne : 4.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Des personnages aux passés douloureux et aux démons invisibles qui les dévorent...Alimenter le réservoir de Sajuta est vital pour que Sehir puisse enfin se relever de la catastrophe qui a bien failli décimer toute sa population.Calix, lui qui a commis l'irréparable, tente sans relâche de s'amender en cherchant comment le remplir durablement. Paria au sein de son peuple, il est pourtant celui qui trouvera un saju parmi les humains. Cet être qui, par sa nature, parvie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
gabrielleviszs
  11 octobre 2017
Je remercie la maison d'éditions RISE pour m'avoir accepté d'une part, comme partenaire, et d'autre part pour ce service presse. Il s'agit du premier livre paru de RISE éditions. Et je dois avouer que je comprends beaucoup mieux la couverture maintenant que j'ai terminé la lecture. (Lecture terminée depuis mi-septembre, je dois juste reprendre un bon rythme pour mettre mes avis en ligne dès la fin de la lecture.)
Calix est à la recherche d'émotions afin de sauvegarder son monde. Car il n'est pas d'ici, mais de bien plus loin. Un monde parallèle ? Pas vraiment, il s'agit plutôt d'un monde qui a besoin d'être rechargé en émotions, en sensations, en sentiments afin de faire monter le niveau du réservoir de Sajuta et ainsi de permettre à son peuple de survivre, voire de vivre mieux qu'avant la catastrophe. Il va faire la découverte d'un saju, une sorte d'amplificateur perpétuel sous la forme de Sofia. Cette jeune femme a tellement d'émotions en elle, qu'elle pourrait probablement illuminer New York. Malheureusement, le passé de Calix et celui de Sofia n'est pas tout rose, chacun a ses problèmes pour vivre dans une réalité qui les dépasse. Vont-ils se comprendre et s'apprivoiser ?
Une recherche, une quête, un restaurant et le processus s'enclenche. Un homme qui semble trop beau pour être vrai et qui est en "chasse". Une jeune femme qui déteste sortir et pourtant fera l'effort de venir pour voir deux "amies". Elle deviendra cette proie sans être en danger. Elle vit ses personnages, les développe, les ressent. Et lui les perçoit. Un échange et un effet qui est tout sauf maléfique entre eux. Et le plus important démarre.
Une histoire qui nous envoie dans deux mondes distincts l'un de l'autre. Calix vient de Sehir. Sofia est de Nyka. Si le peuple de Calix connaît l'existence des "humains", ces derniers n'ont pas cette... chance. Enfin un homme a des doutes, mais son histoire reste à découvrir dans le récit. Revenons à notre héro qui n'en ai pas un vraiment. Il a eu des déboires dans son passé et se sent redevable de tout ce que Izaro à pu faire pour qu'il reste à l'air libre. Il fait ce qu'il faut pour se repentir et devenir comme indispensable sur Sehir. Sur cette "planète", deux groupes coexistent : les nobles et les dunants. Chacun a son espace pour vivre, ou survivre plutôt. Chacun a une histoire qui leur est propre et qui pourtant est commune. Des galeries, des grottes, des sommets, une terre qui m'a semblé très aride dans tous les sens du terme. Bien entendu, il y a des différences pour ces deux "clans" et elles ne sont pas négligeables. (Non, il faut le lire pour le découvrir)
Entre Sofia et Calix, c'est une relation qui devient obsessionnelle. Pas dans le mauvais sens, ils se font du bien sans pour autant penser au sexe. Un besoin de ressentir l'autre, des émotions pures qui se complètent. L'un ne va pas sans l'autre. L'un protège l'autre. Et inversement. C'est une cohésion de sentiments, de coeurs partagés. L'auteur décrit très bien la manière dont ils ne peuvent pas vivre l'un sans l'autre sans pour autant en être lassé. Ils vont vivre des événements forts, des malentendus, pour au final découvrir ce dont ils avaient réellement besoin. Il n'y a pas que Calix et Sofia qui sont les personnages principaux. Nous suivons également Victor, Izaro, Floris. Même si j'aime beaucoup les personnages principaux, j'ai trouvé certains passages long au sujet de Victor, probablement parce que Sofia me manquait à ce moment-là.
Se reconstruire, apprendre à travailler ensemble, à aider son prochain, à se découvrir... Ce roman est rempli de bons et de mauvais sentiments, mais il est complet et apporte des leçons dont nous pourrions mettre à profit. Tout ne se fait pas en un jour, mais à force de le vouloir et de concéder un peu de son temps, cela fonctionne. Il faut garder espoir et laisser son coeur parler.
J'ai été peiné de la fin, qui était inéluctable malgré tout. du départ nous ne pouvons pas passer à côté du fait qu'ils n'ont pas tous la même espérance de vie.
En conclusion, j'ai beaucoup aimé Calix (et Sofia qui réussit à contourner sa folie). Connaître son passé, voir par où il est passé avec Lamaé et suivre son parcours jusqu'à la fin du livre l'a rendu attachant. Les personnages sont travaillés, donnent envie de les suivre. Les mondes sont crées de toutes pièces. Ils sont riches, complexes et complets. Je ne connaissais pas l'auteur, mais j'aimerais lire un autre livre de ses doigts.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-reservoir-de-sajuta-emmanuelle-amadis-a132170066
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Marie-Nel
  03 décembre 2017
Une lecture très prenante, très riche en rebondissements et en aventures, très complète avec des personnages complexes. Une nouvelle auteure à découvrir, publiée chez une toute jeune maison d'éditions, pour une première fois, c'est plutôt bien réussi ! Emmanuelle Amadis a un très bon style, elle sait rendre son histoire attractive et addictive, elle a très bien travaillé tous les personnages, aucun n'est laissé à l'abandon, leurs différentes facettes sont bien exploitées. Il en est de même pour les descriptions, elle a su inventer un autre monde qui semble encore plus réel que celui dans lequel on vit !
Ce roman nous envoie dans deux mondes bien distincts, Sehir et Nyka. Celle-ci ressemble à notre planète, peuplée d'humains qui ne connaissent pas l'existence de Sehir. Ce dernier est peuplé d'humains aux pouvoirs surnaturels, immortels, ils savent que Nyka existe puisqu'ils s'y rendent souvent en se dématérialisant pour y puiser de l'énergie. En effet, ils ont un réservoir où toute l'énergie est entreposée pour leur permettre de vivre. Malheureusement, suite à une catastrophe, ce réservoir a explosé, faisant de nombreuses victimes parmi ce peuple, ceux vivant dans la vallée sont morts, les nobles sur les hauteurs ont été épargnés. Les quelques survivants de cette catastrophe ont creusé des tunnels et se sont construits une nouvelle façon de vivre. Les héros de cette histoire viennent des deux mondes, Calix est de Sehir, Sofia vient de Nyka. C'est une jeune femme très renfermée qu'un passé très chargé a fait plonger dans un profond désarroi. Elle sort très peu de chez elle, elle n'arrive à vivre qu'en faisant parler ses émotions et ce qu'elle perçoit en écrivant. Seul son éditeur parvient à la côtoyer de près. Calix, lui, est lui aussi poursuivi par ses démons du passé, et pour les oublier a trouvé le moyen d'aider son peuple à revivre en alimentant le réservoir de Sajuta. Pour cela, il doit aller chercher des énergies qu'il trouve essentiellement sur Nika. Il rencontre par hasard Sofia, qui dégage énormément d'émotions en écrivant, elle ne se rend pas compte de l'existence de Calix, il va pouvoir alimenter le réservoir grâce à tout ce qu'elle dégage en faisant vivre ses personnages fictifs.
Un accident va faire qu'ils vont tous les deux se connaître d'une manière très étrange pour Sofia. Elle va apprendre tout ce qu'elle est capable de faire et surtout combien elle est essentielle pour Sajuta et pour le peuple qui l'habite. Des liens vont se créer entre Calix et Sofia. Elle va se dévouer pour lui corps et âme. Ils sont si différents mais extrêmement complémentaires, leurs écorchures venant de leurs passés sont tellement semblables. Nous suivons également la reine de Sajuta, Izaro, une femme d'une grande générosité, et sur Sehir, Victor, qui cherche à rentrer en contact avec Sofia. Ces deux personnages peuvent sembler antipathiques au début, mais ils vont se réserver importants pour la suite de l'histoire dans la vie de Calix et Sofia.
C'est vraiment très compliqué de parler de ce roman sans en dévoiler ses secrets, ses retournements de situation et ses révélations qui sont de véritables surprises pour le lecteur ! Je me suis doutée dès le départ de la romance entre Calix et Sofia, mais celle-ci n'est pas toute gagnée, au vu de leurs passés tourmentés, de la situtation de chacun dans le monde où ils vivent. Par contre, je n'ai pas vu arriver certains événements, des histoires d'amour vont naître ou renaître entre des personnes dont jamais je n'aurais imaginé qu'ils pouvaient être en relation ! Beaucoup de messages sont véhiculés tout au long de la lecture, la solidarité, l'entraide, l'espoir, l'amour et la fidélité. Plus j'avançais dans le roman, et plus je m'attachais à chacun d'entre eux, et plus je me demandais comment allait évoluer leur vie et leur futur. le final est quant à lui inattendu, j'avais imaginé beaucoup de scénarios, mais pas celui-ci, il est touchant, émouvant et à la fois laisse un goût amer, vous comprendrez en le lisant...
En tout cas, une chose est sûre, c'est que j'ai vraiment été conquise par cette lecture, passionnante, intrigante. Autant je trouvais la couverture quelconque au début, autant celle-ci a toute sa signification et son importance maintenant que j'ai fini. Elle est vraiment très représentative ! J'ai apprécié, bien évidemment, la plume de Emmanuelle Amadis, fluide et légère, qui sait très bien nous emmener dans son univers, à la fois fantastique et réel avec toute l'humanité qu'elle a mis dedans. Je vais continuer à la suivre et découvrir ses autres écrits, s'ils sont aussi riches que celui-ci, cela promet encore de bons moments de lecture !
Découvrez le réservoir de Sajuta, vous ne serez vraiment pas déçus !
Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
celimene18
  10 avril 2018
Je dois vous avouer que lorsque j'ai découvert lors de sa sortie ce roman, il ne m'attirait pas plus que ça de par sa couverture, je la trouvais quelconque. Puis quand Rise a proposé un appel aux SPs, je me suis dis pourquoi pas, et je ne voulais pas m'arrêtais sur une couverture. J'ai bien fait car ce roman fut un MEGA DE PUTAIN DE COUP DE COEUR !!! Oui désolée d'être vulgaire, mais ce fut le cas, le coup de coeur de ce début année 2018. Il faut vraiment que vous découvrez cette pépite.
Sehir a subit une énorme catastrophe naturelle qui a détruit et épuiser les réserves du réservoir de Sajuta, Calix l'un des habitants de Sehir se promène un peu partout sur les planètes à la recherche d'un Saju, cette être capable de rempli le réservoir. Quand lors d'un voyage sur Nyka, une planète similaire à la notre, il rencontre Sofia, une jeune femme pleine de ressources et surtout rempli d'émotions. Sofia est un Saju qui va dépasser tout ce que Calix a pu voir jusqu'à maintenant. Va s'ensuivre un lien entre eux extraordinaire rempli d'émotions et d'amour. Une relation assez complexes au départ mais qui au fil des pages va évoluer.
Ce roman comme dit plus haut est une vraie pépite. Malgré un début un peu complexe, ou je n'arrivais pas a savoir ce qu'était réellement le réservoir de Sajuta, c'est au fil de la lecture que j'ai compris et apprécié l'originalité de ce roman.
Il réside dans cette histoire une multitude d'émotions que l'auteure nous décrit avec un superbe talent. On ressent très bien les émotions des personnages, c'est une jouissance de lire ce livre, il nous transporte dans un univers fantastique, original et palpitant. Les émotions sont très bien décrites, on compati aux émotions de chacun des personnages, que ce soit la peur, la crainte, l'amour, la honte, le remords pour certains, bref c'est une effervescence d'émotions dont on ne sort pas indemne.
L'histoire est très bien ficelé, très bien écrite. Elle est fluide et légère que l'on est vite transporte sur Sehir, et je n'ai plus eu envie d'en sortir. Rien n'est laissé au hasard que ce soit les émotions, mais aussi les personnages, chacun d'eux tient un rôle important, les méchants ne sont pas toujours ceux que l'on croit qu'ils sont, mais aussi les actions et les événements. Tout est très bien réfléchi, on prend goût à cette histoire d'amour fantastique. J'ai beaucoup aimé apprendre le passé de chacun des personnages qui nous permet de savoir pourquoi ils sont comme ils sont, et pourquoi ils agissent ainsi, comme je l'ai dit plus haut rien n'est laissé au hasard.
Les relations entre les personnages sont extra, on les trouve très attachants, et rien ne présagé (pour moi) une autre relation amoureuse que je n'ai pas vu venir ; je ne dirais rien pour ne pas vous spoiler mais j'ai apprécié la découvrir et la voir évoluer au fil des pages.
Il ne faut pas s'attendre a beaucoup d'actions dans ce roman, mais le peu qu'il y a, c'est puissant et prenant. C'est surtout un roman basé sur les émotions puisque le réservoir en a besoin pour s'alimenter. J'ai eu l'impression qu'en découvrant les émotions de chaque personnage que celles-ci étaient les miennes et par mes émotions le réservoir s'alimentait aussi. Cà parait fou a dire comme ça mais c'est la réalité, lisez le et vous verrez 😉
Je ne sais pas trop quoi vous dire d'autres sur ce magnifique roman à part qu'il vous faudra vous armez de courage pour le lire car riche en émotions et vous n'en sortirez pas indemne. La fin de ce roman est juste magnifique, une fin comme on les aime, comme je les aime. J'ai refermé ce livre avec un pincement au coeur. Déçue d'avoir quitté tout ce beau monde dont j'ai apprécié connaitre.
Lien : http://mediatheque-celimene...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Revesetimagines
  18 septembre 2017
Le Réservoir de Sajuta est le premier roman édité par RISE éditions, une nouvelle maison qui est née cette année, composée d'une équipe de coeur et de choc, et dont j'ai la chance d'être partenaire. Ainsi, j'ai découvert cette jolie romance d'Emmanuelle Amadis.
Ce roman mêle habilement le fantasy en mettant en avant deux mondes : Nyka et Sehir. le premier est celui des hommes, celui où nous vivons. Quant au second, il s'agit d'un univers parallèle où il y a eu une grande catastrophe détruisant la majorité de la population et scindant les survivants en deux groupes très différents. Les dunants sont les descendants des villageois qui vivaient autour du réservoir d'où est provenue la destruction. Ils vivent sous terre dans des galeries que leurs ancêtres ont creusé et accessible par des grottes. Au fil des ans, ils sont devenus quasiment aveugles et ne font guère confiance aux nobles qui ont également survécu, et ce pour de bonnes raisons. Quant aux Nobles, la catastrophe a laissé environ deux cents hommes vivants et treize femmes dont la Reine, Izaro. Aucun ne peut vieillir ni attraper de maladie, mais cela ne veut pas dire pour autant qu'ils sont immortels. Ils sont dans l'incapacité de se reproduire et plus encore les hommes de jouir. le centre de Sehir est le Réservoir de Sajuta qui est presque vide depuis la catastrophe et qui ne se remplit que d'émotions fortes (principalement fournies par la jouissance des femmes nobles qu'il reste et par la crainte des dunants). Certains nobles de Sehir peuvent aller sur Nyka et tentent de recharger le réservoir avec les émotions des hommes.
Ce contexte étant mis en place, on découvre deux personnages qui deviendront au fil des pages très attachants. Calix vient de Sehir. Sofia est de Nyka. Tous deux sont des êtres au passé trouble, douloureux et incertains, mais si différents et complémentaires à la fois. Sofia est écrivain et vit l'existence de ses personnages ce qui lui donne une grande puissance au niveau de l'émotion. La jeune femme devient synonyme d'espoir pour Sehir ! Voilà qui aurait pu être une romance mêlant une intrigue sur la survie d'un monde et une autre sur le passé et l'avenir de ces personnages… Cependant, l'auteur ne s'est pas arrêté là ! Si Sofia et Calix sont des personnages principaux, on s'aperçoit au fil de la lecture qu'ils ne sont pas seuls. Et la romance frappera une nouvelle fois… néanmoins, je n'en dirais pas plus !
Le réservoir de Sajuta est un texte promouvant la bienfaisance de la différence principalement représentée par Calix et Sofia, mais aussi l'importance du pardon et la vision d'un avenir heureux sans ressasser le passé. Ce sont des petites phrases, des situations que les personnages devront surmonter, des actes qui m'ont permis de comprendre ces concepts et j'espère ne pas m'être trompée sur le désir de l'auteur en écrivant ce roman où règne l'amour. Ce dernier sentiment est capable de détruire des barrages, balayer les horreurs du passé et bâtir un avenir généreux et bénéfique pour tout un peuple. On assiste à la reconstruction d'un peuple, d'un monde et aussi d'hommes et de femmes individuellement.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture notamment dans le choix de l'auteur de ne pas se concentrer uniquement sur deux personnages même s'ils prennent beaucoup de place dans le récit et dans le coeur. Et j'ai pris plaisir à en tirer les leçons qui en découlent. L'espoir, l'amour, le pardon pourraient devenir des devises primordiales pour tous… À Sehir, ils l'ont compris même si des siècles ont dû s'écouler ! Un ultime mot sur la couverture dont les représentations et couleurs dévoilent un peu du roman !
Lien : http://revesetimagines.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
akassha
  19 septembre 2017
Voici le premier livre édité par cette maison d'éditions nouvellement créée. Je peux déjà vous dire qu'ils frappent fort avec ce titre qui nous embarque dans un monde où les émotions sont très importantes pour la survie des habitants de Sehir. Avant de parler de l'histoire en elle-même, je voudrais vous parler de la couverture car pour moi, une belle couverture est un détail important pour m'inciter à acheter, plus important des fois que le résumé. Ici, elle est juste sublime et reflète parfaitement l'histoire qui se cache à l'intérieur des pages. L'illustration est donc parfaite, pas trop chargée et remplie de magnifiques couleurs.
Passons à l'histoire. Dès les premières pages, on rencontre Calix qui vient sur Terre pour remplir des récipients grâce aux émotions qui l'entourent. Il décide de s'installer dans un restaurant pour avoir plus de chance de les remplir au plus vite. Il tombe alors sur une jeune femme timide et réservée qui possède un don étrange : celui d'avoir des émotions très fortes en permanence. Sofia est une auteure à succès qui vit pleinement l'écriture de ses romans. Elle ressent toutes les émotions de ses personnages. Calix décide alors de la surveiller et surtout de la protéger car c'est une source d'émotions indispensable à la survie de son peuple. Il s'aperçoit très vite qu'elle a un effet bénéfique sur lui et lui fait oublier ses démons qui le hantent depuis un tragique accident.
Au début de la lecture, on se pose beaucoup de questions notamment sur le fameux réservoir de Sajuta (sa fonction, comment il se remplit...) ainsi que sur Calix et ses démons. L'auteur, avec sa plume fluide et agréable à lire, nous livre les réponses petit à petit pour que le lecteur ne perde pas pied dans cet univers. le fait de vivre des flash-back sur la vie de Calix met une certaine proximité avec ce personnage. On s'attache à lui, on s'émue de sa terrible épreuve qu'il a dû traverser. La relation qu'il entretient avec Sofia est une très belle histoire. On a envie d'y croire, d'essayer de les aider pour que cette relation perdure malgré les épreuves et les doutes.
La jeune femme est un personnage complexe qui est bien décrite par l'auteur. Sofia est une femme a l'esprit fragile qui essaie de rester les pieds sur terre et ne surtout pas tomber dans la folie. Écrire devient donc son échappatoire pour essayer de rester lucide.
Deux autres personnages font leur apparition au fil des pages. Tout d'abord, Izaro, la reine du peuple de Calix. C'est une femme qui, aux premiers abords, est assez détestable mais finalement j'ai changer de point de vue au cours de ma lecture. Ensuite, on fait la connaissance de Victor, un homme éprit de la mauvaise femme qui a lentement sombré dans la folie. Il rencontre Sofia lors d'un séjour dans un hôpital psychiatrique. C'est le début de leur étrange relation que peu de personnes comprennent.
J'ai adoré ma lecture, me plonger dans le monde de Calix. L'auteur a créé un univers riche et complexe. Grâce à sa merveilleuse plume, j'ai plongé dedans sans aucune difficulté, m'imaginant ce fameux réservoir avec le village autour. D'ailleurs, j'ai eu du mal à lâcher ce livre tellement qu'il est prenant, que les personnages sont attachants. C'est vraiment une belle découverte.
Si les autres livres édités par les éditions Rise sont ce niveau là, je sens que je vais me régaler et surtout attendre avec une grande impatience leur prochaine parution !
Une très belle romance dans un univers qui m'a complètement charmée.
Lien : https://aufildespages1.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   11 octobre 2017
En fouillant dans l’historique de sa propre console, il trouva tous les documents relatifs à ses précédentes recherches sur Victor ; rien ne lui permettait d’expliquer ce qui venait de se passer. Cet homme ne pouvait pas accéder à son terminal. L’installation que Calix avait aménagée entre leurs mondes était trop particulière et utilisait des circuits aux réalités faussées, inconcevables et incompréhensibles pour un esprit humain. Il était impossible que l’un d’eux puisse même soupçonner son existence. Alors de là à pouvoir le tracer ou analyser ses agissements… Dans ces conditions, comment avait-il pu savoir que Calix avait lu le message à la place de Sofia ? Que savait-il vraiment d’eux et de leurs intentions ? Un frisson glacé lui parcourut l’échine. Victor était une menace plus importante encore qu’il ne l’avait pressentie, une qu’il allait véritablement devoir prendre très au sérieux. Désormais, il ne s’agissait plus uniquement de protéger leur saju, ils allaient devoir découvrir ce que Victor Capus connaissait réellement à leur sujet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
RevesetimaginesRevesetimagines   18 septembre 2017
Calix avait assisté à leur conversation sans la moindre gêne, mais pas sans émotion.
Sofia était un véritable saju, le plus infime sentiment était amplifié et diffusé autour d’elle. Même si les humains n’avaient pas cette sensibilité aussi important que lui, le dénommé Batiste en percevait la plus grande part.
Toutefois, en entendant certaines de ses réponses, en le voyant réagir, Calix savait que l’homme se méprenait parfois sur l’origine du trouble de Sofia.
Les deux femmes du restaurant avaient déjà parlé de la mort de son compagnon et Calix percevait quelque chose d’étrange dans la réaction de Sofia à ce sujet. Même s’il ne savait pas en quoi, il était persuadé que son entourage se trompait sur les raisons de son malaise.
Richard. Victor.
Ces deux hommes déclenchaient en elle des émotions violentes et pourtant différentes. Il avait senti une sorte de tendresse, de douceur vis-à-vis du second, alors que le premiers éveillaient des sentiments si forts et si réprimés qu’il en percevait l’intensité au lieu d’en discerner la nature
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   11 octobre 2017
— Je n’envisage pas de lui parler de votre visite, précisa Victor. Je vous demanderai juste de ne pas hésiter à revenir me voir si vous pensez que je peux faire quelque chose pour elle.

— Je n’hésiterais pas, promit Floris.

— Une dernière chose, le retint Victor. J’aimerais que vous repartiez par la porte comme vous l’avez fait pour entrer. Ma secrétaire pourrait s’alarmer de ne pas vous avoir vu ressortir. Floris lui adressa un bref sourire à l’évocation de la femme de l’accueil. Il se dirigea donc vers la porte.

— Merci de votre confiance.

— Quand il s’agit d’Isa, je suis toujours prêt à écouter les gens qui s’inquiètent sincèrement pour elle, et si cela n’avait pas été votre cas, vous ne seriez pas venu me voir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Elo-DitElo-Dit   18 septembre 2017
"Tout comme lui, elle avait des démons envahissants et tout comme lui, elle avait parfois des difficultés à les tenir à distance. Pour la première fois depuis longtemps, il avait l'impression que quelqu'un pouvait comprendre ce qu'il vivait, ce qu'il peinait à contenir en lui."
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : pardonVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2368 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre