AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749928915
Éditeur : Michel Lafon (22/09/2016)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Des Kennedy aux Obama, La Résidence nous plonge dans le quotidien des familles présidentielles et de ceux qui les servent.
À travers les témoignages et les anecdotes des majordomes, gouvernantes, cuisiniers, fleuristes et des autres employés qui s'occupent des 132 pièces, 35 salles de bains, 28 cheminées, 3 ascenseurs et 8 escaliers de la maison, on découvre l'intimité du palais présidentiel, comme si les murs pouvaient parler. Ces histoires tristes, touchan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
mayartemis
  19 octobre 2016
Mon intérêt pour ce livre fut évident, fan de Downton Abbey que je suis. J'avais vraiment hâte de découvrir la façon de faire des domestiques de la plus importante demeure des Etats-Unis. Mais si les nombreux témoignages que ce livre contient sont vraiment intéressants, j'ai été un peu déçue par la forme.
Le livre commence par une scène très forte : le portier Preston Bruce apprend que l'on a tiré sur le Président Kennedy et rentre à toute vitesse à la Maison Blanche, escorté par des policiers qui l'avaient d'abord arrêté pour excès de vitesse. Ce début est très romancé, le lecteur est vraiment en plein dans l'action et perçoit ce qu'a pu ressentir le domestique à ce moment la.
Mais tout le reste du livre n'est malheureusement qu'une longue liste d'anecdotes. Divisé selon plusieurs thèmes autour des spécificités du travail à la Maison Blanche (discrétion, dévouement ou encore sacrifice), l'auteure entame alors l'énumération de diverses situations autour du sujet abordé. La lecture s'avère donc redondante et parfois difficile car l'auteure alterne des anecdotes sur différents Présidents, ne prenant absolument pas en compte un ordre chronologique.
Ce livre reste cependant vraiment intéressant. J'ai appris beaucoup de choses, des petits détails amusants mais aussi des faits autour de moments importants de l'histoire. J'ai aussi aimé l'impartialité de l'auteure. Elle a vraiment cherché à faire le tour des habitudes de chaque famille présidentielle, parlant des bonnes comme des mauvaises choses.
Ainsi j'aurais vraiment aimé que ce livre soit plus romancé. le style journalistique est vraiment intéressant (et après tout, c'est cela le métier de l'auteur) et donne un aspect authentique, mais il a parfois fallut que je m'accroche durant ma lecture. Dans tous les cas, en cette période de campagne présidentielle, La Résidence est un document vraiment indispensable pour ceux qui s'intéressent à l'histoire des Etats-Unis.
Lien : http://bookshowl.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mamzellepotter
  16 octobre 2016
Nous avons donc plusieurs témoignages de majordomes, de femmes de ménages, de fleuristes qui racontent quelques anecdotes de leur vie si dévouée aux Présidents et à leur bien-être. C'est quelque chose de marquant ailleurs, cette dévotion complète, ce professionnalisme qui continue encore aujourd'hui et qui a tellement de valeur. C'est un sentiment fort que les témoignages laissent car ils sont l'âme de cette maison, encore plus que les Présidents qui ne sont que des locataires.

Le roman est bien écrit, assez fluide même si parfois on a l'impression qu'un sujet est abordé plusieurs fois. Je pense que le mieux aurait peut-être été de faire une chronologie selon les Présidents finalement car on passe d'une génération à une autre, d'une anecdote à l'autre ce qui peut être parfois perturbant. J'ai apprécié de voir les photographies présentes qui permettent de mettre un visage que les divers noms que l'on rencontre.

Ce roman vous fera certainement pensé au film « le Majordome » qui a eu un grand succès au cinéma il y a quelques temps. C'est un peu cela finalement, sauf que l'on rencontre plusieurs personnes, plusieurs métiers et donc plusieurs points de vue.

Le défaut selon moi est donc les allers-retours que l'on peut faire parfois d'un président à l'autre et donc l'impression de répétition que cela entraîne. Mais à côté de cela savoir des choses sur les Présidents des Etats-Unis, voir une autre facette d'eux est quelque chose de vraiment intéressant, drôle parfois car on ne peut véritablement s'imaginer comment ils sont dans leur quotidien ou lorsqu'ils affrontent des difficultés comme l'assassinat de Kennedy ou le départ de la famille du Président sortant.

C'est un témoignage et comme à chaque fois, c'est pour moi quelque chose qu'il faut lire. Ici, ce roman sera destiné à ceux qui sont curieux comme moi, d'avoir un regard différent sur les locataires de cette maison si particulière ou pour ceux ayant apprécié « le Majordome » au cinéma…
Lien : http://lesbooksaddict.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
bebi
  24 octobre 2016
La Maison Blanche fait rêver tant de monde. Elle est visitée chaque jour par des milliers de personnes, elle renferme d'innombrables histoires à propos de chacun des présidents qui a établi sa résidence, pendant un moment, depuis sa création.
Les employés de cette résidence sont nombreux, et au travers des décennies, certains ont vu, entendu et servi les présidents nommés. Un florilège de souvenirs, d'anecdotes et de ressentis nous sont relatés dans ce livre.
Je dois dire que j'étais très impatiente de découvrir ce livre. Il ne m'aura pas fallu longtemps pour le lire.
Pas qu'il y ait peu à se mettre sous la dent, bien au contraire. Les personnes interviewées, que ce soit des majordomes, des cuisiniers, des femmes de nettoyage, et bien d'autres employées, ont toutes différentes choses à raconter. Rien de salace, de dégoutant, et aucun ragot croustillant. Ceux qui aiment les magasines peoples seront déçus. Mais bien au contraire, tout au long du livre, on sent l'élégance, la bienséance, le respect transparaître dans chacun des témoignages.
Et ils sont nombreux, ces témoignages. L'auteure relate parfois les circonstances de ses rencontres avec les anciens employés. Pour le reste, elle retranscrit les paroles de ces personnes retraitées. Parfois, ce sont les enfants des présidents eux-mêmes, qui ont grandi, et qui s'expriment sur leur vécu à la Maison-Blanche.
A travers tous ces récits, on a un très bel aperçu de l'envers du décor, de ce que l'on ne voit pas à la télé. Pour preuve, ce témoignage d'un majordome qui disait s'arranger pour être toujours hors champ des caméras et des appareils photos. Ca m'a impressionné. Dans les images que l'on voit à la télévision, ou dans les tabloïds, on ne voit pas tout le travail réalisé par le personnel qui entoure l'homme dirigeant le pays.
Ce livre est à la fois touchant, émouvant, drôle, impressionnant et souvent humoristique. C'est loin d'être lassant. J'ai adoré cette lecture, et je ne la regrette vraiment pas !
J'ai adoré !

Lien : http://au-fil-des-pages477.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
RolletonRolleton   02 avril 2019
Lyndon Johnson ne fut pas le seul occupant de la Maison Blanche à mettre les nerfs du personnel à rude épreuve. Ronn Payne n'a pas oublié le jour où Nancy Reagan le fit venir dans la salle d'attente ouest, au deuxième étage, où elle était assise sous l'immense bais vitrée en demi-lune. "Ronn, la lumière, dit-elle, désignant l'espace autour d'elle d'un geste théâtral. Elle n'est pas allumée."
Payne, fleuriste et loin d'être électricien, balaya la pièce du regard et repéra un interrupteur. "Je voyais bien cet interrupteur. Je me suis demandé s'il fallait que je l'actionne, au risque de faire passer Mme Reagan pour une idiote, ou s'il valait mieux lui dire que j'allais appeler immédiatement l'électricien."
Il décida finalement d'actionner l'interrupteur qui alluma toutes les ampoules de la pièce. Telle une reine, la première dame leva les yeux vers lui et le remercia, sans la moindre trace d'embarras dans la voix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
RolletonRolleton   02 avril 2019
Cletus Park, qui était supposé travailler de 7 h 30 à 16 h, se rappelle combien ses horaires s'allongèrent quand Mme Reagan décida de redécorer les deuxième et troisième étages. "Elle ne voulait jamais que je rentre chez moi! Nous travaillions dix heures par jours, sept jours sur sept. Quand je la croisais vers vingt heures, elle me demandait où j'allais. Je lui répondais que je rentrais chez moi".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
RolletonRolleton   02 avril 2019
Après ce renvoi du personnel blanc, les employés blancs et noirs prenaient leur repas dans différentes pièces. Quand les domestiques noirs accompagnaient le Président chez lui, à Hyde Park, dans l'Etat de New York, ils n'étaient pas autorisés à déjeuner ou dîner dans la salle réservée au personnel, à en croire Alonzo Fields, majordome afro-américain à cette époque. On leur ordonnait de s'installer dans la cuisine. C'est pour cela que Fields écrivit, dans sa biographie: "j'éprouvais quelques réserves sur le fait que la Maison Blanche soit un exemple pour tout le pays".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RolletonRolleton   02 avril 2019
Les employés afro-américains étaient nettement moins bien payés que leurs collègues blancs.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : washingtonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
105 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre