AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de BVIALLET


BVIALLET
  10 avril 2012
Fadela Amara qui milite depuis les années 80 dans les mouvements féministes et anti-racistes est présidente de la Fédération Nationale des Maisons des Potes et du mouvement "Ni putes ni soumises" . Elle est le parfait exemple d'une fille d'immigré pour qui l'ascenceur social a très bien fonctionné . Dans la première partie du livre , elle évoque son parcours exemplaire et en arrive à la période des années 80 où tout a basculé dans "les quartiers" . Avec l'arrivée de l'islam intégriste et le retour des jeunes vers certaines mosquées , le féminisme a d'abord marqué le pas avant de reculer et de quasiment disparaître au profit d'un retour aux rapports traditionnels : éducation différente pour les filles et les garçons . Ces derniers ont tous les droits et même un droit de regard sur leurs soeurs . Les filles doivent absolument arriver vierges au mariage , rester à la maison , être obéissantes et soumises , faire toutes les tâches ménagères pour devenir de bonnes épouses et mères de famille . On peut les voiler , les marier de force .
Cet ordre des choses amène avec lui toutes sortes de dérives violentes : insultes , coups , blessures , viols appelés si joliment "tournantes" , et assassinats dramatiques comme celui de Sohane brûlée vive à Vitry sur Seine . La mort de cette dernière a lancé le mouvement qui a démarré par une marche symbolique qui partit du quartier en question avec huit personnes et rejoignit Paris en 21 étapes dans un cortège de plus de 30 000 personnes suivi d'une invitation par le Premier Ministre , à Matignon .
L'intérêt de ce livre , outre de faire connaître honnêtement la réalité de la vie dans les cités "sensibles" est d'essayer d'explorer des pistes , de trouver des solutions concrètes pour faire évoluer cette situation .
"La vie de nos quartiers , des familles qui y vivent , des enfants et de leur avenir ne pourra évoluer sans que nous , les femmes y retrouvions toute notre place , toute notre dignité."
Un discours citoyen , digne , sans aggressivité et sans haine . ( F. Amara se permet même , en annexe ,de mettre les points sur les i à Mme Fallaci qui , lui a -t-il semblé , est allée trop loin , dans son livre-brûlot , dans l'amalgame entre islam et islamisme .)
On sort de ce livre en se disant que ces femmes ont totalement raison et qu'on leur souhaite de tout coeur de réussir car , en dehors d'une violence plus grande encore , dont notre société européenne ne se relèverait pas , il n'y a certainement pas d'autre alternative possible .
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus