AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2846823081
Éditeur : P.O.L. (05/03/2009)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Comme il n'y avait pas beaucoup d'étrangers, c'était sans doute normal de le regarder comme un animal bizarre. En plus, de tous les étrangers du lycée, c'était lui qui affichait le plus son étrangeté. Il mangeait des trucs bizarres, buvait des trucs bizarres, fumait des trucs bizarres. Et pendant tout l'hiver, il est venu en cours couvert d'un poncho.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Claijo2ma
  10 septembre 2009
Voilà un livre nostalgique qui revient à travers l'amitié du narrateur pour un jeune exilé argentin sur l'année de première dans un lycée parisien. Souvenirs de ses professeurs de certains quartiers parisiens, souvenirs de ses amis. Comme tout se passe en 1978 ce livre ressemble beaucoup au "Péril Jeunes" de Cédric Klapish.
Finallemant de toute cette nostalgie, je ne retiens que le très beau descriptif de Paris et quelques portraits de profs .
Le livre ne fait que 280 pages (écrit très gros, page à moitié pleine) tant mieux de toute façon il n'aurait pas pu en dire plus ...
Commenter  J’apprécie          20
Loutre_des_Rivieres
  28 septembre 2012
Le narrateur dresse le portrait d'un nouvel élève un peu particulier, un jeune argentin en exil politique qui débarque dans son lycée parisien pendant son année de première en 1978. Un livre qui illustre l' époque (la fin des années 70), l'adolescence, l'étrangeté, la différence avec humour et poésie. Beaucoup de références littéraires très intéressantes.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   18 avril 2016
C'était une insulte. Non, vraiment, c'était une insulte. Le premier jour de classe, quand la prof d'histoire-géo l'a vu débarquer, à la bourre comme il le serait pratiquement chaque matin, alors qu'il ouvrait la porte et entrait comme ça, sans s'exciser, elle s'est tout de suite arrêtée de parler. Elle l'a regardé, bouche, comme on dit, bée.
- Vous...vous êtes un prince ?
Il lui a souris, puis il a baissé les yeux et, comme si nous tous on n'existait même pas, il a traversé la salle de classe sans un mot. Ses pieds ne faisaient aucun bruit. La prof l'a suivi du regard. Soudain, l'air illuminée, elle a répondu à sa propre question :
- Oui, un prince...
C'étaient des mots inattendus, mais toute la classe avait compris : personne ne pouvait ignorer qu'il flottait au-dessus de nous comme un nuage passager.
Ce matin-là, je me souviens, il est venu s'assoir tout au fond. Y avait plusieurs tables vides, mais il a choisi la mienne. Il ne m'a pas parlé. Il m'a juste souri - et il s'est assis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Santiago H. Amigorena (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Santiago H. Amigorena
Santiago Amigorena - Le ghetto intérieur
autres livres classés : exilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2140 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre