AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marc Auchet (Éditeur scientifique)
ISBN : 225313130X
Éditeur : Le Livre de Poche (01/04/2005)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Ce volume réunit l?intégrale des 156 contes d?Andersen, que complète le Livre d?images sans images. Ces textes avaient été publiés dans :-Contes racontés pour des enfants (1835-1842 ; 19 textes),-Nouveaux contes (1844-1848 ; 22 textes),-Contes (1850 ; 4 textes),-Histoires (1852-1855 ; 24 textes),-Nouveaux contes et histoires (1858-1860 ; 20 textes),-Contes et histoires (1862-1863 ; 9 textes),-Nouveaux contes et histoires... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
sultanne
  31 mai 2012
Je ne résiste pas à la tentation de publier une nouvelle chronique concernant les Contes d'Andersen, et, plus particulièrement, au sujet de ce conte que vous connaissez tous et que j'affectionne tout particulièrement : La Bergère et le Ramoneur.
Je ne vous cache pas que penser à ce conte m'emplit de nostalgie.
Il y a d'abord ces images, plus ou moins floues, de l'adaptation animée de Paul Grimmault qui m'arrachent une émotion débordante : hymne à la liberté, cette adaptation évoque, en outre, le totalitarisme, la propagande et semble se défier de la technologie.
Et puis, très vite, une voix se fait entendre dans mon fort intérieur, une voix grave, masculine, virile, même, profonde... celle de Pierre Bellemarre qui narre avec brio l'histoire de ces deux jeunes amants.
Et puis il y a enfin, les mots, bucoliques et profonds, drôles et impertinents, les mots d'Andersen, saisissants de vérité.
Humaniste, évolutionniste, peut-être, ce conte semble remettre en questions les acquis sociaux du XIXème siècle, Andersen faisant figure de critique parfois satirique de son temps.
Un message concernant l'égalité des races ouvre le récit pour préciser la beauté du jeune ramoneur, appuyant sur le fait que ce ramoneur "aurait pu aussi bien être noir que blanc".
Un peu plus loin, Andersen prône le mariage d'amour et semble critiquer les moeurs de son temps (le mariage forcé ou arrangé) et, à travers le personnage du vieux chinois, figure paternelle emblématique, regretter la domination de l'homme sur la femme. La Bergère semble plaider en faveur de l'émancipation féminine : c'est elle qui mène la barque à travers l'aventure initiatique qu'elle va vivre aux côtés du Ramoneur puisqu'elle en est l'instigatrice.
Le couple, mis en abîme à travers la petite pièce de théâtre jouée devant les amoureux fugitifs, est dessiné comme une alliance, au sens noble du terme, de deux éléments, tout à fait égaux entre eux, et qui s'entraîdent l'un l'autre au quotidien.
La montée de la cheminée est une superbe métaphore de l'acte d'amour, à la recherche de la "plus belle étoile dans le ciel" (image de l'orgasme ?), dans lequel le garçon a le rôle d'expert et où l'on reconnaît le moment d'extase qui le suit. Cette scène offre un regard neuf sur le fonctionnement du couple qui, pour qu'il puisse exister de façon durable, doit se débarrasser de la pression paternelle, d'où la castration symbolique du vieux père chinois.
Et pour ceux qui semblent persuadés que le meilleur est ailleurs, Andersen a réponse à tout : après s'être aventurés au-delà des limites et avoir atteint le "nirvana", les deux jeunes gens prennent conscience qu'il faut rentrer et se poser, que le bonheur, pour se fixer, doit se faire dans un nid... d'où le retour à pas de loup des deux amants dans leur première demeure, là où, à leur tour, ils vont pouvoir s'installer.
Superbe conte, d'une richesse incomparable, qui me fait vibrer à chaque fois que je l'évoque !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
sultanne
  11 mai 2012
Le poids de ce gros volume peut rebuter... C'est un recueil exhaustif des contes et des histoires écrites par Hans Christian Andersen, soit 156 contes.
Marc Auchet nous apprend, dans une introduction passionnée et d'excellente qualité, que la production littéraire du célèbre danois est bien plus étendue et bien plus variée qu'on ne le pense et qu'elle s'étend bien au-delà de la douzaine de contes que nous connaissons tous de lui.
Pour ma part, j'avoue que c'est la voix caverneuse, tonnante, édifiante de Pierre Bellemarre, qui m'a poussée à m'intéresser de plus près à Andersen.
Les ingrédients utilisés par ce dernier sont riches et variés ; ils démultiplient les niveaux de lecture et forment une exquise mixture : l'humour, tout d'abord, saisi par l'adulte, est un délice de gourmet ; la dimension autobiographique de certains contes n'est pas négligeable : le Vaillant soldat de plomb, par exemple, semble évoquer l'amour malheureux d'Andersen pour la belle Jenny Lind, que l'on reconnaît dans le personnage de la belle danseuse inaccessible ; par ailleurs, Andersen est un observateur de son temps, parfois un critique, souvent un visionnaire.

Si les messages délivrés par Andersen dans ses contes sont généralement positifs et profondément recommandables, Bettelheim s'en méfiait comme de la peste... On peut lui reprocher de franchement privilégier les conteurs nationaux (Grimm), d'ailleurs, n'affichait-il pas également un réel mépris pour notre Perrault ?
Je reste, néanmoins, tout comme lui, très dubitative concernant certains de ses contes et, notamment sur La petite fille aux allumettes.
Ce conte est magnifique, c'est incontestable ; il est merveilleusement écrit et sa puissance pathétique est extrême. Mais ce conte me paraît très dangereux (je pèse mes mots) pour les enfants puisqu'il met en scène une petite fille (à laquelle tout enfant s'identifiera à coup sûr) dénuée de tout acharnement, qui ne se bat pas pour la vie et qui, notons-le, se suicide de façon plutôt violente (n'oublions pas que dans notre imaginaire collectif, mais également dans notre Histoire, ce sont les sorcières qui meurent par le feu !).
Certes, il faut noter que ce conte apparaît dans les Nouveaux contes, recueil qui semble s'adresser à un public plus mûr que celui visé par le premier recueil d'Andersen ; néanmoins, nous avons tendance, aujourd'hui, à faire l'amalgame entre toutes ces sources et à jeter en patûre aux enfants tout ce qui revêt l'étiquette "Conte" sans trier plus avant lesdits écrits.
Lisez, lisez et triez, quitte à faire de la censure sur du "classique" et ne montrez à vos enfants que ce qu'ils sont en mesure de digérer sereinement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
DOGONColasDOGONColas   11 juin 2017
Mais chez le petit Claus, la vieille grand-mère était morte. Elle avait certes été hargneuse et méchante envers lui, mais il était tout de même triste, et il mit la morte dans son lit chaud, pour voir si cela ne pouvait pas la faire revenir à la vie. Il voulait qu'elle y reste toute la nuit. Quant à lui, il resterait assis dans le coin et il dormirait sur une chaise. Il l'avait déjà fait.

Tandis qu'il était là, au cours de la nuit, la porte s'ouvrit et le grand Claus entra avec sa hache. Il savait bien où était le lit du petit Claus, il y alla directement et frappa la grand-mère morte au front, croyant que c'était le petit Claus.

Le petit Claus et le grand Claus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sultannesultanne   15 mai 2012
Crois-moi, je te veux du bien : je te dis des choses désagréables, et c'est à cela que l'on reconnaît ses véritables amis !

Le Vilain petit canard
Commenter  J’apprécie          30
DOGONColasDOGONColas   12 juin 2017
"Pourquoi les fleurs sont-elles si laides aujourd'hui ?" demanda-t-elle encore, en lui montrant tout un bouquet qui était complètement fané.
"Eh bien, sais-tu ce qui ne va pas ? dit l'étudiant. Les fleurs ont été au bal cette nuit, et c'est pour cela qu'elles gardent la tête basse !
_ Mais les fleurs ne savent pas danser ! " dit la petite Ida.
"Si, dit l'étudiant, quand il fait nuit et que nous, nous dormons, elles virevoltent joyeusement. Elles ont un bal presque toutes les nuits.

Les fleurs de la petite Ida
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sultannesultanne   15 mai 2012
... car un bon coeur n'est jamais fier.

Le Vilain petit canard
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Hans Christian Andersen (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hans Christian Andersen
Adaptation originale de Pierre-François Renouf, d'après le conte de Hans Christian Andersen. CD édité par les Editions Eveil et Découvertes.
L'histoire : Johannès est un jeune homme bon et généreux. le jour où il devient orphelin, il décide de quitter son petit village pour découvrir le monde.
Sur sa route, il va rencontrer un mystérieux compagnon qui va proposer de l'accompagner et de l'aider dans sa quête, grâce à d'étranges pouvoirs et à une bien curieuse collecte d'objets. Ensemble, ils vont devoir se confronter à une cruelle princesse et affronter le sorcier qui l'a ensorcelée.
Les Odyssées Sonores : une expérience sensorielle intense et originale.
? Une recette riche : une dizaine de comédiens, des musiques originales, des bruitages (sound-design)
? Un texte très vivant, large part laissée aux dialogues
? Une ambiance cinématographique : les Odyssées Sonores sont le « cinéma des oreilles », la force de l'évocation auditive égale la force des images
? En bref : une immersion complète dans une ?uvre 100% sonore
http://www.eveiletdecouvertes.fr/cd/collection-odyssee-sonore/221-le-compagnon-de-route.php
+ Lire la suite
>Coutumes, savoir-vivre, folklore>Folklore>Littérature populaire orale (601)
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le monde d'Andersen: une introduction

Hans -Christian Andersen est un homme venu du froid. Son pays est

La Suède
L'Autriche
La Suisse
Le Danemark

8 questions
40 lecteurs ont répondu
Thème : Hans Christian AndersenCréer un quiz sur ce livre