AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2374880559
Éditeur : Anyway Éditions (10/01/2017)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Pendant toute son enfance, Victoria a vécu avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Elle a grandi en sachant qu'à son seizième anniversaire, elle devrait quitter sa famille adoptive pour aller rejoindre ses parents biologiques. Elle ne les a jamais vus, n'a jamais compris pourquoi et s'est révoltée contre la situation en vain. Lorsque sa nouvelle vie commence, elle fait face à des révélations qui dépassent tout ce qu'elle n'a jamais pu imaginer.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
KrisPy
  23 mai 2017
Twilight, Vampire diaries, The Originals, True Blood, etc…., depuis Buffy, les livres, séries et films pour jeunes gens en mal de romantisme gothique à l'eau de rose foisonnent. Maria Amini, grosse fan de ce genre de littérature, se faufile dans le mainstream avec son début de saga « Partenaires de sang : l'éveil ».
Il s'agit donc d'une sorte de fan-fiction sur le thème du vampire adolescent : Victoria, 16 ans, vivant en Amérique avec ses parents adoptifs, découvre qu'elle est une vampire, tout comme son père biologique, marié à sa mère biologique, elle humaine. Ils vivent à Paris. Victoria les y rejoint. Commence pour elle une drôle de vie, partagée entre son nouveau lycée (ambiance Twilight, forêt dense et sombre, ballades romantiques,etc…) et la découverte de ses nouveaux pouvoirs. Elle fait partie des gentils vampires, les Pénitents, ceux qui ne boivent le sang des humains que pour se nourrir, pas pour les tuer. A l'inverse des Déchus, qui eux tuent pour se nourrir et par plaisir. Une lutte s'engage pour chasser un Déchu du coin, et accessoirement sauver le boy-friend si génial de Victoria, Dimitri, humain au sang irrésistible. (tiens-tiens… true blood's not far…). Ah oui, j'oubliais : il y a aussi des Lycans, des loups-garous dans cette histoire, tout comme dans Twilight !
Donc voilà, tous les éléments sont réunis pour faire monter la sauce façon Twilight (j'ai vu quelques films, pas lu les livres). le style est bizarre, oscillant entre littérature classique de base et dialogues limites orduriers parfois, où pointe des relents geek – Merde, putain, plussoyai-je. – Tout ça au final n'est pas si désagréable, surtout pour une aficionado de vampires comme moi, mais bon, tout ça reste basique, sans grande finesse ni nuances. Je déplore aussi quelques fautes de grammaire et d'orthographe – dont une, tellement impardonnable : il serrait les points… LES POINGS ! merde. Et puis on sent quand même bien l'ado derrière tout ça, comme de décrire sur deux pages comment on s'installe bien au chaud avec un chocolat chaud avec des biscuits et des marshmallows, tout ça pour discuter d'un plan d'action urgent pour sauver son amoureux des griffes du méchant vampire… Ou encore, quand Vanille (woua le prénom…) la copine de Victoria, alors que celle-ci est en train de crever en se desséchant faute de pouvoir se nourrir, lui amène les cours en retard… Buffy n'est pas loin !
Mais je suis bon public, et j'ai passé un moment distrayant à lire ce premier livre d'une saga prometteuse (j'ai même envie de savoir ce qui va arriver à cette pauvre grue de Victoria…), et je remercie les Anyway editions ainsi que Babelio pour leur envoi dans le cadre de ce Masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          83
gabrielleviszs
  08 juillet 2017
Je remercie la maison d'édition Anyway pour l'envoi de ce service presse numérique. Ce qui m'a attiré c'est la couverture même si je n'aime pas trop le visage de la jeune femme, le décor ainsi que tout ce qui l'entoure me plaît beaucoup.
Nous débutons la lecture par une genèse particulière, celle des vampires. Puis celles des loup-garous. ensuite nous tombons dans le vif du sujet avec Victoria, une jeune fille qui vient tout juste de fêter ses 16 ans. Ses parents adoptifs l'emmènent chez ses vrais parents. Bien qu'elle ne le veut pas, elle n'a pas le choix et se retrouve face à deux personnes qui sont ses géniteurs. Nouvelle famille, nouvelle vie, nouveau lycée, nouveau amis et ennemis ? Elle va devoir composer avec toutes ces nouveautés et sa nature qui se dévoile très rapidement.
L'histoire est plutôt originale, dans le sens où les vampires sont différents de ceux dont on peut déjà lire, même si des similitudes se retrouvent forcément. Des bons et des mauvais, pas de milieu possible. La façon dont ils arrivent sur terre, je l'avais déjà lu quelque part s'en approchant, après ce n'est qu'un détail. Ils sont présents, parmi nous sans que nous le sachions. Soit ils nous laissent vivre tranquillement ou font de nous des partenaires de sang, soit ils nous mangent. Plusieurs possibilités qui nous laissent deux chances sur trois de rester en vie. Je ne parlerais pas des loup-garous, car on les voit qu'à partir d'un certain moment et de plus ont une place importante que je ne peux parler. J'avoue que j'ai eu du mal avec le début, avec les genèses. Ce côté Dieu, création des races ne m'a pas plu et j'ai même reculé un moment avant de lire la suite de l'histoire.
Victoria qui est une vampire et non je ne dévoile rien, car nous le savons vraiment très rapidement, va découvrir avec difficulté le fait qu'elle n'est pas une humaine. L'accepter ne sera pas simple, mais elle va devoir s'y faire. Elle a 16 ans et veut encore vivre dans le monde humain qu'elle a toujours connu, sauf que cela n'est plus possible. Je l'ai trouvé assez capricieuse, voire presque haineuse par moment, voulant faire du mal mentalement à ses géniteurs qui ont fait un mauvais choix certes, mais qui veulent se rattraper. Je dois avouer que je n'ai pas réussi à m'attacher à cette jeune femme, par contre J'ai largement été plus encline à suivre William, Tybalt ou encore Dimitri. le premier étant libraire, le second le chef des Capulets... et le dernier celui des Monte-Cristo... (J'ai eu du mal a adhérer à ces représentants de Roméo et Juliette dans ce livre, le fait de reprendre les noms de famille avec quelques caractéristiques ne m'a pas vraiment emballé) Par contre j'ai trouvé que l'auteur arrive à mieux décrire et investir ses personnages masculins que féminins.
A chaque épreuve, (enlèvement, tuerie, cachotteries, bagarre, suspicion, etc, etc) des (ou une) solutions sont trouvées. Elles ne sont pas forcément les meilleures, elles peuvent tomber dans le glauque,ou au contraire être utopique. Que cela fonctionne ou non, il y a une solution au problème exposé. Et il y en a des problèmes : l'envie d'avoir la jeune fille pour soi, l'envie d'avoir à manger sans se fatiguer, l'envie d'être tout puissant, une guerre semble s'enclencher, mais... MAIS, la fin est déjà arrivée et je suis restée sur ma faim ! Une auteur sadique de plus est sur les rangs (j'aime cette idée !)
Dimitri et Tybalt (j'ai encore du mal à ne pas penser à Roméo et Juliette avec les identités) sont ennemis. Même si c'est flou au départ, comme si deux très vieilles familles se battent depuis des siècles (on en revient au même) nous apprenons très vite le pourquoi ils sont ainsi. Ces deux personnages sont importants. Sans eux, le récit tournerait court. Une vengeance, une envie d'assouvir une peine, tenter de comprendre ce qui s'est réellement passé... Les déchus, les pénitents, les anges, les loups, tout cela ne reste pas dans le cadre du mythe, au contraire, ils se dévoilent, se montrent avec leurs forces et leurs faiblesses.
Les réponses arrivent un peu rapidement à mon goût tout de même. le temps ne passe pas vite dans le livre, c'est dommage car un peu plus de recherches, d'exploitation des émotions, ne pas rester en suspend à des moments (un peu comme survolé) aurait été, à mon sens, un plus pour la lecture de ce récit. le vrai moment, le vrai passage qui, pour ma part, est vraiment complet et celui de la fin. Les personnages grandissent, les obstacles s'accumulent, les réflexions plus longues. En parlant de fin, (une fois de plus), Victoria a profondément changé et j'aime ce qu'elle devient (mon côté sadique ressort, je l'avoue) mais j'ai hâte de savoir ce qui va lui arriver par la suite. (et aussi le pourquoi IL s'est passé cette vision violette)
En conclusion, même si quelques bémols ne m'ont pas permis de plonger complètement dans l'histoire, j'ai apprécié la trame de l'histoire. Il y a pas mal d'actions et de questionnements qui se suivent. J'ai également aimé suivre les aventures des personnages et la fin est terrible, donnant une cruelle envie d'avoir la suite entre les mains.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/partenaires-de-sang-tome-1-l-eveil-maria-amini-a130670944
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Patpepette
  17 janvier 2017
Tout d'abord je tiens à remercier les Éditions Anyway de m'avoir permis de découvrir un roman formidable.
Il ne m'a fallu que quelques heures pour connaître la fin de ce tome 1. J'ai été embarquée par l'auteure des
les premières pages. Un univers fascinant, des personnages attachants, du suspense et beaucoup de
rebondissements. Un cocktail explosif pour les amateurs de « paranormales ». Maria Amini nous transporte littéralement dans ce monde bien différent du nôtre, mais tellement fascinant. Victoria est arrivée à un point de non-retour, elle vient d'avoir 16 ans et il est temps pour elle de découvrir sa nouvelle famille. Sera-t-elle prête à quitter ses parents adoptifs ? Comment effacer toutes ces années
entourées de tendresse et d'amour ? Pourtant un accord a été conclu, impossible pour elle de revenir en arrière. Beaucoup de zones d'ombre, elle ne comprend pas les raisons de cet abandon soudain. La voilà
propulsée à Paris, toute sa vie est remise en question… Plus aucun point de repère, il va falloir qu'elle
s'adapte à ce monde totalement inconnu pour elle. Un endroit peuplé de vampires, d'humains et de loups.
Arrivera-t-elle à survivre ? Elle aura pour mission de trouver son partenaire de sang, Un humain par
exemple pour qui elle aura une attirance. Elle s'abreuvera de son sang, doucement avec délicatesse. Tuer n'est pas envisageable pour elle. Si elle y parvient, elle fera parti des vampires pénitents (gentils), il y a les autres… Les vampires déchus, ce qui tue leurs proies… Puis nous aurons les Lycans, la caste des loups. Victoria est totalement déstabilisée, comment intégrer le surnaturel dans son esprit cartésien ? Elle va cependant s'adapter tant bien que mal à sa nouvelle condition. Un milieu hostile, le danger est partout… Elle va découvrir ses pouvoirs. Notre héroïne sera entourée de quelques amis tout aussi attachants…
L'auteure nous réserve un nombre incalculable de surprises où règne l'incertitude totale. Victoria finira-t-
elle par trouver son partenaire ? Un certain Dimitri pourrait correspondre à celui qu'elle espère trouver...
Fini l'insouciance de sa jeunesse, elle va assister à des batailles, à une disparition capitale… Volontaire ?
Ou imposer ? Toujours est-il que la vie de Victoria ne tient plus qu'à un fil. Elle est face à un dilemme,
et devra faire un choix de la plus haute importance. Aura-t-elle le courage d'aller jusqu'au bout ? Pour le
meilleur pour le pire ?
Maria Amini nous offre un final inattendu et explosif. Je suis très impatiente de découvrir la suite de cette
pépite d'or, un chef-d'oeuvre du genre. Il en va de soi que j'ai été totalement happée par cette lecture, c'est un très gros coup de coeur. Un grand merci et surtout bravo à l'auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tuxedo
  04 juillet 2017
Une très chouette lecture que ce tome 1 de Partenaires de Sang !
Là où on aurait pu s'attendre à une énième romance un peu sombre dans un univers peuplé de Vampires et de Lycans, on se retrouve ici avec une romance... un peu sombre avec... des Vampires et... des Lycans...
Oui, bon, certes.
Mais si les influences sont manifestes et le postulat de base assez classique, l'auteure est suffisamment ingénieuse et habile pour transcender cet aspect de déjà-vu et lui donner une orientation personnelle.
Depuis sa création, le mythe vampirique n'a cessé d'évoluer, n'en déplaise à certains, et a donner lieu à de nombreuses interprétations. Les pouvoirs de ces créatures de la nuit, leurs aspects, leurs motivations vont et viennent, changent et divergent parfois selon le bon vouloir du démiurge qui les anime.
Maria Amini l'a bien compris et en fait de même dans L'Éveil. L'origine de ses Vampires s'inscrit dans un contexte religieux bien vu et bienvenu, leur caste semble obéir à des règles spécifiques et si le tout reste encore bien mystérieux et flou, le lecteur risque fort de vouloir en savoir plus. Certes, l'opposition Vampires gentils (les Pénitents) et méchants (Déchus) est somme toute assez manichéenne mais même ce défaut n'en est pas vraiment un grâce à des personnages travaillés et une psychologie subtile (dans la plupart des cas du moins, certains protagonistes secondaires/tertiaires ne s'extirpant jamais vraiment de leur côté personnage-objet).
Les Lycans répondent globalement au même schéma mais sont pour le moment un peu en retrait.
Les différents acteurs de cette histoire évoluent et ne sont pas figés les uns par rapport aux autres. Ils grandissent, apprennent à se connaître et ne sont pas monolithiques.
En découle une intrigue qui se laisse suivre avec plaisir malgré des révélations qui n'en sont pas vraiment (ne lisez les Genèses au début du bouquin qu'après avoir fini le roman...) et on s'attache facilement à cet univers et aux créatures attachantes qui le peuplent.
L'écriture est encore un peu jeune et le style en rodage mais les pages défilent d'elles-mêmes et l'expérience reste très agréable.
Des coquilles subsistent de ci de là mais rien qui ne vienne entacher la lecture.
L'Éveil est un premier tome qui n'est pas exempt de défaut mais reste un vrai plaisir à découvrir et parcourir. L'univers est plein de promesses et ne demande qu'à se développer.
Le tome 2 est attendu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Revesetimagines
  02 juin 2017
J'ai reçu ce roman suite à une Masse Critique de Babelio. Ayant déjà lus des livres de cette Maison d'éditions, j'ai été ravie d'être sélectionnée pour cet ouvrage dont je trouve la couverture bien sympa. Ce côté sombre tranche avec la blondeur du personnage féminin.
Le récit débute fort avec une Genèse des Vampires. J'ai beaucoup aimé cet aspect mythologique des origines des vampires et des loups-garous. C'est à la fois original car on ne trouve pas toujours dans les autres romans d'urban fantasy ce type de détails, et aussi recherché car l'auteur nous offre une explication religieuse.
Par la suite, on découvre Victoria, seize ans, qui va rencontrer pour la première fois ses parents biologiques. Elevée par Robert et Mina, elle ne connaît que la voix de ses parents qu'elle a régulièrement au téléphone. Dès lors, elle va apprendre sa véritable nature, les raisons qui ont poussé ses parents à la confier à un autre couple, et constatera que le monde est peuplé finalement de créatures mythiques telles que les vampires ou les loups-garous.
Même si le thème des vampires est vu et revu, cette fois-ci, en sus des origines, il y a toute une communauté organisée, solidaire, et prête à aider Victoria. Les Pénitents, comme ils se nomment, ne tuent pas pour se nourrir. Ils peuvent également rencontrer leur « âme soeur » qu'ils appellent « partenaire de sang » avec qui ils vivront éternellement. Ce dernier est humain mais gagne l'immortalité et sera la seule source de nourriture pour le vampire qui l'accompagne. Ensuite, il y a les Déchus qui eux tuent sans scrupules. Les Pénitents les reconnaissent aisément par la révulsion qu'ils éprouvent en leur présence et aux veines noires qui ressortent de leur peau.
En sus du côté « urban fantasy », nous avons aussi une intrigue particulière : des élèves du lycée de Victoria sont retrouvés morts suite à l'attaque d'animaux. de plus, dans ce lycée, deux groupes s'affrontent : Les Capulets dont le leader est Tybalt, et Les Monte-Cristo avec Dimitri à leur tête. Si le premier groupe ne jure que par le racket et la violence, le second semble avoir été monté pour les contrer et donner un semblant de protection au lycée. J'avoue que j'ai été très surprise par ces deux gangs et encore plus par les noms donnés sortis tout droit de Roméo et Juliette. J'ai eu peur, un instant, d'avoir un roman très cliché en main. Heureusement, j'ai été prise par la lecture et j'en ai un peu oublié ces noms… Tous les évènements sont liés entre eux !
Comme vous l'avez compris, Victoria, Tybalt et Dimitri seront des personnages forts de ce tome. D'autres dont je n'ai pas parlé les accompagneront dans ce récit. Des indices ou des allusions ont été semés dans ce premier tome. Je pense que c'est pour mieux nous préparer pour le second. La fin n'est pas si surprenante mais je me demande comment l'auteure va tourner l'intrigue. J'espère d'ailleurs quelque chose de plus sombre…
Concernant la plume, je n'ai rien à redire. le texte se laisse lire facilement sans aucune difficulté.
Voilà un roman d'Urban Fantasy français qui n'a rien à envier aux américains. Les idées sont bonnes, l'intrigue présente, le mystère aussi, le tout saupoudré de romance. Peut-être un peu plus d'actions dans le tome deux avec un peu de noirceur afin d'oublier l'âge un peu jeune de l'héroïne, serait sympa… mais j'attends de lire ce que l'auteur va nous réserver en espérant une belle surprise car les idées de base sont là dans ce tome 1 et c'est ce qu'il faut retenir !
Lien : http://revesetimagines.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
RevesetimaginesRevesetimagines   02 juin 2017
Lorsque la musique cessa, j’eus l’impression de sortir d’un rêve. Dimitri se détacha doucement de moi.
- Merci, me murmura-t-il à l’oreille.
Chaleur, chaleur. Je le regardai s’éloigner puis cherchai du regard Vanille et William mais ne les trouvai pas. Ne craignant pas le froid, je sortis sans manteau. Le paysage était aussi beau de nuit que de jour. Les rayons de la lune lui donnaient un aspect onirique. Rester sous le préau était préférable, pour éviter qu’un passant ne voie un halo illuminer ma peau. J’observais les arbres au loin, écoutant le souffle des oiseaux qui parvenait jusqu’à mes oreilles, puis je réalisai que je n’étais pas seule. Une sensation désagréable, un besoin de fuir me saisit. Je me tournai et vis Tybalt, qui se tenait à quelques mètres de moi. Je tentai aussitôt de rentrer, mais il me barra le passage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   08 juillet 2017
– Heureusement qu'ils sont là, dans un sens. Ils protègent les victimes des Capulet en les vengeant.
– En les vengeant ? répétai-je, étonnée.
– Oui. Ce sont des sortes de... justiciers.
– Cela existe encore, de nos jours ? rigolai-je franchement.
Non mais, il valait mieux dédramatiser, à ce stade. Il n'y avait pas que ma famille qui était bizarre, c'était toujours ça de pris, pour moi.
– Ce ne sont pas des justiciers ordinaires. Ils sont violents et effrayants. Leur chef, Dimitri Draven, est aussi bizarre que Tybalt. Il ressemble à un ange et dégage une aura qui séduit tout le monde.
– Dimitri Draven, répétai-je. C'est un étranger ?
– Je crois qu'il est américain. Quant à mon petit-ami, il est anglais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   08 juillet 2017
– Qui est là ?
Au début, personne ne répondit, à part l'écho. Puis j'entendis un grognement et vis des yeux rouges. Mon cerveau m'ordonna de fuir mais mon corps refusa de lui obéir. J'observai la silhouette aux yeux rouges s'approcher. Il s'agissait d'un loup. Sans doute un lycan. J'inspirai profondément pour garder mon sang froid et retrouvai l'usage de mes jambes. Néanmoins, je ne battis pas en retraite. Je m'approchai de l'animal et fis appel à tous mes pouvoirs psychiques, pour le neutraliser. Sans succès. Il s'approcha et avant que je puisse réagir, il bondit sur moi. Je perdis l'équilibre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   08 juillet 2017
William resta inébranlable.
– Non, tu as besoin de comprendre ce qui t'arrive, d'être encadrée et soutenue. Je ne te laisserai pas tomber. Je trouve que tes parents sont complètement inconscients de ne pas t'y avoir préparée plus tôt mais on ne peut pas revenir en arrière. Alors dis-moi. Qu'est-ce qui te fait le plus peur, dans le fait d'être un vampire ?
– Ça n'existe pas. Et ce qui m'arrive ne colle en rien au mythe. Toute cette histoire me paraît aberrante. L'histoire de ma vie, de ma propre vie, est une aberration totale et tu me demandes ce qui me fait peur, là-dedans ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PatpepettePatpepette   17 janvier 2017
– C'était donc vrai, murmura-t-elle. Je savais que les vampires existaient mais… pas grand-chose de plus.
J'avais juste entendu dire qu'ils n'étaient pas tous nocifs et avaient des pourboires surnaturels, comme celui de se changer en animaux.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1711 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre