AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791097365516
Revue America (26/06/2019)
4.11/5   35 notes
Résumé :
Cet été, America arrive avec un sommaire qui rafraîchira votre vision du rêve américain ! Dans ce 10e numéro, retrouvez un entretien exclusif de 26 pages avec l’écrivain culte T.C. Boyle, chez lui, à Santa Barbara : l’auteur d’América revient sur la construction du mur contre les migrants mexicains, l’inaction devant le réchauffement de la planète, le naufrage de la démocratie américaine, et ses œuvres visionnaires. Autre temps fort de ce numéro : un grand dossier s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
mumuboc
  23 juillet 2019
"On l'appelle « Rêve américain » parce qu'il faut être endormi pour y croire.
George Carlin"
Dans ce dixième numéro de la revue America il est question du rêve américain….. Ce qu'il était, ce qu'il est et ce qu'il en reste. Une couverture rose bonbon peut-être pour mieux faire passer la pilule car que reste-t-il de ce rêve d'outre-atlantique, existe-t-il encore ou fait-il partie du passé ?
Un numéro mirage en quelque sorte car nous sommes dans le concret, à l'heure des bilans, face à nos rêves (si nous en avons eus) et aussi à nos désillusions.
J'ai particulièrement aimé l'interview de T.C. Boyle (que j'avais vu précédemment dans un documentaire de François Busnel à la télévision), tellement aimé que je me suis procuré son roman América, Il expose de façon clair sa position, son repli dans sa très belle maison en bois entourée d'arbres, ses inquiétudes concernant l'environnement et sa prise de conscience vis-à-vis de celui-ci, lui qui a tout tenté, essayé par le passé. J'ai aimé son parler vrai et sa vision du monde qui l'entoure.
Autre article intéressant sur J.D. Salinger, auteur de L'attrape-coeurs, roman que je n'ai pas réussi à terminer et qu'il faudrait peut-être que je retente. Je ne connaissais rien de la vie de cet auteur qui s'est mis en retrait de la vie publique après la publication de son roman. Un personnage très énigmatique et je suis toujours fascinée par le destin de certains écrivains.
J'ai découvert une réalisatrice Marielle Heller qui a sorti en 2018 « Can you ever forgive me » (Les Faussaires de Manhattan en France) d'après l'histoire vraie de Lee Israel qui s'est lancée dans l'écriture de fausses lettres d'écrivains, un film dont je n'ai pas du tout entendu parler lors de sa sortie et que j'espère avoir l'occasion de voir.
Très beau reportage photos (comme toujours des photos sans légende qui parlent d'elles-mêmes) sur les rodéos et les cow-boys, une chronique sur les meilleurs livres de l'année de la littérature américaine et comme toujours des chroniques sur l'état de l'Amérique de Trump.
Un article de Yann Perreau sur Hollywood, symbole du rêve américain par excellence, il s'est promené sur les boulevards du cinéma et sa déambulation va le mener sur le boulevard des illusions perdues .
D'autres écrivains donnent leur avis sur ce fameux rêve américain : David Vann, Douglas Kennedy, William Finnegan et Joan Didion avec un texte inédit sur Hawaï loin des clichés que l'on peut en avoir.
Et comme l'Amérique terrienne ne suffit plus, il y a l'espace et sa conquête (mais je vous avoue que là je n'ai pas été au bout…… car je n'étais pas du tout intéressée….).
America est pour moi un magazine de connaissances, j'apprends et découvre un pays, ses habitants, connus ou non, des personnages, des auteur(e)s, son passé et son présent loin des clichés que l'on peut en avoir, du réel, du vécu et du vrai.
« L'Amérique, l'Amérique, je veux l'avoir et je l'aurai » (vous savez la chanson de Joe Dassin) et bien en refermant le magazine je ne suis pas sûre que ce pays puisse encore faire rêver. Où sont passés nos rêves d'antan, ils n'ont peut-être été que des mirages….
Lien : https://mumudanslebocage.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
MELANYA
  12 septembre 2021
Et voilà, nous en sommes au n° 10/16 de la revue « AMERICA » : "America, n°19 : American Dream", cette chère revue trimestrielle, cette fois pour l'été 2019 – toujours aussi attirante par son look, une couverture d'un très joli rose et sur laquelle est écrit « American Dream. »
Est-il besoin de rappeler qu'elle a été créée par François Busnel et que le directeur de la publication est Eric Fottorino ? Sans parler des nombreux autres participants qu'il serait trop long de citer mais que l'on trouve au début.
A peine achetée, déjà lue et je dirais même « dévorée » car elle toujours aussi passionnante. Mais je sais que je reviendrai sur de nombreux articles ou dossiers car ils le méritent.
En attendant, je vous en donne un aperçu :
* Après l'édito de François Busnel, on trouve un document en français et en anglais de Lionel Shriver sur le sujet de Trump qui nous rend fous.
* Puis, une chronologie : « Trois mois dans l'Amérique de Trump » (toujours lui puisque cette revue éphémère, je le rappelle, est censée durer le temps du mandat de ce personnage qui fait couler beaucoup d'encre).
* Nous avons droit aussi à un grand entretien avec T.C. Boyle – un article de William Finnegan sur : « La guerre l'intelligence » - un bon dossier sur ce fameux «American Dream ».
* Je vais signaler, sans détailler (bien sûr pour garder la surprise de la découverte), des articles de Dave EggersDavid VannYann PerreauPhilippe Coste – un portfolio de Josh Haner : « Les derniers cow-boys » - un récit de Joan Didion : « Lettre du Paradis ».
* Un article sur le Festival America avec les meilleurs livres de l'année – un dossier de Miguel Bonnefoy pour « In te City » : Les portes de Miami ».
* Un article sur le cinéma avec Douglas Kennedy : « Can you ever forgive me ? » - un autre de Julien Bisson : « Orange is the new black »- un autre sur J.D. Salinger pour : « L'Attrape-Coeurs » - des morceaux choisis – des chroniques avec notamment Olivia de Lamberterie : « Les femmes et les enfants d'abord ».
* Ne pas oublier Augustin Trapenard avec « Les figures de Donald ».
Je pense (et j'espère) ainsi, vous avoir donné un bon nombre d'indications qui se révèlent toutes plus intéressantes les unes que les autres.
Comme je l'ai indiqué au début de ma chronique, c'est le N° 10/16, déjà ! Alors autant bien l'apprécier, le lire et le relire (comme je vais le faire) et bien le classer, dans l'ordre, à côté des autres numéros car, sur la tranche, apparaît la lettre « I » du mot « AMERICA». Vous verrez, à la fin, pourquoi c'est important.
Sur ce, bonne lecture pour ceux qui ont déjà ce numéro, sinon, il est toujours possible de rattraper les numéros précédents car c'est une bien jolie collection où l'on apprend énormément et où la « langue de bois » n'existe pas….

Lien : https://www.babelio.com/monp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
folivier
  09 août 2019
Numéro 10 et l'équipe éditoriale de cette magnifique revue maintient le très haut niveau de qualité et d'intelligence. Ce numéro de l'été 2019 est consacré au rêve américain qui a tant fasciné, attiré, enthousiasmé, motivé en demandant ce qu'il est devenu dans l'Amérique de Trump. le grand entretien est dédié à T.C. Boyle, grande découverte pour ma part qui m'a donné envie de me précipiter sur les romans de cet auteur. Un très bel article sur Miami et bien sûr les chroniques habituelles notamment l'hilarant poisson rouge du bureau ovale. Bref que du bon à déguster et à savourer.
Commenter  J’apprécie          20
Celkana
  27 mars 2020
Comme toujours, superbe revue avec un très bon entretien de T.C. Boyle qui m'a énormément donné envie de lire quelque unes de ses oeuvres, auteur que je ne connaissais auparavant. L'article de Willam Flannegan est glaçant et parlant en même temps. Et le dossier sur l'American Dream excellent.
Au volume suivant, évidemment!
Commenter  J’apprécie          40
morris45
  01 septembre 2019
A lire dans ce numéro 10 d'America, un long et intéressant entretien avec T.C. Boyle. Cet écrivain a la chance d'habiter dans une maison dessinée par l'architecte Frank Lloyd Wright.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
michemuchemichemuche   23 juillet 2019
Un athée doit trouver son propre système de croyances. Pour moi, c'est la littérature. La littérature me fait sortir de mon corps tous les jours. La musique aussi. Mais la littérature plus encore. Quand je lis, quand j'écris, je touche quelque chose de plus grand que moi. La littérature, c'est mon dieu.
TC Boyle
Commenter  J’apprécie          411
OverTheMoonWithBooksOverTheMoonWithBooks   13 juillet 2019
[...] les séries n'ont pas tardé à se coller derrière les barreaux, conscientes du potentiel narratif de cet espace clos où se télescopent criminels et innocents, dominants et dominés, coupables et victimes de la société.
[...]
[...] à travers sa galerie de personnages, elle montre bien la surreprésentation en prison de certaines catégories de la population [...].


" Orange is the new black et la condition carcérale"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MELANYAMELANYA   12 septembre 2021
Josh Haner : Les derniers cow-boys.
Dans l’Utah, non loin du parc de Zion, la famille Wright élève du bétail sur son ranch depuis sept générations. Menacée par les sécheresses récurrentes, elle tire désormais un revenu vital des championnats de rodéo organisés à travers l’Ouest américain. Les Wright sont spécialistes du bone riding : huit secondes à tenir sur un cheval sauvage. Une pratique spectaculaire, incertaine et dangereuse, mais qui peut leur assurer quelques centaines de dollars s’ils l’emportent. Et ainsi perpétuer leur mode de vie traditionnel, celui des derniers cow-boys. P.110
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pistoopistoo   22 septembre 2020
Tout à l'heure, juste avant que vous arriviez, j'ai appris que des scientifiques spécialistes de l'intelligence artificielle ont découvert que deux ordinateurs sont parvenus à se parler dans une langue qu'ils avaient inventée parce qu'elle leur semblait plus lisse et meilleur que la nôtre. Du coup, voilà, j'ai le début d'une autre nouvelle. Il suffit que je me pose une question, et ça fera la nouvelle entière. Tenez, la voilà, la question : pourquoi les ordinateurs ont-ils encore besoin de nous ? Vous voyez, nous vivons dans les films de science-fiction des années 1970 : les robots existent, nos attentes les plus folles sont comblées, alors qu'on ne pouvait même pas imaginer la révolution informatique en 1981, quand j'ai publié mon premier roman. Le monde change toutes les cinq minutes.../ T.C. BOYLE à François Busnel
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MELANYAMELANYA   12 septembre 2021
Joan Didion
Lettre du Paradis
Icône de la contre-culture, auteur culte pour plusieurs générations, Joan Didion a réveillé les sixties par ses récits sur la société et la culture américaine. En 1966, elle publie ainsi un incroyable reportage à Hawaï, un quart de siècle après l’attaque sur Pearl Harbor. Un texte jusqu’ici resté inédit en français et qui offre une image rare de l’archipel, loin de ces cartes postales touristiques qui veulent faire oublier les tensions communautaires et la présence militaire. P.121
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Revue America (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Revue America
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
America n°9 de François Busnel et Eric Fottorino aux éditions Revue America https://www.lagriffenoire.com/146977-livres-preparation-ecole-public-america-n-9.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : revueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura