AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290231463
384 pages
J'ai Lu (26/08/2020)
4.27/5   26 notes
Résumé :
Maman solo, charge mentale, linge sale et autres réjouissances !

Cléa Matisse, mère célibataire, vit au rythme de sa petite Merrylou. Son quotidien ? Élever seule sa fille, courir à droite et à gauche, régler les factures qui s’accumulent et dormir quelques heures. En parallèle, elle est l’autrice d’un premier roman à succès qui sera adapté au cinéma. Le scénariste pressenti : Nate Keenan, un écrivain spécialisé dans les polars et les thrillers, que C... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
4,27

sur 26 notes
5
11 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

carine13400
  09 mars 2021
À toutes les mères ceinture noire…
À toutes celles qui sont débordées et qui assurent… ou pas !
À toutes les mamans solos…
À toutes ces héroïnes de chaque instant… Sachez que même Wonder Woman met de l'anti-cerne et une culotte gainante.
Son plus joli défaut a été pour moi une jolie surprise qui m'a fait passer un excellent moment de lecture. Une belle tranche de vie qui va apporter beaucoup. Que l'on soit maman ou pas. Que l'on soit maman solo, maman warrios ou maman ceinture noire, ce roman est une perle pour chacune d'entre nous. Une Ode à la maternité que nous offre Fanny André en nous immergeant dans la vie de Cléa et Merrylou… mais pas que !
Cléa Matisse est une jeune maman célibataire à la beauté naturelle qui vit sa vie dans un rythme infernal entre les couches, les nuits blanches et les corvées quotidiennes qu'elle a du mal à assumer depuis son accouchement. En parallèle, elle est aussi l'étoile montante de la romance féminine éditée aux Éditions Malafois. Et lorsqu'elle se voit proposer une adaptation cinématographique de son roman, elle ne peut qu'être fière et sauter de joie, surtout que le scénario devrait être écrit par un auteur qu'elle admire depuis toujours, Nate Keenan… le dandy sexy, écrivain hors pair. Mais est-il la bonne personne pour comprendre son roman ? Malgré tout le talent qu'elle lui connaissait, elle ne pouvait cependant qu'être sceptique. Si au moins elle avait le temps de l'écrire elle-même ce scénario… Entre deux couches et deux crises de larmes ça pourrait le faire, non ? Mais comment confier ses doutes alors qu'on lui offre une superbe opportunité ?
Et elle ne se trompait guère, car Nate de son côté se voit confier ce projet contre son gré. Il écrit des thrillers, des polars et ce genre littéraire qu'est la romance lui donnerai presque de l'urticaire. Il se sentait complètement exclu de ce genre littéraire féminin. Bien que le succès de Cléa Matisse ne soit pas de la poudre aux yeux et qu'elle soit adulée par la presse féminine et tous les réseaux sociaux, il ne voulait pas avoir son nom associé à ce genre de littérature. Ce sous-genre aisé à écrire et destiné un lectorat facile à convaincre et peu regardant ! Bonjour les clichés Monsieur Keenam ! Cléa ne pouvait que virer au rouge face à de tels propos, mais aussi lui donner raison sur le fait que leurs univers étaient diamétralement opposés pour une bonne collaboration. Ce qui bien sûr, ne sera pas au goût de l'éditeur qui ne leur laissera pas le choix et sonnera le départ d'un partenariat que Nate pensait faire à deux, et qui finalement sera à trois ! Car en plus de s'adapter à ce sous-genre de littérature, il doit composer avec un petit être qui accapare bien trop sa maman et avec lequel il devra composer !
Son plus joli défaut est une romance contemporaine qui fait du bien au coeur, mais aussi à son égo de maman tout comme à sa féminité. Fanny André a réussi là un coup de maître avec ce roman dans lequel on peut toutes s'identifier. Que l'on soit maman, autrice, lectrice ou blogueuse, on ne peut qu'adhérer à l'univers dans lequel elle va faire évoluer ses personnages. J'ai presque même envie de dire qu'elle a joué la carte de la séduction pour les lectrices accros que nous sommes. Jongler entre notre amour de la littérature, nos chères têtes blondes et l'accent So British de notre héros, tout en touchant notre égo de mère et de fan de romance était le combo parfait ! Sans oublier la parenthèse « Livre Paris » qui m'a rappelé tant de souvenirs. J'avais l'impression d'y être et de me promener dans les allées avec eux. Je revoyais les files d'attente et mes amies auteures en stress. Une immersion réelle aussi de préjugés sur les genres de littérature et l'étiquette que portent les auteurs tout comme les lectrices.
Une immersion parfaite dans une vie imparfaite d'une maman débordée qui a trop vite oublié qu'elle était une femme avant tout. Mais aussi celle d'un homme qui est tout son contraire. Fanny André aborde là de nombreux thèmes forts et réalistes qui parlent aux femmes, mais qui pourraient aussi le faire aux hommes. Car oui messieurs, découvrir » Son plus joli défaut » serait aussi spécial à vos yeux. Tout comme cela l'a été pour Nate qui va découvrir la vie et le bonheur d'une vie à trois sans passer par la case à deux, mais aussi toute l'ampleur des peurs et des doutes qui en résultent.
« Un père n'est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père, c'est celui qui donne l'amour » Denis Lord.
J'ai plus qu'adoré les épigraphes en début de chaque chapitre qui étaient parfaitement choisies pour chacun d'eux. J'ai vraiment pris plaisir à les découvrir, car ils donnaient vraiment le ton de ce qui arrivait d'une manière très originale. Une belle alternance de sagesse, de dérision, de malice ou de fantaisie qui se mariait à la perfection avec le vécu de nos héros. Tout comme ce beau clin d'oeil de superposition entre la romance fictive de Cléa et toutes les références littéraires qui se superposent à leur tour dans celle qui se déroule sous nos yeux.
La plume de Fanny André est douce, légère et magnifiquement bien imagée. Elle nous emporte et nous transporte dans l'univers de Cléa, Nate et Merrylou avec une émotion pure et un humour sans filtre très bien dosé. le récit nous est raconté à la troisième personne dans une narration interne ce qui permet d'être dans la tête de chacun des personnages principaux et de ressentir leurs sentiments et leurs émotions d'une manière très aérienne laissant le lecteur s'attacher et s'attarder sur les moments qui paraissent le plus important pour lui. J'ai aimé l'évolution des héros dans chacun des points abordés. Des points que je vais taire, même si vous avez les grandes lignes de certains d'entre eux, car il est important que vous gardiez la surprise de leurs découvertes, et qui sont loin d'être anodins. Tabou pour certains, intimes pour d'autres, ces thèmes vont graviter autour de la confiance en soi, confiance dans la vie ou aux autres, chacun d'entre eux auront leur importance et seront exploités un par un dans le but de se remettre en question pour avancer, de se construire, ou encore se reconstruire. le tout sera fait avec délicatesse et compréhension, ce qui apportera encore plus de sensibilité à cette romance que j'ai vraiment beaucoup aimée et avec laquelle j'ai passé un excellent moment de lecture en tant que femme, maman et lectrice.
Un grand merci aux Éditions J'ai Lu pour l'envoi de ce service presse dans son format broché à la couverture magnifique et très parlante. Merci à Fanny André pour sa confiance et ce merveilleux moment de lecture. Un roman qui fait partie de ceux que je relirais un jour avec grand plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Beli_LivreSaVie
  21 février 2021
Voilà bien une romance en compagnie de personnages que l'on ne peut qu'apprécier, des auteurs ! Une au féminin, l'autre au masculin, elle de romance, lui de thriller, des extrêmes, des clichés aussi avec la confirmation que les aprioris sur la romance sont bien ancrés dans l'esprit des gens. Que se passe-t-il quand on demande à un auteur de thriller d'adapter une romance au grand écran ? L'impact sera puissant et l'histoire va démarrer sur des charbons ardents !
Notre héroïne, Cléa nous est tout de suite sympathique. Voilà une femme que j'ai de suite apprécié, elle est célibataire, maman d'une petite fille de six mois et elle écrit des romans féminins, des romances entre les couches, les nuits hachées et pour son premier pendant sa grossesse qu'elle a vécu seule, le papa ne se sentant pas impliqué par la venue de cet enfant. Alors Cléa est parfois bordélique, elle oublie de manger, traine dans des guenilles sans style mais à l'aise, le maquillage ne fait pas parti de ses priorités, et pouvoir prendre une douche relève du défi ! Voilà bien la réalité d'une maman, surtout sans compagnon, vivre seule tous ces instants depuis sa grossesse aura été éprouvant, on le constate bien en lisant le texte qui relate la réalité de sa vie de maman.
Lui, c'est Nate Keenan, c'est un écrivain et un scénariste qui connait un beau succès dans les deux domaines qui sont les siens et dans lesquels il excelle. Alors pourquoi le voilà embarquer dans cette adaptation qu'il n'a pas envie de faire ? Il n'a pas le choix que d'accepter ce job, car il a besoin de cet apport financier, et son contrat stipule qu'il se doit de leur offrir un certain nombre de scénario, le voilà coincé. On peut dire qu'il n'a pas du tout envie de se lancer dans cette mission et c'est Cléa qui en paiera les frais. Tout dans la vie de Nate respire la réussite, de sa présence jusqu'à sa renommée ou sa façon de vivre, il surfe sur la vague du succès et il en est plutôt fier ! le contraste avec la jeune maman célibataire dont la vie est faite de survie au moment présent est certain, et ce sont donc deux mondes à l'opposé qui vont s'affronter. Mais Nate malgré sa réussite et son manque d'intérêt total pour la romance, reste quelqu'un de très professionnel, et si les débuts vont être difficiles, nous apportant ainsi que toutes les réactions possibles et versatiles à l'univers de la romance, ils vont finir par trouver un terrain d'entente.
J'ai adoré l'idée même du roman qu'a écrit ce personnage féminin Cléa, elle a basé ses écrits sur la référence constante à d'autres textes littéraires qu'elle utilise à bonne escient tout au long de son roman. Quand ils en discutent pour monter le scénario de la future adaptation, j'aurai voulu être avec eux pour en parler, tellement leurs échanges sont riches et constructifs. Fanny André nous partage quelques uns de ces moments, en faisant donc référence à de nombreuses références littéraires et aussi cinématographiques, j'ai trouvé cela fascinant, ils sont tellement pris par l'engouement qu'occasionne le texte de ce roman ! Alors pour nous, qui sommes des lectrices de romances, autant se dire que l'on est alors bien dans notre élément.
Dans ce texte, Fanny André utilise la double narration, nous permettant ainsi de passer d'un avis à une autre. Nous avons alors tous les éléments en main pour parfaire notre connaissance des faits et surtout de leurs émotions à chaque moment. Cela donne énormément de force au texte, nous pouvons ainsi constater des qualités de chacun, mais aussi de leurs défauts qui résident principalement dans leurs doutes, surtout du point de vue de Cléa qui va devoir affronter celle qu'elle est, pour mieux avancer encore dans la vie qu'elle mène avec sa fille. Nate saura se montrer un homme sur de lui mais aussi pourvu de nombreuses qualités qui nous permettent de l'apprécier à sa juste valeur. J'ai trouvé ces deux personnages fort intéressants et très attachants.
Il y a quelque chose que j'ai beaucoup aimé dans ce texte, c'est la façon dont Fanny André parle du fait d'être mère. J'ai été très sensible aux mots qu'elle a employé pour exprimer ce que l'on ressent en tant que mère, et je me suis sentie très proche de son héroïne. Plusieurs moments m'ont rappelé ma propre expérience avec mes enfants, ces moments de doutes, d'angoisse qui occasionnent bien des questionnements sur ce que l'on peut ressentir. Mais il y a aussi toutes ces joies qui sont liées au simple fait d'être mère, quand on regarde son enfant, un enfant qui nous épuise mais qui nous comble de bonheur ! J'ai eu l'impression de me revoir à mes débuts en tant que maman, et j'ai trouvé cela fort touchant de retrouver toutes ces émotions que j'ai pu connaitre par le passé. Elle a su selon moi, traduire par les mots tout ce que ressent une maman quand elle voie sa vie changer du tout au tout par la naissance de son enfant.
Il y a dans le texte de Fanny André, beaucoup de douceur, la façon dont elle a d'aborder ses personnages d'abord, tout se fait en temps voulu, sans précipitation et ce avec beaucoup de respect vis à vis de l'autre. Ces deux personnages n'appartiennent pas au même monde, ils vont donc être d'abord en conflit, mais cela se passe avec humour à la façon du chick-lit, nous rappelant les situations burlesques que cela occasionne. Et qui mieux que deux personnages que tout oppose, pour créer de belles étincelles ? Ils vont s'apprivoiser et l'auteur de thriller va finir par apprécier le message véhiculé à travers le texte de cette romance. L'alchimie entre les deux personnages sera elle aussi bien évoquée, d'un côté nous avons Nate qui tombe sous le charme de cette maman célibataire qui est loin d'être comme celles qu'il a l'habitude de cotoyer et de l'autre, nous avons Cléa, une jeune femme maman, célibataire, sans vie intime et qui doit faire face à ce qu'elle est devenue après avoir porter un enfant. Les doutes occasionnés par ce nouveau corps, par sa nouvelle situation feront d'elle, une femme apeurée et incertaine face à cet homme qui brille par sa réussite, son physique et sa prestance. le contraste est certain, mais j'ai apprécié l'approche de Nate, avec douceur, mais aussi détermination.
J'ai passé un bon moment avec cette romance. Une romance qui parle de romance, et nous conte une belle histoire d'amour, entre un homme, une femme et une enfant qui forme un tout très équilibré et qui fonctionne à merveille. On partage le quotidien d'une maman, d'une femme dans sa vie de tous les jours, mais à côté de cela, nous découvrirons le monde du livre. A travers leur expérience d'auteur, de l'écriture à la conception d'un scénario, en passant par la case d'un Livre Paris, qui n'est pas sans rappeler tant de souvenirs qui nous manquent cruellement en ce moment. Alors ce roman nous plonge dans ce que l'on aime : l'univers du livre et celui de la femme, le tout accompagné de personnages forts attachants qu'il m'a bien plu de suivre.
Ce roman est une jolie réussite, plein d'humour, d'amour et jolis moments. Il nous offre de belles scènes dignes des romances que nous apprécions lire, et l'évolution de l'histoire se fait de façon très équilibrée et progressive, donnant de la consistance à ce qu'ils vivent.
Lien : http://www.livresavie.com/so..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AlouquaLecture
  20 février 2021
Ce n'est plus un secret pour personne, du moins normalement, que Fanny André est une auteure que j'adore. Non seulement en tant qu'auteure, mais également en tant que personne. Non, je n'ai pas lu tout ses livres, que la honte soit sur moi pour cette grande faute, mais ceux que je n'ai pas encore lu sont dans ma pile à lire. Pourquoi mes journées sont si courtes ? Enfin bon, elles ne s'allonger ont pas, je dois faire avec. Mais je finirai par être totalement à jour à ce niveau. Quoiqu'il en soit, un nouveau bébé voit le jour, je n'ai même pas un millième de seconde de réflexion avant de vouloir me lire. Au moins je ne prends pas plus de retard !
C'est dans le cadre du blog tour organisé autour de cette nouvelle sortie, que j'ai donc pu découvrir son petit nouveau. Et croyez-moi que je me suis régalée et éclatée lors de ma lecture ! En même temps, Fanny à cette faculté de faire d'un moment simple, quelque chose qui en devient grandiose, une chose qui paraît insignifiante prend un tout autre sens et une ampleur à laquelle on ne s'attend pas. Elle donne vie à ses personnages, qui au fil des pages deviennent tellement plus que des personnages.
Comment ne pas être entièrement sous le charme de cette nouvelle romance ? Fanny a la faculté d'inclure des thèmes forts, voir même parfois encore tabous, malgré les mentalités qui évoluent. Ici, tout est tellement cohérent, tellement réel, tellement dans la vie réelle, que l'on ne peut qu'avoir envie de rencontrer tout ce petit monde au coin d'une rue, d'aller prendre un café en leur compagnie.
J'étais tellement triste de les quitter, je n'étais pas prête à les abandonner ni à me faire à l'idée que j'étais arrivée à la fin ! Eh oui, je sais, il faut bien une dernière page, un mot fin, un dernier mot… Mais comment ne pas vouloir rester, même encore juste un peu, avec eux ? Honnêtement, je trouve cela impossible !
Lorsque je dis que Fanny nous donne des personnages qui devient tellement plus que cela au fil des pages, ce n'est pas pour rien. On ne peut que s'attacher à eux, pas forcément pour leurs histoires, mais pour les émotions que nous ressentons à travers eux. Si vous êtes maman par exemple, vous comprendrez Clea et ses doutes. Qui est sortie totalement sereine et sûre d'elle après un accouchement ? Clairement pas moi en tout cas !
Je parle peut-être principalement de Clea parce que je me suis sentie énormément proche d'elle, mais Nate n'est pas le genre d'homme à laisser indifférente ! Je vais laisser le mystère planer autour de lui, vous comprendrez rapidement pourquoi je préfère que vous le rencontriez plutôt que de vous dire tout ce que je pense de lui. Je vous rassure cependant, je n'ai que du bien à dire de lui !
Encore une très belle réussite pour Fanny André !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Hollischenbooks
  27 février 2021
Je remercie infiniment l'auteur Fanny André et les éditions J'ai lu pour cet envoi et pour m'avoir fait découvrir cette belle histoire
Une histoire douce, touchante et pleine de petites vérités.
Cléa Matisse, est une jeune auteur prometteuse, son premier livre a cartonné. Mais Clea Matisse est aussi mère célibataire, elle s'occupe à plein temps de son bébé, Merrylou, âgée de quelques mois.
Lorsque son éditeur lui annonce que son histoire va être adaptée sur grand écran c'est un peu un rêve qui se réalise. Jusqu'à la douche froide.
Pour travailler le scénario, Nate Keenan, grand auteur anglo-saxon de polar. Écrivain que Cléa adoré, si ce n'est qui n'est pas spécialement ravi ni adepte des « feel-good à tendance romance »...
Dès les premiers chapitres on se doute que la collaboration entre les deux auteurs va être compliquée et drôle.
J'ai adoré cette histoire, les chapitres se sont enchaînés a une vitesse incroyable tant j'ai été happée par la relation entre Nate et Cléa.
J'ai adoré comment la romance s'installe, tranquillement de manière naturelle. L'évolution des personnages y est pour beaucoup.
En effet, Cléa est certes une mère (géniale soit dit en passant) mais avant tout une femme et Nate va l'aider à comprendre ça.
Elle a ses complexes, ses angoisses et j'ai adoré la voir prendre le dessus vis à vis de cela. J'ai beaucoup aimé son franc parler (ou l'absence de filtre). Si je ne me suis pas spécialement identifié a elle, je me suis vraiment attaché à elle ainsi qu'à Nate et Merrylou.
Nate est aussi un personnage que j'ai beaucoup aimé, ses aprioris sur la romance ont la dent dur, l'auteur fait d'ailleurs un incroyable plaidoyer pour ce genre que j'aime tant et qui est (hélas) beaucoup critiqué. J'ai adoré son évolution, le voir passer de l'homme froid et cynique à l'homme aimant et aidant.
D'ailleurs l'aide qu'il apporte à Cléa en étant juste présent à ses côtés ou en étant une oreille attentive m'a totalement conquise.
J'ai aussi adoré le personnage de Yoshiko, la voisine et meilleure amie de Cléa, maman (ceinture noir) de quatre enfants. Sont humour et son côté décalé apporte un petit plus.
Mais au delà de la romance il y a aussi le quotidien de « la mère célibataire » de ses craintes et ses peurs sont dépeint sans fioritures. Fanny André nous montre ce qu'on voit rarement dans la romance. La difficulté d'élever un enfant seule. La peur de mal faire. le lâcher prise.
Cléa n'est pas la mère parfaite mais c'est la meilleure mère pour son enfant. L'amour inconditionnel qu'elle a pour Merrylou est ce qui m'a le plus touché. Il est décrit avec sensibilité et douceur . Son amour apparaît au travers des mots.
Mon petit coeur a totalement fondu au fil des chapitres et je dois dire que La plume de Fanny André m'a envoûtée, c'est fluide, doux et plein d'humour. Vous l'aurez devinez j'ai totalement accroché.
J'ai aussi adoré découvrir le processus de création d'un roman, même si c'est évoqué de façon simple, voir tout le travail qu'à un auteur avant l'écriture des premiers chapitres a été vraiment enrichissant.
Pour conclure j'ai adoré cette histoire, moderne, douce, drôle pleine d'émotion qui évoque des thèmes importants et variés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Carole94p
  20 février 2021
Je connaissais Fanny André pour sa série d'Urban Fantasy, Bane Seed chez Editions Bookmark et aussi avec sa nouvelle dans le dernier recueil de noël que j'ai lu l'an passé. Mais j'avais bien envie de réitérer l'expérience avec Son plus joli défaut, une romance pétillante mettant en scène une maman, autrice.

Son plus joli défaut, c'est donc l'histoire de Cléa, mère célibataire d'une petite fille de quelques mois et autrice d'une romance, prochainement adaptée au cinéma. Et pour cela, elle va collaborer avec Nate Keenan, auteur à succès mais de thrillers et polars. le moins que l'on puisse dire c'est que leur première rencontre ne va pas se passer de la meilleure manière mais comme on dit, les apparences sont parfois trompeuses...

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'étais ravie de me plonger dans un nouveau roman de Fanny André. Connaissant déjà la plume de l'autrice, je savais qu'elle avait toujours une pointe d'humour dans ses romans et j'étais heureuse de la retrouver ici.

L'héroïne, Cléa est une maman dépassée. Elle jongle avec sa petite fille, les tracas de mère célibataire, une récente notoriété, une future adaptation prévue et une nouvelle collaboration avec un auteur qu'elle affectionne tout particulièrement. Autant de changements d'un coup n'est pas de tout repos et la jeune maman ne va pas manquer de courage. J'ai d'ailleurs aimé ce trait de caractère chez elle.

Pour autant, je ne me suis pas tant identifié à elle. Son coté "sans filtre" m'a quelque peu dérangée. Dans le sens, où à peine Nate sonne a sa porte qu'elle lui raconte en long en large et en travers ce qu'elle a fait... Sa situation de mère de famille ne colle pas à la mienne et j'avoue que suivre son train-train quotidien quand on est pas concerné par la situation fait qu'on ne se retrouve pas forcément dedans. J'ai bien aimé la suivre page après page mais au fil des chapitres, j'étais moins emballée qu'au démarrage.

Pour ce qui est du personnage masculin, Nate, je suis plutôt du même avis. Ce personnage d'apparence froid au début, évolue pas mal. J'ai d'ailleurs aimé ce point. On le découvre d'abord bourré de préjugés, puis, petit à petit, il réévalue ses constations et avoue ses erreurs. Même si dans l'ensemble j'ai bien aimé son personnage et l'est trouvé bien plus charmant qu'en apparence, rien n'a fait que j'ai vraiment flashé dessus. Il n'avait pas ce petit truc qui le rend mémorable.

La romance entre Cléa et Nate ne commence pas sous de meilleurs hospices. Leur rencontre démarre même plutôt mal. Ce que, au final, j'ai bien aimé. J'aime assez l'idée qu'ils vont se prouver l'un et l'autre que les apparences sont trompeuses. C'est mignon, un brin drôle et léger comme tout. Je dois d'ailleurs avouer que j'ai préféré la première partie du roman plutôt que la seconde moitié. A vrai dire, une fois la rencontre et cet apprivoisement mutuel, j'ai été quelque peu moins emballée par l'histoire... Il est vrai que la relation entre nos deux personnages évolue très rapidement notamment en terme d'engagements et je trouve ça un peu dommage.

Son plus joli défaut c'est une romance, certes mais pas que. L'autrice met en avant les mamans mais aussi les autrices et les romances. Un genre très souvent critiqué et sous évalué. A travers son personnage, l'autrice défend corps et âme le genre et c'est tout à son honneur.

Globalement, Son plu joli défaut est une lecture légère, pétillante et drôle. Une lecture sympathique, qui certes est prévisible, mais nous fait passer un bon moment. Les personnages sont mignons et pleins de bons sentiments. En revanche, je préfère nettement l'autrice dans l'Urban Fantasy, mais ce n'est qu'à titre personnel, je ne doute pas qu'elle séduira bon nombre de lecteurs avec Son plus gros défaut.
Lien : https://my-bo0ks.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
KimysmileKimysmile   19 février 2021
Être mère, c'est une affaire de chaque minute. Même quand tu es épuisée et à bout de forces. Ça te...transcende. C'est l'expérience de ta vie, celle qui te permettra d'apprendre, de frémir, grandir, te dépasser. Parce que tu n'as pas le choix, tout simplement. Pour tout le reste, tu peux te défiler. Mais tu ne le pourras jamais en tant que mère, face à un être qui est en vue par ta putain de faute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   21 février 2021
En temps normal, il n’avait pas son mot à dire sur les adaptations qu’on lui confiait. On l’avait oralement assuré qu’il resterait cantonné à son secteur de prédilection, aussi n’avait-il pas songé à faire clarifier le contrat ni à demander l’ajout d’une mention précisant le genre, n’imaginant pas une seconde se retrouver confronté à une telle situation.Ils se dévisagèrent longuement, en silence. L’amitié qui les liait – intéressée, mais tout de même sincère –, allait-elle connaître son premier revers ?— Quel est le nom de la romancière ?— Cléa Matisse, annonça l’éditeur, impassible. Il pourrait d’ailleurs s’agir d’un écrivain, fit valoir Gaspard en haussant un sourcil.Nate ne prit pas la peine de répondre, trop occupé à passer en revue les noms qu’on avait évoqués devant lui en dédicace. Mais il eut beau chercher, aucun ne se rappela à son bon souvenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 février 2021
Son cerveau fatigué divagua un peu plus. Son éditrice lui aurait-elle trouvé une drogue – légale et non contre-indiquée en période d’allaitement – donnant l’impression d’avoir dormi dix heures en seulement un quart d’heure ? Lui offrait-elle une femme de ménage pendant cinq ans, un bonus exclusivement destiné aux autrices ayant de bons chiffres et un enfant en bas âge ? Si seulement…— Dis-moi ?— Une adaptation cinématographique. Ça se discute sérieusement, au point que la production pressent un scénariste !Le cri de victoire était digne d’un Christophe Colomb, l’Amérique dans son viseur.Cléa se laissa tomber sur le canapé et sentit l’avocat lui couler dans le cou. Elle s’essuya sur un lange pourtant loin d’être propre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
carine13400carine13400   09 mars 2021
Après ce marathon et tant d’énergie déployée de bon matin, elle serait bien retournée directement sous la couette au lieu de foncer à cette réunion. Mais l’emploi du temps d’une maman solo est toujours rempli d’aléas ! Pour preuve de cette théorie : Merrylou s’était réveillée pas moins de quatre fois dans la nuit, puis avait régurgité sur l’épaule de sa mère sur le chemin de la crèche.

Bien évidemment, Cléa ne s’en était aperçue qu’une fois dans le métro, quand un inconnu chauve et plutôt malodorant avait détaillé son blaser avec insistance. L’élégance parisienne en avait pris un coup !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 février 2021
Le cœur battant, les lèvres hésitant entre un sourire et une moue de panique, elle porta le regard sur l’homme qui tenait compagnie à son éditeur. Il semblait plutôt grand, bien qu’assis. Tourné de trois quarts, il lui présentait un large dos et des cheveux châtains. Le portrait de l’écrivain sur la jaquette de son livre s’imposa à elle, se superposant étrangement à la réalité – après n’avoir été qu’une image peu tangible en 2D.Un éclat de voix lui parvint lorsqu’elle ouvrit la porte sans faire de bruit. Figée, elle hésita une seconde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Fanny André (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fanny André
La romance New Adult qui mélange les genres, par Fanny André !
autres livres classés : célibat des femmesVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1282 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre