AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9789973580764
112 pages
Éditeur : Editions Elyzad (28/03/2015)
5/5   2 notes
Résumé :
Lomé, janvier 1995. De retour d'Europe, Théo rend visite à l’un de ses anciens professeurs, Charles Koffi Améla, ex-ministre récemment sorti de prison. Le surgissement du jeune homme dans sa solitude offre à Améla l'occasion de revivre un parcours d’intellectuel où s’inscrit l’ami, le frère, Sony Labou Tansi. Un pacte ancien lie les deux hommes.

En ce début d’année, Sony, écrivain et dramaturge congolais de renom, se meurt du sida dans un hôpital par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Gangoueus
  16 mai 2015
Le nouveau roman de Théo Ananissoh consacré à Sony Labou Tansi s'inscrit réellement dans ce portrait engageant qui chaque jour est enrichi par tous ces témoignages de personnes l'ayant cotoyé. Ici, toutefois, les mots viennent du Togo. Celui qui témoigne est Charles Koffi Améla, un professeur de lettres classiques, latiniste impénitent, spécialiste de l'époque romaine. L'homme de lettres togolais a rencontré Sony Labou Tansi au cours d'un long voyage commun aux Etats Unis. Les deux hommes se sont pour l'occasion apprivoisés, se sont découverts et ils ont fini par sceller un pacte. Quel est-il ? Pour le savoir, il faut lire le soleil sans se brûler de Théo Ananissoh.
Dans ses incessants retours au Togo, le personnage narrateur ici nommé Théo, ressemble beaucoup au profil du romancier. On est en 1995. le narrateur vient de terminer une thèse de lettres sur Sony Labou Tansi et il profite de son séjour à Lomé pour rendre visite à son ancien professeur, Charles Koffi Améla qui vient de sortir de prison.
Autofiction, dire le faux pour exprimer le vrai ?
La première phase du roman oscille à la fois entre les échanges strictement littéraires entre l'élève et son ancien mentor. Sony Labou Tansi vs Ahmadou Kourouma. le propos libre d'Améla, dans une discussion de salon, lui permet de présenter sous un jour surprenant et critique son ami Sony. Il peut parler vrai. Enfin, vrai si cela est possible puisque techniquement Charles Koffi Amela n'existe pas (j'ai fouillé sur Google). Amela Edoh Yao lui, est bien réel. Cette petite recherche sur Google a remis en cause les certitudes dans lesquelles le très beau récit d'Ananissoh me conduisait. Mais ce n'est pas un récit. C'est un roman. Une autofiction. Comment démêler le vrai, de l'envisagé, du supposé. Théo Ananissoh a-t-il discuté de Sony Labou Tansi un jour avec Amela ?

Lien : http://gangoueus.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
GangoueusGangoueus   16 mai 2015
J'avais accordé foi à des écrits bâclés, livrés avec hâte et sans réflexion véritable. Ces romans de la fin sans queue ni tête, ces pièces de théâtre annuelles qu'avaient financées quatre, cinq ans de suite un festival à Limoges, en France... Facilité, politique, manipulation... P.21
Commenter  J’apprécie          20

Video de Théo Ananissoh (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Théo Ananissoh
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=52548
THÉO ANANISSOH, SONY LABOU TANSI, AMÉLA ET MOI...
Lecture de le soleil sans se brûler de Théo Ananissoh
Bernard Mouralis
Préface par Daniel-Henri Pageaux
Classiques pour demain
Bernard Mouralis sera présent au 31ème Salon du livre et de la presse de Genève
Dans ce livre, Bernard Mouralis retrace l'histoire et les conséquences d'une lecture : celle qu'il fit du roman de Théo Ananissoh, "Le soleil sans se brûler" (2015) et qui relate la rencontre d'un étudiant et de son ancien professeur d'université, Améla. Ce roman a fait surgir, chez Bernard Mouralis, « des interrogations et des problématiques enfouies depuis longtemps » dans sa « mémoire » et dans sa « conscience ». Ce sont ces résonnances que le présent essai se propose d'examiner autour de trois pôles : la destinée littéraire d'un écrivain au centre du dialogue ; la relation entre maître et disciple ; et le parcours d'Améla, dont Bernard Mouralis fut le collègue et l'ami.
Broché ISBN : 978-2-343-10926-8 ? janvier 2017 ? 212 pages
+ Lire la suite
autres livres classés : togoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox