AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Claire-Marie Clévy (Traducteur)
EAN : 9782266309561
400 pages
Pocket Jeunesse (07/10/2021)
3.94/5   157 notes
Résumé :
Un thriller bouleversant dont personne ne sortira indemne...
C’est l’hiver.
Le ciel est noir ; il fait un froid mortel.
Jack Dahl, 17 ans, n’a plus d’espoir, plus d’avenir, personne sur qui compter, hormis son petit frère Matty. Depuis la mort de leur mère, les ressources des deux garçons s’amenuisent inexorablement. Alors, pour éviter de devoir confier son frère à un orphelinat, Jack doit trouver le mystérieux sac rempli de billets qui a envoy... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (64) Voir plus Ajouter une critique
3,94

sur 157 notes
5
23 avis
4
26 avis
3
14 avis
2
1 avis
1
0 avis

Ileauxtresors
  13 novembre 2021
Un titre intrigant, une couverture magnétique et un pitch qui donne envie d'en savoir plus : ce thriller venu des États-Unis avait tous les arguments pour m'attirer dans ses pages. Me voilà donc au coeur de l'Idaho sauvage, face à deux familles ravagées, chacune à sa manière. Celle de Jack est brisée et démunie depuis l'arrestation de son père. Lorsque l'adolescent trouve sa mère morte, ce n'est que l'amour envers son petit frère qui le retient de sombrer à son tour. Seule issue entrevue pour assurer leur survie : trouver la somme en liquide qui a envoyé leur père en prison. Un butin que convoite également le père d'Ava. La collision des destins de ceux qui n'auraient jamais dû se rencontrer ne laissera personne indemne.
Inscrite dans un monde chaotique où on ne peut se fier à rien ni personne, cette traque place le récit sous haute tension, avec force courses-poursuites, planques et péripéties où tout semble possible. Soyez prévenu.e, le propos est sombre, presque suffocant. Précarité, suicide, drogues et crime font intrusion dans des enfances où elles ne devraient rien avoir à faire – et personne ne semble réellement à même de rétablir une forme d'ordre. le traqueur est un vrai psychopathe mû par une quête froide, implacable. Jack et Ava, au contraire, sont pleins de failles. L'un oscille entre colère, impuissance face au poids de l'histoire familiale et une volonté extraordinaire de préserver Matty. Partagée entre l'ascendant de son père et élan envers les deux frères, l'autre ne sait plus si elle doit fortifier ou laisser se lézarder les barrages qu'elle a construits pour se prémunir de la dureté du monde : la brûlure est-elle préférable au froid, le fracas au silence ?
« D'où sont venues tes strates, tes courbes et tes aspérités ? Tes endroits doux et sauvages ? La lumière et l'obscurité profonde et sacrée. Les vallées et les falaises de ton âme. le fracas et le silence. »
Cela ne m'a pas empêchée de dévorer ce roman, mais j'ai été un peu troublée par les spirales de pensée d'Ava qui ponctuent chaque chapitre, ancrés dans différentes temporalités et écrits à la première personne (qui est, alors, le narrateur des passages écrits à la troisième personne ?). C'est peut-être en lien, mais je ne suis pas complètement sûre de savoir interpréter le dénouement. Si vous avez lu ce roman et que vous y voyez plus clair, vos lumières sont les bienvenues !
Un roman addictif, mais très noir : pour celles et ceux qui aiment le suspense et n'ont pas froid aux yeux lorsqu'il s'agit de sonder les ténèbres à la recherche de lueurs d'espoir.
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          462
parolesenvolent
  08 novembre 2021
Je remercie le site Netgalley ainsi que des Éditions Pocket Jeunesse pour ce SP. Cette nouveauté sortie le mois dernier nous transporte dans un univers on ne peut plus noir. le résumé m'avait séduite, mais avec regret, ma lecture n'a pas été à la hauteur de mes espoirs. Les lecteurs adeptes de romans noirs seront comblés, l'ambiance glaciale au propre comme au figuré ne laisse pas passer une de lumière. Mais l'éditeur cible un public jeune. En effet, les ados s'identifieront plus facilement aux héros qui sont au coeur de l'histoire. En perte de repères et de repaires, leurs déboires atteignent un degré assez critique pour une telle situation.
LA NOIRCEUR DANS TOUTE SA SPLENDEUR
Jack 17 ans vient de retrouver sa mère pendue tandis que son père purge une peine de prison. du coup, il doit gérer son petit frère : difficile de trouver plus glauque comme fondement d'une histoire… un Zola vs 2020. Ainsi, à ce tableau lugubre s'ajoutent la menace d'une intervention des services sociaux et la saisie de la maison familiale. Alors, Jack décide de taire le suicide maternel à l'administration pour fuir avec son jeune Matty. Son espoir repose sur la mainmise du butin de son père, fruit du braquage qui a conduit celui-ci en prison. Peine perdue. Jack va même se mettre en danger en implorant son oncle de lui révéler la cachette de ce fameux pactole. En vain.
Jack se débat donc pour sauvegarder la cellule famille limitée à son petit frère. À ses côtés, Ava, une jeune fille de son lycée vient apporter un secours providentiel. Malgré sa débrouillardise et sa générosité, elle laisse planer un certain mystère, car sur elle aussi, pèse le poids d'une défaillance parentale.
Ce livre aborde beaucoup de thèmes relatifs à l'adolescence : la drogue, le suicide, la défaillance parentale, la délinquance, la violence, le rapport à l'autorité, la fraternité, le courage, la générosité, le tout avec une note de romanesque.
LECTURE JEUNESSE
L'éditeur a d'ailleurs ciblé la jeunesse. Cela tient surtout à l'âge des antagonistes où le vécu de notre héros assez mature les attirera. Avec sa force de caractère, il assume de prendre en charge son petit frère. Mais selon moi, le livre retentira plus auprès d'un lectorat expérimenté et mordu de lecture, car certaines longueurs se font sentir même si l'auteure a inclus l'introspection de plusieurs personnages.
Des filatures, des bagarres, de la violence, des jeux d'armes assaisonnent l'intrigue avec une impression de dynamisme. Ainsi, la pression subie par la fratrie offre un suspense, augmenté par la présence d'Ava dont l'altruisme providentiel suggère une ambiguïté dans sa sincérité.
UNE FAMILLE EXPLOSÉE
La confiance fraternelle de Matty et Jack émeut. Elle compense la violence des menaces qui les frappent à leur insu. Livrés à eux-mêmes, surveillés par la police et traqués par un homme sans scrupule, ils ne connaissent aucun répit.
J'ai moins aimé détail sur le blog
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
blackbookspolar
  08 octobre 2021
Le fracas et le silence est un roman particulier, atmosphérique. C'est vraiment la toute première chose qui me vient en tête devant mon écran quand je réfléchis à ce que je vais vous dire sur lui. Quelle ambiance ! Pesante, glaciale, stressante. de la littérature noire américaine de haut niveau et c'est pourtant le premier livre de l'autrice. C'est assez incroyable la manière dont on ressort de cette lecture : bouleversée, sonnée à la limite de la nausée. Les émotions que j'ai ressenti étaient telles que j'ai été complétement chamboulée. Jack, Matty, Ava… Des personnages inoubliables, mémorables.
La tension est omniprésente de la toute première page à la toute dernière, c'est assez impressionnant. Difficile d'envisager un avenir heureux pour ces trois gamins, on angoisse à l'idée de ce que va leur (nous) réserver le chapitre suivant. La plume de Cory Anderson est incroyable, brute, saccadée, authentique. Les dialogues sont brefs, les mots sont lourds, pesés, millimétrés. Aucune place pour le superflus, pour les fioritures. C'est tranchant, touchant, marquant. J'ai adoré. Les chapitres commencent tous par les mots d'Ava, comme un journal intime qui s'adressent à nous lecteurs et qui tentent de nous préparer au pire.
« Où se situe la fin et le début, et ce qui provoque la fin qui mène au début? Comment savoir où on était, ou faire la différence avec là où on est ? Tout a-t-il mené à cet instant ? A cet unique grain de sable ? »
Ce livre a tellement marqué les maisons d'éditions qu'il est sorti dans deux d'entre elles, à la même date, avec le même texte. La seule chose qui change c'est la couverture. Fleuve éditions et les éditions Pocket jeunesse ont donc choisi de promouvoir ce texte simultanément pour conquérir un plus large public. Je trouve ça aussi chouette que valorisant pour l'autrice. Maintenant, je dois avouer que je suis assez surprise que ce roman soit conseillé à un public jeune. Il est très noir, plutôt linéaire, mettant nos nerfs à rude épreuve, pas forcément le genre de lecture que j'aurais conseillé à un adolescent. Ma foi, le principal est que Le fracas et le silence touche un large lectorat parce que franchement, il mérite une entrée fracassante dans nos vies. Il se lit rapidement, il est difficile de laisser les personnages coincés entres les pages du livre, on veut savoir ce qui va se passer même si les pressentiments sont nombreux. Comment être insensible à cette lecture ? Elle représente ce que je préfère dans le roman noir, le roman où l'ambiance tient une place prépondérante dans le récit. J'ai eu l'impression de lire l'histoire d'une digne héritière de R.J. Ellory, c'est pour vous dire, vous qui connaissez mon amour pour cet auteur.
LE MOT DE LA FIN
La rudesse de l'hiver, les tempêtes de neige, les parties de cache-cache pour tenter de survivre, la faim, la peur, la violence, les coups de feu, la persévérance, l'amitié, la fraternité et la résilience. Des personnages forts, complexes, puissants. Des relations travaillées, franches, intenses. Voilà le cocktail explosif que nous offre Cory Anderson. Un uppercut, un coup de poing, je suis en ce moment même tellement démunie d'avoir terminé ce roman. Ava, Jack, Matty et même Doyle, me manquent déjà. Voilà un livre qui prend aux tripes si on est sensible à l'écriture sauvage, sincère et percutante de l'autrice. J'ai été conquise, c'est un coup de coeur.
N'hésitez pas, on n'a pas fini d'en entendre parler, croyez-moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Bookinette
  03 novembre 2021
J'étais très curieuse de découvrir ce livre édité par deux maisons d'édition en parallèle, ce n'est pas commun et je comprends maintenant la démarche, un livre qui s'adresse aux jeunes tout autant qu'aux adultes, un livre qu'on ne peut figer dans une case.
Une fois ouvert il est très difficile de le reposer, la première scène forte et marquante vous saisit d'emblée...
Jack et Matty sont dorénavant seuls, leur mère est morte et leur père est en prison pour de longues années. Sans argent, sans amis, ils doivent faire face au quotidien et surtout éviter les services sociaux pour ne pas risquer d'être séparés. Mais trouver comment vivre au jour le jour ne reste pas le seul problème des deux garçons. Jack a eu la très mauvaise idée pour tenter de s'en sortir de faire appel à la seule personne censée être capable de les aider et désormais il est impliqué dans une affaire d'hommes dangereux qui le dépasse largement.
Le roman devient une course poursuite haletante, pleine de dangers, de violence et de suspense ... Les morts s'amoncellent...
Outre le polar plutôt bien ficelé, c'est la très belle relation fraternelle qui retient l'attention. Jack est émouvant, il est écrasé de responsabilités et de décisions à prendre au jour le jour pour tenter de protéger coûte que coûte son petit frère. Matty est lui tellement touchant avec ses petites autos et son regard innocent qui pressent sans vraiment la comprendre la gravité de la situation.
Et puis il y a Ava, adolescente énigmatique, personnage clé de la narration. Sa rencontre avec Jack n'a pas été des plus simples mais une connivence est née entre eux, une connivence profonde nécessitant peu de paroles. Devant l'enchainement des événements, son choix sera cornélien. Aider les deux frères mais à quel prix ? Petit à petit elle va se libérer de ses chaînes...
Quelques figures essentielles gravitent autour du trio, le glaçant et implacable Bardem et le très chouette flic. Ce dernier sent le drame arriver et tente de retrouver ces deux gamins perdus pour qui il a une tendresse toute particulière.
Il y a beaucoup d'atouts dans ce roman très prenant à la fois un polar très noir sans temps morts, mais aussi une multiple histoire d'amour, amour fraternel, amours adolescentes, relations parents-adolescents... C'est sombre et émouvant.
Une très bonne lecture !

Lien : https://chezbookinette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
FabtheFab
  25 août 2021
Corey Anderson a grandi dans les Rocheuses ; passionnée de nature et de lecture, elle est fascinée par La route de Cormac McCarthy, dont le thème et l'écriture âpre et sans concession ont changé sa vie à jamais. le fracas et le silence est son premier roman, elle l'a écrit après avoir traversé de nombreuses épreuves, seule avec ses deux enfants, au coeur de la nature américaine. - mention de l'éditeur -
Jack est lycéen, il est le fils de Leland Dahl qui a braqué la boutique d'un prêteur sur gages avec le père d'Ava, Victor Bardem ; Leland est maintenant en prison. Sa mère s'est pendue et il a caché le décès à son petit frère, Matty, en enterrant le cadavre dans le jardin. Il espère échapper à la tutelle des services d'aide à l'enfance en allant voir son père en prison pour lui demander où se trouve la mallette de l'argent de la drogue volé chez le prêteur sur gage qui blanchissait les revenus des barons locaux de la mafia. Il ne sait pas qu'il éveille ainsi la curiosité de tous les malfrats impliqués dans le trafic local de drogue et il se retrouve poursuivi avec son petit frère Matty. Ava leur vient en aide et les accompagne dans leur fuite mais ils ont sur leurs traces le père de celle-ci, le terrible Victor Bardem.
Il s'agit du premier roman de Cory Anderson, un thriller américain angoissant, glacé et glacial. Nous suivons la fuite éperdue du héros Jack avec son petit frère Matty tentant d'échapper aux trafiquants de drogue locaux en Idaho et surtout au complice de son père dans le vol de l'argent de la drogue quelques années plus tôt. La fille du complice, terrifiée par son père, décide de leur venir en aide.
Courses poursuites, meurtres violents, caches angoissantes dans des motels miteux… les péripéties s'enchaînent dans un suspense vertigineux. le décor de la nature glaciale de cette région des Etats-Unis d'Amérique devient omniprésent, avec la neige mais aussi le dépouillement de la végétation de plus en plus suffocant au fur et mesure de la montée en tension.
Enfin, l'écriture joue sur deux registres, la description de la fuite en phrases sèches, simples et brèves, sans aucune description notamment psychologique et le discours de l'héroïne commentant a posteriori l'inéluctable tragédie. La narration est extrêmement visuelle et nous sommes totalement transportés dans cette nature sauvage et hostile avec des allusions à Croc-Blanc de Jack London. de même, l'autrice distille quelques références à des titres emblématiques de la littérature pour la jeunesse.
Coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
FabtheFabFabtheFab   25 août 2021
"Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Noires comme un puits où l'on se noie,
Je rends grâce aux dieux quels qu'ils soient,
Pour mon âme invincible et fière.

Dans de cruelles circonstances,
Je n'ai ni gémi ni pleuré,
Meurtri par cette existence ,
Je suis debout bien que blessé .

En ce lieu de colère et de pleurs ,
Se profile l'ombre de la mort,
Je ne sais ce que me réserve le sort ,
Mais je suis et je resterai sans peur .

Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin ,
Je suis le capitaine de mon âme."
Invictus William Ernest Henley pg 225
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FabtheFabFabtheFab   25 août 2021
"La plupart des gens croient à l'existence du bien et du mal, du bon et du mauvais - du moins sous une certaine forme. Je l'ai déjà dit une fois. Je ne sais pas si c'est vrai. J'aimerais le savoir. Mais pour lui, il n'y a ni bien ni mal dans ce monde, et c'est ce que j'essaie d'expliquer. Ses yeux ne sont pas comme les vôtres. Il ne voit pas ce que vous voyez. On ne peut rien comprendre en les regardant. Je crois que j'ai envie de comprendre, parfois, mais la plupart du temps, non. Je suis incapable de le percer un jour. C'est un fait. Et si vous essayiez, je crois que vous risqueriez d'y perdre votre âme. Je n'essaie pas. Je n'essaierai jamais." pg 83
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
IleauxtresorsIleauxtresors   13 novembre 2021
Il te fera souffrir, lui avais-je dit. Il prendra ce à quoi tu tiens le plus. Il le fera avec un sourire, et puis il fumera une cigarette.
Commenter  J’apprécie          120
IdeesLivresIdeesLivres   19 juillet 2022
Il serra la main du gérant.
- Comment tu t’appelles ? demanda l’homme.
- Jack, m’sieur. Jack Dahl.
Les doigts du vieil homme se relâchèrent. Son visage se tordit, tout en angles et aspérités. On aurait dit qu’il avait mal.
- Dahl.
Jack ne bougea pas. Tout commença à basculer en lui, à basculer et se désagréger. Un brusque sentiment de perte s’abattit comme une masse sur l’intérieur de ses côtes.
- Tu es le fils de Leland Dahl ?
Il resta immobile, gagné par une lente paralysie.
Le gérant retira vivement sa main, comme si on l’avait mordu. Ses yeux perforèrent Jack, atteignirent des endroits à vif, ouverts.
- C’est ça, hein ?
Jack essaya de parler, mais sa voix refusait de sortir. Sur le mur, une tête de cerf empaillé l’observait.
« Je te connais », cracha le gérant. Il s’était mis à trembler de tout son corps et Jack crut qu’il allait s’effondrer. « Je connais ta famille. »
Des mots, à présent. Arrachés à sa gorge :
- S’il vous plaît. Je travaillerai dur.
Le gérant secoua la tête.
- Je te connais.
- S’il vous plaît. J’ai besoin de ce travail.
- Sors de mon magasin.
- Je ne suis pas comme lui.
- Gamin… Ton père est un trafiquant de drogue et un criminel. Ta mère est une garce droguée jusqu’aux yeux. Qui te ferait confiance ?
Jack resta figé encore une seconde. Cinq. Dix. Puis il tourna les talons et sortit du magasin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
NathLNNathLN   28 novembre 2021
"Qui t'as fait? Comment as-tu été formé ? D'où sont venues tes strates, tes courbes et tes aspérités ? Tes endroits doux et sauvages? La lumière et l'obscurité profonde et sacrée. Les vallées et les falaises de ton âme. Le fracas et le silence."
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : course poursuiteVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2386 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre