AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Géraldine d' Amico (Traducteur)
EAN : 9782264023575
530 pages
Éditeur : 10-18 (30/07/1998)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 36 notes)
Résumé :
" C'est l'histoire d'un assassinat. Il n'a pas encore eu lieu. Mais il aura lieu. (Il a tout intérêt.) Je connais l'assassin, je connais l'assassinée. Je connais l'heure, je connais le lieu. Je connais les mobiles (ses mobiles à elle) et je connais les moyens. Je sais qui sera le faire-valoir, le dupe, le pauvre bourriquet qui lui aussi sera totalement détruit. Et je ne pourrais pas les arrêter, je ne pense pas, même si je le voulais. La fille mourra. C'est ce qu'el... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
stcyr04
  02 décembre 2016
London Fields. Ne vous méprenez pas sur le titre, ce roman n'a rien de bucolique. En fait, il s'agit d'une histoire d'assassinat, dans un Londres absolument déprimant, pas en lui-même - Portobello Road et ses façades colorées, Notting Hill, mais par le prisme du style de l'auteur, qualifié de maître du "nouveau désagréable".
Commençons, comme l'a décrété Martin Amis, par l'assassin en puissance, Keith Talent le mal nommé, passez moi l'expression : petite frappe sans envergure, du genre escroc, pas assez d'épaule pour l'ultra violence, le racket ou le braquage, séducteur de bas étage, champion du pub qu'il fréquente, adepte du sport national de toute bonne public house qui se respecte, les darts ou fléchettes. Cachant femme et enfant dans un appartement d'une exiguïté de cagibi. Passons à la victime : Nicola Six, séduisante trentenaire, femme ô combien artificieuse, quintessence à sa manière du sexe faible, affligée d'une appétence marquée pour l'alcool, et pourvue de la faculté de deviner ce qui forcément - fatalement plutôt,
va lui advenir. Et puis nous avons Guy Clinche, le faire-valoir friqué des deux susnommés, le brave type; celui dont on dit qu'il est gentil avec un petit sourire supérieur de commisération, souffre douleur de son entourage et en particulier de son Pantagruel de fils. Enfin n'oublions pas le narrateur, Samson Young, auteur affligé d'un manque criant d'imagination, être omniprésent nous prenant dans la confidence du roman qu'il est en train d'écrire , qui connait ses personnages et les rencontre à intervalle régulier et leur demande d'agir selon ses desseins afin de bien ficeler l'oeuvre en création.
Le roman, d'une veine satirique, où l'humour cynique est très présent, décrit une société anglaise thatchérienne déclassée dans le climat anxiogène d'une possible annihilation nucléaire, et plus largement illustre l'absurdité et le grotesque de la société capitaliste occidentale. La quatrième de couverture osait le rapprochement entre l'auteur et Céline, j'en ai vu un peu de l'acidité caustique, mais sans doute, beaucoup de sa saveur à dû se perdre dans les méandres de la traduction. Ce livre, déconcertant, possède des qualités littéraires certes, mais apparaît parfois confus et risque d'en lasser plus d'un.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
Marlom
  19 juillet 2018
Et bien que dire... ?
Que ce livre est long pavé indigeste que l'on est soulagé de terminer pour passer à autre chose.
J'ai toujours eu comme principe et habitude de toujours terminer un livre commencé (pas forcément une bonne idée soit...) c'est donc la seule raison qui m'a fait aller au bout de cette m.... en boite ou plutôt en livre de poche.
J'avais déjà lu "Poupés Crevés" du même auteur, pas forcément meilleure mais il avait au moins le mérite d'être bien plus court que ces 800 pages de "London Fields". Mauvois choix de ma part donc.
De quoi parle le livre ? le livre parle-t-il de quelque chose d'ailleurs ? Nous assistons ici à une longue branlette intellectuelle de Martin Amis. Dommage, car j'ai tout de même senti un vrai bon style littéraire derrière tout ça mais mis au service de l'auteur lui-même qui semble avoir jugé bon de coucher sur le papier toutes ses élucubrations sans le décodeur pour ses lecteurs. A quoi bon publier un "roman" dans cet optique ?
Commenter  J’apprécie          20
zinemartin
  26 août 2014
Toujours difficile de se retrouver dans les méandres des romans de Martin Amis.
Toutefois, celui-ci est abordable, bien écrit (notamment les passages érotiques) même si on se perd dans les vies tumultueuses des personnages glauques et pervers. La fin n'apporte pas d'éclaircissements sur ce que l'on a cru comprendre.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
julienraynaudjulienraynaud   01 octobre 2017
Des rencontres intimes avec des femmes aux teintes étranges l'avaient quelque peu radouci.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Martin Amis (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martin Amis
SÉDUCTION FATALE (London Fields) Bande Annonce VF (2019)
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz Harry Potter (difficile:1-7)

De quoi la famille Dursley a-t'elle le plus peur?

des voisins curieux
des hiboux
de Harry
de tout ce qui peut les faire paraître étranges

20 questions
2365 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre