AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2843441412
Éditeur : Le Bélial' (11/03/2016)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 11 notes)
Résumé :
L’homme a inventé le voyage dans le temps et, pour l’humanité, rien ne sera jamais plus comme avant. D’ailleurs, « avant » veut-il encore seulement dire quelque chose ? Si cette révolution promet des perspectives phénoménales, c’est aussi la porte ouverte à toutes les dérives, tous les dangers. Des dangers qui sont la raison d’être de la Patrouille du temps : préserver notre Histoire (et donc, notre présent), mais aussi mieux la connaître…
Bienvenue dans le t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Alfaric
  02 septembre 2018
Ah, j'ai suffisamment cassé du sucre sur le dos du Bélial, pour les raisons que vous savez, pour avoir enfin l'occasion d'en dire du bien !
Cette réédition en 2 volumes de "La Patrouille du temps" de Poul Anderson, auteur majeur des genres de l'imaginaire, est particulièrement réussie grâce à un travail bien pensé et qualité : outre tous les récits du cycle qui s'étalent IRL de 1955 à 1995 (avec traduction révisée par deux Roll Royce de l'exercice de style !), on a un avant-propos de Jean-Daniel Brèque, deux articles de l'auteur et une postface de l'inénarrable Xavier Mauméjean. Après je suis chafouin, et je signale que se moquer gentiment de la « SF à papa » pour recourir aux illustrations de Caza et la police d'écriture de la série "Battlestar Galactica" d'origine c'est cocasse ^^
De l'immense auteur SFFF Poul Anderson je n'ai lu que "Roma Mater" (série qui n'est toujours éditée en entier en VF, une honte pour les éditeurs concernés !) et "La Patrouille du temps", (une des rares séries de l'auteur a avoir été éditée en entier...) pourtant j'ai immédiatement cerné l'auteur : il met tellement de lui-même dans ses créations que ses personnages sont peu prou un extension de lui-même quand ils ne lorgnent pas carrément du côté de ses bons vieux Gary Stu... Poul Anderson était un fils d'immigré scandinave qui vécu 10 ans au Texas avant que sa mère ne le ramène en Europe puis ne le rapatrie en Amérique pour cause de WWII, dans un middle-west conservateur, pour ne pas dire fondamentaliste (voire carrément christianiste !). Au contraire d'un Robert A. Heinlein qui faisait un peu la même chose avec ses personnages principaux mais en ayant rompu définitivement avec le milieu dont il était issu, Poul Anderson savant et croyant a toujours été un individu partagé entre deux cultures et deux visions du monde, et cela se ressent dans sa production prolifique tantôt hardcore reader tantôt easy reader, tantôt résolument Science-Fiction (il a été membre éminent Science Fiction and Fantasy Writers of America), tantôt résolument Fantasy (il a été membre éminent de Swordsmen and Sorcerers' Guild of America)... Toutefois l'auteur n'a jamais oublié ses ses premières amours car outre la SF de l'Âge d'Or à laquelle il contribua tant à son zénith qu'à son crépuscule, il n'a jamais oublié qu'il avait toujours été fan du Sword & Planet d'Edgar Rice Burroughs et de la Sword & Sorcery de R.E. Howard (il faudra que je lise ses contributions aux univers créées par ces fabuleux auteurs, maîtres du sens of wonder !)
C'est donc un auteur érudit et sensible, véritable touche-à-tout humaniste parfois piégé par les préjugés du passé. Malheureusement les commissaires littéraires bobos-hipsters qui font la pluie et le beau temps dans le milieu de l'édition française ont décidé pour des raisons que la raison ignore de le mettre sur leur liste noire... (oui ces prises de positions libertariennes et/ou conservatrices sont plus ou moins horripilantes, mais ce n'est pas un criminel contrairement à certaines et certaines mis et mises en avant par ces mêmes bobos-hipsters)

Pour rentrer dans le cœur du sujet, "La Patrouille du temps" est une série de nouvelles / novelas écrites de 1955 à 1995 qui explore avec maturité, érudition, humanisme et sens of wonder le thème des voyages dans le temps. Ce qui m'a frappé de prime abord, c'est la grande maturité avec laquelle l'auteur aborde son sujet : le temps est malléable, plastique, et résilient... En bref il a tendance à toujours retrouver sa trame originelle, donc il en faut beaucoup pour le faire bifurquer... le Doctor Who au meilleur de sa forme ne l'aurait pas mieux expliqué ! ^^
"La Patrouille du temps" ("Time Patrol", 1955) : voir ce que j'en ai dit ici
https://www.babelio.com/livres/Anderson-La-patrouille-du-temps/11037/critiques/1555666
"Le Grand Roi" ("Brave to be a King", 1959) : voir ce que j'en ai dit ici
https://www.babelio.com/livres/Anderson-La-patrouille-du-temps/11037/critiques/1555666
"Les Chutes de Gibraltar" ("Gibraltar Falls", 1975) : voir ce que j'en ai dit ici
https://www.babelio.com/livres/Anderson-La-patrouille-du-temps/11037/critiques/1555666
"Échec aux Mongols" ("The Only Game in Town", 1960) : voir ce que j'en ai dit ici
https://www.babelio.com/livres/Anderson-La-patrouille-du-temps/11037/critiques/1555666
"L'Autre Univers" ("Delenda Est", 1955) : voir ce que j'en ai dit ici
https://www.babelio.com/livres/Anderson-La-patrouille-du-temps/11037/critiques/1555666
"D'Ivoire, de singes et de paons" (1983) : voir ce que j'en ai dit ici
https://www.babelio.com/livres/Anderson-La-Patrouille-du-temps-Tome-2--Le-Patrouilleur-du/113724/critiques/1649142
"Le Chagrin d'Odin le Goth" (1983) : voir ce que j'en ai dit ici
https://www.babelio.com/livres/Anderson-La-Patrouille-du-temps-Tome-2--Le-Patrouilleur-du/113724/critiques/1649142
"Stella Maris" (1991) : voir ce que j'en ai dit ici
https://www.babelio.com/livres/Anderson-La-Patrouille-du-temps-Tome-3--La-Rancon-du-temps/127129/critiques/1688392
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          412
Foxfire
  04 mai 2018
C'était une bien belle idée que cette lecture commune trimestrielle de l'ensemble de "la patrouille du temps". D'autant plus que je connais mal Poul Anderson, c'est donc l'occasion de le découvrir d'avantage. Après avoir tenté de jongler entre les 2 tomes de l'intégrale du Bélial pour coller au découpage en 4 tomes qui fait l'objet de la lecture commune, j'ai finalement laissé tomber ce jonglage et j'ai choisi de le lire dans l'ordre de cette réédition. Il n'y a d'ailleurs que peu de différences dans l'ordre des textes. Ce 1er tome regroupe à peu près les récits des 2 premiers livres du découpage en 4 tomes.
Comme tout recueil, tous les textes ne se valent pas mais globalement le niveau est très bon.
"La patrouille du temps" constitue une bonne mise en place de la série. Ce récit pose les bases, les enjeux et les règles de fonctionnement de tout l'univers tout en étant divertissant et bien mené. Ce texte permet également de faire la connaissance de Manse Everard, héros récurrent de la série.
"Le grand roi" est selon moi une des meilleures nouvelles du recueil. J'ai adoré l'évocation de la Perse du VIème siècle avant JC. Les descriptions sont très évocatrices et très immersives. L'histoire est bien menée, les péripéties personnelles des protagonistes s'imbriquent bien avec les tourments de l'Histoire.
"Les chutes de Gibraltar" est un récit assez différent des autres histoires. Je l'ai trouvé plaisant mais pas très marquant. Je pense que je l'aurai vite oublié.
"Echec aux Mongols" est une semi-déception. Alors que le thème était très prometteur, les Mongols qui tentent de conquérir l'Amérique bien avant Christophe Colomb, c'est la nouvelle la plus faible du recueil. Je n'y ai pas retrouvé le talent de conteur habituel d'Anderson. L'histoire ne parvient pas à prendre l'ampleur qu'elle aurait mérité.
"L'autre univers" est un des textes les plus surprenants de ce 1er tome. Il est un peu à part puisqu'il se situe dans une réalité parallèle. L'univers qui prend vie, très steampunk, est très agréable à parcourir. Quant au dénouement, il est assez émouvant.
"D'ivoire, de singes et de paons" est d'avantage un court roman qu'une nouvelle qui plonge le lecteur dans la Tyr de l'époque du roi Salomon. Si l'intrigue n'est pas particulièrement enthousiasmante, même si elle se suis sans déplaisir, la plongée dans la ville mythique est superbe. L'ambiance de Tyr est parfaitement dépeinte, on s'y croirait. Rien que pour ça, ce récit vaut d'être lu.
"Le chagrin d'Odin le Goth" est tout simplement mon récit préféré du recueil. C'est un petit bijou. L'histoire est magnifiquement menée, les tourments personnels que peuvent vivre les voyageurs temporels sont particulièrement bien amenés. le destin du voyageur temporel héros de cette histoire est poignant. Cette nouvelle a beaucoup de coeur.
En plus, cette histoire permet de s'intéresser à la façon dont se créent et évoluent les mythes.
"Stella Maris" est un court roman qui prend place au 1er siècle dans le contexte d'une révolte des peuples barbares contre les romains. le récit démarre sur les chapeaux de roue avant de patiner sévère. Il y a de grosses longueurs passé ce début tonitruant. Heureusement, le récit reprend ensuite de la vigueur et se révèle passionnant et très humain, notamment à travers 2 très beaux personnages féminins : Janne la voyageuse temporelle et Edh, dont la destinée est très touchante.
J'ai passé de très bons moments avec ces récits qui font la part belle aux paradoxes spatio-temporels tout en proposant des histoires prenantes et divertissantes et qui constituent des voyages dépaysants dans différentes époques et différents lieux de l'Histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          354
Fifrildi
  07 décembre 2018
Après une trop longue pause (j'ai commencé ma lecture au début de cette année) je me suis finalement décidée à terminer cette intégrale de la patrouille du temps. Ce n'était pas pas manque d'intérêt, loin de là. Mettre un livre de côté avant la fin est dangereux : il y a toujours un risque qu'il ne bouge plus de l'étagère et le temps passe si vite.
Après la Deuxième Guerre Mondiale, Manse Everard est recruté par une organisation très spéciale qui protège le fil de l'Histoire des personnes qui voudraient modifier le futur en changeant le passé. Celui-ci est fragile et un événement d'apparence anodine peut tout faire basculer.
Dans la dernière nouvelle, Stella Maris, j'ai découvert qu'il y avait aussi des nexus. Que sont les nexus me demanderez-vous ? Et bien c'est quand au cours d'une enquête sur une anomalie vous vous rendez compte que c'est en conséquence de celle-ci que l'anomalie est apparue. C'est un peu comme l'histoire de l'oeuf et de la poule à la sauce Poul Anderson ^_^
Je ne vais pas résumer chaque histoire mais j'ai vraiment beaucoup aimé la première qui introduit au personnage, sa formation dans l'Oligocène et sa première aventure dans l'Angleterre du Ve siècle. Il y a aussi « Le Grand Roi » et cette incroyable aventure dans la Perse antique. le New York alternatif n'était pas mal non plus (L'Autre univers). J'ai aussi été très émue par l'expérience de Floris Janne dans « Stella Maris ».
Mon grand coup de coeur du recueil est pour « Le Chagrin d'Odin le Goth » et le personnage de Carl Farness.
Dans l'ensemble, un très bon recueil avec des histoires qui tiennent la route, des personnages bien campés, une belle écriture (parfois très poétique). Je vais essayer de boucler le deuxième tome encore cette année mais ce n'est pas gagné ! le temps passe trop vite.


Challenge pavés 2018
Challenge Ursula le Guin/Poul Anderson
Club Poul Anderson
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          392
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
YendareYendare   15 juin 2019
Dire adieu à nos amis nous a brisé le cœur. Nous leur avons promis de les revoir à l’occasion, tout en sachant que nos visites s’espaceraient jusqu’à cesser complètement. Il nous serait trop dur de leur servir les mensonges obligatoires. En fait, nous leur avions fait comprendre à demi-mot que mes nouvelles fonctions étaient une couverture pour un poste à la CIA.
Enfin, les instructeurs de la Patrouille du temps m’avaient dit que la vie d’un agent se résumait bien souvent à une série d’adieux. Je ne tarderais pas à apprendre ce que cela signifiait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          236
BazaRBazaR   25 avril 2018
Nous n'avions pas encore fini de préparer notre départ lorsque j'ai reçu un certain coup de fil. "Professeur Farness? Ici Manse Everard, agent non-attaché. J'aimerais avoir un entretien avec vous, ce week-end si possible."
Mon cœur a fait un bond. Le grade de non-attaché est l'un des plus élevés de la hiérarchie; les agents de ce niveau sont rares et éparpillés sur les millions d'années que surveille la Patrouille. Un agent ordinaire, qu'il relève du service action ou de l'administration, est en général affecté à un milieu bien précis, qu'il est censé connaître comme sa poche, et appartient à une équipe soudée. L'agent non-attaché va quand il veut et agit en toute indépendance, ne rendant des comptes qu'à sa conscience, à ses pairs et aux Danelliens.
("Le chagrin d'Odin le Goth")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
BazaRBazaR   08 janvier 2018
‒ Je suis un étranger et un ignorant. Pardonnez-moi si je ne comprends pas ces armes irrésistibles que vous venez de mentionner."
Voilà si je ne me trompe, la façon la plus polie dont on m'ait jamais traité de menteur, songea Everard
("Échec aux Mongols")
Commenter  J’apprécie          280
BazaRBazaR   22 avril 2018
Il pensait comprendre la situation. Si elle souhaitait se marier, ce n'était pas tant pour échapper à son statut de femme célibataire, source de mépris et de soupçons à peine déguisés, que pour avoir des enfants. Dans ce peuple, il n'y avait pas pire sort que de périr sans descendance, c'était redoubler l'emprise de la mort.
("D'ivoire, de singes et de paons")
Commenter  J’apprécie          190
YendareYendare   21 juin 2019
Un corbeau vola autour du mort, se percha sur son épaule, tendit le bec et engloutit un bout de chair. Un autre le rejoignit, puis un autre, et un autre encore. Leurs croassements résonnaient dans le vent qui faisait doucement osciller le cadavre.
Commenter  J’apprécie          280
Videos de Poul Anderson (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Poul Anderson
http://www.librairiedialogues.fr/ Annaïs de la librairie Dialogues nous propose ses coups de c?ur du rayon Science-Fiction : Tau zero de Poul Anderson (Pocket), Omale de Laurent Genefort (Folio SF) et Le vivant de Anna Starobinets (Mirobole). Réalisation : Ronan Loup. Questions posées par : Marion le Goascoz.
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2807 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre