AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Fifrildi


Fifrildi
  02 juin 2018
En 1966, Galaxie présentait deux romans inédits de Poul Anderson : Après l'apocalypse (After the doomsday) et Trois mondes à conquérir (Three worlds to conquer).

J'ai dégoté cette petite perle sur ebay dans un état relativement bon… mais cela n'a pas empêché les pages de se détacher au fur et à mesure de ma lecture.

Après l'apocalypse

La Terre a été réduite en cendres et les seuls survivants sont les membres des équipages du Franklin et de l'Europa. Après le choc passé et quelques dérapages, le capitaine Donnan (Franklin) décide de découvrir les responsables et de se venger.

Parmi les suspects il y a les ennemis de toujours, les Kandemiriens. Cela étant dit, Donnan envisage aussi qu'il puisse s'agir d'un de leurs alliés, à moins que… Suspense garanti jusqu'à la fin.

L'histoire suit en parallèle le parcours des deux astronefs. S'il n'y a que des hommes à bord du Franklin, il ne pouvait y avoir que des femmes à bord de l'Europa ^^ Celles-ci ont monté un commerce florissant à Zatlokopa (ville de la planète qui a accueilli Sigrid et ses compagnes d'infortune).

L'univers est si grand, parviendront-ils à se retrouver ?

A noter la ballade de la Bataille de Brandobar - qui reste mon passage préféré - ainsi que les illustrations de Virgil Finlay (1914-1971). Celui-ci à reçu deux fois le prix Hugo pour son travail d'illustrateur.

https://en.wikipedia.org/wiki/Virgil_Finlay

Trois mondes à conquérir

Mark Fraser vit sur Ganymède avec sa famille et y vit une petite vie tranquille. Régulièrement, il est en contact avec son ami Théor qui lui vit sur Jupiter. Ils ne se sont jamais rencontrés. Fraser est humain (il n'est pas dit s'il a des origines écossaises, même s'il a pour habitude de donner du « fillette ») et Théor est un Nyarrien.

Les Nyarriens ressemblent à des Centaures et en même temps ne leur ressemblent pas du tout.



Comme à son habitude, Poul Anderson n'est pas passé à côté de la barrière linguistique. J'ai beaucoup aimé le passage qui explique le fonctionnement des appareils de traduction.

Sur Terre, c'est le chaos. Une révolte a renversé l'hégémonie américaine qui s'était étendue sur toute la planète. Sur Ganymède débarque alors un certain Swayne qui est prêt à sacrifier beaucoup de vies pour rendre le pouvoir aux U.S.A.

Fraser est dans de sales draps… pour lui hors de question de collaborer avec Swayne.

Théor aussi est en vilaine posture… son peuple est menacé par les Ulunt-Khazuls (un autre peuple qui vit sur Jupiter et qui sont physiquement très différents des Nyarriens).

L'histoire suit donc en parallèle ce qui se passe sur Ganymède et sur Jupiter. Au fur et à mesure, on comprends qu'il va se passer quelque chose. C'est la quatrième de couverture qui vend la mèche : « leurs sorts étaient curieusement mêles... »

J'ai adoré ces deux voyages dans les univers andersoniens…

Je terminerai sur cette citation :

« La vie n'est pas un roman, se morigéna-t-il, elle ne comporte pas de fins heureuses. Elle continue, tout simplement. »



Challenge défis de l'imaginaire (SFFF) (143)
Challenge une année avec Ursula Le Guin/Poul Anderson
Club Poul Anderson
Commenter  J’apprécie          270



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (24)voir plus