AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782344032176
304 pages
Éditeur : Glénat Comics (14/11/2018)
4/5   27 notes
Résumé :
Dans un monde peuplé d'animaux anthropomorphes, la loi n'admet que l'union d'individus de même race. Les transgresseurs sont sanctionnés et emprisonnés, accusés d'être « Contre nature ». Leslie, elle, est un cochon simple qui aime les sushis et la musique, forcée de faire un travail qu'elle déteste pour survivre. Cette jeune femme de vingt-cinq ans vit avec Trish, sa meilleure amie, rêvant, comme tous les gens de leur âge, d'une vie différente. Mais les rêves peuven... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 27 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Yradon4774
  26 mars 2019
"Contro Natura Omnibus" de @Mirkand (Mirka Andolfo) chez @GlenatComics
Synopsis :
"Dans un monde peuplé d'animaux anthropomorphes, la loi n'admet que l'union d'individus de même race. Les transgresseurs sont sanctionnés et emprisonnés, accusés d'être « Contre nature ». Leslie, elle, est un cochon simple qui aime les sushis et la musique, forcée de faire un travail qu'elle déteste pour survivre. Cette jeune femme de vingt-cinq ans vit avec Trish, sa meilleure amie, rêvant, comme tous les gens de leur âge, d'une vie différente. Mais les rêves peuvent être dangereux, surtout lorsque c'est un loup inquiétant qui les peuple et que, au réveil, Leslie commence à se sentir observée..."
Scénario + Dessins : Mirka Andolfo ;
Éditeur : Glénat Comics ;
Prix : 19.95 € ;
Dans un monde anthropomorphique où les couples entre espèces différentes sont proscrits, car "contre-nature", Leslie essaye tant bien que mal de vivre sa vie et c'est loin d'être une sinécure. Pourtant, elle aime les choses simples : les sushis, la bonne musique et son lézard, mais doit faire un travail qu'elle abhorre pour pourvoir survivre dans ce monde de brutes. Ce monde, qui est dirigé par un organisme qui "traite" les déviants en les lobotomisant pour qu'ils reviennent dans le droit chemin, mais qui a aussi créé un programme de reproduction en mode "Meetic" ou "AdopteUnMec.Com". Que du bon en somme. Notre héroïne devra donc faire face à tous ça, mais également à ses rêves, qui sont de plus en plus, comment dire, envahissant. D'autant plus, qu'elle rêve d'un beau Loup blanc, qui la fait devenir toute chose. Chose totalement interdite dans le monde dystopique dans lequel nous la suivons, permettez que je le précise. Sa vie est loin d'être le paradis, mais elle n'a encore rien vu, car quelque chose rôde, quelque chose qui risque de bouleverser tout son univers, quelque chose d'ancestrale, de sanglant et de mystérieux. Un bon cocktail explosif, que je vous laisse découvrir par vous-même.
Qu'est-ce que j'en pense de ce tome ? :
Ce qui m'a séduit d'un premier abord dans ce comics, c'est l'utilisation de l'anthropomorphisme, étant un grand fan de "Blacksad", j'adore l'utilisation de la personnification des animaux en "être humain". Puis, dans un second temps, ce sont les dessins qui m'ont plus également. Il ne m'en fallait pas plus pour me lancer dans cet opus. La première partie de l'histoire est lente, poussive, mais joliment mise en couleur par l'auteur, ce qui sauve un peu les meubles, vous en conviendrez. Dans la suite de l'histoire, tout s'accélère et le lecteur découvre peu à peu le talent et le génie de Mirka Andolfo. le personnage quelque peu nian-nian, devient au fil des pages plus complexe et plus fort qu'il n'y paraît et permet donc à l'histoire de reprendre du poil de la bête et de nous entraîner dans les sombres allées qu'arpente notre héroïne. Les personnages secondaires sont également plus intéressants dans la deuxième partie de l'histoire et gravitent de façon intelligente autour de Leslie. le ou les méchants de l'histoire sont bien amenés, assez bien travaillés et jouent leur rôle à la perfection. Petit bémol, l'identité du "grand méchant Loup" est un peu trop prévisible, mais cela ne gâche pas non plus la surprise et le dénouement. C'est un comics sympas à lire, qui vous fera passer un bon moment de lecture, mais qui ne rentrera pas, malheureusement, dans mes coups de coeur de 2019. Je lirais avec plaisir la suite des aventures de nos différents protagonistes et je vous conseille donc d'y jeter un petit coup d'oeil.
Note Tome 1 : 15/20.
Comme toujours, suivez-moi sur les réseaux sociaux ou directement sur ce blog, pour échanger avec votre serviteur et/ou être les premiers avertis lorsque paraît une nouvelle #chronique. Je viens également d'ouvrir un #insta, un compte @Babelio et je suis "Superlecteur" sur IZNEO, pour ce blog à retrouver sous les #nametag : yradon4774 (insta) et Yradon4774 (Babelio et IZNEO).
See you soon sur les ondes...
Lien : https://wordpress.com/post/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Saiwhisper
  15 mars 2021
De belles illustrations cependant, j'ai trouvé que l'héroïne était trop souvent représentée nue pour rien. Beaucoup de fan service !
Les planches sont superbes et dynamiques. Il y a une super gestion des couleurs !
Le scénario est classique (déroulé, thèmes soulevés, personnages), mais efficace.
Pas mal... Cela dit, à la lecture de plusieurs avis favorables, je m'attendais à mieux.
Commenter  J’apprécie          120
MiaJack
  03 mars 2019
Je l'ai littéralement dévoré en une soirée.
Contro Natura est clairement une critique de la société humaine sous plusieurs aspects ( rapport à l'homosexualité, à la différence, à la famille, les origines différentes ... ), une société totalement dystopique ou les individus doivent se reproduire avec des animaux de la même espèce qu'eux, sans quoi ils risquent la prison, ou la thérapie forcée ( tient effectivement ça rappelle des choses réelle ça. )
Comme certaines personnes, je m'attendais à une histoire teintée d'érotisme et plutôt classique, mais en réalité la 4ème de couverture ne résume pas exactement tout ce qui se passe dans la bd, et l'histoire est bien plus variée que ça. D'ailleurs elle dévie pour prendre un tournant fantastique après quelques chapitres. Personnellement ça ne m'a pas déplu, au contraire je trouve que c'est ce qui apporte ce petit plus qui nous accroche.
Mirka Andolfo sait nous tenir en haleine tout le long, ses personnages sont variés et très expressif. j'aime son style bien que les femelles soient toujours un peu trop humaine par rapport aux mâles dans ce type de bd.
Je n'ai pas pu décrocher avant la fin, chaque chapitre possède son rythme et on se laisse très vite entraîner afin de savoir ce qui va se passer ensuite. On sent qu'une course contre la montre se déclenche à chaque fois. Plusieurs scènes sont marquantes, et ont un fort impact par ce qu'elles dégagent.
Les personnages sont attachants, prenant, crédible, chaque personnalité est palpable et apporte sa touche à l'histoire.
Si je devais faire un seul reproche à Contro Natura, c'est peut-être le côté prévisible de l'histoire lorsqu'on à comprit ou l'auteure voulait nous emmener. J'aurai juste aimée avoir un petit retournement réellement inattendu à la fin, fin qui d'ailleurs laisse présager une suite.
En dépit de ce petit défaut, je ne peux que vous conseiller cette bd si vous avez l'occasion de la lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
kuri
  13 mars 2019
Mon avis : ce qui m'a d'abord attiré dans ce comics en un volume, c'est le graphisme. Je regarde de loin les illustrations de mirka andolfo depuis un petit moment et là ça y est nous avons l'oeuvre en français ! ni une ni deux j'ai sauté le pas dès que je l'ai vu chez @dans ma librairie. le comics est épais, et en plus nous avons droit à un petit carnet de croquis à la fin (ce que j'aime toujours voir).
Nous sommes ici happés dans cet univers anthropomorphe. C'est un peu nouveau pour moi, car à part black sad je ne suis pas une habituée de ces univers. Mais cela n'a à aucun moment été un problème, ni pour entrer dans l'histoire ni pour y rester immergé tout du long, car c'est bien de cela qu'il s'agit, on est attrapé dès les premières pages par cet univers dystopique que l'on veut comprendre. Puis nous voyons a travers les yeux de Leslie la jeune cochonne (sans jeux de mots bande de coquins !). Cette dernière ne se retrouve pas dans les valeurs imposées par la société, elle se sent prisonnière et ne sait pas ce qu'elle doit faire. de plus en plus troublée par ses rêves érotiques avec un animal d'une autre espèce, elle commence à réfléchir à ce qu'elle veut vraiment et aux conséquences de ses actes. D'autre pars, les rêves de la jeune cochonne de plus en plus étrange poussent sa meilleure amie et colloque à se renseigner à leurs sujets. Malheureusement, il y a certaines pistes qui ne doivent pas être creusées, et certaines vérités jamais découvertes…
C'est un récit ou l'enquête se mêle au surnaturel et à l'action avec une touche de sensualité dans un enchainement parfait de rebondissements. L'histoire se suffit à elle-même, avec un début un milieu et une fin, mais l'auteur se laisse également une porte ouverte et j'espère bien retrouver les personnages, soit dans une suite, soit à la croisée d'autres oeuvres ou univers.
Je ne peux que recommander ce comics tant pour son scénario, que pour sa qualité graphique. La réflexion est profonde, comme souvent dans la dystopie, mais n'en est pas moins présente et réfléchie ici. Les personnages sont entiers, nous ne nous retrouvons pas dans un discours tout noir ou tout blanc, les protagonistes ont une histoire un passé, des opinions qu'ils défendent et c'est au lecteur de se faire son opinion.
Je le recommande : pour ceux qui aiment les graphismes (voir photos)
– ceux qui aiment les dystopies/l'anthropomorphisme bien menées.
– les histoires d'enquête surnaturelle.
– les réflexions sociétales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
UnComicsParSemaine
  13 juin 2019
Dans une société futuriste anthropomorphique appelée New Roark, toute la faune de notre planète cohabite. Là, une loi prédomine plus que les autres, il est interdit de s'unir avec une espèce animal différente de la sienne sous peine d'être sévèrement punis et d'être qualifié de "contro natura". 
Lors d'un rêve érotique assez chaud avec un loup blanc, nous rencontrons Leslie, une truie au cheveux bleu menant une vie plutôt tranquille. Elle habite un appartement avec sa meilleur amie, Trish, une ratte un peu rebelle. Pour payer à l'Etat leur "impôt" sur le célibat, elles travaillent toutes les deux dans un diner de seconde zone dirigé par un crocodile de patron très macho.
Pour préserver les espèces, un programme de reproduction est mis en place par le gouvernement afin que chaque citoyen puisse trouver chaussure à son pied.
Le jour de ses 25 ans, Leslie reçoit sur son téléphone le fameux "match", une personne de la même espèce qu'elle partage les mêmes passions, les mêmes goûts, et à en croire le programme, ils mènent tout les deux une vie similaire sur bien de nombreux points ... Sous peine de payer de lourdes amendes, Leslie doit rencontrer cet individu mystère nommé Jones.
En parallèle, Trish enquête sur l'origine des rêves érotiques de son amie. Et lors d'une rencontre avec un écrivain à l'aube de la mort, elle apprendra l'existence d'un peuple "Tijoux" aux rites similaire à ces rêves dont Leslie est sujette toutes les nuits.
Amnésique, Leslie est réveillée par la police le lendemain de la fameuse rencontre avec Jones. Trish a disparu et selon eux, Leslie ne s'est pas rendu à son rendez-vous ... 
Qui est-elle vraiment et qu'est-il arrivé à Trish ?
Ma note : 4,5 / 5
C'est génial, l'auteure nous tient en otage tout au long de notre lecture ! Avec un début d'histoire pareil, nous sommes loin d'imaginer une telle fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (3)
Sceneario   27 mars 2019
Cet album est fascinant et prenant. Mirka Andolfo imagine un monde peuplé d'animaux anthromorphiques, où l'on ne peut s'unir qu'avec sa propre race. Des sanctions attendent ceux qui contreviennent à la loi [...] Outre le récit fantastique et le mystère qui captive le lecteur, Contro Natura est aussi un beau manifeste contre l'intolérance.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   05 février 2019
Surprenant et bien mené, Contro Natura réussit à convaincre. À la fois drôle, sombre et plaisant, le récit de Mirka Andolfo captive rapidement au point d'en oublier les quelques défauts dans le choix des rebondissements. Un travail propre pour une lecture originale et plaisante.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDGest   22 janvier 2019
Surprenant et bien mené, Contro Natura réussit à convaincre. À la fois drôle, sombre et plaisant, le récit de Mirka Andolfo captive rapidement au point d'en oublier les quelques défauts dans le choix des rebondissements. Un travail propre pour une lecture originale et plaisante.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
mikaelunvoasmikaelunvoas   20 décembre 2019
Tu as 25 ans et toujours sans partenaire ? Programme de reproduction le trouve pour toi.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Mirka Andolfo (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mirka Andolfo
[Lucca Comics & Games] Speed Drawing: Mirka Andolfo 07/2020
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
838 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre

.. ..