AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Sept tome 11 sur 21
EAN : 9782756023236
64 pages
Delcourt (18/01/2012)
2.94/5   32 notes
Résumé :
Les habitants d'une petite île perdue voient leurs habitudes perturbées par l'arrivée du jeune Aràn. Ne tardant pas à se lier d'amitié avec six autres enfants, le nouveau venu sème néanmoins le trouble et la discorde en révélant le but de sa présence parmi eux : il est là pour éteindre le phare. Or la seule règle de l'île, c'est justement que le phare ne doit jamais, jamais s'éteindre.
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
2,94

sur 32 notes
5
0 avis
4
3 avis
3
4 avis
2
5 avis
1
1 avis

Alfaric
  27 octobre 2015
Face aux dessinateurs de mangas qui sortent 48 pages en 2 semaines et face aux dessinateurs de comics qui sortent 48 pages en 2 mois, il est difficile de fidéliser un public avec des dessinateurs de bandes dessinées qui font 48 pages en 2 ans… Donc de plus en plus d’éditeurs ont opté pour la formule gagnante de la collection thématique où interviennent plusieurs auteurs (les puristes crient à l’hérésie, mais il fallait bien trouver une solution pour ne pas dépérir encore davantage face à la concurrence). C’est dans cette optique que les éditions Delcourt ont été les premiers a dégainé avec leur collection "Sept"…

Ce tome 4 de la saison 2, intitulé "7 Naufragés", est un récit à mystère. Et comme tous les récits à mystère, si sa découverte est passionnante une fois le mystère dévoilé il perd tout ou partie de sa force (remember "Sixième Sens"). Ici tout réside dans le concept : qui sont les naufragés ? de quoi sont-ils les naufragés ?
On suit l’enfant Aràn, qui fait naufrage sur une île sans nom bien mystérieuse … Il est chaleureusement recueilli par la paisible communauté qui la peuple qui semble toutefois coupée en deux entre les adultes et les enfants, chacun vaquant à ses occupations, travail pour les uns, jeu pour les autres, sans guère de liens entre eux mais surtout sans que le moindre lien de parenté entre les uns et les autres ne soit explicité… Aràn découvre en feuilletant son journal, que lui-même et ses six nouveaux camarades oublient chaque jour ce qu’ils ont réalisé la veille et qu’ils ne savent plus depuis quand ils sont arrivés là, ni comment ils sont arrivés là… Sans parler de Rackel la petite muette qui voit la sage Abigaël comme une terrifiante sorcière ! Vérité, mensonge, rêve, réalité… Comment démêler le vrai du faux ? Aràn décide de forcer les choses en accomplissant le tabou de l’Île : éteindre le phare ! Mais pour cela ils doivent aller de l’autre côte de ladite Île pour obtenir la clé du gardien Pierre…
Bon, perso j’ai eu l’impression d’avoir un mélange jeunesse des séries télés "Le Prisonnier" et "Lost" :
"Le Prisonnier" ? Une paisible communauté côtière, où rien ne semble être ce qui doit être : bonjour la paranoïa !
"Lost" ? Une île perdue à la fois le temps et dans l’espace, des habitants qui ne savent plus comment ils sont arrivé là, avec une géographie mouvante est des distances qui s’allongent ou qui raccourcissent en dépit de la physiques
L’auteure est très influencée Miyazaki, Clamp, Mickaël Ende, Lewis Carroll, J.M. Barrie. C’est donc tout naturellement qu’elle nous offre un conte philosophique pour petits et grands qui traite avec douceur et pudeur des thématiques difficiles. Elle fait volontairement planer le mystère pour nous fait ressentir les inquiétudes de ses naufragés amnésiques : c’est bien fait, mais c’est complètement contrebalancé par la maladresse narrative de présenter les personnages à la page 35 seulement…
Malheureusement ne n’ai pas aimé les dessins de Tony Semedo, donc j’ai donc eu du mal à me prendre au jeu. Il offre des graphismes d’inspiration cartoonesque mélangeant BD / comics / mangas avec un charadesign qui malmène l’anatomie (pourquoi Maria n’a pas de cou ? pourquoi Thian a-t-il une tête trois fois plus large que son cou ? pourquoi Aby / Thana a-t-elle un visage dissymétrique ? pourquoi ne parvient-on pas facilement à distinguer les filles des garçons ? pourquoi comme dans la plupart des comics j’ai l’impression que les enfants ont été remplacés par des nains / lutins / hobbits ? etc) Par contre les couleurs de Lou sont magnifiques : c’est très beau à regarder, et je ne suis pas loin de penser qu’elle est l’une des meilleurs de sa profession. Cela se laisse lire, puis oublier. C’est dommage…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Foxfire
  27 mars 2019
Je vais faire court et ne pas trop m'étendre sur ce « sept naufragés » qui est une déception. L'intrigue n'est pas inintéressante. Il y a du mystère et pas mal de bonnes idées. Mais le scénario est très mal mené. J'ai trouvé l'ensemble très confus alors que l'intrigue est finalement très simple. J'ai eu le sentiment que le récit était inutilement et artificiellement alambiqué. Je ne me suis jamais attachée aux personnages dont l'exposition est ratée et la caractérisation un peu faible. Dommage car je pense qu'il y avait matière à proposer une chouette brochette de gamins. Ce manque d'attachement aux personnages est sans aucun doute accentué par la laideur des illustrations. Je suis dure et j'en suis désolée mais j'ai vraiment détesté le dessin de Semedo, tout particulièrement les personnages que j'ai trouvé très moches.
Bref, malgré une idée de départ intéressante et quelques bonnes idées, ce « sept naufragés » ne m'a pas séduite du tout. J'espère que « sept dragons », auquel je vais m'attaquer maitenant, sera plus réussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Neneve
  03 mars 2017
C'est sans doute l'un des album de la série Sept qui m'a le plus plu. Des enfants, une île, et l'urgence de s'en sortir, de survivre... Vraiment à lire !
Commenter  J’apprécie          130
fairy-man
  28 novembre 2012
Les habitants d'une île perdue voient leurs habitudes perturbées par l'arrivée du jeune Aràn. Ne tardant pas à se lier d'amitié avec six autres enfants, le nouveau venu sème néanmoins le trouble et la discorde en révélant le but de sa présence parmi eux : Il est là pour éteindre le phare. Or le phare ne doit jamais, jamais être éteint !
Voilà Ma premier BD de la série Sept. C'est une série d'histoire unique, qui n'ont aucun lient entre elle, si ce n'est avoir le même but, montré une aventure de sept personnage. Dans cette BD il est question de sept jeune enfant qui veulent découvrir le secret de leur île, et dont la chute explique le titre - sept naufragés - .
-Bon points : Tout d'abord les dessins, qui sont tout sauf réaliste mais très bien réalisé ! Les lignes sont clairs, propre, il n'y à pas d'effet brouillon ce qui fait que le moindre détaille est agréable à voir. Ensuite, les couleurs de ces fameux dessins, sont tous simplement magnifique. d'une netteté et d'effet cartonne très appréciable. Puis la chute de l'histoire qui est pas mal...
-Mauvais points : le scénario, se veut simple, mais est finalement très difficile à suivre et pas très immersif. Sa commence par une ribambelle de prénom de personnages très nombreux. Difficile de distinguer qui est qui. Ensuite, l'histoire est très lente à la détente, et finalement on ne prend du plaisir que vers la fin et pendant qu'elle que segment.
Donc : J'ai découvert une bonne BD qui n'en est pas vraiment une. en fin de conte, si vous aimez les histoires simples au beau dessin et que vous avez le courage (ou du moins l'envie) de lire une BD fantastique et enfantine je vous la recommande. Sinon, je peux dire que j'accroche parfaitement au thème des BD Sept. certaine m'on l'air génial. :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Malahide75
  27 août 2013
Six enfants coulent des jours heureux sous le soleil d'un bord de mer. Pas de problèmes, pas de questions… Jusqu'à l'arrivée de Aràn, qui s'interroge quant à lui sur leur présence à tous sur cette île et sur le temps qui s'est écoulé depuis leur arrivée. Pour finalement arriver à la conclusion que les lumières du phare effacent leur mémoire et que pour la retrouver pleinement, il faut éteindre cette lumière…
« Sept naufragés » navigue entre manga et bédé belge, entre X-files et Lost. Pas de surprise dans cette histoire là encore à l'étroit dans le format des Sept. L'idée, sans être révolutionnaire, aurait mérité un peu plus de clarté et d'explication, car même à la deuxième et à la troisième lecture, on voit bien que certaines idées et détails ont été abandonnés en cours de route..
Un Sept à emprunter à la bibliothèque, tout de même.
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (2)
Sceneario   20 janvier 2012
Une œuvre étrange et envoutante dont le scénario se hisse dans les bonnes places du genre fantastique. Suivez la lumière du phare et venez découvrir les mystères de cette île étrange !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi   20 janvier 2012
On ne s’ennuie pas vraiment à la lecture de ce one-shot, raisonnablement agréable, mais le niveau de cette saison de Sept était jusqu’ici tellement élevé qu’on en ressort forcément un brin déçu.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   27 octobre 2015
Il n’y a que les enfants pour se révolter et désirer vaincre la mort. Qui d’autre aurait assez d’innocence pour refuser jusqu’à son existence ?
Commenter  J’apprécie          90
goodgarngoodgarn   02 mars 2014
" - Souvent, le plus intéressant n'est pas de raconter les choses, mais de les vivre..."
Commenter  J’apprécie          110
Erik_Erik_   06 décembre 2020
Ce monde est un vaste naufrage : sauve qui peut !
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Mel Andoryss (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mel Andoryss
Les 5 Terres T9 - La bande annonce
autres livres classés : âmeVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4620 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre