AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Fifrildi


Fifrildi
  16 mars 2018
Attention : coup de coeur !

Le Roi d’Ys est la quadrilogie co-écrite par Karen et Poul Anderson entre 1986 et 1988. C’est un savant mélange d’histoire et de fantasy. J’ai déjà lu les deux premiers tomes en français mais les deux suivants n’ont jamais été traduits (quel monde cruel!!!). Qu’à cela ne tienne… armée de mon courage et de mon niveau d’anglais ‘intermédiaire’ je me suis lancée dans le tome 3.

Pour rappel, notre héros (je l’adore) est Gratillonius (ou Grallon) un centurion envoyé par Maximus à Ys afin d’y prendre la fonction de préfet de Rome. Un concours de circonstances va l’amener à devenir le Roi d’Ys et il va se retrouver contraint d’épouser les Neufs Reines. Il va tomber profondément amoureux de l’une d’entre-elles : Dahilis qui lui donnera sa première fille, Dahut. Pour info, toutes ses épouses ne peuvent que lui donner que des filles.

Gratillonius est un homme de principes : « a man without law is a beast » et pour cela sa vie est très compliquée. En effet, il tient a respecter ses engagements envers Rome et envers Ys. Il doit aussi suivre les préceptes de sa religion (le Mithraïsme) qui n’est pas celle de Rome (le christianisme) ni celle d’Ys (ses dieux sont Taranis, Belisama et Lir).

Gratillonius est un bon roi mais ses décisions ne font pas toujours l’unanimité. Dans cette troisième partie, tout le monde semble vouloir sa mort…

!!! LONG RéSUMé !!! et donc spoilers !!!



Voilà un bouquin que j’aurai trop kiffé de lire en français. Je n’ai probablement pas tout compris mais il y a vraiment des passages époustouflants/émouvants. Grallon est un personnage vraiment charismatique… j’ai aussi bien aimé Rufinus et d’autres personnages mais certainement pas Dahut. Il n’y a pas vraiment de personnage féminin auquel je me suis attachée.

Je ne me trompe pas en disant que c’est ma plus longue critique et pour le coup je manque d’inspiration pour la conclusion. Je dirai donc seulement que cette troisième partie déchire ^_^



Challenge défis de l’imaginaire (SFFF) (122)
Challenge une année avec Ursula Le Guin & Poul Anderson
Club Poul Anderson
Commenter  J’apprécie          2721



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (23)voir plus