AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791021005136
Éditeur : Tallandier (18/04/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Eté 1874. De l’or a été découvert en territoire indien. À leurs risques et périls, des milliers de prospecteurs s’y aventurent. La guerre est déclarée. Figure emblématique de la résistance amérindienne, le chef Sitting Bull prend la tête d’une coalition de Sioux et de Cheyennes.

Guerrier, homme-médecine et guide spirituel, Sitting Bull mène son peuple dans une série de combats contre les tuniques bleues. Le 25 juin 1876, il remporte la bataille de Lit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
loreleirocks
  01 juillet 2014
Tout d'abord, merci à l'opération Masse Critique de Babelio et aux éditions Tallandier pour m'avoir permis de découvrir "Sitting Bull Héros de la Résistance Indienne" de Farid Ameur.
Ce petit tome permet de découvrir de manière très accessible le dernier épisode des Guerres Indiennes précédent immédiatement la fermeture de la frontière et ainsi la fin de la conquête de l'ouest.
Connaissant déjà cet épisode, mais pas vraiment le détail des principaux affrontements entre l'armée fédérale et les tribus indiennes unifiées l'instant d'une bataille, j'ai pu combler quelques lacunes quand à quelques détails biographiques des acteurs principaux. Custer, Sitting Bull et Crazy Horse en particulier.
La structure du livre est cependant assez surprenante si on la met en parallèle avec son titre : Après une ouverture assez rapide exposant la raison essentielle des troubles politiques de l'époque (hormis la volonté expansionniste, idée directrice constante de l'époque, toujours d'actualité sous forme légèrement différente), c'est-à-dire les Black Hills et leurs ressources que l'on pense riches en minerais, etc., en conflit direct avec le fait qu'elles sont terre sacrée des Sioux, on passe directement à la période précédent immédiatement la bataille de Little Big Horn, défaite cuisante des armées fédérales et du 7º de cavalerie de Custer, puis à la bataille elle-même, avant de clôturer les guerres indiennes avec un passage rapide sur le Massacre de Wounded Knee, la fin du mode de vie indien nomade par la conversion au christianisme, la sédentarisation, le Dawes Act de 1891 avec le morcellement des réserves et l'allocation de la terre par famille individuelle afin de les reconvertir en fermiers (avec ses "loopholes" et ses conditions qui font que tous n'ont pas accès à ces actes de propriété de toute façon aux antithèses avec la culture nomade) qui permet au gouvernement fédéral du président Cleveland de réduire la surface des réserves et d'en vendre une grande partie aux compagnies d'exploitation minière et au chemin de fer...
Je disais donc contraste avec le titre. Outre ce titre alléchant mais finalement un peu trompeur puisque je m'attendais plus à une biographie mise en relief par cet épisode aussi triste que sanglant de l'histoire des États-Unis, j'avoue avoir eu du mal à entrer dans la bataille, si je peux me permettre cette expression.
Farid Ameur est très intéressant dans sa retranscription d'informations biographiques et les détails sur l'armée fédérale, ses officiers et leurs querelles internes, leurs excès mais également leurs qualités de soldats (mon neurone cynique me pousse à dire qu'il faut bien les faire valoir en positif comme en négatif face au courage et à la cruauté des indiens, kif-kif, hein, c'est la guerre après tout et hors principes et idées, la guerre c'est moche même si elle résulte des "meilleures" raisons) mais également lorsqu'il est question de négociations et traités entre gouvernement et tribus indiennes. Farid Ameur met cet aspect en valeur plutôt très bien, faisant ressortir l'absurdité des termes des accords et le fossé entre les cultures).
Malheureusement, la majorité des chapitres centraux (les trois quarts du livre) consistent en la bataille elle-même, les mouvements de troupes des deux côtés du conflit, qui sont narrés, bien que sans prise de parti grâce à l'alternance des points de vue, sur un ton qui pourrait paraître légèrement romancé. Je ne veux pas dire que l'auteur brode. Loin de là, les faits sont des faits. Mais par moment, certaines descriptions et déclarations des protagonistes me semblent à la fois légèrement cinématographiées (mais pas genre documentaire, plutôt Danse avec les Loups ou Dernier des Mohicans...) et émotionnellement sur une route un peu risquée... En même temps, je n'ai jamais lu de bataille historique en non-fiction, donc je suppose qu'il est compliqué de rester dans la description clinique.
Non, ce livre n'est pas centré sur Sitting Bull, puisqu'il partage sa place sur le podium avec tous les protagonistes majeurs, ni sur la résistance indienne elle-même, mais plus sur le point culminant des hostilités qui, bien que se soldant par une victoire indienne moment symbolique de l'unité possible d'un bon nombre de tribus pour faire face à un agresseur commun menaçant leur mode de vie et leur culture, annonce la fin de cette résistance représentée par Sitting Bull.
Bref, somme toute une bonne lecture, intéressante du point de vue historique et inattendue du point de vue narratif.
Je dois encore lire "Bury my Heart at Wounded Knee" de Dee Brown, gentiment offert par une ex-collègue passionnée d'Indiens, et j'avoue qu'après lecture du tome de Farid Ameur, je suis curieuse du ton que ce livre de l'historien et romancier américain a choisi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Toon
  17 décembre 2015
Je lis très rarement des biographies mais celle-ci m'a fait de l'oeil dès la couverture, le genre de truc à ne pas faire normalement...
Ici, Farid Ameur nous fait rencontrer deux personnages pouvant être aussi différents que semblables: Sitting Bull, chef Sioux (au passage on apprendra que le terme SIoux est en fait très peu précis, puisque regroupant des nombreuses tribus assez différentes), radicalement opposé à toute idée de la civilisation telle que l'homme blanc voudrait lui opposer. Il conjuge l'art du combat au shamanisme tribal. L'homme n'est cependant pas le "gentil" de l'histoire, l'indien est bien un homme sanguinaire qui a eu son comptant de scalps de tribus rivales...
De l'autre le Général Custer, aussi jeune qu'il a les dents longues, tueurs de femmes et d'enfants et pourtant ouvertement Démocrate et chasseur de membres du KKK ! A la tête du 7ième de Cavalerie il rêve de s'emparer des Black Hills et des mines d'or qu'elles hébergent.
Avec une talent inouïe pour la narration au présent, l'auteur vous projette au coeurdans l'une des plus célèbres batailles de l'histoire américaine qui fut remportée facilement, et plutôt à la surprise générale, par les Indiens. Une fois le combat démarré le livre est un implacable page-turner. Vous vous surprendrez à penser très forts aux nombreux westerns et films que nous avons tous vu, Little Big Man en tête.
BIen sur la fin est connues à l'avance, de même que l'après-fin qui vit la spoilation totale de leurs terres, leur parckage dans leur réserve et annihilation de leur culture. Il y a des pages sombres dans l'histoire américaine..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
benhur23
  30 juin 2014
Me voilà revenu dans mon enfance, et dans les images des chocolats "Poulain" que je collectionnais. Toutes l'histoire des indiens d'Amérique dans un seul livre collector. Et que dire de nos jeux qui tournaient autours d'inépuisables histoire de "cows boys et d'indiens" !!!
Tous les plus grands chef indiens sont là ; autours de Custer, célébrissime, l'armée américaine et sa méprisante supériorité est là aussi. Il ne manquait plus que les détails de cette bataille de Little Big Horn annonçant la fin de la "frontière", la fin des guerres indiennes et ni plus ni moins que la fin de la résistance des peuples amérindiens originels !!
Emouvant, Sitting Bull, représente cette lutte vaine, mais pleine de respect. le recit est simple, détaillé, documenté. On ressent les souffrances, les intensité des traques et des moindres escarmouches jusque la grande bataille.
Ce récit donne envie de poursuivre la lecture d'histoire similaires, pour moi le but est largement atteint.
Commenter  J’apprécie          20
josecile
  14 août 2016
Deux personnages au nom évocateur sont les piliers de ce livre : Sitting Bull et George Custer. Un chef indien face à "une tunique bleue". Un combat farouche, sanglant, où chacun est persuadé d'oeuvrer pour le bien, Sitting Bull de son peuple, Custer de sa patrie.
Le récit est fortement documenté, et suffisamment détaillé et imagé pour que l'on puisse se projeter au coeur du territoire indien et y suivre ces deux formidables guerriers.
Ce livre se lit très facilement, et ouvre une fenêtre sur un épisode tragique de l'histoire américaine.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
benhur23benhur23   30 juin 2014
Déboussolé, le chef oglala (Sitting Bull) sombre à nouveau dans la dépression. Pus taciturne que jamais, il s'isole et passe des journées entières prostré, assis dans la neige, à regarder dans le vide. "Je fais des projets pour le bien de mon peuple" réponds-il à un parent venu prendre de ses nouvelles.
Commenter  J’apprécie          30
raynald66raynald66   24 avril 2018
La fièvre de l'or gagne un pays qui subit encore de plein fouet les contrecoups d'une crise économique provoquée l'année précédente par une panique boursière.
Des milliers d'hommes que la dépression avait ruinés se hâtent de remonter le Missouri et la platte River.
Petits orpailleurs et grands industriels accourent de toute part avec la ferme intention de s'enfoncer en territoire indien et d'en revenir chargés d'or
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
raynald66raynald66   24 avril 2018
C'est pour avoir abattu plus de quatre milles bêtes dans les dix-huit mois qu'a duré son emploi à l'Union Pacific que William Cody a gagné son surnom de Buffalo Bill
Commenter  J’apprécie          30
raynald66raynald66   24 avril 2018
A ses risques et périls, lui-même parvient à frapper de son "bâton à coups"
un crow et à le blesser, exploit qui lui vaut d'être élevé au rang de guerrier.
Ayant désormais à son actif un acte viril, il reçoit les louanges et les remerciements des chefs de la Tribu.
Au comble de la fierté, son père abandonne son propre nom pour le donner à son fils, auquel il prédit un brillant avenir.
Le Hunkpapa s'appellera dorénavant Sitting Bull
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
raynald66raynald66   24 avril 2018
Soudain, Sitting Bull revient à lui et annonce qu'il vient de recevoir une vision
Il a entendu une voix céleste lui dire :
"Je te les donne, car ils n'ont pas d'oreilles"
Il a levé la tête et aperçu des formes humaines se mouvoir dans les ténèbres ;
c'étaient des "longs couteaux", aussi nombreux qu'une nuée de sauterelles,
venus attaquer le campement indien. Leurs têtes et leurs cheveux étaient
à l'envers, ils étaient morts
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Farid Ameur (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Farid Ameur
On a demandé à Jean-Claude Zylberstein quel serait le personnage historique qu'il aurait souhaité rencontrer cette semaine ! Et il répond sans hésiter : Sitting Bull, ce héros de la résistance indienne, guerrier, homme-médecine, guide spirituel, et vainqueur de la bataille de Little Big Horn. Il en profite pour faire du livre de Farid Ameur son Conseil TEXTO de la semaine !
autres livres classés : indiensVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
149 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre