AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Catherine Moran (Traducteur)
EAN : 9782290320679
407 pages
Éditeur : J'ai Lu (29/11/2007)
3.96/5   13 notes
Résumé :
Certains hommes possèdent un don particulier qui leur permet de communiquer avec les chevaux, de les apaiser et de dompter les plus rebelles.
Jake Coulter est de ceux-là et sa réputation a largement franchi les frontières de l'Oregon. Il a l'habitude qu'on lui amène des chevaux malades en lui demandant de les soigner. Mais Sunset est dans un état si lamentable que Jake doute d'y parvenir : d'innombrables cicatrices zèbrent la robe de l'étalon, qui semble fou ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Luna05
  02 août 2014
Après m'être familiarisée avec la famille taquine, chaleureuse et indubitablement follement attachante des Kendrick, il est grand temps à présent d'apprendre à connaitre celle des Coulter arrivée en fanfare dans le tome précédent par le biais de son héroïne Bethany. Dans « Libre d'aimer » ça sera au tour de Jack Coulter le frère ainé de la fratrie de 7 frères et soeurs de reprendre fièrement le flambeau. Je me souviens encore très bien de la très forte et bonne impression que m'avait laissée Jack lors de ma dernière lecture, un homme aussi taquin que sur protecteur avec sa petite soeur et ayant fait des étincelles avec son futur beau-frère. Une personnalité promettant beaucoup que je brûlais de découvrir dans le tome lui étant consacré.
Inutile de revenir sur le résumé concis mais précis présenté par l'éditeur, passons sans attendre directement à mon avis sur le troisième tome de cette série.
Pour ce troisième opus, nul dépaysement ne sera à déplorer, les lectrices amatrices de cette auteur y retrouveront tout ce que la dame nous offre sur un plateau d'argent depuis le commencement. Un schéma narratif une fois de plus similaire aux deux précédents ainsi que des personnalités dont la caractéristique psychologique et comportementale se voudra également identique. Si on aime, voir adore le style de l'auteur, savoir que l'on va retrouver toutes ces similitudes grisantes bien que sans surprise, sera un gage de qualité promettant des moments de lecture de pur bonheur. Néanmoins, si vous appréciez moyennement le fait d'avoir des impressions de déjà-vue d'un tome à l'autre, tout ceci peut devenir à la longue lassant car trop redondant. Pour « Libre d'aimer » je me situerai dans l'antre deux, toujours charmée, mais ayant cette fois-ci eu un ressenti plus mitigé et moins enthousiaste que pour « Baby Love » et « Celle qui avait peur d'aimer ».
C'est munie d'une plume toujours aussi délicieusement fluide et addictive que Catherine Anderson nous guidera cette fois au sein de la famille Coulter avec pour nouvelle héroïne une certaine Molly Sterling. Un tome qui une fois de plus bénéficiera de beaucoup de qualités, mais qui sera également parsemé de quelques défauts.
Parlons des personnages qui seront mis cette fois au-devant de la scène.
Catherine Anderson en plus de nous offrir des mâles représentant de véritables fantasmes sur pattes, cette dernière nous gratifie également d'héroïnes pourvues de forts caractères ayant souvent subi des traumatismes par le passé les ayant changées de manière irréversible que cela soit à cause d'un handicap ou tout simplement une particularité les rendant hors-normes. L'auteur ne perdra pas ses bonnes habitudes et appliquera une fois encore sa recette qui gagne.
Notre héroïne Molly Sterling se révèlera pleine de surprises mais surtout de traumas dû à un mariage rimant avec enfer psychologique et je pèse mes mots. Femme soumise, humiliée, dévalorisée et surtout complexée par ses kilos en trop, Molly en arrivant au ranch se voudra extrêmement méfiante envers la jante masculine et peu sure d'elle au vu de ses rondeurs. Ayant fui son ex-mari et sauvé son cheval Sunset de la boucherie, la jeune femme fera tout pour protéger son étalon et cacher son douloureux passé au seul homme lui ayant tendu la main, Jack Coulter. Que ferait-il si jamais il apprenait toute la vérité à son sujet, la livrerait-il lui-même à la police ou à son ex-mari ? Jeune femme courageuse ayant pris des risques in considérables pour Sunset, Molly dévoilera aussi un caractère tout feu, toute flamme une fois mise au pied du mur. Une héroïne aussi touchante qu'attachante sortant du stéréotype de la femme parfaite physiquement et cela fait un bien fou. C'est avec un regard bienveillant et attachement profond que nous suivons ce petit bout de femme mal dans sa peau tentant de s'adapter dans ce milieu exclusivement masculin.
Parlons à présent de celui qui sera appelé à être l'un des personnages principaux de cet opus, un certain Jack Coulter pas inconnu au bataillon. Propriétaire du Lazy J Ranch, Jack est un homme qui a le coeur sur la main et qui malgré ses soucis d'argent prendra immédiatement sous son aile Molly. Doué quant à guérir les séquelles physiques et psychologiques des animaux, Molly s'adressera à lui pour aider Sunset ayant subi des maltraitances. Jack se rendra très vite compte que l'étalon n'est pas le seul à avoir vécu un véritable cauchemar et se donnera pour objectif d'obtenir la confiance de la jeune femme. Homme drôle, patient et attachant, Jack ne dérogera pas à la règle des mâles crées par Catherine Anderson. Rancher protecteur, autoritaire, amoureux transi et surtout très possessif, Jack se voudra aussi intelligent que charmant.
le couple qu'il formera avec Molly évoluera de manière lente et pondérée, une amitié qui se transformera peu à peu en une véritable histoire d'amour passionnée malgré les craintes et résistances de la jeune femme. Un véritable jeu du chat et de la souris s'opèrera entre un Jack sure de lui et celle qu'il décrira avec un sourire enjôleur comme « délicieusement potelée ». Des faces à faces tour à tour électriques, malicieux et tendres qui seront toujours teintés d'une tension sexuelle et attirance ne cessant de croitre page après page. Catherine Anderson nous gratifiera, comme elle seule sait le faire, de moment tout en émotion où les scènes d'amour se voudront aussi bouillantes qu'émouvantes.
Pour apporter encore plus de profondeur à ce récit, l'auteur fera graviter autour de ce duo des personnalités secondaires toutes plus attachantes les unes que les autres, à commencer par nos retrouvailles avec la famille Kendrick. Quel plaisir de les retrouver avec leur petite famille nageant en plein bonheur. Nous ferons également la connaissance du frère cadet de Jack, Hank Coulter n'ayant pas la langue dans sa poche et ne manquant pas une occasion de mettre les pieds dans le plat toujours au moment inopportun. Un homme taquin qui fera preuve de beaucoup de maladresses face à la pauvre Molly. Les employés du ranch seront bien évidemment très présents et apporteront chacun leur petite touche à cet univers déjà si riche et charmeur. Pour contrebalancer avec cette ambiance chaleureuse et familiale, l'auteur fera planer un danger sur Molly et Jack en la personne de l'ex-mari de la jeune femme, et ce, du début à la fin, nous plongeant de temps à autre dans un climat sous haute tension promettant des passages douloureux et violents en perspective. Une impression d'insécurité polluant la vie de Molly et rendant notre lecture ô combien pesante.
Abordons à présent les points ayant rendu cette lecture un peu moins passionnante qu'à l'accoutumer. Tout d'abord, l'entrée en matière, contrairement aux tomes consacrés à Rafe et Ryan où j'avais été emportée dès les premières lignes, il m'a fallu beaucoup plus de temps pour être entrainée dans les aventures de Jack et Molly. Malgré une atmosphère grisante au sein du ranch avec dépaysement garanti, j'ai néanmoins trouvé cette vie à la longue trop redondante. Les tomes précédents nous avaient habitués à habilement alterner entre différents lieux évitant du coup tout confinement. Je soulignerai également un léger changement concernant l'humour qui se voudra plus discret dans « Libre d'aimer », un aspect m'ayant indubitablement manqué.

« Libre d'aimer » se sera révélé être une lecture agréable et tout en émotion comme seule sait si bien le faire Catherine Anderson. Néanmoins, ce tome aura été à mes yeux un brin moins convainquant et passionnant que les deux ouvrages précédents. Malgré cela, je poursuivrai sans hésiter et avec plaisir, cette saga familiale si chaleureuse et marquante.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          44
MxlleAnaB
  11 août 2012
Encore un très bon tome de la série des Kendrick et des Coulter par Catherine Anderson. L'histoire m'a vraiment fait pensé au début à l'homme qui mumurait à l'oreille des chevaux, à cause de la manière dont Molly et Jake se rencontre. En effet, la jeune femme a parcouru plusieurs milliers de kilomètres pour que Jake examine son cheval meurtri. Avec le temps, les deux amis deviennent rapidement amants en dépit des problèmes que doit surmonter Molly. Rodney son ex mari pourrait refaire surface du jour au lendemain, avec en tête un terrible plan pour faire du mal à la jeune femme. Bien que très prenant, j'ai tout de même préféré les autres tomes: Baby Love, Dans le bleu de tes yeux, Celle qui avait peur d'aimer. Après ce n'est qu'une question de goût et de ressenti au cours de la lecture. Quoiqu'il en soit, cette série est très agréable à lire et je ne regrette pas d'avoir acheté il y a plusieurs mois, Baby Love.
Commenter  J’apprécie          20
ame.b
  29 août 2012
Ce livre est un vrai petit bonheur à lire, hyper simple, tout s'enchaîne avec toutefois une histoire assez tirée par les cheveux qui fait plutôt penser à une histoire pour lecteurs débutants.
Mais il fait du bien, à ceux qui aiment les romans à l'eau de rose, n'hésitez pas !
L'amour est au rendez-vous, avec un personnage masculin plutôt introuvable de nos jours...
Commenter  J’apprécie          00
Gilwen
  03 février 2014
Peut-être le tome qui m'a le plus emportée pour le moment. Il faut dire que l'ombre de l'ex-mari brutal et manipulateur plane sur tout le livre et maintient une certaine pression. Elle offre un peu plus de péripéties que dans les tomes précédents. Et puis, les personnages ont su me parler. Molly, privée par le passé de sa dignité, a une image d'elle-même on ne peut plus négative. Mais malgré l'enfer qu'elle a vécu, elle est fermement décidée à se battre et à trouver un nouveau départ. Jake, lui, est un homme qui sous des dehors un peu bourrus cache beaucoup de douceur. J'ai aimé le fait que même sans connaître Molly, il se décide à lui donner une chance. Et comme pour Sunset, il fera avec elle preuve de beaucoup de patience et de tendresse.
Lien : http://livrementvotre.blogsp..
Commenter  J’apprécie          10
Artemissia
  05 août 2012
Dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé ce roman écrit avec finesse, Molly est une héroïne qui malgré ce qu'elle a traversé, reste forte et intègre. Jake est un héros comme on voudrait toute en rencontrer : beau, fort, intelligent et avec la main sur le coeur. Un roman qui fait rêver mais qui parfois semble vraiment surréaliste. le héros est juste trop parfait et il a réponse ,à tout et n'hésitera pas à tout sacrifier pour sauver Molly des mains de son tortionnaire.
Lien : http://twilight-fascination...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   21 mai 2014
Il ne faut pas enfermer les gens dans des cases. Laissons à chacun la chance de faire ses preuves avant de le juger. Accorder sa confiance n'est jamais une erreur, Molly, à condition d'avoir un peu de lucidité. Si quelqu'un vous trahit, n'en concluez pas pour autant que vous devez vous méfier de tout le monde une fois pour toutes.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   21 mai 2014
Eh bien, désormais, elle saurait qu'il ne faut pas se fier à ce que l'on voit au cinéma. Dans L'homme qui parlait à l'oreille des chevaux, l'héroïne traversait la moitié du pays avec un cheval survolté, sans aucune difficulté. Quel fossé entre la fiction et la réalité !
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   21 mai 2014
Les femmes continuent à trop dépendre de leur mari. C'est pour cela que je ne voulais pas me remarier. Je ne t'accuse de rien. C'est un fait de société dont tu n'es pas responsable. Tu es l'homme, et tu n'as pas besoin de changer. En tant que femme, je dois m'adapter.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   21 mai 2014
Vous savez, les chevaux, comme les autres animaux, choisissent leur maître. On les achète, mais on n'achète pas leur cœur.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   21 mai 2014
Nous devons honorer le nom des Coulter. Au diable le ranch. Si nous le perdons, nous pouvons toujours acheter d'autres terres. En revanche, on ne rachète pas sa dignité perdue. Il y a des moments dans la vie où un homme ne peut pas fermer les yeux sous peine d'être dégoûté de lui-même.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Catherine Anderson (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Anderson
"Early Dawn" Catherine Anderson, Book Trailer
autres livres classés : romance contemporaineVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4216 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre