AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mary Rosenthal (Autre)
ISBN : 2-7024-0480-4
Éditeur : Le Masque (30/11/-1)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Lui : un loup-garou.
Elle : une sorcière.
Et tous les deux, la main dans la main, ils sont descendus aux enfers à la poursuite des ravisseurs de leur fille...
Ils les ont retrouvés. Et en même temps ils ont découvert un projet gigantesque : faire éclater l'univers en le parsemant de germes maléfiques, en bouleversant et en renversant les notions du bien et du mal.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
BazaR
  30 juillet 2017
Xuaesio xau egac al zervuo, zervuo
Salut, vous attendiez Relax c'est ça ? En fait votre copain m'a demandé de parler de l'univers d'Opération Chaos à sa place. Je suis une sorcière, voyez-vous, et parmi mes petits talents je peux me déplacer d'un univers parallèle à l'autre. Et il se trouve que je connais celui-ci, comme Relax l'a pensé en lisant que Steve Matuchek formule des sorts un peu de la même manière que moi. Je suis ravie de lui rendre ce service.
C'est marrant les multivers. Pour vous, l'univers des Matuchek a été créé par un célèbre auteur de science-fiction nommé Poul Anderson, et fait partie d'un multivers dominé par le conflit éternel de la Loi et du Chaos qui contient aussi les récits « Trois coeurs, trois lions », et « Tempête d'une nuit d'été ». Un monde de papier donc (il paraît même que mon propre multivers est vu comme des bandes dessinées pour vous, c'est presque vexant). Pour moi c'est tout à fait réel. D'ailleurs, vous aurez noté que dans Opération Chaos c'est Steve Matuchek qui vous parle et vous raconte son histoire. Il a simplement trouvé un moyen original de communiquer avec vous. Votre Poul Anderson était certainement sous son influence (plutôt sous l'influence de sa femme Virginia, une grande sorcière).
Même pour moi leur univers est étonnant. La magie et la science y coexistent, comme dans le mien, mais ils interagissent, ils s'interpénètrent. On peut concevoir un sort en résolvant des équations, par exemple, ou affronter un démon en le psychanalysant. Ils sont allés très loin dans l'utilisation du balai de sorcière qui a très tôt supplanté l'énergie fossile pour mouvoir les objets (c'est vrai que le pétrole, ça pue). Ça ressemble à un autre univers que j'ai visité, Harry Potter vous connaissez ? Encore un roman pour vous ? Décidément ! Donc c'est comme si les sorciers et les moldus d'Harry Potter s'étaient donné la main pour créer une civilisation commune. Science et magie se mélangent tellement que l'Enfer d'Opération Chaos y est doté d'une structure d'espace non-euclidien. Ne me demandez pas de détails, je ne comprends rien aux maths, moi.
Donc, dans ce « roman » Steve Matuchek – je vous ai dit que c'était un loup-garou ? – vous raconte sa tranche de vie entre son engagement dans la deuxième guerre mondiale et sa vie à l'université dans les années 1970. Sans être une histoire sentimentale, la place dévolue à son couple et à leur gamine Val (sans oublier le chat Svartalf) est primordiale.
Alors, attention, ce n'est pas votre univers, ni le mien. Sa guerre mondiale oppose l'Amérique à une bande de fanatiques musulmans ayant décrété la soumission de toutes les nations à Allah. Surprenant, non ? Ah bon, vous vivez la même chose dans votre univers dans vos années 2000 ? Votre Poul Anderson était un sacré visionnaire alors.
De même l'université américaine dans les années 1970 voit bien les étudiants se regrouper en mouvements pacifistes. Mais il n'y a pas de guerre du Viêt-Nam chez Matuchek. D'ailleurs, votre Poul impose des positions politiques à Steve plutôt conservatrices. Là j'ai vraiment l'impression que c'est votre auteur qui parle.
Dans l'ensemble le récit est plutôt léger, détendu. Ça ne me surprend pas, Steve est un mec plutôt cool. Pourtant, il a vécu quelques cauchemars à cette époque.
Aah, malheureusement le temps qui m'est imparti pour discuter avec votre univers s'achève. C'est que la communication multiverselle, ça pompe de l'énergie quand même ! Je vous conseille d'aller lire le récit de Steve – pardon, de Poul Anderson – vous verrez, c'est amusant. D'ailleurs il y a une suite chez vous, mais pas traduite en français.
Je vous souhaite longue vie.
Au fait, j'ai oublié de me présenter. Je m'appelle Zatanna (les familiers de l'univers DC comics me connaissent).
Egac al zemrefer, értner tse uaesio
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          367
Fifrildi
  08 avril 2017
Voilà une lecture bien divertissante !
Steve est un loup-garou et Virginia est une sorcière. Ils se sont rencontrés lors d'une guerre (jihad) qui s'est déroulée sur le sol américain dans un univers parallèle. On y trouve des dragons, des balais volants, etc. Les vampires ont été réformés de l'armée : « ils sont trop légers, ils ne supportent pas le soleil, et sans une ration régulière de sang ils se nourrissent de leurs camarades de combat. » Le ton est très vite donné avec les problèmes vestimentaires de Steve : l'humour. J'hésite à qualifier cette oeuvre d'humour parodique. Je m'explique : on rigole bien mais... on y croit. Les explications scientifiques d'Anderson donnent un bon équilibre à l'histoire.
Je trouve la couverture extra mais sans rapport avec l'histoire. La couverture de l'édition originale est bien mieux adaptée. La 4ème de couverture est trompeuse
Quoi qu'il en soit, c'était très sympa bien que très différent que d'autres oeuvres comme Tau zéro ou L'épée brisée. Poul Anderson semble être à l'aise dans plus d'un registre. Un grand de la SFFF assurément !
Challenge Poul Anderson / Ursula le Guin
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          333
Tatooa
  10 juillet 2015
Depuis que je l'ai découvert avec "L'épée Brisée", Poul Anderson ne cesse de m'étonner !
Par son talent de conteur, par son éclectisme et la variété de ses thèmes, par son imagination débordante, car même s'il reprend des mythes et des thèmes classiques, il en fait ici un traitement léger et entraînant...
On a là un livre qui ne déparerait pas dans les rayons de nos jeunes gens férus de bit-lit et autre littérature fantastique !
Un livre foisonnant d'idées, d'aventures fantastiques uchroniques, tout léger pourtant, qui m'a laissé en tête une musique d'Offenbach, "Orphée aux enfers" (vous savez, ce classique du "french cancan"), ça n'arrête pas une minute !!!
Bien évidemment, un auteur d'aujourd'hui aurait fait du monceau de rebondissements dans ce bouquin, une série en 10 tomes... Ce n'est pas le cas d'Anderson, et du coup c'est vrai que c'est hyper rapide, que ça part dans tous les sens et qu'on en prend un peu plein la tête, mais que de bonheur en suivant les aventures de Steve, Virginia, et le fameux chat familier Svartalf, personnage à part entière et qui fait par moments bien rigoler !
Bref, j'ai un coup de coeur pour ce bouquin malgré ses défauts, une fin bien trop expédiée, les personnages peu fouillés, quelques coquilles d'édition et bourdes de traduction. Il aurait bien mérité au moins 100 pages de plus mais bon, on lit ce qu'on a, et on s'en contente ! J'aime beaucoup cet auteur et je ne remercierai jamais assez les éditions Le Bélial et Babelio pour me l'avoir fait découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Beatson
  15 avril 2017
D'accord avec mes acolytes du Défi ;-) Poul Anderson / Ursula le Guin : Poul Anderson a vraiment un talent et une facilité de conteur. Passer de la SF hard-science avec « Tau Zéro » à un récit de Fantasy se situant dans une Amérique d'aujourd'hui où la science se base sur les faits paranormaux, la sorcellerie, la démonologie, etc.. n'est pas un mince exploit, mais surtout le style de narration reste fluide et agréable et, pour ce roman, truffé de remarques et de références humoristiques.
J'ai fait assez aisément le rapprochement avec les livres de Raphaël Albert que j'ai lus récemment et pourtant ces livres ont été écrits à près de 4 décennies d'écart ! le même enchantement.
Commenter  J’apprécie          93
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
BazaRBazaR   30 juillet 2017
La transformation organique-organique, qui remue des molécules sans changement d'atomes ne présente aucun danger radioactif mais exige une bonne connaissance de la chimie. C'est la vraie raison pour laquelle les troufions détestent la section technique. Comment ne pas envier l'homme capable de transmuer des rations K en steak-pommes frites ?
Commenter  J’apprécie          200
FifrildiFifrildi   06 avril 2017
Terres où Lee triompha à Gettysburg et Napoléon à Waterloo ; Terres où le Mithraisme vainquit le Christianisme sous l'Empire Romain ; Terres où Rome n'exista jamais ; Terres où un autre animal que l'homme évolua vers une âme raisonnable, ou n'évolua pas ; des Terres, des Cosmos entiers où les lois naturelles sont autres, où il est possible de faire ce qu'à jamais nous serons incapables de faire, mais où d'autres êtres sont incapables d'accomplir ce qui nous est si facile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
TatooaTatooa   10 juillet 2015
Les jerricans ne contenaient rien de dangereux. [...] Si vous en receviez quelques gouttes sur la peau l'odeur ne disparaîtrait pas durant une ou deux semaines.
Les hurlements m'atteignirent d'abord et je me délectai. Puis arriva la puanteur. J'avais oublié de mettre mon masque à gaz et même sous forme humaine j'ai un odorat sensible. La bouffée que je reçus me jeta en arrière, étranglé de nausées. Cela sentait le putois, le beurre rance, l'asperge pourrie, la corruption, l'irrémédiable. C'était les roues du Juggernaut lubrifiées au gorgonzola ; c'était inimaginable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
TatooaTatooa   09 juillet 2015
Notre civilisation est souvent stupide et satisfaite d'elle-même ; et ses mains si pieusement croisées sur un ventre repu sont également tâchées de sang. Mais cependant... elle seule se trouve entre nous et les Temps des Ténèbres qui interviendraient avant qu'une civilisation différente - et pire - ne surgisse pour remettre de l'ordre.
Ne vous faites pas d'illusions. La liberté c'est très beau ; jusqu'à ce qu'au nom de la liberté quelqu'un soit libre d'entrer chez vous, tuer, violer, piller, réduire en esclavage les êtres que vous aimez. C'est alors que vous serez prêts à suivre tout homme qui vous promettra calme et sécurité, et vous lui tendrez vous-même son sabre et son knout. Donc, protégeons l'Etat que nous avons, si imparfait qu'il soit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
BazaRBazaR   01 août 2017
J'allai au générateur et mis le moteur en marche. Les infectes émanations me rappelèrent que j’avais vu des machines, on les appelait des automobiles, construites autour de 1900, peu avant les premiers vols en balai. La place de ces engins n'est qu'au mussée... au musée des horreurs.
Commenter  J’apprécie          170
Videos de Poul Anderson (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Poul Anderson
http://www.librairiedialogues.fr/ Annaïs de la librairie Dialogues nous propose ses coups de c?ur du rayon Science-Fiction : Tau zero de Poul Anderson (Pocket), Omale de Laurent Genefort (Folio SF) et Le vivant de Anna Starobinets (Mirobole). Réalisation : Ronan Loup. Questions posées par : Marion le Goascoz.
autres livres classés : loup-garouVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1406 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre