AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1291928723
Éditeur : (28/06/2014)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Après une vie bien remplie et une future mort acceptée, Sven le vampire DJ quitte sa Russie natale pour aller s’installer à Paris. Il rejoint Sergei, son ami de toujours afin d’ouvrir une nouvelle boite de nuit en espérant finir les quelques années qu’il lui reste en paix, dans une ville où tout lui est inconnue.

De son côté Démétrios, vampire de son état et enfoiré de première, surtout en affaire, vois d’un mauvais œil l’arrivée de Sven dans son bus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
kobaitchi
  13 août 2015
Bon, déjà cette couverture... Il n'y avait pas moyen de faire plus kitsch encore ?
Cela dit, elle correspond parfaitement au genre et ne ferait absolument pas tache à coté de tomes non auto-édités.
Mais bon, déjà à la base je n'aime pas les couvertures des romances. C'est généralement kitsch, cucul et de mauvais gout. Et celle ci ne fait pas exception, donc.
Mais en qui concerne l'histoire, ça va mieux ou moins bien que la couverture ? Hmm...
Il faut savoir que déjà de base je n'aime pas les histoires d'amour, je trouve que l'intérêt de telles histoires est très très limité. Et si je n'aime pas les histoires d'amour c'est parce qu'avant même d'avoir tourné la première page on sait déjà comment ça va se terminer : Ils vécurent heureux, longtemps et en baisant un max.
Et hélas cette histoire ne déroge pas à la règle, nos deux vampires se détestent mais une force surnaturelle les pousse l'un vers l'autre, et que peut-on faire contre son destin à part l'accepter, hein ? Mouais, bof. le pitch de départ nous annonce tout de go qu'ils n'y aura aucun suspense... Avouez que c'est pas très vendeur.
Bon, à un moment il y a quand même un personnage qui débarque (un peu de nul part d'ailleurs) et qui agite les plumes colorées qu'on lui a fourrées dans le fion en nous laissant espérer un peu d'action et un vrai suspense.
Franchement je l'ai aimé, pendant quatre pages au moins, pour les promesses qu'il amenait avec son p'tit cul de mafieux. Sauf qu'il a disparu plus vite encore qu'il n'est arrivé. Bouh ! Les faux espoirs c'est tout sauf cool, les filles !
En ce qui concerne le style, ça se répète. Ça se répète beaucoup. Ça se répète beaucoup trop, en fait.
Qu'ils aient envie de baiser tout le temps, bon, ben c'est un choix scénaristique, ok. Mais pourquoi faut-il qu'ils le fassent à chaque fois exactement de la même façon ? Où est l'intérêt de décrire toutes ces (nombreuses) scènes à chaque fois si c'est pour qu'elles se répètent pile poil pareil ? Sérieusement ?
[Mode très cru activé. Si vous n'aimez pas les mots comme bites, spermes et cul cassez-vous, ça vaut mieux.]
Bon aussi, c'est un avis très personnel mais... Ils ne seraient pas un peu éjac. précoce les deux suceurs (de sang, of course) ? Parce que ce n'est pas normal d'avoir une goûte de sperme sur le bout de la bite avant même d'avoir commencé les hostilités. Et a chaque fois en plus. Ni de terminer en 3 minutes chrono. Ce sont des vampires assoiffés de sexe, merde... Il n'y a que moi qui trouverais plus normal que leurs ébats durent au moins 40 minutes d'affilées (voir plus ai-je envie de dire) ? Là ils se branlent deux-trois coups, se mordillent les couilles ou la nuque et Pouf ! Feu d'artifice. Je ne trouve pas ça très performant pour deux êtres qui ne connaissent pas la fatigue, qui ont eu une centaine d'année pour s'entraîner et qui, en plus, étaient considérés comme de plutôt bons coups.
Bon, en temps normal il s'agirait de détails, hein, on est d'accord. Mais puisque ici la trame principale tourne autour de ça ça me semble quand même un peu important.
[Mode très cru désactivé, vous pouvez revenir]
Les 100 derniers pages ne sont que du remplissage. Ça m'a donné l'impression d'un RP qui se termine, où l'action est finie, mais qu'on veut continuer encore un peu. du coup on rajoute un peu de « suspense » là il n'est nullement nécessaire. Parce que, sincèrement, à quoi servent ces pages ? A montrer que Dem se sent mal d'être un connard et de savoir que son mec le sait aussi ? Parce que vous croyez vraiment qu'on avait pu passer à coté en presque 400 pages ?
Fuck la logique aussi en ce qui concerne sa raison de retour vers Sven.
[Attention : SPOILER]

Les personnages maintenant (Oh dear...), ce sont avant tout de gros clichés sans beaucoup de nuances.
Ils sont virils, cons, machos, baiseurs... Ils ne m'ont pas franchement surprise (c'est peu de le dire). Bon, au moins ils sont à peu près fidèles à eux mêmes jusqu'au bout.
Mais je ne me suis pas attachée à eux, c'est un vrai problème. le bad boy qui devient gentil est un classique mais peut-être est-il un peu trop éculé (à une lettre prêt ça marche aussi). A moins qu'il ne soit tout simplement pas assez bien maîtrisé ici.
Certains aspects de leur comportement m'ont aussi franchement exaspérée. Leur petite guéguerre au début n'est pas crédible un seul instant. Ce sont de grands méchants vampires prêt à tout pour obtenir ce qu'ils veulent, bordel. Ils sont dangereux et craint. Mais ils se battent à coup de caleçon aux morpions et de colorant dans la boisson... Ça ne fait pas du tout sérieux. Pas sur qu'ils auraient impressionné quiconque parmi leurs rivaux avec de telles méthodes digne d'ados de 14 ans.
Mais c'est un défaut que j'ai remarqué dans beaucoup (trop) d'histoires ces derniers temps, à croire que les auteurs sont des bisounours incapable d'imaginer quelques coups vraiment tordus et méchants, et pas que dans l'auto-édition (mais plus que dans l'édition traditionnelle malgré tout). Les méchants ne sont pas méchants, quand ils font un coup qui se veut vraiment dégueulasse au héros il s'agit trop souvent d'une mauvaise farce, un truc qu'un vrai méchant n'utiliserait jamais au risque de passer pour un bouffon.
Vous imaginez Ramsay envoyer un caleçon Bob L'éponge aux morpions au lieu d'une partie de Theon aux Greyjoy ? Non ? C'est normal, parce que ce serait ridicule et qu'aucun méchant n'espère être pris au sérieux en agissant ainsi.

Je terminerais sur, encore, un point noir, il reste plein, mais plein de fautes ! Et plus on avance dans l'histoire plus il en reste. Quant à la ponctuation ! Rah non mais la ponctuation quoi ! Je n'ai jamais vu une telle anarchie parmi les virgules. C'est à croire qu'un point virgule mal dans son encre a rameuté toutes les virgules junkies dans un coin de page en leur promettant un méga joint et a tout fait péter à coup de C4. Je ne vois pas d'autre explication à la présence de virgules dans des phrases telles que : « Je préfère dire que je n'ai rien, plutôt que mettre un mot, sur ce qui se trame en moi. »
En fait ça ressemble presque à un poème une fois sortit de son contexte. Ce n'est pas l'exemple le plus éloquent mais je ne les ai pas tous surlignés, l'ebook énorme faisait suffisamment ramer ma liseuse sans ça.
Mais franchement la lecture est gravement compliquée par cette ponctuation aléatoire. Et si le but était de donner un style particulier c'est raté.
Pour conclure je dirais que j'étais curieuse d'essayer un M/M.
Fan de certains yaoi et de Poppy Z Brite je me demandais à quoi pouvait bien ressembler ce style de plus en plus en vogue. Hélas, comme je l'avais soupçonné, il s'agit d'avantage d'une sorte de nouveau porno pour ménagères que d'une révolution.
Je ne suis clairement pas le public cible et par conséquent je doute que je renouvellerai l'expérience.
Lien : http://www.kobaitchi.com/arc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AlouquaLecture
  29 janvier 2019
Cette fois encore je suis faible face à ce duo de plume formé par Amhéliie et Maryrhage ! Non je n?ai pas craqué face à Dem et Sven, je suis carrément rentrée en éruption, eh oui, tel un volcan !
Je tiens à préciser que je trouve qu?il peut se lire sans forcément avoir lu Vampires et Rock Star dont cette histoire est tirée, n?ayant moi-même lu que le premier tome de cette trilogie, cela ne pas pas gênée du tout. Cela me donne juste encore plus envie de lire les deux tomes que je n?ai pas encore lu.
Dans cet univers, chaque vampire peut vivre 100 ans  passé ce délai, s?il ou elle n?a pas trouvé la personne qui lui est destinée, il ou elle mourra, tout simplement
Sven à atteint l?âge de 96 ans, il lui reste donc 4 années à vivre, pourtant, il le vit plutôt bien, il n?est pas à la recherche de cette fameuse destinée. Afin d?ouvrir une nouvelle boîte, il va se déplacer en France, à Paris plus précisément.
Demetrios, est propriétaire de plusieurs boîtes, dont une à Paris, non loin de l?endroit où s?installe notre russe Sven. Lui, la destinée il essaye par tout les moyens de trouver une solution afin que cela ne lui soit pas nécessaire.
Nos deux hommes sont hétérosexuels depuis toujours, que ce soit durant leurs vies humaines, ou encore depuis qu?ils sont vampires. Les hommes ? Même pas en rêve ! Imaginez donc l?effet que cela peut produire sur eux de rencontrer la personne leurs étant destinée et que celle-ci est un homme !?! Car oui, Dem est la destinée de Sven et vice-versa.
Bien que cette chose qui les pousse inexorablement vers l?autre soit très forte, ils vont tout faire pour résister  Mais vous pensez bien qu?à un moment, cette lutte va devenir intenable, il va falloir qu?ils finissent par céder, qu?ils se laissent enfin aller, et qu?ils acceptent cette inacceptable destinée !
J?ai adoré ce combat qu?ils livrent contre eux-mêmes, un combat où ils vont finalement se révéler à eux-mêmes, qui vont les obliger à se poser les bonnes questions sur leurs propres convictions.
Cependant, il n?est pas question que de destinée, le passé de Dem est parsemé de coups bas, de manigances  il faut bien qu?un jour cela lui revienne en pleine face. Ce rajoute donc un véritable danger pour Dem, mais également pour Sven qui ressent le besoin de le protéger envers et contre tout.
Encore un coup de c?ur inévitable pour moi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Zaureole
  26 novembre 2014
J'ai découvert Maryrhage et Amelhiie par hasard sur leur page Facebook. Et quel découverte j'ai ou faire ce jour là!
J'ai commencé à lire leurs histoires sur le blog et ça m'a tellement plu que j'ai décidé de découvrir leurs livres déjà publié.
Le M/M est un style que j'apprécie beaucoup et le résumé me tentait bien. de plus, la couverture à un réel charme. le côté noir et blanc renforce ce sentiments et quel superbe torses!! :P
Je ne suis pas une seule seconde déçue de la lecture.
Dem et Sven sont deux vampires complètement différent et pourtant ils possèdent de nombreux points communs. Ils ont chacun leurs charmes et m'ont plu pour leurs défauts comme leurs qualités.
Dem est un vampire qui se bat depuis des années contre la destinée. C'est un vampire qui ne pense qu'à sa petite personne et est la personne la plus égoïste et égocentrique que j'ai rencontré. Il est connu dans le monde des vampires de part ses nombreuses boites de nuit associant sexe, plaisir et sang. Toutefois, il possède aussi beaucoup d'ennemis, des personnes qui le détestent et rêvent de le voir mort. Un chose est sur, il aime les femmes et la dernière chose qu'il souhaite c'est de trouver sa moitié.
Sven est lui aussi un vampire froid et distant qui porte un lourd fardeau avec lui. Il lui reste peu de temps à vivre et a déjà accepter sa future mort. Il décide de finir ses dernières années à Paris. C'est un DJ très connu dans son pays natal.
Lorsque Sven décide d'ouvrir un boite de nuit à Paris, Démétrios va tout faire pour que son concurrent s'en aille. mais c'était sans compter sur la destinée qui se mêlera de leurs affaires!
C'est une histoire qui mélange romance M/M, fantasy et humour. La rencontre entre les deux vampires va être explosive et ce sur différents plans. Les personnages seconderas valent aussi le détour.
La plume des deux auteurs est juste merveilleuse. Elles ont écrit un livre qui dépasse toute mes attentes. J'ai eu beaucoup de mal à arrêter ma lecture quand il le fallait. L'intrigue est nie ficelé et un part de mystère est préservé pendant toute la lecture. J'ai 100 fois essayé d'imaginer la fin mais en vain... C'est ce que j'apprécie chez elles. On pense tout savoir et avoir deviné ce qui ve se passer qu'elle arrivent à nous surprendre. J'ai été de découverte en découverte avec de nombreuses surprises plus agréables les unes que les autres.
C'est un chef d'oeuvre dans le genre que nous propose Amheliie et maryrhage. Je ne me lasse pas de cette histoire.
La petit plus de cette histoire et la playlist que nous ont confectionnés nos auteurs (se trouvant à la fin de l'histoire). Déjà que l'histoire à elle toute seule est à tombée, la playlist ajoute ce côté envoutant à la lecture.
La fin, quand à elle est extra!! Vous pouvez toujours courir pour que je vous la raconte!! :P Je peux seulement vous donner un conseil, c'est de lire ce livre.
J'ai lu des M/M est celui la est un de mes préféré. c'est un véritable COUP DE COEUR!!!
Lien : http://sur-la-route-de-nos-l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CamilleLectures
  31 janvier 2016
Tout d'abord, il faut préciser que je n'ai jamais lu la série Vampires et Rock Stars dont ce livre est le spin off. Mais, ça ne m'a pas dérangé outre mesure ; l'histoire est écrite de telle manière qu'il n'est pas forcément nécessaire d'avoir lu cette série, même si j'ai noté de petits clins d'oeil.
L'histoire alterne les points de vue des deux protagonistes principaux, d'un chapitre sur l'autre.
D'abord, on a Démétrios - dit "le grec" - qui est arrogant, vaniteux et qui n'a pas la langue dans sa poche. C'est un expert en coup tordu, qui fera tout pour parvenir à ses fins. C'est aussi un macho invétéré, dont aucune fille ne résiste à ses charmes.
De l'autre côté, on a Sven dit "l'ours" ou "le russe". Sensible et loyal, il est plus réfléchi et moins impulsif que Dem.
Entre ces deux là, l'attirance est immédiate, du fait qu'il soit "destiné" l'un à l'autre. Donc qu'il le veuille ou pas, leurs corps réagissent de manière très forte quand ils se retrouvent près l'un de l'autre.
Or, ce truc de "destinée", nos deux vampires n'en veulent pas, mais alors pas du tout, et encore moins avec un homme ! Pourtant, quand on est fait l'un pour l'autre, il est bien difficile d'échapper à son destin...
La romance entre les deux héros est bien construite. La plume des deux auteurs est agréable et très bien coordonnée, mais... j'ai pas accroché plus que ça. J'ai passé un moment très agréable, mais il me manquait quelque chose pour adhérer à cet univers. Et puis, je dois avouer, que le coup de la "destinée" pour deux vampires, ça non plus, j'ai pas trop accroché. Pour moi, cela se rapproche trop de ce qu'on trouve dans les histoires de loup-garous, et ce n'était pas ce à quoi je m'attendais.
Le mot de la fin :
Petit livre agréable, mais qui pour moi manque de spontanéité.
Il vous faut le lire absolument si vous avez lu et aimé Vampires et Rock Stars, et qu'en plus vous aimez la littérature M/M.
Lien : http://camillelectures.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
UnChapitreDePlus
  27 juillet 2017
Que dire d'un livre qui allie deux des genres que j'apprécie le plus (bit-lit et m/m), à part que j'ai passé un super moment de lecture, au point de dévorer ce livre en deux petits jours (fait très rare pour moi) !
Pourquoi j'ai aimé ce livre ? Déjà pour ses personnages hauts en couleurs. D'un côté il y à Démétrios, alias le grec, alias Dem, et de l'autre il y à Sven, le russe. Ils sont totalement à l'opposé l'un de l'autre. Tant physiquement, qu'au niveau de leurs personnalités.
Ils ne s'accordent que sur une chose : ils ne sont pas gays ! Ils sont irrémédiablement attirés l'un par l'autre, mais hors de question de le reconnaitre, ils sont hétéros un point c'est tout ! Je vous laisse deviner le genre de scènes que ça a pu entrainer.
Dem, c'est le genre de personnage qu'on aime détester (au départ), le tombeur de ces dames, fêtard, intraitable en affaire, qui a un sale caractère, qui est de mauvaise foi, qu'on a du mal à suivre, en bref c'est un con, Sven le dit, Zander le dit, lui-même le dit, alors c'est dire !
Sven, est différent. Il a une apparence froide de prime abord, mais ça cache un passé douloureux. C'est un personnage plus posé, qui va comprendre et accepté son destin un peu plus rapidement que Dem.
Les personnages secondaires, Délivrance, Sergei et Zander, sont vraiment intéressants, et apportent vraiment un petit plus à l'histoire.
Ce que j'ai trouvé original, c'est la façon dont les vampires peuvent accéder à l'immortalité, ou non. Ils ont 100 ans à partir de leur transformation pour trouver leur destinée, sinon ils meurent. En grande amatrice de bit-lit que je suis, c'est la première fois que je vois ce sujet abordé de cette façon. Ça change !
Comment parler de ce livre, sans évoquer le côté érotique de la chose… Parce que si les cent premières pages (environs) sont toutefois assez soft, puisque nos deux protagonistes résistent à leurs pulsions, et essaient de se fuir tant bien que mal, etc ; Passé un certain cap, ça devient hot de chez hot. Avec des scènes plus explicites les unes que les autres, autant vous prévenir.
En conclusion, je recommanderai ce livre, sans hésitation à un public averti, amateur de m/m (à ne pas mettre entre les mains des plus jeunes). C'est un livre sans prise de tête, qui se lit vite et bien. Parfait pour se détendre. Une lecture que je mettrai dans la catégorie « plaisir coupable » !
Lien : https://unchapitredeplus.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
paresseuseparesseuse   23 janvier 2015
Sven:

Je monte les marches et arrive dans le couloir désert, il n’y a pas sa secrétaire qui essaye en vain de faire barrage et j’entre dans son bureau en souriant. Ah cette odeur je ne m’en lasserai jamais, même si elle met mon corps en charpie,
elle est délicieuse.
– Tu n’es pas encore retourné dans ta caverne l’ours?
Toujours aussi agréable. Je m’avance, m’installe sur un siège en face de lui et le déshabille du regard un instant. Il est de dos face à la vitre qui donne sur la boite et bordel, super bandant dans son costume noir. Il se retourne et je ne vois que le vert de ses yeux qui me transperce.
– Content de te voir aussi Démétrios.
– Qu’est-ce que tu veux?
Question judicieuse, je ne sais pas ce que je veux, je sais juste que j’ai besoin de m’assurer qu’il va bien, mais je n’ai pas réfléchi à ce que j’allais lui dire.
Démétrios n’en finit pas de me fixer, je vois même sa respiration s’accélérer et son odeur se fait plus forte, il a envie de moi.
Je souris, peut être que Sergei a raison, on devrait peut-être arrêter de lutter, mais… non ce mec incarne tout ce que je déteste, sans oublier que, justement, c’est un mec.
– Je voulais m’assurer que tu étais toujours en vie.
– Je suis vivant, au revoir, Sven.
Je ris et me lève pour le rejoindre.
– Ça n’a plus l’air de t’inquiéter que quelqu’un en ait après toi.
– Je suis habitué, ce n’est pas la première fois qu’on me menace.
Je m’arrête en face de lui et pose mes fesses sur son bureau, il me regarde d’un oeil sévère, comme si je venais de piquer la caisse.
– Tu avais pourtant l’air secoué quand je te l’ai dit.
Démétrios détourne le regard et retourne à la contemplation de sa boite. J’admire ses épaules larges, son dos et putain son cul.
– Ça n’a rien à voir.
Je songe à sa réaction dans mon bureau, il avait l’air tout retourné qu’on cherche à le tuer voir même inquiet et…
– Tu t’inquiètes pour moi dis-je en soufflant.
Je suis touché, c’est bien la première fois que quelqu’un s’inquiète pour moi. J’ai un physique qui parait indestructible et jamais on a estimé qu’il pourrait m’arriver quelque
chose. Pourtant je suis mort une fois, enfin presque mort, mais c’était la guerre.
Je me redresse et me colle derrière lui, je le sens trembler quand il prend conscience de mon corps derrière le sien, si proche que ses cheveux viennent chatouiller mon visage.
– Je n’en ai rien à faire de ce qui peut t’arriver.
– Tu sais que je ressens la même chose, c’est bien pour ça que je suis là.
J’inspire son odeur à pleins poumons, ma queue fait des bonds de se savoir si près de lui, mais pas en lui. Je me rapproche encore jusqu’à ce que nos corps se touchent et je l’entends grogner. Bordel je joue avec le feu, mais il arrive un moment où même le plus fort des hommes ne peut plus lutter ; et là
je laisse libre cours à mes instincts qui me hurlent de le baiser, de le mordre, de le faire mien et de le protéger au péril de ma vie.
Mes mains viennent se poser sur son torse et c’est à mon tour de grogner, je sens à travers le tissu fin de sa chemise toutes les courbes de ses muscles et des images de moi en train de lécher ce corps, se mettent à danser dans ma tête. Démétrios s’appuie un peu plus sur moi, ses fesses se frottent à présent
contre ma queue dure comme du marbre.
– Qu’est-ce que tu fous? me demande-t-il, la voix pleine de désir.
Je crois qu’il ne le sait pas plus que moi et que peut être lui aussi a décidé d’arrêter de lutter contre moi. Je ne réponds pas et enfouis mon nez dans son cou, mes crocs sortent d’instinct, pensant pouvoir se planter dans sa chair tendre et enfin recevoir ce sang qu’ils attendent depuis trop longtemps. Je me contente de le humer, j’aime tellement cette odeur.
Mes hanches se frottent contre lui dans un mouvement lascif et Démétrios se détend dans mes bras que je resserre autour de lui, avant qu’il ne se tourne vers moi.
Il me regarde, haletant, ses yeux remplis de désir et se jette sur ma bouche. Nous grognons à l’unisson tellement c’est bon de sentir le goût de l’autre sur ses lèvres.
Sa bouche s’ouvre, nos langues se mêlent et je perds totalement le contrôle de mon corps. Je le plaque contre la vitre, mes mains parcourent son corps, avides de lui et les siennes s’accrochent à mon dos pour me rapprocher encore plus de lui.
J’ai envie de sa peau de la sentir et je tente de le déshabiller, quand il me repousse violemment pour atterrir contre le bureau.
– Arrête bordel!
Sa voix trahit sa lutte entre le désir de son corps et ce que lui veut. Je tente de me reprendre, mais je m’étais tellement laissé aller, qu’il est difficile de me contrôler.
– Casse-toi Sven et ne reviens pas!


http://addictbook.weebly.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
RhiaRhia   04 mai 2015
– Non comme ça, bon écoute (il s’assoit en face de moi) je crois qu’on est partis du mauvais pied toi et moi, on pourrait peut-être trouver un terrain d’entente qui conviendrait à tout le monde.
J’acquiesce et appuie mes avant-bras sur mon bureau, très intéressé par ce qu’il va dire parce que je sens que son « qui pourrait convenir à tout le monde » veut dire « surtout à Démétrios ».
– Le mieux serait que tu retournes en Russie, après tout ici il n’y a rien qui te retient et puis j’étais un peu là avant toi. J’en étais sûr !
– Ça t’arrive de faire les choses pour une autre personne que toi ? Il me regarde l’air de demander si je suis stupide, effectivement ma question est conne, évidemment que non.
– Bon au risque de te décevoir Démétrios, il y a un astre qui s’appelle soleil et c’est autour de lui que la Terre tourne, pas autour de toi.
La chute va être dur pour lui je le sens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
UnChapitreDePlusUnChapitreDePlus   27 juillet 2017
– Bon au risque de te décevoir Démétrios, il y a un astre qui s’appelle soleil et c’est autour de lui que la Terre tourne, pas autour de toi.
Commenter  J’apprécie          00
BrochmaelBrochmael   14 février 2018
Mes crocs je n'en parle même pas, je suis obligé de penser à mes numéros de compte à l'étranger pour tenter de me calmer.
Commenter  J’apprécie          00
BrochmaelBrochmael   14 février 2018
En Russie, c'est système D, tu veux boire ? Ouvre la porte, penche-toi, ramasse de la neige et fais-la fondre.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : destinéesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1734 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre
.. ..