AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Bookycooky


Bookycooky
  18 janvier 2019
Lui, c'est Carlos, chômeur, recruté comme cambiste de dollars par un mafieux.
Elle, c'est Mabel, personnage type du cinéma noir nord américain, belle métisse, femme de chambre d'une vieille recéleuse.
Lui habite, elle travaille, dans le même immeuble au centre de Lima.
La femme fatale à la péruvienne, ambitieuse, qui ne rêve que de Californie et le pauvre blanc qui joue au gros dur, s'amourachent pour le meilleur et pour le pire !
Quand à Caramel Vert, vous ne devinerez jamais à quoi ça correspond :), ça m'a beaucoup amusée.....

La prose claire et concise et le ton d'autodérision résigné mais jamais désespéré de Carlos le narrateur font le sel de ce récit noir. Une histoire de dur qui vibre de sensibilité, quand coulent les larmes d'un fou qu'un petit garçon appelle à son secours en l'interpellant monsieur, ou que Carlos communie avec la nature, vautré à l'arrière d'un camion. le sex cru y est exprimé avec humour et subtilité, les putes y sont compatissantes, et les mafieux font partis du quotidien.
L'auteur lui-même définit son livre comme un roman historique plutôt que noir, car il recrée une époque que le Pérou a vécue, celle de l'époque du premier gouvernement d'Alan Garcia , et car “la réalité du Pérou est un roman noir “.
Mais nul besoin de connaître l'histoire péruvienne pour se délecter de ce livre.
Un excellent moment de lecture ! Vive la littérature sud-américaine ! Et merci Bison !
Commenter  J’apprécie          742



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (74)voir plus