AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Régis Boyer (Traducteur)
EAN : 9782072957819
480 pages
Gallimard (02/09/2021)
3.78/5   278 notes
Résumé :
"Le château du roi de la mer gît au plus profond
des flots, ses murs sont de corail et ses longues fenêtres gothiques sont de l'ambre le plus clair qui soit ; le toit est fait de coquillages qui s'ouvrent et se ferment suivant les courants marins. Quel tableau !" Dans ce château fabuleux vit une petite sirène qui rêve ardemment d'approcher le monde des hommes. Sa visite à la sorcière des mers lui permettra d'exaucer son vœu, mais à quel prix... Ce recueil ras... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,78

sur 278 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

PiertyM
  16 mars 2014
La petite sirène, un conte aussi merveilleux comme les douces vagues de la mer. La petite sirène, celle qui rêve bien plus que ses soeurs le monde des hommes, celle qui a voulu transpercé le mystère du voile entre monde des eaux et celui de la terre. Celle qui a voulu se débarrasser de sa queue de sirène pour s'acquérir des jambes des hommes. Celle qui est parti à la rencontre de son prince charmant qu'elle a elle-même fabriqué sous l'eau.
Mais pour voir ses rêves se réaliser, pour pouvoir briser la barrière entre la terre et les eaux il faudrait à la petite sirène faire des sacrifices jusqu'à donner au diable sa plus belle voix, il lui faudrait se battre contre les diables sur terre de même que les diables du fond de la mer...Seules les ailes de l'amour lui permettront d'aller à la quête de son prince charmant contre vents et marrais...
Un conte joli et très émouvant.
Commenter  J’apprécie          300
MllePeregrine
  27 octobre 2014
Hans Christian Andersen est mon auteur préféré de contes. J'aime la magie, la poésie, l'atmosphère de ses histoires.Ses contes sont souvent plus tristes que ceux de Perrault ou de Grimm, pour ne citer que les plus connus.
Le recueil proposé par le livre de poche regroupe quelques uns des contes les plus connus: La Petite Sirène, La Princesse sur le petit pois, Poucette, Les habits neufs de l'empereur, L'inébranlable Petit Soldat d'étain, Les cygnes sauvages, le vilain Petit Canard, La Reine des Neiges, La Bergère et le Ramoneur et enfin La Petite Fille aux allumettes.
Ceux qui m'ont le plus marquée sont:
La Petite Sirène: Nous sommes bien loin des Happy End de Disney!
Les Habits Neufs de L'empereur: le seul conte qui a des accents comiques.
L'Inébranlable petit soldat d'étain: une sensation de glisser vers la mort...Un grand sentiment de tristesse à la fin de ce conte!
La Bergère et le Ramoneur: J'ai en tête le dessin animé "Le Roi et L'oiseau" de Prévert. Magnifique!
La Petite Fille aux allumettes: L'envie de la prendre dans mes bras et de la réchauffer...
La Reine des Neiges: Lu il y a très longtemps, je n'en avais qu'un vague souvenir. Quel plaisir donc de retrouver Gerda et Kay. C'est un conte magnifique, glacial, cruel aussi. Rien à voir avec le film sorti il y a peu de temps! C'est de loin mon conte préféré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          225
Isa0409
  19 novembre 2021
🧜 « - Ne puis-je donc rien faire pour avoir une âme éternelle ?
- Non, dit la grand-mère, sauf si un homme te porte un amour si fort, que pour lui, tu représenteras plus que son père ou sa mère ; lorsque de toute son âme et de tout son coeur, il t'aimera et laissera le prêtre poser sa main droite dans la tienne en te promettant fidélité (…) ; alors son âme coulera en toi et tu partageras aussi le bonheur humain. Il te donnerait ainsi une âme tout en gardant la sienne. Mais cela est impossible. »
(P.21)
🧜 Nous connaissons tous les contes d'Andersen, ou du moins les différentes adaptations qui en ont été faites. Force est de constater que celles-ci sont bien plus pauvres et édulcorées que les histoires originales ! Les contes tels que narrés par Andersen renferment une certaine noirceur, un certain fatalisme pourtant estompés par la délicate plume de l'auteur, son regard aguerri et la poésie qui en émane.
🧜 Ainsi, les derniers jours de la petite sirène ne sont-ils pas les plus heureux, le prince qu'elle aimait tant ne l'a pas choisie pour femme et les sacrifices qu'elle a faits ne sont pas récompensés comme elle l'aurait souhaité ; les habits neufs de l'empereur ne sont que le reflet de son intelligence et son entêtement à paraître beau en toutes circonstances ne l'a conduit qu'à la plus absurde bêtise ; enfin, le vilain petit canard endure les pires paroles et humiliations pour avoir eu la malchance de tomber sur la mauvaise famille… Les leçons que l'on peut tirer de ces contes sont toujours aussi actuelles, n'en déplaise à la mièvrerie qu'on leur a malheureusement apporté. Mon seul bémol concerne le prince qui fait dormir la petite sirène sur un coussin de velours devant sa porte ; là, je dis non non non.
🧜 La beauté véritable réside peut-être dans la vraisemblance, la recherche d'une vérité qui nous dépasse et qui est, par nature, impossible à atteindre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Vermeer
  12 avril 2020
Les contes d'Andersen sont bien plus poétiques que ceux de Grimm et Perrault mais appauvris par Disney hélas car les enfants ne les connaissent bien souvent qu'à travers les dessins animés.
Relisons la description du palais sous la mer de la petite sirène et de sa famille, de ses tourments intérieurs, de ses souffrances physiques et morales quand elle sacrifie tout à son prince et au monde des hommes.
La bergère au contraire est effrayée mais ce monde lorsqu'elle l'aperçoit du haut de la cheminée où l'a amenée le ramoneur, elle y renonce. Elle préfère la sécurité à la connaissance et à la liberté.
Le souvenir de l'enfance reste toujours puissant et le passé ne disparaît pas complètement, en témoigne le conte la vieille maison.
Des fins souvent tragiques mais tellement belles.
Commenter  J’apprécie          101
lafilleauxchaussures
  12 mai 2019
La petite sirène est l'histoire qui à marqué toute mon enfance, cette histoire est tellement poétique et romantique. Je pense que c'est cette histoire qui m'a rendu obsédée par les sirènes. Et je ne savais pas que c'était Andersen qui avait écrit le vilain petit canard qui est pourtant un classique. Les habits neufs de l'empereur est une histoire assez drôle. La petite fille aux allumettes une des histoire les plus triste du monde. L'inébranlable petit soldat d'étain que je connais grâce à Fantasia 2000, une des histoires que j'aime le plus d'Andersen, sûrement à cause de la danseuse. Poucette une histoire assez mignonne dans l'ensemble. La princesses sur le petit pois un classique qui est très très court à lire (2 pages). La bergère et le ramoneur un mélange de toy story et Roméo et Juliette. La reine des neiges un conte vraiment magnifique qui n'a vraiment rien à voir avec la version Disney et pour finir les cygnes sauvages une histoire sublime fraternelle que je ne connaissais pas et qui est maintenant une des histoire que j'adore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
LiliGalipetteLiliGalipette   27 avril 2013
Bien loin dans la mer, l’eau est bleue comme les feuilles des bluets, pure comme le verre le plus transparent, mais si profonde qu’il serait inutile d’y jeter l’ancre, et qu’il faudrait y entasser une quantité infinie de tours d’église les unes sur les autres pour mesurer la distance du fond à la surface.

C’est là que demeure le peuple de la mer. Mais n’allez pas croire que ce fond se compose seulement de sable blanc ; non, il y croît des plantes et des arbres bizarres, et si souples, que le moindre mouvement de l’eau les fait s’agiter comme s’ils étaient vivants. Tous les poissons, grands et petits, vont et viennent entre les branches comme les oiseaux dans l’air. À l’endroit le plus profond se trouve le château du roi de la mer, dont les murs sont de corail, les fenêtres de bel ambre jaune, et le toit de coquillages qui s’ouvrent et se ferment pour recevoir l’eau ou pour la rejeter. Chacun de ces coquillages referme des perles brillantes dont la moindre ferait honneur à la couronne d’une reine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
GODONGODON   27 avril 2015
La petite sirène avala rapidement l’élixir, qui lui sembla brûler comme du feu; puis elle sentit son corps délicat comme traversé par une épée à deux tranchants. Elle tomba évanouie sur le sable. Lorsque apparurent les premiers rayons du soleil, elle se ranima et éprouva aussitôt la même douleur aiguë; mais elle l’oublia à l'instant, en voyant devant elle le beau jeune prince, qui attachait sur elle ses grands yeux noirs. Elle baissa les siens, et aperçut que sa queue de poisson avait disparu, et qu'elle avait les plus jolies jambes, le pied le plus mignon qu'une jeune fille pût souhaiter. Elle n'avait pas de vêtements, mais elle était tout enveloppée de sa longue et soyeuse chevelure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
cvd64cvd64   15 février 2018
"Nous autres, nous vivons quelquefois trois cents ans ; puis, cessant d’exister, nous nous transformons en écume, car au fond de la mer ne se trouvent point de tombes pour recevoir les corps inanimés. Notre âme n’est pas immortelle ; avec la mort tout est fini. Nous sommes comme les roseaux verts : une fois coupés, ils ne verdissent plus jamais ! Les hommes, au contraire, possèdent une âme qui vit éternellement, qui vit après que leur corps s’est changé en poussière ; cette âme monte à travers la subtilité de l’air jusqu’aux étoiles qui brillent, et, de même que nous nous élevons du fond des eaux pour voir le pays des hommes, ainsi eux s’élèvent à de délicieux endroits, immenses, inaccessibles aux peuples de la mer".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LuluedwiLuluedwi   04 mai 2013
Et il baisait ses lèvres rouges, jouait avec ses longs cheveux
et posait sa tête sur son cœur qui se mettait à rêver de bonheur
humain et d’une âme immortelle.
Commenter  J’apprécie          20
LuluedwiLuluedwi   04 mai 2013
La nuit éternelle, sans pensée et sans rêve, l’attendait, elle
qui n’avait pas d’âme et n’en pouvait espérer.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Hans Christian Andersen (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hans Christian Andersen
Texte de H C Andersen Musique de Pierre diaz Lu par Isabelle Wlodarczyk Aux éditions babouche à oereille www.baboucheaoreille.com

Nous sommes une maison d'édition et produisons des livres en musique; Romans, albums jeunesse, albums documentaires, Livres audio de grands classiques. Nous produisons aussi des livres audio téléchargeables sur notre site www.baboucheaoreille.com ou sur les plateformes Audible, Book d'oreille, Youboox et Munki. Nous réalisons des lectures concerts, vidéo, musique et textes, issues de nos livres ou de grands classiques.
>Coutumes, savoir-vivre, folklore>Folklore>Littérature populaire orale (601)
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

la petite sirene

comment s'appelle son poissons

plumeaux
polochons
poissons rouge

6 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : La petite sirène et autres contes de Hans Christian AndersenCréer un quiz sur ce livre