AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791033901983
416 pages
Éditeur : Harper Collins (07/02/2018)
3.58/5   6 notes
Résumé :
Inspirer et aider toutes les femmes, les guider dans un voyage intérieur menant à la bienveillance et à l’estime de soi, voici le but de WE. Véritable antidote à la culture du « moi d’abord », ce joli guide s’appuie sur neuf grands principes inspirés de sagesses ancestrales afin d’aider les femmes à affronter les difficultés qui peuvent se présenter à elles dans nos sociétés contemporaines. S’autoriser à être plus libre et plus heureuse, apprendre à mener une exis... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
lupiotte
  21 avril 2018
Je tiens tout d'abord à remercier HarperCollins et Babelio pour l'envoi de ce livre dans le cadre d'une Masse Critique. Ce n'est pas le genre de lecture que j'ai l'habitude de lire mais j'étais curieuse de le faire. D'une part parce que l'une des auteures est Gillian Anderson (Scully dans X-Files) et parce que j'avais envie de découvrir quels sont les 9 principes dont parlent le livre. We Women Everywhere est un livre de développement personnel à l'attention des femmes. Gillian Anderson et Jennifer Nadel nous livre leur constatation suite à leur expérience personnelle et veulent aider les femmes à se remettre en question pour les faire arriver à l'acceptation de soi. Réussir à se sentir en accord avec soi-même pour se sentir mieux et surtout améliorer les relations avec son entourage.
Le livre est découpé en plusieurs parties avec dans un premier temps la raison de ce livre mais aussi les 4 pratiques fondamentales pour gagner en bien être ! Elles abordent les thèmes principaux de la vie d'une femme, les étapes pas toujours à passer tout en abordant leur propre expérience, les choses qu'elles n'auraient pas dû faire et qu'elles ont compris beaucoup trop tard d'où l'importance de ce livre pour elle pour montrer aux femmes ce qu'il ne faut surtout pas faire et surtout ce qu'il faut faire. Prendre conscience en avançant marche par marche pour le pas aller trop vite et se rater. Elles se mettent littéralement à nu, livrant des choses intimes de leurs vies montrant que même si l'on imagine des femmes fortes l'image ne renvoie pas ce que ressente réellement les personnes.
Alors quels sont ces neuf principes ? Une idée ? L'honnêteté, l'acceptation, le courage, la confiance, l'humilité, la paix, l'amour, la joie et enfin la bienveillance. Chaque partie est composé d'une citation philosophique ou forte venant de femme puis des exercices à faire. J'avoue que là sur le moment quand vous lisez le bouquin c'est facile de dire faites ci ou ça mais dans la vie de tous les jours il n'est pas forcément facile de se lancer là-dedans. J'avoue que c'est très dur pour moi de faire ce genre de chose, il faudrait que je me force et que j'essaye de voir si ça marcherait réellement. Je trouve surtout qu'il est bien écrit, on ne s'ennuie pas, il nous fait réfléchir, le fait d'avoir deux expériences distinctes en modèle aide à se projeter mais également à se comparer. Je trouve que c'est un livre feel good, il donne de l'espoir.
En résumé, We Women Everywhere est une livre qui ravira toutes les adeptes du genre grâce à sa belle présentation, ces phrases qui tapent juste, ses citations marquantes pour les femmes. Ces deux auteures nous ont fait un livre très travaillé, on sent qu'il n'est pas fait à la légère, que ce livre les a réellement tenus à coeur. C'est également un livre assez féministe avec les constatations de la condition féminine dans notre société mais également dans les pays plus lointain où la liberté n'est pas possible ou encore limitée. Je pense vraiment que si l'on se met sérieusement à faire ces exercices qu'il est possible d'améliorer notre confiance en nous et améliorer notre relation avec les autres. Encore faut-il le temps pour s'y consacrer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ClaireObscure
  23 avril 2018
Ouvrage découvert dans le cadre de Masse Critique ( merci à Babelio et à Harper Collins).
« We Women Everywhere » est un livre de développement personnel écrit par et pour des femmes.
 Je ne suis pas calée en matière d'ouvrages de développement personnel, mais ce livre n'est pas uniquement centré sur le bien -être et la vie intérieure : il donne des outils et parle aux femmes de nombreux sujets... J'étais donc curieuse de le lire.
L'une des auteures est Gillian Anderson (Scully dans X-Files, un personnage féminin fort et ancré dans le monde du travail). Et puis il existe des moments dans la vie où un titre vous parle, cette masse critique étant proposé aux alentours du 8 mars et 2017/2018 étant un moment fort pour les mouvements féministes.
Gillian Anderson et son amie Jennifer Nadel se livrent sans tabous, et en partageant leur expérience nous donnent les fameux « principes pour une vie riche de sens» promis par le titre.
Chaque principe est résumé en une action à effectuer et une affirmation. Les exercices sont simples, même si j'avoue que je ne suis pas encore passé aux mises en pratiques.Ce sont principalement des exercices de pensée via un journal de bord, ou de méditation... le tout est bien présenté et agrémenté de citations de femmes inspirantes. « We Women Everywhere » comporte un message féministe et de sororité, de solidarité féminine.
La présentation est claire et va à l'essentiel ; il n'y a pas d'illustrations, sauf pour marquer les différentes parties de l'ouvrage.
Le plan comporte trois parties. La première partie décrivant «  4 pratiques fondamentales » ( comme la méditation ou la gratitude) est précédée d' une introduction sur les motivations et la naissance du livre. La seconde comprend les fameux 9 principes (L'honnêteté, l'acceptation, le courage, la confiance, l'humilité, la paix, l'amour, la joie et la bienveillance) ; enfin la dernière section nous invite à agir : il s'agit du « manifeste » et d'un résumé des "9 principes en un clin d’œil". Pour finir, le livre propose une liste de ressources ( en France, et dans le monde entier, mais en particulier aux USA, Canada et Grande Bretagne) et une bibliographie pour aller plus loin.
J'ai aimé lire cet ouvrage car il est plein de bon sens et la méthode des deux auteures me semble être une bonne synthèse, une sorte de livre de recettes testées et approuvées ! de plus, à aucun moment, on ne sent obligé d'appliquer ce qui est écrit à la lettre, et c'est très bien ainsi. Il respecte aussi les croyants comme les athées.
Je n'aurai pas apprécié un livre qui me fasse culpabiliser ou essaie de m'embrigader. Heureusement « We » n'est pas de cet acabit et pour cette raison, je le recommanderai à mon entourage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaire
  12 février 2018
Ouvrage de développement personnel qui s'adresse d'abord aux femmes, We - Women everywhere part d'une expérience personnelle, d'un vécu et d'un constat et se veut un condensé de principes et d'exercices pratiques pour toutes les femmes du monde afin de se sentir plus en accord à l'intérieur de soi mais aussi avec son entourage - proche et large. Inspiré de plusieurs philosophies, parfois spirituelles, parfois purement factuelles, il pourra paraître redondant à celles qui ont l'habitude de lire ce genre d'ouvrage, si ce n'est qu'il part de vérités intemporelles et sans frontières pour s'insérer dans le quotidien et donne en cela des exemples concrets et des possibilités d'applications précises. Les exercices sont là pour rappeler que savoir est une chose, mais que faire en est une autre.
Bien que ce qui est décrit ici parait parfois d'une simplicité et d'une évidence pure, il sera bien entendu beaucoup plus difficile de l'appliquer réellement, de le mettre en place dans la vie de tous les jours et face à toutes les situations. C'est pourquoi l'ordre d'énoncé est très important, cela stipule bien qu'il vaut mieux y aller dans l'ordre, une marche à la fois, afin de se sentir assez forte, suffisante et épanouie en soi avant de se préoccuper de ce que l'on peut faire pour changer le monde - même si c'est bien le but ici : se rassembler pour améliorer la condition des femmes, voire de la planète, dans un sens à la fois écologique et sociologique.
Après Femmes qui courent avec les loups, qui se base sur les contes, les mythes, les rêves et les archétypes, ce petit livre se veut très ancré dans le quotidien. Et pour cela, les auteures n'hésitent pas à témoigner de leur propre expérience, sans fard, en se mettant presque à nu, afin de montrer que même les figures de femmes fortes ont leurs failles et ont dû apprendre à panser leurs blessures - parfois en silence, car en étant femmes privilégiées, il peut arriver un sentiment d'illégitimité à se plaindre. de nombreuses autres femmes, artistes, politiques, écrivaines, activistes, musiciennes et autres prennent également leur place ici, qu'elles soient contemporaines ou non, par le biais de citations disséminées un peu partout le long des chapitres.
Un livre écrit par des femmes pour des femmes. Pourquoi c'est nécessaire ? Déjà, peut-être, parce qu'au niveau de l'écriture, et malgré les soubresauts de l'écriture inclusive, c'est encore et toujours le masculin qui l'emporte, et que les femmes ici auront vraiment l'impression qu'on s'adresse à elles. Bien sûr, les principes énoncés ici peuvent s'appliquer peu importe le genre, le sexe, l'identité ; ce sont des principes, j'oserai dire, universels. Mais il est question plutôt d'une forme de solidarité, d'une sensibilité vue comme typiquement féminine, de comportements et de réactions auxquelles les femmes seront peut-être plus promptes. C'est pourquoi également la fin du livre est réservée au constat qui est fait sur la situation des femmes, principalement dans les pays occidentaux, afin d'éveiller l'urgence du féminisme et de l'égalité, du moins de la représentation et de montrer ce qui est inacceptable. Quoiqu'il en soit, c'est un appel pour les femmes à se serrer les coudes, à se reconnaître comme unies, à être bienveillantes avant tout envers elles-mêmes et entre toutes, à se soutenir et à s'accepter, peu importe le milieu, la classe, l'origine et la façon de se présenter. Bien que ce livre soit le fruit d'un milieu privilégié, les principes pourront être appliqués par toutes, même si les exemples utilisés seront peut-être différents.
Enfin, à la fin du livre, vous retrouverez une partie assez importante concernant les ressources bibliographiques, les centres d'aides, les différentes organisations et bien sûr, un résumé des différents principes élaborés. Ce qui, je pense, peut s'avérer franchement utile pour développer sa pratique ou se faire aider le cas échéant. Il y a aussi de plus grandes chances pour que ces ressources soient adaptées pour les femmes, ce qui est non négligeable.
Lien : http://lecombatoculaire.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VeryImportantBook
  25 avril 2018
Un grand merci à Babelio pour m'avoir permis de recevoir ce livre.
J'ai été très surprise à la réception, en voyant l'épaisseur de celui-ci. Je ne m'attendais pas à cela. Gillian Anderson(oui, oui, vous ne rêvez pas, c'est bien de l'actrice de X-files dont il s'agit) et son amie Jennifer Nadel nous livrent un guide très complet et précieux sur le développement du bien être des femmes.
La qualité d'impression est aussi très bonne et donne envie de se plonger dans le livre. Celui-ci explique et conseille des exercices aidant au bonheur en utilisant 9 principes. Chaque principe est expliqué et décrit de multiples façons. Beaucoup d'exemples sont donnés et les auteures ajoutent régulièrement leurs témoignages pour une nouvelle mise en contexte. C'est donc très facile de se retrouver dans les cas concrets abordés.
Je dois avouer que les livres de développement personnel, selon moi se ressemblent beaucoup. Il y a toujours des choses que je considère comme évidentes ou déjà vues et d'autres intéressantes. C'est aussi le cas ici. Mais ce livre m'intéressait car il se positionne clairement sur la femme et le féminisme. On retrouve cette notion tout au long du livre et c'est ce qui différencie celui-ci des autres. Que l'on accroche ou pas au concept expliqué, c'est propre à chacun et très personnel, mais le fait de parler de l'angle féministe dans le bonheur et l'acceptation de soi est enrichissant.
J'ai pour ma part parsemé le livre de post-its car on y trouve nombre de citations ou de réflexions qu'il peut être bon de se rappeler quand les temps deviennent un peu plus difficiles.
Pour conclure, je dirai que c'est un angle de vue très intéressant que transmettent les deux auteures et qu'elles ont vraiment fait un énorme travail pour tout réunir et expliquer. C'est une bonne lecture pour toutes les femmes intéressées par le développement personnel, basé sur la gratitude et le sens de son chemin de vie.

Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   12 février 2018
L'égalité des droits est inscrite dans la charte de l'Organisation des Nations unis. Mais sur ses 191 chefs d'État, seules 12 sont des femmes.

Au Royaume-Uni, moins de trois membres du Parlement sur dix sont des femmes. Aux États-Unis, il y a plus de P-DG de grosses entreprises qui se prénomment John que de femmes P-DG. Et moins de 1% des dirigeants élus au niveau national sont des femmes noires.

Dans le monde, le travail des femmes est constamment sous-estimé. À l'échelle mondiale, quand le travail non rémunéré, tel que les tâches ménagères et les soins familiaux, est pris en considération, les femmes font 75% du travail, reçoivent 10% des salaires, et possèdent 1% de la propriété privée.

On nous dit que le monde des affaires soutient l'égalité, mais le mouvement en faveur de l'égalité salariale est en perte de vitesse en Europe, les femmes gagnant toujours environ 26% de moins que les hommes. Et aux États-Unis, si vous êtes une femme noire, l'écart de salaire grimpe à 32,4% pour atteindre le chiffre scandaleux de 44,1% si vous êtes une femme hispanique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   12 février 2018
À un moment ou à un autre de notre vie, la plupart d'entre nous ressentent un appel émanant du plus profond de soi. Parfois, il est si discret qu'on l'entend à peine - comme un léger coup à la porte. Il ne fait pas plus de bruit qu'une feuille qui tombe.

On peut alors s'imaginer l'avoir rêvé. Mais il peut aussi retentir plus fort et prendre la forme d'un malaise persistant, d'une sensation de manque. Cette sensation nous réveille au beau milieu de la nuit, et l'on commence à s'interroger sur le sens de notre routine quotidienne.

Chez certaines, c'est une sensation de solitude qui subsiste même en présence d'amis. Ou un sentiment d'injustice doublé d'un désir urgent de changer les choses qui semble en même temps voué à l'échec.

Notre cœur nous chuchote qu'il existe peut-être une meilleure manière de vivre, que nous devrions nous recentrer sur l'essentiel : la souffrance d'autrui et l'avenir de notre planète, mais notre tête, elle, nous accuse de naïveté et nous dit de nous mettre au travail, de continuer notre vie comme si de rien n'était.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   12 février 2018
"Quand je me surprends à réagir à une situation donnée de manière disproportionnée (ce qui arrive encore trop souvent), j'essaie d'engager un dialogue intérieur avec moi-même. Je me demande quel âge j'ai l'impression d'avoir. En général, une réponse me vient assez rapidement. Souvent, c'est trois ans. Parfois six, et, de temps à autre, j'ai le sentiment d'être un nouveau-né. Je demande alors à ce moi plus jeune ce dont il a besoin et j'essaie de trouver des manières de l'apaiser et de le réconforter qui conviennent à son âge. Ça paraît dingue, mais ça marche. Souvent, j'ai envie d'attention, d'un geste affectueux. Je discute avec cette part de moi et je cherche à la rassurer, comme je le ferais avec un enfant. Dès que je réponds à ses besoins, ma part adulte peut alors reprendre le cours de sa journée en agissant comme une personne mûre, non une enfant blessée." J.N.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   12 février 2018
"En 2016, j'ai révélé qu'on m'avait proposé la moitié du salaire de mon partenaire masculin à l'écran pour un rôle qui, c'est de notoriété publique, est un « duo » et représente la même quantité de travail. J'ai fini par obtenir la parité, mais je savais qu'un jour je devrais lever le voile sur ce qui s'était passé... dans l'intérêt des femmes. Vous n'avez pas idée de l'état de nervosité dans lequel j'étais. (...) Je crois que c'est uniquement parce que de nombreuses femmes très respectées de mon industrie avaient récemment évoqué le sujet de l'égalité salariale en public que j'ai fini par avoir la force de le faire. (...) Même si c'était la vérité ! J'avais peur de mettre l'Homme en colère et la FEMME aux commandes dans l'embarras." G.A.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   12 février 2018
D'éminentes scientifiques, présentatrices et femmes politiques font toujours le même constat : lorsqu'elles prennent la parole en public, on décortique leur allure et leurs tenues dans les moindres détails. Ce n'est tout bonnement pas le cas pour les hommes, ce qui renforce le sentiment que, derrière le discours égalitaire, nous restons des objets de désir, de domination et de possession. Nous ne sommes pas véritablement leurs égales.

L'idée même d'égalité se heurte encore à des résistances. Pour en avoir un aperçu, jetez un œil aux commentaires que suscitent les femmes qui écrivent sur le sujet en ligne - les menaces d'agression sexuelle et même de mort y sont monnaie courante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Gillian Anderson (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gillian Anderson
Gillian Anderson and Jennifer Nadel Talk Empowering Women, Pay Equality & More | The View.
autres livres classés : bien-êtreVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
220 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre