AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Axelle Arnaut-Kabou (Autre)
ISBN : 2265025720
Éditeur : Fleuve Editions (01/03/1984)

Note moyenne : 3.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
La nuit. La nuit noire. Chargée de sons, de formes étranges, terrifiantes pour un fugitif sans défense.

Un vent humide souffle du côté du canal. Charrie des odeurs inconnues sur Holat.

Saris est là, tapi dans la boue du canal. Mort de peur. Chasseur transformé en gibier par l'ironie du sort, il pense aux années-lumière qui le séparent de chez lui.

Pour survivre, il n'a qu'une arme : ses extraordinaires capacités de percep... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Fifrildi
  14 juillet 2017
J'ai eu envie de lire Retour impossible (The long way home, 1958) en lisant « Orphée aux étoiles : les voyages de Poul Anderson » de Jean-Daniel Brèque (ce roman n'est pas cité dans le Bifrost n° 75).
Il s'agit d'un petit roman (+/- 200 pages) que j'ai dévoré avec appétit !
Ils ont quitté la Terre le 25 juin 2047 pour un voyage expérimental ayant pour but de tester une technologie qui fait un peu penser à l'effet Churten d'Ursula le Guin (se déplacer instantanément d'un point à l'autre de l'univers).
Il y a donc le capitaine Edward Langley, Robert Matsumoto l'ingénieur électronicien et James Blaustein l'astrophysicien. Ils sont accompagnés d'un Holatien qui s'appelle Saris Hronna (une armoire à glace velue ^^⁾. À la fin de leur mission, ils rentrent sur Terre mais horreur : 5000 ans se sont écoulés, ils vont devoir s'adapter et cela ne va pas être de tout repos.
Le monde (au sens large, au-delà des frontières terrestres donc) est dirigé par le Technon, un « ordinateur sociomathématique gigantesque auquel les agences spécialisées fournissent toutes les données possibles et imaginables permettant de prendre les décisions politiques fondamentales... ».
Il s'avère que Saris a des pouvoirs qui intéressent particulièrement quelques empêcheurs de tourner en rond, à savoir : Lord Brannoch dhu Crombar, l'ambassadeur de la Ligue d'Alpha Centaure (il ne m'a pas du tout fait penser à Londo Mollari, cfr. Babylon 5). Le prêtre Chanthavar Tang vo Lurin, qui est le directeur du service des renseignements mili-techniques de la planète Sol (la Terre?). Il y a aussi Goltam Valti de la Société Commerçante, sans parler des Thrymkaniens...
Bref, tout ce petit monde mit en place, cela donne une histoire captivante pleine d'action et de rebondissements. J'ai vraiment passé un bon moment de lecture. Il y avait un je-ne-sais-quoi qui m'a rappelé « Le monde de satan »... mais ce n'est peut-être qu'une impression ?
Petit bémol pour la fin un peu décevante... mais cela ne m'empêchera pas de le relire à l'occasion.
Challenge Poul Anderson / Ursula le Guin
Lien : https://www.babelio.com/list..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
jamiK
  01 janvier 2018
«  l'Explorateur. Voyage expérimental commencé le 25 juin 2047. Mission principale : amélioration de la super-propulsion. Mission subsidiaire : collecter des informations sur les étoiles en général et sur leurs planètes présumées. »
L'équipage pense revenir sur terre après un voyage à l'autre bout de la galaxie après seulement quelques mois, grâce à la super-propulsion, mais cela n'a pas marché comme prévu, et ils reviennent après 5000 ans ! Ils sont accompagné d'un Holatien, être aux pouvoir étranges. Mais en 5000 ans, la terre a bien changé, les voyages interstellaires sont courants, mais ne s'étendent pas au delà de 200 années lumières. La situation politique est dans l'esprit des romans de dystopie, et la présence de l'extraterrestre holatien crée une crise : tous les protagonistes des différentes forces vont tenter de s'en emparer pour récupérer ses pouvoirs. S'ensuit courses poursuites, fusillades, tensions, enlèvements, corruption... J'ai trouvé que les situations, l'aspect dystopie, étaient assez succins, superficiels, les caractères des personnages peu approfondis, et les inventions SF pas vraiment originales, je suis un peu mitigé après ma lecture, l'idée de départ est assez bien vue, il y a quelques bons moments de réflexion faisant le parallèle avec notre monde actuel comme j'aime trouver dans la SF, mais trop rares et pas très poussés, le tout est assez caricatural en fin de compte.
Conclusion : Une lecture sympathique, mais sans plus.
PS. J'ai noté une petite référence au livre que l'ai lu juste avant, un livre de Clifford D. Simak, "Dans le Torrent des siècles" : Un moment, il parle de se réfugier sur une planète tranquille qui s'appelle Cygni 61, hors, dans "Dans le torrent des siècles" le héros revient d'une mission dans le système de l'étoile 61 du Cygne... J'ai aimé ce petit clin d'oeil, maintenant, même si ce n'est pas très fair-play de comparer, le livre de Simak est bien plus passionnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312
Tatooa
  20 mars 2018
J'aime ces vieux livres où le 4ème de couverture ne dit strictement rien...
Je trouve ça génial comparé à ceux de maintenant qui dévoilent tout ou presque, au point que j'ai arrêté de les lire pour ne me fier qu'aux notes de mes amis Babelio et Sens Critique.
Du coup, surprise totale en avançant dans ce bouquin, que j'ai commandé aussitôt après avoir vu passer l'avis de Fifrildi ! Il va m'être assez difficile d'en parler sans spoiler, et ce serait dommage de spoiler !
On surfe entre roman d'action (c'est trépidant !), roman engagé (voir mes citations) et roman d'espionnage, c'est passionnant, même si la fin, comme pour beaucoup de livres de l'époque, pêche par sa rapidité et sa facilité. Si les auteurs d'aujourd'hui ont tendance à trop rallonger la sauce, ici il faut beaucoup d'imagination pour combler les "vides" narratifs, tout va très vite et on a peu de descriptions.
Mais l'intrigue est très chouette, et ça se lit vite.
Bref, encore un excellent moment de lecture avec Poul Anderson !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          207
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
FifrildiFifrildi   14 juillet 2017
- D'après le calendrier des découvertes et des inventions scientifiques, l'invention la plus importante depuis la super-propulsion - qui, entre parenthèses, date de notre époque -, c'est l'anthropologie para-mathématique qui...
Blaustein coupa avec une grimace :
- Qu'est-ce que c'est que ce machin?
- Un ensemble de théories socio-mathématiques permettant d'organiser l'humanité de façon logique, prévisible en vue de réaliser une stabilité indéfinie, de supprimer les désagréments liés à l'imprévu.
Matsumoto ironisa :
- Eh ben, dis donc! C'est gai...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
jamiKjamiK   26 décembre 2017
— J’ai toujours cru que l’homme s’efforcerait d’organiser l’humanité de façon à la libérer de ses nombreuses contraintes. Mais on n’a fait que resserrer l’étau, priver l’homme du peu de liberté qui lui restait. Ça, je ne le comprends pas.
— Moi non plus, dit Langley. Mais à bien y réfléchir, les fondateurs du Technate n’ont fait que systématiser un processus datant de la révolution industrielle. On nous a tellement habitués à obéir et à courber l’échine que, de toute façon, l’homme n’aurait su que faire de la liberté si on la lui avait laissée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
TatooaTatooa   20 mars 2018
- N'allez surtout pas me parler de liberté, d'égalité et de fraternité. L'Histoire a prouvé que ce ne sont que des utopies. La majorité des expériences libertaires ont lamentablement échoué. Partout on a vu des politiciens corrompus déloger des dirigeants compétents, avec la bénédiction des masses. Pour une raison très simple : la plupart des gens sont d'une intelligence au dessous de la moyenne, or cette moyenne est loin d'être brillante.
(Chanthavar à Langley)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
TatooaTatooa   19 mars 2018
- J'ai toujours cru que l'homme s'efforcerait d'organiser l'humanité de façon à la libérer de ses nombreuses contraintes. Mais on n'a fait que resserrer l'étau, priver l'homme du peu de liberté qui lui restait. ça, je ne le comprends pas.
(Blaustein à Langley).
Commenter  J’apprécie          92
FifrildiFifrildi   14 juillet 2017
- Nous avons réalisé des tas de choses, découvert des merveilles tel que le contrôle de la gravité, l'ingénierie génétique, etc. Nous avons rendu habitables des planètes comme Mars, Vénus, Jupiter, mais... les voyages dans le temps relèvent encore de ce que vous appeliez la science-fiction, je crois.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Poul Anderson (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Poul Anderson
http://www.librairiedialogues.fr/ Annaïs de la librairie Dialogues nous propose ses coups de c?ur du rayon Science-Fiction : Tau zero de Poul Anderson (Pocket), Omale de Laurent Genefort (Folio SF) et Le vivant de Anna Starobinets (Mirobole). Réalisation : Ronan Loup. Questions posées par : Marion le Goascoz.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2616 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre