AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1095438018
Éditeur : Allary Editions (13/01/2016)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 145 notes)
Résumé :
« Ce livre est né de notre amitié. Nous avions le profond désir d’une conversation intime sur les sujets qui nous tiennent à coeur. »

Un moine, un philosophe, un psychiatre. Depuis longtemps, ils rêvaient d’écrire un livre ensemble, pour être utiles, pour apporter des réponses aux questions que tout être humain se pose sur la conduite de son existence.

Quelles sont nos aspirations les plus profondes ? Comment diminuer le mal-être ? Com... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
Titania
04 mars 2016
Je ne lis pas beaucoup d'essais, et pourtant celui-ci me tentait beaucoup. J'ai donc passé quelques soirées très agréables en compagnie de Christophe, le psychiatre, Alexandre le philosophe chrétien et bouddhiste zen, ainsi que Matthieu, moine bouddhiste, scientifique de formation et traducteur du Dalaï Lama.
Avec eux dans leurs conversations sont arrivées tout un tas de vieilles connaissances, comme Spinoza, Descartes, Platon, Kant et quelques autres, que j'avais remisés dans l'armoire aux souvenirs d'école.
J'ai vraiment beaucoup aimé cette simplicité à parler de la condition humaine, avec les mots, les idées , les exemples, les références, et absolument aucun jugement moral sur les comportements.
Le lecteur n'a pas l'impression d'être en marge de quelque chose d'infiniment supérieur qui le depasse. Nos trois amis s'impliquent dans ce projet, avec leur propre vie, leurs faiblesses , leur expérience et leurs observations. Ils s'écoutent, se complètent et leurs propos ne sont jamais dogmatiques.
Pourtant, de la profondeur de ces échanges, émergent des paroles phares, quelques petites leçons de vie, pour nous aider à dompter nos colères, et à nous ouvrir aux autres. Compassion, bienveillance, impermanence, sont des concepts centraux. Ils n'éludent ni les sujets graves ni les sujets très douloureux.
On nous recommande de méditer mes chers amis, en pleine conscience, afin de nous abstraire un temps du monde afin d'être plus en phase avec lui, meilleurs avec les autres.
Cette lecture devrait être remboursée par la sécurité sociale, car le propos est joyeux et antidépresseur. Sur cette petite planète, trois hommes réussissent à conjuguer ce que l'Orient et l'Occident ont de meilleur pour apporter leur contribution à notre bien commun, c'est rare, surtout, en ces temps de crispations dogmatiques et de rétrécissement mental sur ce que certains pensent être des vérités. C'est réjouissant et optimiste, le monde ne va pas changer, mais notre regard sur lui peut évoluer.
Bonne lecture !

Lien : https://notesbleuespournuits..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          705
petitsoleil
01 février 2016
Un livre riche, livre à trois voix, trois pensées et trois visions qui se complètent.
Livre à consulter de temps en temps, à lire en entier, à lire par fragments ou chapitres, à relire ...
J'ai aimé la liberté de ton des auteurs, la sincérité dans leurs témoignages, les chapitres denses mais bien présentés, avec des listes de conseils, d'astuces, de pistes pour progresser ...
J'aime toujours l'humanisme de ces trois auteurs, leur volonté d'aider les autres, leurs témoignages de méditants et d'écrivains, de philosophe, de moine, de soignant, de pères de famille ... A lire et relire
Commenter  J’apprécie          640
babel95
24 janvier 2016
Trois amis en quête de sagesse est, plus qu'un livre, un cadeau.
Christophe André le psychiatre, Alexandre Jollien, le philosophe, Matthieu Ricard le moine bouddhiste sont, chacun dans leur domaine, des personnalités, des spécialistes reconnus.
Amis, ils se sont retrouvés en Dordogne, chez des amis, pour réfléchir sur quelques grands thèmes, mettre en avant leur expérience, tenter d'apporter des éléments de réponse à des questions simples sur la vie.
Un cadeau ? oui, car ces échanges "à trois voix" donnent à l'apprenti philosophe - vous, moi, celui ou celle qui doute, qui cherche un sens à sa vie, une sorte de "boîte à outils", des pistes de réflexion, une aide précieuse pour ne pas se tromper, aller à l'essentiel, remettre les choses en perspective quand tout ne va pas bien. Ce livre est un ami que l'on peut consulter à toute heure du jour ou de la nuit, quand les questions se font pressantes, quand les angoisses menacent. L'expérience pleine de bienveillance de Christophe André, Alexandre Jollien ou Matthieu Ricard n'a pas pour prétention de balayer d'un coup de baguette magique tous les maux dont nous souffrons ; mais elle nous console, nous guide...
Cette lecture est précieuse ; on peut lire chaque chapitre indépendamment des autres. J'aime beaucoup le chapitre 4 "l'art de l'écoute" , et surtout le chapitre 11 "la vraie liberté, de quoi puis-je me libérer". Nos pratiques quotidiennes nous donnent des pistes pour faire de chaque jour un nouveau départ, une nouvelle chance....
Je souhaite terminer cette critique par une phrase extraite de l'épilogue :
"Nous ne sommes que des voyageurs en quête de sagesse, conscients que le chemin est long et ardu, et qu'il nous reste tant de choses à découvrir, à élucider et à intégrer par la pratique... Notre souhait le plus cher est d'offrir à tous ceux qui poseront leurs yeux sur ces lignes des sujets de réflexion susceptibles de les inspirer et d'éclairer un peu leur lanterne autant qu'ils ont éclairé la nôtre".
Une belle conclusion, un beau programme, qui met au centre l'homme, la femme que nous sommes, et nous redonne espoir et courage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          485
Fortuna
21 décembre 2016
Le moine Matthieu Ricard, le philosophe Alexandre Jollien et le psychiatre Christophe André se sont réunis pendant quelques jours dans une maison en Dordogne, en pleine nature, pour mettre en commun leurs expériences spirituelles, leurs méditations, leurs questions et leurs réponses face à l'existence humaine dans le but d'écrire ce livre, né de leur dialogue, de leur amitié, de leur quête philosophique, religieuse, à leur recherche d'une spiritualité loin des tentations de l'hyperconsommation, de celles de l'égoïsme, de la violence, de la jalousie, de l'accumulation, ils nous offrent de sages conseils pour mener une vie plus en harmonie avec la nature et avec nos semblables, pour s'alléger de soi-même et se tourner de sagesse.
Grâce aux lumières de leurs connaissances scientifiques, vers les autres, l'altruisme étant une des clés du mieux vivre. Certaines souffrances peuvent être évitées, d'autres affrontées avec courage, la méditation nous permet un retour sur nous-mêmes, de prendre de la distance d'avec nos émotions qui souvent nous conduisent à des actes de vengeance. Apprendre le pardon, apprendre à se dépouiller de l'inutile, apprendre à respecter en l'autre son humanité et non pas son enveloppe sociale...
Chacun apporte son expérience, Matthieu, occidental converti au bouddhisme qui a vécu retiré du monde, Alexandre qui vit l'expérience douloureuse du handicap et mêle la pratique du christianisme, celle du zazen et de la philosophie. Quand à Christophe il explore l'âme humaine au delà de la médecine, l'amour, l'empathie, la valorisation étant pour lui indispensable à la guérison ou à la progression du patient.
Un livre lumineux à méditer, qui nous aide à voir plus clair en nous et même si la vie monastique ne nous attire pas, à puiser de sages conseils pour retrouver l'essentiel derrière le fatras de nos soucis quotidiens...Une heure de méditation par jour, pourquoi pas une bonne résolution pour la nouvelle année qui s'annonce ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          324
zabeth55
19 septembre 2016
Un livre que j'ai mis des mois à lire, par petits bouts entrecoupés de pauses.
Impossible pour moi de lire toutes ces réflexions en bloc, sous peine de ne pas prendre le temps de les assimiler.
C'est effectivement une quête de la sagesse qui motive les trois auteurs liés par une forte amitié.
Sagesse vers laquelle ils nous poussent en nous livrant leurs expériences, en témoignant de leurs vies.
Des tas de préceptes à mettre en pratique, mais pas tous en une seule fois bien sûr
Difficile de faire état de tous.
J'en ai retenu particulièrement un qui me vient régulièrement à l'esprit. C'est Christophe André, le psychiatre, qui le présente, il appelle ça la douche de gratitude : quand on passe un moment agréable, il suffit de penser à toutes les personnes qui ont contribué a rendre ce moment agréable. Et ça peut faire un nombre incalculable de personnes.
Par exemple, si je prends un verre à une terrasse avec une amie, je pense à toutes les personnes qui ont contribué à rendre ce moment heureux : outre l'amie en question, il y a le barman, la personne qui a livré les boissons, les ouvriers qui ont fabriqué les boissons et les verres, les employés EDF qui ont amené le courant, le menuisier qui a taillé les planches de la terrasse, le bûcheron qui a coupé l'arbre…….. et la liste est longue encore.
Sagesse, liberté et positivisme sont les maîtres mots de cette conversation à bâtons rompus entre trois personnes tournées vers les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          332
Citations & extraits (149) Voir plus Ajouter une citation
babel95babel9522 janvier 2016
Du bon usage de la bienveillance
Christophe
Ne jamais oublier d'être bienveillant pour soi-même ! Cela facilitera la bienveillance envers les autres.

Observer ce qui se passe en nous, dans notre esprit, dans notre corps, lorsqu'on est dans la bienveillance, la douceur, la gentillesse ; et à l'inverse, observer ce que l'on ressent dans le conflit. Tout notre corps ne cesse de nous rappeler cette évidence : "regarde comme je souffre dans le conflit ; et comme je m'apaise et suis heureux dans la douceur et la bienveillance". C'est un enseignement limpide !

Se donner aussi le droit de renoncer ! Lorsqu'on a le sentiment que la bienveillance nous est impossible, ou s'avère inopérante dans une situation donnée, ne pas chercher la perfection : "Fais de ton mieux, et si c'est trop difficile, laisse tomber, protège-toi, contente-toi de ne pas nourrir le cycle de la malveillance, de l'agressivité, n'en rajoute pas ; peut-être que ce n'est pas le moment, que c'est trop difficile pour toi, ou trop difficile pour n'importe qui, de tenter de modifier tout ça.". Parfois, il arrive qu'on soit enfermé dans des situations épouvantables - familiales ou professionnelles. On ne s'en sortira pas par de la bienveillance, de l'amour, mais par la fuite, en fichant le camp et en sauvant sa peau, pour être bienveillant avec d'autres personnes ou dans d'autres endroits. Sincèrement, je pense qu'il y a des moments où l'on ne se sent pas assez fort pour donner durablement de la bienveillance et où l'on risque de ne recevoir que des coups.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
babel95babel9522 janvier 2016
Trois conseils pour une bonne écoute
Christophe
On progresse beaucoup plus en écoutant qu'en parlant. Le proverbe dit "Tu as deux oreilles et une bouche, ce qui veut dire que tu dois écouter deux fois plus que tu ne dois parler". La parole nous transforme parce qu'elle nous force à préciser nos idées, mais l'écoute est plus puissante, car elle nous ouvre à d'autres univers que le nôtre.

Toujours se rappeler qu'écouter, c'est donner. Pas seulement des réponses, mais de la présence. "Ecoute d'abord, et réponds ensuite, n'oublie pas qu'il s'agit de deux choses différentes". Ce temps d'écoute préalable donne à nos réponses une authenticité, un poids, et une efficacité accrus.

Il faut se désemplir en partie de soi pour bien écouter. Se désemplir de ses peurs, peur de ne pas savoir quoi dire, peur de ne pas avoir de réponses à donner. Se désemplir de ses certitudes. Se désemplir de ses lassitudes. Mais on a des limites en matière d'écoute ; il y a des moments où l'on a juste besoin d'être seul, pour se ressourcer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
petitsoleilpetitsoleil23 janvier 2016
Il y a un grand malentendu qui empêche de goûter la joie inconditionnelle.
A tort, nous croyons qu'elle ne sera possible que le jour où nous aurons guéri de toutes nos blessures, alors que cette joie sans pourquoi est possible dès maintenant, même au cœur du tourment. Nous pouvons y accéder, là, tout de suite. Si nous attendons une vie parfaite pour y goûter, nous risquons d'attendre bien longtemps ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
BigDreamBigDream17 janvier 2016
Il faut aussi, je crois, faire une différence entre la souffrance et le mal-être. Nos souffrances sont provoquées par un grand nombre de causes sur lesquelles nous n'avons souvent aucun pouvoir. Naître avec un handicap, tomber malade, perdre un être cher, se trouver pris dans une guerre ou être victime d'une catastrophe naturelle, tout cela échappe à notre volonté.
Le mal-être, lui, n'est pas fondamentalement lié aux conditions extérieures. Il dépend de la manière dont fonctionne notre esprit. Un changement, même infime, dans notre façon de gérer nos pensées et d'interprêter les circonstances extérieures peut considerablement transformer la qualité de notre vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
FortunaFortuna20 décembre 2016
J'ai le sentiment d'avoir connu un temps où l'on était dans le trop de culpabilisation, et de vivre aujourd'hui une époque où, parfois, on ne culpabilise pas assez : on a tendance à toujours trouver des excuses, il y a ce que les philosophes appellent une forme d'anomie, une méfiance excessive par rapport aux règles et aux contraintes. "Finalement, il n'y a peut-être pas de quoi culpabiliser, nul n'est méchant volontairement, tout le monde fait du mal à autrui..." Et pourtant, parfois, il me semble que c'est pas si mal de ressentir de la culpabilité, pas de façon permanente, mais comme une piqûre de rappel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien Christophe André ?

Quelle profession exerce Christophe André ?

neurologue
pédiatre
psychiatre

10 questions
39 lecteurs ont répondu
Thème : Christophe AndréCréer un quiz sur ce livre
. .