AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hélène Châtelain (Traducteur)
Éditeur : Gallimard / Collection Témoins (01/01/1970)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
À la question L'Union soviétique survivra-t-elle en I984, publié l'année dernière en France avec une préface d'Alain Besançon, Andreï Arnalrik, jeune historien russe et auteur dramatique répondait par un «niet» sans concession. Avec un régime de plus en plus bureaucratisé et isolé, une société immobiliste et de plus en plus travaillée de mouvements nationaux, avec des masses inertes et une couche moyenne démocratique très mince, Amalrik prévoit en quinze ans la dési... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
moravia
  21 novembre 2015
Pour avoir hébergé des amis étrangers dans son appartement moscovite.
Pour avoir collectionné les œuvres d'un artiste "dégénéré" (comme disaient les nazis).
Pour avoir occupé un emploi par intermittence (chômage partiel diraient nos têtes pensantes).
Pour avoir écrit des textes jugés pornographiques.
Pour tout cela Andreï Amalrik s'est vu offrir par L’Union des républiques socialistes soviétiques de Nikita Khrouchtchev un séjour en Sibérie.
L'examen de son dossier prit bien du temps, et, d'atermoiements en atermoiements de chaque service de l'État il fut décidé :
"Une déportation pour une durée de deux ans et six mois dans un des lieux légalement destinés à la déportation des "parasites".
Pour le déporté cela devait être tragique mais il n'en laisse rien voir...ou si peu. Dans le kolkhoze où il doit travailler, la corruption règne à tous les étages et Andreï doit rapidement apprendre les lois de la débrouille s'il ne veut pas y laisser sa peau. L'auteur nous rappelle bien de temps en tant que le thermomètre descend en dessous de moins vingt . Qu'il vit dans une cabane en bois dont le plafond est à moitié en ruine. Mais c'est égal, tant l'absurde est le plus fort. Au lieu de se plaindre il fait une analyse froide et détachée . Il en fait une farce tant les règlements sont absurdes ou incompréhensibles. Une galerie de personnages la plus bouffonne qu'on puisse imaginer, la bêtise la plus comique qu'il met en relief à chaque page.
Andreï Amalrik montre là une force de caractère hors du commun, ravissant le lecteur qui dévore ce livre comme un roman d'aventures.
Dire que cette URSS là, fut un temps un modèle pour certains qui s'occupaient de politique dans notre pays ! C'est à se taper sur les cuisses quand on y pense !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Pixis
  20 février 2017
Andréï Almarik fait là le compte-rendu de sa vie personnelle à Moscou puis son exil en Sibérie en 1965 parce qu'il avait des relations avec les artistes d'avant-garde et les étrangers.
Né en 1938, mort en 1980 dans un accident suspect, il a fait des études d'histoire et est devenu écrivain, très critique de l'URSS dont il a été le premier à prédire l'effondrement.
N° ISBN : 2070267563
Lien : http://www.gallimard.fr/Cata..
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
moraviamoravia   01 octobre 2015
Si, comme il me semblait, ils ne possédaient aucun élément précis permettant de m'inculper, il y avait néanmoins un point sur lequel j'étais vulnérable : depuis près d'un an, je n'avais pas de travail fixe et de ce fait, je tombais sous le coup du décret dit " décret sur le renforcement de la lutte contre les individus ayant une forme de vie antisociale et parasitaire". Ce décret, promulgué en 1960 après une bruyante campagne de presse menée contre les "parasites", prévoyait pour les individus ne travaillant pas de façon régulière depuis plus d'un mois, une peine allant de deux à cinq ans de déportation dans l'un des lieux traditionnellement réservés en Russie pour ce genre de voyage ; le nord de la Russie d'Europe, la Sibérie et les confins de l'Est, "avec obligation de soumettre les coupables à des travaux physiques".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
moraviamoravia   06 octobre 2015
Presque tous étaient arrêtés en application du décret 206, c'est à dire le décret réprimant le "houliganisme". C'est celui qui fournit, pour toute la Russie, le plus fort pourcentage de détenus et, parmi eux, plus de la moitié le sont pour des histoires de femmes.
Battre sa femme est, comme on le sait, une très ancienne tradition du peuple russe.
Il y avait par exemple, parmi nous, un cordonnier de trente cinq ans environs, au visage ouvert et bienveillant, dont c'était la quatrième arrestation et chaque fois, comme il disait, par la faute des "bonnes femmes" ou plus exactement, je pense, par celle de la vodka.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
moraviamoravia   19 septembre 2015
Et c'est ainsi que par décret, ou bien même par hasard, l'énorme machine bureaucratique happe un homme.
Ses engrenages tournent, l'accrochent, le retiennent d'abord à peine, par un pan du veston. L'homme se dit que tout va bien, qu'il ne s'agit que d'un veston un peu froissé. Mais il ne s'agit pas que d'un veston un peu froissé. Les engrenages tournent, tournent lentement, ils tirent l'homme, ils le tirent tout entier et ils l'écrasent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
moraviamoravia   03 octobre 2015
Après ses deux ans, quand il revint à Moscou, il trouva son appartement occupé, selon la loi qui dit qu'un locataire absent plus de six mois perd tous ses droits sur son logement. D'un côté, il avait normalement droit à une nouvelle inscription une fois sa peine purgée ; de l'autre côté, on lui répondait : Où voulez-vous qu'on vous inscrive, puisque vous n'êtes plus domicilié nulle part ?
Commenter  J’apprécie          80
moraviamoravia   30 septembre 2015
"Le travail d'un esclave est un travail mal fait", avais je récité dans le temps, quand j'apprenais par cœur les vers d'Ovide.
Commenter  J’apprécie          60
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
221 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre