AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782863748657
396 pages
Éditeur : Fayard/Mazarine (17/03/2021)
4.21/5   29 notes
Résumé :
Quand Lauren Moore, professeur d’Histoire contemporaine à Boston, reçoit pour son anniversaire un test génétique destiné à établir ses origines généalogiques, elle trouve le cadeau de sa fille Emily très amusant. Ce test est très en vogue parmi ses collègues historiens.
Quelle n’est cependant pas sa surprise quand elle en découvre les résultats, divulguant des origines ignorées de tous jusque-là. Une ascendance qui remet en question toute son existence ains... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
4,21

sur 29 notes
5
10 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Kittiwake
  18 avril 2021
L'idée est originale pour un cadeau d'anniversaire : Emily a offert à sa mère Lauren, un test ADN, censé déterminer ses origines ethniques, et repérer ainsi d'éventuels cousins génétiques.
Projection dans le passé et liens ancestraux.
Mais à l'arrivée des résultats, la surprise est de taille : Lauren a des ascendances juives pour cinquante et un pour cent de ses gènes, elle, baptisée et élevée selon les rituels de la religion catholique. Interroger ses parents n'est pas la solution puisque son père est mort et sa mère n'émerge du brouillard qui perturbe sa mémoire que rarement et aucune certitude ne peut permettre d'apporter foi à ses propos.
Lauren doit donc compter sur elle-même pour mener l'enquête, qui sera semée d'embuches et assortie de voyages mouvementés en Europe.
Parallèlement, un autre récit nous emmène en 1942, en France, alors que la traque des juifs s'intensifie. L'auteur s'attache au destin de quelques familles dont on suit les pérégrinations qui pourront ou pas leur permettre d'échapper au destin des déportés.
Si on se doute que parmi les enfants que l'on suit, se trouve la mère de Lauren, on ne sait pas qui elle est et ce qui s'est passé ces années, là. C'est peu à peu que l'histoire se reconstitue,
La construction est adroite, puisque les deux récits convergent vers une résolution du mystère des origines de la narratrice. Et on est tenu en haleine aussi bien par le récit actuel que par la période historique.
Secret de famille et quête des origines, sur une base historique certes déjà lue dans de nombreux romans, mais l'auteur s'appuie sur l'aspect affectif de l'histoire, ce qui rend la lecture émouvante.
Merci à Netgalley et aux éditions Mazarine.

Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          732
Eve-Yeshe
  17 mai 2021
Pour son anniversaire, Lauren reçoit comme cadeau un test ADN, offert par sa fille Emily, pour déterminer ce qui se cache dans son ascendance, et là bingo, le résultat du labo arrive : juive ashkénaze 50,1%, c'est-à-dire qu'un ascendant est juif. Après la sidération, car elle a été élevée dans la religion catholique, elle décide de partir à la recherche de ses ancêtres.
J'étais Irlandaise à 35,2%, Anglaise à 7,8% Norvégienne à 6, 9% et majoritairement Juive ashkénaze à 50,1%
Elle est quasi certaine que c'est du côté de sa mère qu'il faut chercher, or Suzana a une maladie d'Alzheimer, précédée d'un AVC, donc la mémoire est plus que limitée. Elle décide de lui faire un prélèvement de salive, à son insu et… 99 % juive 1% russe.
Elle a très peu d'éléments pour commencer sa recherche, le nom de famille de sa mère Baker, or il s'avère que Suzana a soigneusement brouillé les pistes, avec des photos représentant ses ancêtres qui ne sont pas les bonnes, elle s'est complètement réinventée une vie, pour que l'on ne découvre jamais la vérité, et avec la maladie d'Alzheimer, cela va devenir vraiment compliqué, un travail de Titan.
On va la suivre dans ses recherches, sur Internet, les sites de généalogies, et elle finit par tomber sur une personne compatible en Lituanie. Ainsi commence le voyage, sur les traces de la famille, ce qui va s'avérer être très compliqué, il faut retrouver des registres, actes de naissance, et refaire le chemin à l'envers, ce qui va les emmener en Allemagne, en France… Lauren sera aidée par son mari Oliver journaliste d'investigation pour mener son enquête, sorte de « cold case sans victime » comme elle dit.
En parallèle, l'auteur nous raconte l'histoire de trois familles juives qui tentent de fuir les persécutions. La famille Braunstein a émigré en Allemagne à cause des pogroms dans les pays de l'Est, refait sa vie, tenant une boulangerie avec un associé, mais quelques années plus tard, c'est la nuit de cristal, la boulangerie est incendiée et il n'y a que quelques survivants.
La famille Horowitz, dont la fille Frida se fait brutalement éjectée d'un spectacle de danse parce qu'elle est Juive, alors que le père Samuel est allé se faire recenser sans penser qu'il tombait dans un piège. Et se retrouve interné dans le camp de Pithiviers.
Puis, 1940, nouvelle fuite car Paris est occupé, et il faut tenter de passer en zone libre, puis la rafle, du Vel d'hiv, l'occupation de toute la France avec les résistants, les collabos, les trahisons…
On suit le destin tragique des trois enfants : Hannah, Léon, Frida en parallèle avec le voyage initiatique de Lauren et Emily, qui les entraînera jusqu'à Auschwitz. Lauren qui est enseignante va se retrouver plongée dans cet univers qui était quelque peu abstrait à distance, c'est une chose d'enseigner le nazisme, le Shoah et une autre d'y être confrontée dans la réalité.
Il y a un moment très fort dans le roman, c'est la visite d'Auschwitz.
Philippe Amar nous raconte l'histoire de tous les protagonistes, sans pathos, qu'il s'agisse de la quête de Lauren ou des persécutions qu'ont subi Hannah, Frida et Léon, la difficulté d'aller à la pêche aux renseignements. Les faits sont relatés comme dans un livre d'Histoire, mais cela n'exclut pas les moments d'émotion, et on ne se sent jamais voyeur.
J'ai trouvé très intéressante l'idée de partir d'un test ADN et d'une femme américaine pour aborder le nazisme et la Shoah en retrouvant des ancêtres qui l'ont subie.
L'auteur maitrise parfaitement son sujet, et j'ai appris au passage que c'était inspiré de son histoire familiale.
J'ai beaucoup aimé ce livre, qui fait réfléchir car Philippe Amar aborde aussi la transmission d'une culture, d'une société, d'une religion ou d'une langue, et la possibilité de faire ou non le deuil. En décrivant le comportement héroïque de certains et la cruauté, la lâcheté, l'appât du gain, (dénoncer un Juif, cela rapporte, mais dénoncer un résistant c'est encore plus lucratif !)
Un grand merci à NetGalley et aux éditions Fayard-Mazarine qui m'ont permis de découvrir et dévorer ce roman ainsi que son auteur, dont je vais l'intéresser aux autres livres.
#LestroisviesdeSuzanaBaker #NetGalleyFrance

Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          455
coquinnette1974
  03 avril 2021
Je remercie énormément les éditions Fayard pour l'envoi, via net galley, du roman : Les trois vies de Suzana Baker de Philippe Amar.
Quand Lauren Moore, professeur d'Histoire contemporaine à Boston, reçoit pour son anniversaire un test génétique destiné à établir ses origines généalogiques, elle trouve le cadeau de sa fille Emily très amusant. Ce test est très en vogue parmi ses collègues historiens.
Mais le résultat n'est pas celui escompté car Lauren se découvre des origines juives.. alors qu'elle est baptisée et chrétienne...
Qui peut l'aider à résoudre ce mystère ?
Sa mère Suzana, âgée de quatre-vingt-neuf ans et atteinte de la maladie d'Alzheimer, est dans l'incapacité de l'éclairer. Il semblerait pourtant qu'elle ait caché un secret que personne ne soupçonnait.
Pourquoi aurait-t-elle menti ? Lauren et sa fille vont chercher la vérité sur leurs origines et pour cela elles vont devoir faire un long voyage...
En parallèle, nous découvrons le périple de trois jeunes enfants pendant la seconde guerre mondiale.
Les trois vies de Suzana Baker est un très bon roman qui se déroule en partie de nos jours et en partie pendant le seconde guerre mondiale.
Il y a donc de nombreux allers retours entre présent et passé, nous découvrons Lauren mais aussi des enfants en 1942. Tout est bien indiqué à chaque début de chapitre, impossible de s'emmêler les pinceaux.
J'ai aimé que le point de départ soit un test génétique car on en parle beaucoup dans l'actualité, certains le font pour s'amuser alors que ce n'est pas anodin.
En effet, découvrir qu'on est juif alors qu'on est baptisé, élevé dans la religion chrétienne, a de quoi déstabiliser !
C'est d'ailleurs ce qui arrive à Lauren et à sa fille. Très rapidement, elles sont en quête de la vérité sur leurs origines. Et elles découvrent des choses étranges sur Suzana Baker, qui n'est pas celle que tout le monde croit connaître !
Alors, nous plongeons dans le passé de trois enfants, pendant la seconde guerre mondiale. Et c'est captivant. Je ne me suis pas ennuyée car il se passe toujours quelque chose.
J'ai beaucoup aimé les passages se déroulant dans les années 1940 car c'est toujours une période qui me captive.
Les personnages sont très attachants, aussi bien les enfants que Lauren et sa fille. Quand à Suzana, elle est très intrigante. Mais qui est t'elle vraiment ?? Elle ne peut pas elle-même nous éclairer sur ses origines car elle est atteinte de la maladie d'Alzheimer alors ses proches vont essayer de dérouler le fil de sa vie.
C'est très bien écrit, et j'ai aimé ma lecture. La fin m'a beaucoup touchée. Je me doutais un peu de l'identité de Suzana mais je n'en était pas tout à fait certaine. Jusqu'au dernier moment j'ai été surprise par certaines révélations.
Je vous recommande ce roman sans aucune hésitation.
Ma note : quatre étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
BiblioJoy
  26 mai 2021
« Qu'est-ce qu'un enfant caché ?
C'était un enfant en danger.
C'était un enfant qui avait besoin des autres.
C'était un enfant qui risquait de mourir (…) ».
(Moussa Abadi)
L'auteur s'est inspiré du passé de sa famille pour ce roman mêlant l'Histoire aux histoires familiales, chargé d'émotions et de suspense.
Un test génétique, reçu en cadeau original pour ses cinquante ans, va bouleverser la vie de Lauren Moore professeure d'histoire à Boston.
Les origines généalogiques qui en résultent vont poser question et Lauren creusera dans le passé afin de comprendre et éclaircir tant de zones d'ombres, en quête de vérité.
« Si seulement ma mère m'avait dit qui elle était, alors je n'aurais pas aujourd'hui cette terrifiante sensation d'être personne ».
Lauren va s'évertuer à percer un mystère qui paraît bien difficile à résoudre, ne pouvant compter sur Suzana, sa mère atteinte de la maladie d'Alzheimer.
De l'Europe aux USA, en passant par la France occupée sous le régime de Vichy, elle remontera le fil de son histoire familiale au coeur de l'Histoire.
Un récit alternant passé et présent pour un périple aux allures d'enquête.
Quels sont-ils ces secrets bien cachés par Suzana, et pourquoi ?
Un roman - hommage - poignant, magnifique, de l'auteur à sa mère sauvée par les Justes de la barbarie nazie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          163
MelleFifi
  15 mars 2021
Aujourd'hui : Lauren, vit à Boston avec sa fille Emily. Elle s'occupe de sa mère qui souffre de la maladie d'alzeimer.
Alors qu'elle fête l'anniversaire de celle-ci, elle reçoit les résultats du test ADN qu'elle a reçu en cadeau. C'est ainsi qu'elle découvre, avec surprise, ses origines. Elle fait réaliser le test pour sa mère et découvre les traces de la famille en Lituanie.
Pendant la seconde guerre mondiale : Hannah vit à Paris avec ses parents, mais elle a fuit la Pologne quelques temps auparavant. Léon, dont le père vient d'être arrêté, est confié à un réseau de résistants, Frida vit à Marseille avec sa mère et sa soeur.
Les trois enfants vont devoir apprendre à vivre sans leurs parents, fuir encore et encore...
Nous allons suivre la quête d'identité de Lauren. Elle n'hésitera pas à entreprendre un voyage en Europe pour découvrir ses origines.
En parallèle, Philippe Amar nous conte l'histoire des trois enfants qui nous mèneront à la clé de l'histoire.
Une aventure passionnante qui nous plonge à nouveau dans cette période troublée. Une façon de rendre hommage à toutes ces personnes qui ont pris le risque de cacher et de s'occuper de tous ces enfants orphelins,
Des chapitres courts qui poussent à tourner les pages sans s'arrêter. On est vraiment entraînés dans cette histoire. Une très bonne découverte.
Merci à Netgalley et aux éditions Fayard/Mazarine
#LestroisviesdeSuzanaBaker #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Eve-YesheEve-Yeshe   17 mai 2021
« Ils marchaient la tête basse, mimant inconsciemment ces êtres déshumanisés déportés plus de soixante-quinze ans plus tôt. Nous marchions la tête basse nous aussi. Était-ce par respect ? Comme si nous foulions le sol d’une église ? Était-ce parc que la honte de ce que l’humanité avait été capable de fomenter nous collait à la peau ? Ou parce que nous sentions que les fantômes de ces gens étaient partout autour de nous. Qu’ils nous jugeaient, nous accusant de les avoir laissés mourir. »
visite d'Auschwitz
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
AufildeslignesAufildeslignes   25 juillet 2021
Maman, en d’autres temps je t’aurais demandé si j’étais une enfant adoptée. Aujourd’hui, je ne tiens plus à le savoir. Je t’aime comme tu es. Je serai tellement en colère le jour où tu t’absenteras définitivement. Je maudis ce jour où je ne pourrai plus prononcer le mot « maman ». Tu partiras peut-être sans savoir qui je suis, mais je te promets que je serai avec toi jusqu’au bout de ton chemin. Avant de partir vers un autre monde, tu sentiras la chaleur de ma main dans la tienne. Mon pouce sous tes doigts. Mon souffle qui t’embrasse. Tu sentiras mon âme qui caresse la tienne, maman. Tu sentiras que je ne suis pas complètement une étrangère. Je veux que tu partes dans la mort, comme tu m’as donné la vie. Paisible et heureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MatatouneMatatoune   11 mars 2021
Je devenais à cause de ce test imbécile porteuse de la mémoire d'une rescapée. Porteuse de l'horreur de l'horreur de cette période damnée. Porteuse de traumatismes que ma mère avait réussi à ne pas me transmettre.
Commenter  J’apprécie          40
MatatouneMatatoune   09 mars 2021
C'était le sentiment légitime d'une enfant, incapable de comprendre pourquoi les juifs avaient cédé aussi facilement à toutes les interdictions et obligations auxquelles on les soumettait.
Commenter  J’apprécie          40
MatatouneMatatoune   07 mars 2021
Et comme je relisais les conclusions du test, le néant s'empara de mon cerveau : je ne me reconnaissais plus. Un peu comme si j'avais vécu cinquante ans dans le corps d'une autre.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Philippe Amar (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Amar
À l?occasion de la parution du "Petit roi du monde", Philippe Amar nous explique comment avoir enquêté dans les milieux que fréquentent ses personnages l?a aidé à écrire son roman.
autres livres classés : génétiqueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
351 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..