AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de mauriceandre


mauriceandre
  13 janvier 2015
Voila ! Je referme à l' instant le tome sept de ce space opéra et je me suis régalé !
Nous avions laissé les différents peuples humains englués dans un conflit inter galactique titanesque, mais les faeros, entité élémentaire vivant au coeur des soleils, attaquent l'Empire Ildiran et le roi Peter se lance au secours de ces alliés avec les nouvelles armes inventé par les vagabonds grâce aux Wentals, autres entité élémentaire.
Pendant ce temps, le président de la Ligue Hanséatique terrienne réaffirme sa volonté de regrouper l'ensemble de l humanité sous sa coupe, quitte à prendre le Mage Imperator en otage, au risque de s'attirer les foudres de l'Empire ildiran.
Ce septième tome nous emporte dans un maelström au sein des étoiles et il est difficile d'appréhender tout les événements qui ce déroulent en même temps.
L'imagination de l'auteur est vraiment extraordinaire et parfois insolite. Si l'aspect scientifique n'est pas le point fort de Kevin J. Anderson, du moins a mon avis, il faut par contre souligner l'admirable travail qu'il a réalisé sur ses très nombreux personnages. Et c'est là que réside la plus grande force de cette saga. L'auteur les a fait évoluer tout au long du récit, tous, sans exception, ce qui fait qu'on s'attache a eux et j'ai apprécié de découvrir «La Saga des sept Soleils» au travers de ces multiples regards.
A un moment du récit, je me suis demandé comment il allait pouvoir s'en tirer sans sacrifier une des composantes de l'humanité, mais il s'en sort à merveille sans toutefois que cela paraisses trop tiré par les cheveux.
Merci aux deux traducteurs, Laurent Génefort et Claude Mamier
«La Saga des sept Soleils» est fortement inspirée d'éléments d'autres oeuvres de science fiction. L'auteur a repris certains ingrédients connus et les a tournés à sa manière, pour les développer selon ses idées et les intégrer dans son histoire. Et c'est quelque chose qu'il a fait avec beaucoup de talent.
Conclusion, un très bon space opéra, mais a réserver aux inconditionnel de ce genre littéraires car avec ces trois mille pages il demande quand même un effort.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus