AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Walkyrie29


Walkyrie29
  09 août 2018
Un roman qui traite de manière juste et torride de l'homosexualité dans l'univers du sport masculin mais alourdi par quelques longueurs.

Le football, personnellement ce milieu n'engendre pas un grand intérêt bien au contraire… Mais j'étais curieuse de la thématique et le sujet me paraissait suffisamment intéressant pour découvrir cette lecture qui n'aurait de prime abord pas forcément attirée mon attention. Au final, si beaucoup de longueurs ont un peu pesé sur ma lecture, l'ensemble se révèle bien traité et les personnages attachants avec une psychologie sensible.

On baigne clairement dans le milieu du football : entraîneur, stade, supporters, match, technique (bien expliqué cela dit par des notes des auteures), blessure, club de Manchester ou AC Milan, bref une véritable ambiance de ballon rond un peu machiste. Vous y êtes, non ? Bon imaginez des vestiaires remplis de torses humides et sculptés, d'odeurs mâles et suaves, de douches chaudes et coquines, des mecs aux charmes ravageurs qui accumulent les conquêtes et traînent dans les bars à strip tease le soir (et plus si affinité, c'est vraiment comme ça ?!), de quoi appâter une gente féminine sensible à ces choses là… le décor est dressé, voilà vous êtes capté(e)s et prêt(e)s à vivre, dans ce contexte, une homoromance particulièrement érotique et pimentée mais néanmoins pas dénuée d'intérêt entre deux personnages fouillés et très intéressants.

Wade Perkins, star adulé du club de Manchester est le capitaine de l'équipe qui traîne une réputation de coureur de jupons, accumulant les relations faciles, les coups d'un soir, sans jamais s'engager plus loin. En réalité, dans l'ombre, Wade aime les hommes, même s'il a quelques relations plus ou moins régulières avec des personnes de confiance qui tairont son homosexualité, elles restent uniquement d'ordre sexuel. Il est pour lui impossible d'envisager un jour, du moins tant qu'il sera footballeur professionnel, d'avoir une relation amoureuse fixe et stable à vivre au grand jour avec quelqu'un. Il sait pertinemment que révéler son orientation sexuelle pourrait lui coûter beaucoup trop ; le rejet de ses coéquipiers et de son club, l'aversion du public qui l'adore, et plus encore, la déception et le rejet de ses parents, fervents catholiques pratiquants qui ne tolèrent pas cette sexualité pour eux déviante et contre – nature. Seule sa petite soeur, qui est aussi son agent, est au courant et le soutient. Wade vit donc perpétuellement dans un rôle qu'il s'est construit, il n'est jamais lui-même et avec le temps cela lui pèse beaucoup, particulièrement auprès de sa famille. Il est toujours dans le mensonge, doit toujours paraître heureux et toujours jouer ce rôle de charmeur et de séducteur qui lui colle à la peau. Et puis, un jour arrive Nikki, transfuge d'un club italien qui vient remplacer un joueur attaquant blessé. Si rapidement Nikki fait ses preuves sur le terrain, Wade est intrigué par le personnage, pourquoi une mutation de club hors période de mercato ? Et plus que ça, Nikki va lui plaire et mettre à mal tout ce que Wade a édifié depuis tant d'années pour assurer la garde de son secret, tout ce en quoi Wade croit. J'avoue que le personnage peut parfois être agaçant dans certaines de ses réactions, il m'a particulièrement mise en colère lorsqu'il fait un choix lourd de conséquence, qui va blessé profondément Nikki.

Nikki après avoir joué à l'AC Milan est muté à Manchester qui a besoin d'un nouvel attaquant. Nikki arrive sur la pointe des pieds dans ce grand club qui fonctionne bien, qui a de bons résultats et qui voue un culte au capitaine et grand joueur ; Wade Perkins. Rapidement, on sait que le joueur a été forcé de quitter Milan suite à un acte qui s'est retourné contre lui. Aujourd'hui, pour assurer sa carrière, il est bien décidé à rester droit et à éviter la moindre « bêtise » qui pourrait lui coûter sa place dans le club. Il est vite accepté et démontre ses talents de jeu match après match, nouant une amitié et une complicité sincère avec Wade. Nikki est également homosexuel, il ne le cache pas à sa famille qui l'accepte parfaitement. Il a toutefois une relation particulière avec son père, ce dernier ne comprend pas le choix de Nikki d'être parti joué en Europe au lieu d'intégrer un club anglais, pour Nikki, il est difficile de voir l'adulation de son père pour Wade Perkins dont les maillots décorent le salon alors que pas un seul des siens y est affiché. le personnage de Nikki est vraiment attachant, on sent que le personnage est très honnête, assume pleinement ce qu'il est et est très censé dans sa façon de réfléchir et d'être. J'ai adoré ce personnage plus que celui de Perkins qui ne savait pas trop sur quel pied dansé, Nikki ose les choses, prend des risques et se montre incroyablement courageux et fier, il ne plie pas face à l'adversité même si cela le blesse de ne pas être accepté comme il est, à subir coups et insultes.

Ainsi, les deux joueurs vont être très vite attirés l'un par l'autre, chacun pensant que l'autre est hétérosexuel jusqu'à ce que la révélation arrive lors d'une soirée un peu trop arrosée. Ce sera rapidement fort, intense et passionnel entre eux, pour l'un comme pour l'autre c'est la première fois qu'ils ressentent ça. Leur liaison est aussi très torride, on a pas mal de scènes de sexe, très imagées et détaillées, qui viennent inévitablement faire monter la température d'un cran. Cependant, ils vont devoir vivre cachés, pour Wade ce n'est pas forcément problématique, il s'est fait à l'idée, pour Nikki en revanche même s'il l'accepte, ce n'est pas dans son idéal de vie, et cela va vite lui peser. J'ai bien aimer le regard familial sur chacun des hommes qui n'a strictement rien à voir, c'est nettement plus complexe pour Wade et dans certains passages, j'ai eu mal pour lui. Pour Nikki, il est surtout question de la reconnaissance et de l'amour paternels. Autre problématique majeure, les réactions des membres du club, des autres joueurs, des supporters à tout ça, en cela j'avoue avoir eu une affection particulière pour l'entraîneur qui est comme un père pour ses joueurs et j'aurais bien claqué Shaun, un jeune joueur, comme avait envie les trois quart de l'équipe, pour ses paroles homophobes et machistes.

Alors si l'ensemble est plutôt sympa à lire et le style est assez fluide, il y a toutefois un point noir à cette histoire agréable, trop de longueurs qui viennent alourdir le texte et entacher le dynamisme de lecture. le roman fait près de 500 pages il me semble et n'en nécessitait pas tant. Bon, cela ne m'a pas empêchée de sombrer à pieds joints comme la romantique que je suis.

En bref, une homoromance dans l'univers très masculin et fermé du football entre deux hommes qui n'acceptent et ne voient pas leur homosexualité de la même façon et qui devront traverser pas mal d'épreuves avant de pouvoir vivre pleinement leur relation. Une lecture sympa malgré les longueurs.
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus