AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2918799815
Éditeur : Anacaona (01/01/1900)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Un collectif d’auteurs contemporains, pour des nouvelles sur Rio de Janeiro – ville mythique, inégalitaire mais magnifique.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
vlimonov
  05 juin 2016
Pourquoi recommander de lire "Je suis Rio" ?
Parce qu'en vingt-trois courtes nouvelles et deux bandes-dessinée d'auteurs confirmés ou en devenir, ce recueil donne à voir, avec humour, bien souvent, et un talent percutant, mille facettes du Rio de Janeiro qui se dissimule à l'envers de la carte postale touristique à strass, plumes et paillettes qu'il incarne d'ordinaire.
Pas de misérabilisme non plus, mais au travers d'historiettes drôles, mordantes et parfois amères, la peinture de rapports sociaux souvent complexes où les préjugés de classe en dépit de la familiarité et la bonhomie de façade entre riches et pauvres, patrons et employés de maison, resurgissent encore plus cruellement qu'ils ont été hypocritement niés.
On retrouvera donc ici côtoyant des textes de Ferréz, le pape de la nouvelle littérature brésilienne, des petits bijoux tels que, pour n'en citer que quelques-uns, "De l'autre côté de la flaque" de Rodrigo Santos — qui nous narre les affres d'un amoureux transi qui n'a de cesse de démythifier Rio aux yeux de sa belle sans percevoir la fascination de cette dernière pour celle-ci—, "Presque de la famille" de Joana Ribeiro, où la froideur et la cruauté des rapports ancillaires éclatent dès que le vernis craque, "Rio de Janeiro/New York", récit bien balancé des mésaventures d'un danseur de passinho en partance pour la Grosse Pomme, "La casserole, c'est chic !", texte d'une ironie bien trempée de Claudia Tajes, "Uniforme" de Raquel de Oliveira qui relate le chemin de croix d'une femme de ménage quadragénaire et replète qui afin de devenir institutrice reprend ses études et se voit imposer le même uniforme que ses condisciples adolescentes, à savoir chemisier blanc, jupette, chaussettes blanches et mocassins noirs, "Le Rio de Janeiro que j'ai appris à détester", petite bande-dessinée drolatique où André Diniz s'évertue à faire tomber de son piédestal le Rio que les Européens fantasment, ou bien encore "Super-Carioca" de Paula Anacaona, nouvelle à la lecture de laquelle on cerne mieux les angoisses existentielles de la gent féminine de Rio.
En clair, "Je suis Rio" offre un condensé savoureux de situations et de moments de vie, en un mot, d'humanité. Pourquoi s'en priver ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Twogirlsandbooks
  20 juin 2016
Un des plus grands rêves de ma vie, c'est de me rendre un jour au Brésil et plus précisément à Rio de Janeiro. J'ai l'image d'une ville colorée, toujours en fête où les enfants jouent au foot et où l'ont peu se dorer la pilule sur les plages de Copacabana et Ipanema. Voilà la vision que moi, européenne j'avais de cette ville. Grâce à ce recueil de nouvelles, j'ai vite appris que la réalité est tout autre. Même si, bien sûr, je savais que la pauvreté était là, grandissante dans les favelas où l'espérance de vie de ces habitants est réduite à cause d'une criminalité toujours aussi présente.
Dans ce recueil, nous pouvons découvrir 23 nouvelles, 2 bandes dessinées et un mini guide de la ville. Vingt auteurs brésiliens se sont réunis ici pour nous dépeindre leur ville, Rio, d'une manière touchante, voire bouleversante et brutale, loin des strasses et des paillettes qu'on aurait pu attendre. J'ai beaucoup aimé découvrir les auteurs, leurs styles d'écritures différents et surtout leurs histoires qui montrent la dure réalité de la vie à Rio, surtout dans les favelas. Les auteurs abordent des thèmes très durs tels que l'alcoolisme, la violence, le meurtre, la corruption, la pauvreté, la ségrégation sociale... Tous ces thèmes rendent les textes encore plus réels, plus vrais. On ne peut qu'être touché par la vie qu'ont certains personnages, qui doivent faire face à des situations qu'on ose à peine imaginer.
Je ne vais pas vous parler ici de toutes les nouvelles parce que ça serait trop long et ça vous enlèverait la découverte de ces petites histoires. Mais, je vais tout de même vous parler des nouvelles que j'ai plus appréciées, qui m'ont marqué et touché. La nouvelle qui m'a le plus touchée et marquée est sans aucun doute Maria de Conceição Evaristo. C'est sans doute la nouvelle la plus dure de ce recueil. La fin m'a vraiment perturbée et montre les conséquences de la pauvreté à Rio à travers le personnage de Maria, une femme de ménage qui se démène pour survivre. J'ai bien aimé également Bananes de Ferrez qui montre la violence dont peut faire preuve la police envers les innocents tout ça parce qu'ils n'ont pas la même couleur de peau ou parce qu'ils habitent dans un quartier chaud. J'ai été touchée par Uniforme de Raquel de Oliveira où l'on suit Ella qui, à 44 ans décide de reprendre le chemin de l'école pour devenir institutrice alors qu'elle est jusqu'alors femme de ménage. Ella décide de s'en sortir et pour cela, elle doit affronter le regard des autres et surtout celui des hommes. Je vais m'arrêter ici pour cette revue des nouvelles parce que sinon, je pourrais encore écrire des pages et des pages. Mais sachez que toutes les nouvelles sont géniales et à découvrir.
Les éditions Anacaona, sont des éditions indépendantes et engagées, elles décrivent la vraie vie des brésiliens de manière juste et vrai grâce aux auteurs engagés. En effet, tous les auteurs de ce recueil sont brésiliens et certains ont vécu toute leur vie dans des favelas et vivent au quotidien les histoires qu'ils racontent. Ils écrivent pour dénoncer ce qu'ils peuvent vivre et pour montrer au monde que tout n'est pas tout rose pour les cariocas. Ils veulent nous montrer leur Rio.
Pour finir, je vais vous parler de l'objet livre qui est juste sublime. Un travail considérable a été fait pour réaliser ce livre. Au début de chaque nouvelle, il y a une carte de localisation pour situer l'histoire dans la ville. La géographe que je suis a beaucoup aimé. J'ai également aimé les dessins d'Alexandre de Maio et d'André Diniz pour les BD.
Un grand merci à Babelio et aux éditions Anacaona pour m'avoir permis de découvrir ce livre touchant, poignant et souvent bouleversant qui m'a mené à la rencontre des vrais cariocas. Je ressors plus que ravie de cette lecture qui fut une très bonne surprise.

Lien : http://twogirlsandbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Winor
  28 juin 2016
Je remercie Babelio et les éditions Anacaona pour m'avoir permis de lire ce livre.
N'étant pourtant pas familière avec le format « nouvelles », j'étais pourtant intéressée par la lecture de ce recueil car j'ai déjà lu quelques ouvrages des éditions Anacaona qui m'avaient beaucoup plût (notamment « Charbon animal » d'Ana Paula Maia) et parce qu'après ma rencontre avec l'éditrice lors d'une formation, j'avais envie d'en savoir plus sur la littérature brésilienne.
« Je suis Rio » est une claque.
Ces nouvelles, courtes et intenses, nous font voir l'envers du décor, la dure réalité de la vie des habitants de Rio, hommes et femmes des différents milieux. On y découvre la violence à tous les coins de rues, gratuite ou préméditée, sanglante. C'est un univers désenchanté qui nous est décrit. La vie à Rio est dure et peut basculer à tout instant. Pourtant, certains y sont chez eux et y trouvent leur bonheur.
J'ai trouvé le mini-guide en fin d'ouvrage très utile, il permet de remettre ces nouvelles dans leur contexte, surtout pour ceux qui, comme moi, ont une idée très approximative du Brésil et de Rio.
Bref : c'est un recueil que je conseille, il se lit bien, les nouvelles sont fluides et ne traînent pas en longueur. Chaque auteur a sa patte et ils donnent à réfléchir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chachourak
  13 juin 2016
23 nouvelles et 2 bandes-dessinées écrites par 20 auteurs brésiliens contemporains sont réunies dans ce recueil, et ce 25 histoires sont toutes aussi différentes les unes que les autres : tandis que certaines rendent hommage à la ville de Rio de Janeiro, d'autres dénoncent ses inégalités, sa corruption et son injustice, racontent les espoirs et les difficultés de ses habitants ou dérivent une scène qui pourrait se dérouler pendant le carnaval. Ces nouvelles sont pleines de vie, colorées, révoltantes ou amusantes. Elles nous racontent des quotidiens difficiles ou pleins d'espoirs, où la pauvreté ou les saraus rythment la vie des cariocas et où la plage d'Ipanema est le décor de beaucoup des scènes de ces nouvelles.
Lien : http://ulostcontrol.com/je-s..
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Paula Anacaona (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paula Anacaona
Rencontre avec Paula Anacaona, éditrice des éditions éponymes. Un regard percutant sur l'édition indépendante !
autres livres classés : brésilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature sud-américaine

Quel est l'écrivain colombien associé au "réalisme magique"

Gabriel Garcia Marquez
Luis Sepulveda
Alvaro Mutis
Santiago Gamboa

10 questions
264 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaine , latino-américain , amérique du sudCréer un quiz sur ce livre