AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Dahliya, artisane magicienne tome 1 sur 4

Megumi Sumikawa (Autre)Melody Pages (Traducteur)
EAN : 9782372875356
191 pages
Komikku éditions (24/09/2020)
4.15/5   33 notes
Résumé :
Dahliya va vous ensorceler !
Depuis sa plus tendre enfance, la jeune DAHLIYA a appris la magie auprès de son père et elle peut fabriquer de nombreux objets magiques grâce à des gems : des épées, des protections contre les slime ou encore des verres enchantés. Ainsi, lorsqu'elle se réincarne dans un monde fantasy et se retrouve à travailler dans un salon de coiffure pas comme les autres, elle est fin prête à utiliser ses talents ! Une aventure incroyable comme... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
4,15

sur 33 notes
5
6 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Tachan
  04 novembre 2020
Nouvel isekai (récit avec un humain se retrouvant dans un autre monde réincarné ou non), cette fois chez Komikku. Je partais en me disant que c'était encore un énième du genre et je n'en attendais pas grand-chose. J'ai été surprise par la profondeur inattendue de celui-ci et son discours sur la place des femmes ainsi que sur l'artisanat. C'est donc un grand oui pour moi !
Je découvre ici l'autrice et la dessinatrice : Hisaya Amagishi et Megumi Sumikawa, qui adaptent dans ce manga à peine débuté au Japon, le roman Madougushi Dahlia wa Utsumukanai: Dahliya Wilts No More. Pour autant, j'ai l'impression qu'elles font ça depuis des années tant la qualité est au rendez-vous aussi bien graphiquement que scénaristiquement.
D'habitude dans les isekai, on s'attarde un peu trop longuement à mon goût sur la vie passé des héros, ici les autrices passent rapidement dessus pour mieux nous lancer dans la nouvelle histoire qu'elles ont à proposer. Parfait. On suit donc le parcours de la jeune Dahliya, fille et petite fille d'artisans d'objets magiques qui a elle aussi ça dans le sang. On la voit donc évoluer auprès de son père avec lequel elle va faire plusieurs inventions pour révolutionner leur vie quotidienne en s'inspirant de la nôtre, invention de sèche-cheveux, imperméable et autre chauffe-eau sont au rendez-vous.
Mais ces inventions ne sont pas juste des évolutions technologiques, elles reposent avant tout sur la magie du lieu où elle vit maintenant et c'est ce qui rend le récit bien plus intéressant. Les autrices mélangeant ainsi mécanique de notre monde avec équilibre et magie de celui où a atterri Dahliya. C'est un très chouette mélange. Graphiquement, c'est parfaitement retranscrit avec des effets qui n'ont pas été sans me rappeler les dessins des cercles magiques de l'Atelier des sorciers. J'ai beaucoup aimé l'impact visuel du titre qui est charmant et qui donne envie de le voir s'animer et mettre en couleur.
Mais cela ne s'arrête pas là, derrière ces inventions qui sont au coeur de l'histoire, il y a le récit de vie de Dahliya, née fille dans un monde une fois de plus très patriarcal. Ainsi très tôt son père, célibataire et s'occupant seul d'elle, s'inquiète de ce qu'elle deviendra. Il a compris au vu de son talent et sa passion qu'elle serait une artisane, il lui cherche donc un compagnon qui pourrait l'aider à s'y accomplir. Malheureusement le choix qu'il fait n'est pas des meilleurs puisqu'elle tombe sur quelqu'un de gentil mais qui considère très mal les femmes. Elle va donc revivre avec lui, ce qu'elle avait vécu dans son autre vie, et se faire rabaisser en permanence, ce qui la pousse également à se sentir obligée de se faire plus discrète, une aberration ! Heureusement, l'autrice va redresser la barre pour au contraire nous proposer peu à peu le récit d'une femme forte qui va bâtir sa propre entreprise pour protéger ses inventions et rendre la vie des autres, ainsi que la sienne meilleure. J'ai beaucoup aimé le cheminement et le message proposé.
Pour ne rien gâcher, l'univers mis en scène est très dense. En plus de la magie dont j'ai brièvement parlé et des objets magiques, il y a toute une hiérarchie que l'on découvre peu à peu, ainsi que des institutions telle que la Guilde des artisans, celle des Transporteurs, ou encore l'ordre des Chevaliers. Au fil de ses aventures, Dahliya va y faire de multiples rencontres qui vont l'aider à grandir et à mettre en place son projet. En dehors de son fiancé détestable, les autres sont tous plein de chaleur et de bienveillance, et certains ont même la petite dose de piquant que j'aime bien. J'ai vraiment hâte de voir tout cela se développer par la suite.
Ainsi ce premier tome des aventures de Dahliya fut une très belle lecture pour moi. J'ai eu la surprise de tomber sur un isekai qui ne fait pas pâle figure par rapport aux autres, au contraire. Je pense que c'est mon préféré parmi ceux sortis cette année. Il se dégage de lui une atmosphère vraiment forte et positive, dans lequel on ose parler de la place des femmes. La passion de l'héroïne pour l'invention et la création d'objets magiques est un vrai moteur pour l'histoire, rendant celle-ci pleine de vie. J'ai beaucoup aimé l'univers mis en place et je trouve le titre plein de promesses. Je suis juste frustrée à l'idée de devoir suivre un rythme de parution qui sera forcément lent vu qu'il vient de débuter au Japon...
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lesvoyagesdely
  10 mai 2021
La première chose qui me vient à l'esprit, c'est « je ne m'attendais pas à ça ». J'ai également traversé un mélange d'émotions à fleur de peau. Vu que j'ai poussé des cris par moment devant mon manga.Oups.
En vrai, c'est pas facile de me faire forcément réagir, ou du moins en vraiment le sortant de mon corps.
Ce manga, cette histoire, ce graphisme, cette couverture, avait tout pour me plaire. Alors quel est le verdict ? Oui, c'est très bien, coup de coeur, et j'ai hâte de le continuer.
Le graphisme. Oui, arrêtons nous cinq minutes sur cette merveille qui sublime le manga, sans parler des soucis du détail sur certaines pages. Nous commençons par une page couleur, et le graphisme en met plein les yeux. C'est une pure merveille.
Le premier chapitre nous présente Dahliya, et c'est là dès la première page que nous apprenons être dans un isekai, Dahliya vient de notre monde, où sa fin de vie est bien triste.
Son travail l'a quelque part anéantie, toujours à baisser la tête.
Elle espère profiter de cette opportunité et faire mieux dans sa nouvelle vie, née fille d'un artisan d'objet magique, elle est vite intéressée, captivée. Elle a des étoiles dans les yeux et nous avec.
La première partie montre donc Irma, qui est sa meilleure amie, lui dis les choses franchement, et la soutient dans ses inventions, et Dahliya en train d'apprendre plein de choses, de faire des essais.
Comme beaucoup d'autres fois, la magie et la science semble se confondre. Elle utilise ses connaissances de notre monde, des idées venues de celui-ci, pour les appliquer à ce monde ci.
Elle a une belle et trendre relation avec son père. Elle fait des études et grandit. Progressivement ce monde, ces règles nous sont expliquées.
Elle s'entend bien avec le disciple de son père.
Et c'est qu'elle en a des idées, mais elle ne doit pas oublier de les protéger.
La dernière partie est la plus difficile, mais aussi ce qui va sans doute lui permettre de s'émanciper totalement et de grandir. Elle rappelle également l'importance de discuter, de communiquer, de se protéger, de sécuriser ses biens etc.
Et de manière plus brutale, ce qui lui permet de faire le tri, se débarrasser des gens nocifs, de se respecter pour son travail.
Dahliya est très investie dans son travail et elle l'apprécie beaucoup. Elle a aussi toute une partie commerciale et contrats à gérer. Elle donne le meilleur d'elle-même, mais elle vit dans une société où la place des femmes est compliquée.
D'ailleurs, à certains moments de l'histoire, malheureusement, elle se laisse un peu trop faire (d'où mes cris).
En tout cas, elle nous fait plaisir car elle a décidé de ne plus s'abaisser, et qu'elle pourra vivre par elle-même, nous serons ravie de la suivre dans la suite de ses aventures.
Je suis également curieuse de revoir un des personnages qu'elle a rencontré vers les derniers chapitres.
Comme dans la petite faiseuse de livres, le monde on le découvre au fur et à mesure, il nous est expliqué, ainsi que la partie commerciale et clairement celui-ci aussi va sans doute devenir un grand coup de coeur, et sera lu au plus vite dès qu'il sort.
Selon comment on le vit, il est possible que ce côté descriptif en ennuie certains (guilde, …) mais je trouve cela intéressant et tout aussi important que le reste.
Mais généralement ce genre fonctionne bien sur moi, et je pars du principe que je peux lui accorder toute ma confiance.
PS : Avec la postface à la fin, on apprend en même temps que le manga est tiré d'un light novel, du coup j'aimerai bien le lire aussi.
En tout cas, le manga m'aura mis à mal une partie du temps, mais heureusement cela rebondit ensuite. Même si ce n'est pas totalement de son fait. Allez courage Dahliya .
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeManegeDePsylook
  05 mai 2022
Je ne m'attendais pas du tout à une telle histoire ! Ce fut une surprise de taille, une lecture agréable et un récit très complet.
L'héroïne, une Japonaise de 25 ans, meurt prématurément. Elle se réincarne dans la peau d'une fillette du royaume d'Ordine, qui porte le nom de Dahliya Rossetti. En grandissant, elle s'intéresse aux fabrications d'objets magiques de son père et en utilisant ses souvenirs terrestres, elle a des idées brillantes que son paternel l'aide à réaliser.
C'est l'occasion pour le lecteur de découvrir non seulement le fonctionnement des objets avec les pierres, mais également les règles qui régissent la guilde des commerçants. Par contre, on est loin d'en avoir fait le tour, plus on avance et plus ça se complexifie pour mon plus grand plaisir, j'en avais des étoiles plein les yeux.
Les années passent et monsieur Rossetti prend sous son aile un apprenti, Tobias, fils d'une société de fournisseur en matériaux magiques. Dahliya est bonne pâte et travaille seule, parfois en compagnie du nouveau venu qui est son aîné.
Les deux familles décident d'unir les deux jeunes gens qui acceptent : il n'y a pas d'amour, mais ce n'est pas grave, leur union sera un partenariat purement professionnel.
Sauf que dès ce moment, le comportement de Tobias change et il impose des changements à Dahliya qui les accepte sans mot dire.
Je ne savais pas trop quoi penser au début de Tobias. Comme il n'est pas sur la couverture, je me doutais qu'il ne ferait pas long feu, mais je ne m'attendais pas à une telle tournure. En tout cas, j'ai détesté son comportement avec Dahliya : sous ses airs de gentil garçon, c'est un gros connard !
Je pourrais aussi incriminer l'héroïne de se laisser faire, sauf que la raison de son silence et de sa soumission est d'une telle évidence : elle fait ça par amour pour son père. Comment admettre qu'il s'est trompé sur le personnage ? Et si ce n'était pas sa seule erreur ? C'est impensable surtout quand on sait qu'il a fait ça pour le bien de sa fille qu'il aime tant. Ça, c‘est mon explication, mais plus loin, l'auteur m'a confortée dans cette théorie.
Puis les mois défilent, les idées de Dahliya frisent le génie, malheureusement, les mauvaises nouvelles s'enchaînent : les pères de chacun des protagonistes décèdent à six mois d'intervalle et Tobias tombe amoureux d'une autre et rompt les fiançailles la veille du mariage.
Entre nous, c'est probablement la meilleure chose qui pouvait arriver à notre héroïne et il y a d'autres personnages qui pensent la même chose que moi. Par contre, elle est loin d'imaginer tous les obstacles qui l'attendent encore.
Je n'ai eu aucun mal à m'attacher au personnage de Dahliya. Elle est douce, gentille et serviable. Sa meilleure amie est sympathique, mais un peu trop exubérante pour moi.
Les dessins sont jolis, j'ai aimé m'attarder aussi bien sur les personnages que sur les décors.
C'est un coup de coeur pour ce premier tome à l'univers entêtant, je lirai volontiers le second si je l'avais. Je vais devoir attendre samedi, en espérant qu'il soit disponible à la médiathèque ; j'ai hâte de découvrir le prochain.
Lien : https://psylook.kimengumi.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Koneko-Chan
  25 février 2021
Pour une fois, nous avons affaire à un manga « isekai » (manga dans lequel le personnage principal se retrouve transporté ou réincarné dans un autre monde) avec une héroïne, ça change (on retrouve plus souvent ce cas de figure dans les webtoons) !
J'ai adoré ce premier tome qui pose bien les bases de cet univers. Les personnages sont bien travaillés, la magie est présente (je plains ces pauvres slimes victimes des expériences de Dahliya), il y a de l'humour et des intrigues qui apparaissent au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire. Tout ce que j'aime !
On s'attache grandement au personnage de Dahliya et son évolution dans ce tome 1 est fulgurante, la suite promet d'être très intéressante (surtout avec l'arrivée d'un certain personnage) !
C'est un coup de coeur pour moi, j'ai hâte de lire la suite ^^
Commenter  J’apprécie          50
emma-feu
  10 novembre 2021
Effet de monde : encore un isekai et cette fois-ci, spécialisé dans la création d'objet magique.
Notre héroïne est réincarné dans un autre monde où elle est la fille d'un inventeur magique, qui a crée des objets du quotidien pour faciliter la vie d'autrui, comme un ventilateur. Notre héroine Dahliya est passionné par ce travail ( surtout mieux que celui de son ancienne vie qu'elle se rappelle), et décide d'en faire son métier. Son père pour l'aider lui propose un mariage arrangé commerciale. Jusque là, tout se passait bien, mais du coté du jeune homme, rien ne va.
Ca marche bien d'attirer le lecteur par des contextes comme l'injustice, la colère, le harcèlement. C'est le cas ici surtout avec notre héroïne qui est passive. Sans vouloir spoiler, le thème d'injustice ici est l'abus psychologique. Tout dans le déroulement de l'histoire met constamment Dahliya à faire preuve de patience ou de passivité. Et malgré une évolution qui est attendu, cette passivité reste toujours présente. Pour moi, ça m'horripile : j'ai envie de hurler " mais qu'est ce que tu attends pour lui à dire à cette imbécile ces 4 vérités".
Pourtant, l'histoire a un petit quelque chose qui me donne envie de continuer à le lire. L'envie peut être de voir évoluer l'héroïne, surtout pour enlever sa passivité. Une romance. Une quête pour la création d'un objet épique...Pour le moment trois tomes, cette sensation est toujours présente et j'espère malgré un arrêt éditorial, que le développement répondra à mes attentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (3)
BulledEncre   27 octobre 2020
Plein de rebondissements et de personnages bien écrits, Dahliya démarre très fort avec une histoire prenante et qui va vous surprendre dans son développement
Lire la critique sur le site : BulledEncre
MangaNews   14 octobre 2020
Un début encourageant qui nous attend ici, avec un premier volume certes un peu trop rapide sur certains éléments, mais sachant piquer suffisamment la curiosité pour la suite.
Lire la critique sur le site : MangaNews
ActuaBD   13 octobre 2020
Une vision féministe dans un contexte sociétal patriarcal, mais néanmoins une aventure palpitante qui commence agréablement.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   13 octobre 2020
J’oserai dire ce que je déteste et ce que j’aime. J’ai un travail qui me fascine. Je peux vivre par mes propres moyens.
Je me donnerai corps et âme à mon métier. J’irai là où bon me semble. Je mangerai et boirai ce qu’il me plaît.
Je vais illuminer ma destinée. J’arrête de m’abaisser.
Je vais vivre ma deuxième vie comme je l’entends !
Commenter  J’apprécie          30
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   11 octobre 2020
Dahliya est impressionnante ! En plus d’être belle comme un ange, elle est intelligente, elle absorbe comme une éponge tout ce que je lui apprends ! Par exemple, aujourd’hui, quand je lui ai montré les techniques de base des circuits qui utilisent une pierre, elle a eu une superbe idée d’objet et elle a eu une superbe idée d’objet et elle a voulu essayer tout de suite !
Commenter  J’apprécie          00
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   11 octobre 2020
Voici l’histoire d’une fille artisane d’objets magiques, d’une fille solitaire, qui va de l’avantage et s’épanouit.
Commenter  J’apprécie          20
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   11 octobre 2020
Je je veux pas forcément qu’elle ait une place respectable dans la société ou qu’elle trouve la gloire. Peu importe qu’elle ait une vie ordinaire tant qu’un homme reste à ses côtés et la protège sans la blesser. Je lui souhaite une vie heureuse.
Il y aura des moments difficiles si elle devient artisane d’objets magiques.
Commenter  J’apprécie          00
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   11 octobre 2020
Ce sont des objets extraordinaires que tout le monde peut utiliser en toute sécurité et qui améliorent grandement le quotidien de chacun.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : FabricationVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1199 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre