AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Géraldine d' Amico (Traducteur)
ISBN : 2264018208
Éditeur : 10-18 (12/09/1999)

Note moyenne : 3.34/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Une histoire, un mystère
" Tiraillé entre le roman d'initiation, le polar et la science-fiction, D'autres gens vacille avec génie sur une ligne de fracture aussi mince qu'un cheveu. Dans l'incertitude et le vertige de cette quête, le lecteur retient son souffle. Un livre douloureux qui s'excuse de ne pas faire encore plus mal. " Quoi Lire magazine
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
AllTimeReadings
  20 novembre 2015
Je tiens tout d'abord à dire un très grand merci au Livre de Poche pour l'envoi de ce livre!
Parmi les livres proposés par le livre de Poche ce mois-ci, j'ai choisi D'autres gens car le résumé m'a tout de suite plu. L'histoire d'une jeune femme qui se réveille amnésique et qui doit se reconstruire une nouvelle vie est un concept maintes fois utilisé mais toujours d'une façon différente ! C'est pour cela que j'ai eu envie de découvrir ce livre.
Eh bien ce fut une assez bonne découverte. La plume de l'auteur est assez particulière, mais elle est très appréciable ! Elle est très fluide, très agréable à lire.
En ce qui concerne la trame de l'histoire, elle parait déroutante au début. En effet, à son réveil, la jeune femme ne connaît plus rien, elle redécouvre tout. Par exemple, elle ne se souvenait même plus qu'il y avait des nuages dans le ciel. Donc dans le premier chapitre, tout est décrit par périphrase ce qui demande une assez grande concentration pendant la lecture si on veut comprendre !
Puis à partir du deuxième chapitre, la jeune femme s'enfonce dans les rues de Londres et part à leur découverte avant de s'assoupir dans un parc où elle sera recueillie le lendemain par Sharon Botham. C'est là qu'elle invente son nom : Marie Lagneau. Seulement, comme on pouvait s'en douter Marie ne va pas tomber sur des gens très fréquentables et son apprentissage de la vie va être surtout celui de la débauche et du vice, bien malgré elle. C'est là que l'on découvre les personnages de Trevor et Jock mais aussi celui de Prince qui prendra de plus en plus d'importance avec le temps. D'ailleurs, cet homme m'a intrigué du début à la fin ! J'ai essayé de comprendre ses intentions, tantôt bonnes, tantôt mauvaises. Et je dois bien avouer que la fin m'a vraiment surprise de ce point de vue là !
Marie continue son apprentissage tout au long du livre. Et par conséquent, en lisant cette oeuvre j'avais presque l'impression de redécouvrir la vie en même temps qu'elle. On ré-apprend à aimer les petites choses de la vie, à apprécier ce qu'on a.
La jeune femme, qui comprend que l'argent va lui manquer, trouve un travail. D'ailleurs j'aime beaucoup la façon dont l'auteur dit cela. Elle ne va pas travailler, elle va « vendre son temps ». C'est là que nous allons faire la connaissance de deux de ses collègues, Alan et Russ qui vont l'accompagner durant une assez grande partie du livre. J'ai beaucoup aimé Alan, je l'ai trouvé attachant et attendrissant. J'ai aussi apprécié la patience qu'il a avec Marie, il essaie de la comprendre et de l'aider à retrouver qui elle était. En revanche Russ est un personnage très repoussant!
Le personnage de Marie est aussi très attachant. Les autres gens la prennent pour une simple d'esprit car elle a perdu tout souvenirs de qui elle était au lieu de l'accompagner et de l'aider dans son ré-apprentissage de la vie. On peut dire que ses pensées sont assez torturées, assez bizarre. Mais c'est cela qui rend son personnage fascinant!
Enfin, dernier point positif et non des moindre, la première de couverture. Je la trouve vraiment très jolie, les couleurs utilisées sont harmonieuses et les illustrations représentent très bien le contenu dans le livre. Vraiment, c'est une très très belle première de couverture!
Pour être tout à fait franche avec vous, ce livre est assez loin de ce que j'ai l'habitude de lire et les premières pages m'ont laissées sceptique. Mais peu à peu je me suis familiarisée avec la plume de l'auteur et la suite n'a été qu'un pur délice. Je crois même que plus on tourne les pages et plus on est absorbé par ce livre. Bref, je vous le conseille!
Lien : https://alltimereadings.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Promenonsnousdansleslivres
  17 août 2015
Je remercie chaleureusement les éditions le Livre de Poche ainsi que Mme Garnier, de m'avoir proposé et envoyé ce roman.
Si dans un premier temps j'ai été attirée par ce livre grâce à sa couverture magnifiquement colorée, j'ai bien sûr aussi été intriguée par le résumé qui en dit long sur ce que cette lecture nous réserve, et à la fin de celle-ci on se rend bien compte que la couverture est totalement en adéquation avec l'histoire, je pense qu'aucune autre couverture n'aurait mieux correspondu.
Dès le premier chapitre, nous rencontrons une femme, Marie Lagneau, un nom et prénom d'emprunt qu'elle utilise lorsque les gens lui pose la question. Marie est une jeune femme parmi tant d'autres, son problème ne se voit pas, on la prend pour une fille simple d'esprit, mais ce n'est pas le cas, elle est amnésique et a tout oublié de sa vie d'avant. Après s'être réveillée dans une salle blanche et s'être enfuie, elle redécouvre le monde extérieur, les gens qu'elle essaye de catégoriser, et tout ce qui l'entoure,s'en suit une aventure faite de rencontres multiples.
D'autres gens est le premier roman que je lis de cet auteur, loin d'être déçue je suis plutôt satisfaite par cette découverte hors du commun, pourquoi hors du commun? Tout simplement parce que c'est bien la première fois que je rencontre ce style d'écriture aussi accrocheur et grâce auquel Martin Amis, plonge ses lecteurs au coeur de l'amnésie de Marie, à tel point qu'on a l'impression aussi de redécouvrir certains choses avec le personnage principal. Tout ou presque est détaillé, ainsi on sent que l'auteur a fait en sorte que les lecteurs ne perdent pas une miette de cette aventure plutôt originale.
Je me suis beaucoup attachée à Marie, une jeune femme fragile, qui redécouvre le monde avec des yeux d'enfant, sans méchanceté aucune, j'ai même eu du mal à croire certaines révélations sur son passé troublant. Malgré qu'elle soit perçut comme une "simple d'esprit" par certaines personnes qu'elle croise au cours du récit, elle n'en reste pas moins une jeune femme qui met tout en oeuvre pour rechercher son identité d'avant tant bien que mal. Mais ce qui m'a beaucoup plus aussi c'est le fait que Marie aime la lecture, un détail qui apporte du charme pour un lecteur ^-^. le seul défaut que j'ai trouvé est le grand nombre de personnages que rencontre Marie tout au long de cette avanture trop peu développés à mon goût.
Une lecture très agréable, grâce à laquelle j'ai passé un excellent moment. Un sujet très bien exploité qui nous plonge dans l'amnésie la plus totale, une quête d'identité prenante, un bon cocktail pour passer un bon moment.
Lien : http://benebooksblog.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
QPerissinotto
  19 juin 2016
Très étrange. C'est ce que je peux dire de ce livre. Autant l'intrigue (la personnage principale nage dans le flou, lutte pour retrouver ses souvenirs) que la lecture est étrange. Tout est très superficiel en fin de compte, Amis se contente de nous présenter des personnages, mais qui semblent juste être posés sur l'intrigue, comme des marionnettes. On assiste à une sorte de prise en otage de l'histoire, de ses personnage, par le narrateur qui est assez inquiétant: il agit comme Big Brother qui surveille tout cela de haut. Bien sûr que tout soit enveloppé de superficialité s'explique par le fait que la personnage principale est elle-même perdue et tout lui glisse dessus. Mais c'est un traitement trop facile, il ne rend pas sa pleine puissance ! En fin de compte, une fois le livre refermé, il ne reste qu'une vague sentiment.
Commenter  J’apprécie          20
Livreovert
  18 septembre 2015
Dès le début, l'auteur nous plonge dans l'amnésie du personnage principal, Marie. En toute innocence et incompréhension, elle va redécouvrir le monde qui l'entoure, notamment les gens. Elle nous permet de voir le monde d'une autre façon, en s'attardant sur des points auxquels on ne fait peut-être plus attention.
Martin Amis nous montre à quel point il est difficile de s'intégrer pour une personne amnésique, qui ne le sait pas elle-même. Il utilise des sujets difficile, sans tabou, comme les Sans Domiciles Fixes. Ces aspects négatifs de notre vie actuelle, servirons à Marie de leçon, de sorte à réapprendre à faire la différence entre le bien et le mal. Certains passages peuvent paraître très violents, voir choquants. Pourtant, ils révèlent notre société, les catégories sociales, vu d'un oeil innocent.
L'histoire est bien travaillée, avec une suite logique qui donne un aspect réel au livre. En quête d'elle-même, Marie va chercher à se découvrir, notamment à travers ces catégories sociales. C'est lorsqu'un homme arrive dans sa vie qu'il bouleverse l'intrigue, aidant à se rappeler. L'histoire n'en devient que plus surprenante au fil des pages, nous laissant voir le visage de l'ancienne Marie.
Il est difficile de ne pas se laisser happer dans l'écriture de l'auteur. A l'image des pensées du personnage principales, l'écriture donne un aspect saccadé, perdue. Les phrases courtes, et les phrases interrogatives nous rappellent l'état d'esprit de Marie. Questionnée par elle-même, elle est également questionnée par ceux qu'elle rencontre, alors qu'elle n'est plus maître de rien. Écriture semblable à Fight Club, de Chuck Palanniuk, autant que l'aspect psychologique, parfaitement travaillé.

Lien : http://www.teamlitteraire.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sariahlit
  19 septembre 2015
J'apprécie toujours de lire un livre plutôt obscur, une histoire où on ne parvient pas à identifier ce qui nous attend. Les pages défilent et les péripéties que vit notre héroïne sont plus difficiles les unes que les autres. On ne peut pas dire que l'auteur est rendu la vie facile à Marie, ni sa quête d'identité agréable....
Lien : http://sariahlit.blogspot.fr..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
leluezleluez   21 octobre 2016
Elle apprit vite que les titres étaient souvent trompeurs. Certains livres étaient morts, ils étaient vides, il n’y avait vraiment rien dedans. Mais d’autres étaient vivants : ils s’emparaient de vous, semblaient contenir toutes choses, comme des oracles, des alephs. Et quand elle se commandait de se réveiller tôt, ils étaient encore ouverts sur la table, bien conscients de leur pouvoir, et ils attendaient tranquillement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
leluezleluez   25 octobre 2016
Il pense que tu es Dieu jusqu’à trois ans. Ensuite, il pense qu’il veut coucher avec toi jusqu’à douze ans. Ensuite, il pense que tu es de la merde jusqu’à vingt ans. Ensuite, il devient pédé ou autre et il se sent coupable envers toi jusqu’à soixante ans et jusqu’à ce qu’il devienne aussi vieux et merdique que toi. C’est le programme, non ?
Commenter  J’apprécie          60
Eowyn85Eowyn85   14 août 2013
Quand on est amoureux et qu'on essaie de se faire aimer par quelqu'un, on peut entendre la texture de ses propres pas, le sifflement de son souffle qui passe. Des yeux invisibles vous observent sans relâche : même la nuit, quelque chose préside à la forme de votre sommeil. Chaque pensée porte une pointe ou une croix.
Commenter  J’apprécie          30
Matthieu31Matthieu31   29 décembre 2015
Avant, je pensais que rien ne valait le présent. Avant, je pensais qu'il n'y avait rien d'autre que le présent. Maintenant j'ai trop d'expérience ou du moins une expérience différente : le passé finira toujours par être là. Il n'y a que le passé : le présent ne dure jamais assez longtemps et le futur est matière à conjecture. Avec le temps, c'est toujours le passé qui l'emporte. Il finit toujours par vous faire payer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Eowyn85Eowyn85   14 août 2013
L'amour. Etre amoureux. Tomber amoureux des autres. Etes-vous amoureux, est-ce de l'amour, êtes-vous en train de tomber ? Si vous tombez, vous risquez de vous écraser, vous risquez de vous casser. Tombez, mais ne vous écrasez pas, ne vous cassez pas ! Et ne vous fiez pas au mot, ne tombez pas. L'amour n'est que le sentiment le plus fort que vous puissiez éprouver, c'est tout. Ne laissez jamais personne vous dire que ce que vous éprouvez n'est pas de l'amour (ne tombez pas dans ce piège-là) si c'est le sentiment le plus fort que vous puissiez éprouver. L'amour n'est rien en soi. L'amour n'est rien sans vous pour le ressentir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Martin Amis (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martin Amis
Le 24 septembre 2015, François Busnel reçoit :
Mathias Énard, Boussole Yasmina Khadra, La Dernière Nuit du Raïs Boualem Sansal, 2084 : la fin du monde Martin Amis, La Zone d'intérêt (en)
François Busnel propose en direct chaque jeudi à 20h35 sur France 5, un magazine qui suit de près l'actualité littéraire avec pour seul mot d'ordre, le plaisir.
Retrouvez toutes les informations sur les invités et leur actualité sur notre site : http://www.france5.fr/la-grande-librairie Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux pour suivre notre actualité : https://www.facebook.com/pages/La-Grande-Librairie/512305502130115 https://twitter.com/GrandeLibrairie Et réagissez en direct pendant l?émission avec le hashtag #LGLf5.
+ Lire la suite
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
643 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre