AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2743604735
Éditeur : Payot et Rivages (02/03/1999)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 5 notes)
Résumé :

Une jeune provinciale qui se fait appeler Judith, parce que ce prénom biblique est celui d'une héroïne fière, monte à Paris pour retrouver la trace de son grand-père, un homme dont l'existence semble avoir été occultée par la famille. Contre toute attente, ce dernier a fini par se manifester. Nous arracherons les masques", a-t-il écrit à Judith dans les annonces de Libération. Plusieurs personnes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
paulmaugendre
  18 septembre 2018
Révélée à Vienne en 1997 en obtenant le Grand Prix du roman policier Sang d'Encre pour le Caveau, Claude Amoz a connu la consécration en 1999 avec deux romans : Celui qui est présenté dans cette chronique et Dans la tourbe paru chez Hors Commerce dans la collection Hors Noir.

Une annonce paraissant dans le journal Libération intrigue un avocat, un commissaire de police et un historien d'origine juive qui, chacun de leur côté, pensent avoir déchiffré le message signé Judith. Judith, nom de guerre biblique emprunté par une jeune fille qui recherche son grand-père évanoui dans la nature. Comme si ses parents, sa grand-mère avaient tiré un trait sur son existence, ce qu'ils ont d'ailleurs fait, elle s'en rendra vite compte. Elle reçoit des réponses et parmi celles de farfelus et d'obsédés sexuels émane enfin celle du disparu. Seulement lorsqu'elle arrive à Paris, personne n'est là pour l'attendre à la gare comme promis. Un rendez-vous manqué. Alors elle se décide à se rendre sur place chez celui dont elle désire ardemment faire enfin la connaissance. Elle ne trouve en face d'elle qu'un cadavre et ses recherches dans les journaux de l'époque de la Libération lui font découvrir un passé inquiétant concernant son grand-père.
Claude Amoz est empreinte d'obsessions qu'elle extirpe au fil de ses romans avec une sensibilité toute particulière. Les réminiscences de l'Occupation, de la Collaboration, les fêlures de l'âme, un tournoiement de souvenirs qui s'effilochent sans pour autant disparaître, forment la trame de livres qui oscillent, pas vraiment noirs, pas vraiment blancs, grisailles d'un quotidien oppressant, quêtes d'un passé en filigrane. Une période trouble que tentent d'expliquer des historiens et que d'autres grattent, recherchant avec une certaine jubilation le pus qui pourrait encore stagner. C'est facile de jouer les censeurs dans une bibliothèque.
Et comme tout ce termine par une citation : Les monstres les plus inquiétants sont ceux qu'on n'ose pas regarder en face.
Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bdelhausse
  18 août 2013
Un chassé-croisé entre le présent et le passé de la collaboration. Les personnages sont crédibles, très inspirés de personnes ayant existé, à mon avis. Ils ont du corps, ils nous parlent et le récit en gagne en intensité, même s'il se dilue parfois et manque de punch.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
paulmaugendrepaulmaugendre   18 septembre 2018
Les monstres les plus inquiétants sont ceux qu’on n’ose pas regarder en face.
Commenter  J’apprécie          00
paulmaugendrepaulmaugendre   18 septembre 2018
C’est facile de jouer les censeurs dans une bibliothèque.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Claude Amoz (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Amoz
Cercle polar : Histoires de familles ."La découronnée" de Claude Amoz (Rivages) "La fille de la peur" d'Alex Berg (Jacqueline Chambon) "Savana Padana" de Matteo Righetto (Le dernière goutte) Claude Amoz a le goût des archéologies familiales et des enfances meurtries. Sa nouvelle valse des fantômes, lente et entêtante, est une réussite. L'Allemande Alex Berg orchestre sur le même registre, mais avec un tempo beaucoup plus rapide, la course éperdue de familles brisées par la guerre et l'exil. Quant à l'Italien Matteo Righetto, ce sont les familles mafieuses qui l'inspirent et dont il joue savoureusement, façon Donald Westlake ou Dino Risi. La famille sur tous les tons au menu de ce Cercle polar.
+ Lire la suite
autres livres classés : roman socialVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
297 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre