AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2720215473
Éditeur : Fayard/Pauvert (09/03/2016)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
En 1982, Yann et Marguerite vivent ensemble depuis deux ans. Elle en a plus de soixante-dix, il en a quarante de moins. Derrière l'écrivain, Yann a découverte le "personnage" Duras, aussi assoiffée d'absolu dans la vie qu'elle l'est dans l'écriture.
Sur cette expérience bouleversante, qui brise aussi bien des codes de l'amour que ceux de la littérature, il sait qu'il ne peut garder le silence.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Marti94
  16 juin 2017
J'aime beaucoup le titre de ce petit livre « Je voudrais parler de Duras ». C'est Yann Andrea qui s'exprime dans un entretien avec Michèle Manceaux à Neauphle, dans la maison où Yann Andrea vit avec Marguerite Duras depuis 2 ans. Nous sommes en 1982 et l'interview a été retranscrite à titre Posthume, en 2016. Elle n'a donc pas été corrigée et la spontanéité du langage parlé lui donne un certain intérêt.
On croit tout connaître sur quelqu'un et bien non. Avec Duras c'est un puits sans fond dans lequel j'adore me plonger.
Dans cet entretien, Yann Andrea raconte de façon sincère et spontanée pourquoi il a envie de parler de Duras. Il veut faire son portrait et revient en arrière avant de d'évoquer le présent.
Yann est étudiant. A l'époque (il y a 10 ans), il trouve un roman chez son amie qu'il lit presque par hasard. C'est "les petits chevaux de Tarquinia" et le début d'une histoire extraordinaire. D'une passion.
Il va tout lire et écrire à Marguerite Duras pendant 6 années puis rencontrer Marguerite Donnadieu, la femme. Il est fasciné et soumis, elle est libre et jouisseuse.
Il parle de l'emprise qu'a Marguerite Duras sur lui et c'est assez terrifiant. Il est sous sa domination et veux parfois s'en échapper mais il ne le peut pas. Il revient toujours. L'amour est absolu.
On se croirait dans un livre de Duras. D'ailleurs il dit qu'il devient une source d'inspiration pour elle. Il évoque la différence d'âge uniquement en rapport à la mort, pas à l'amour. Il a une telle dépendance qu'il aime sans tabou.
Il se livre avec beaucoup de sincérité comme chez un psy et s'embrouille parfois mais Michelle Michèle Manceaux sait poser les bonnes questions au bon moment.
Cet entretien est absolument fascinant. C'est un incontournable pour tous ceux qui aime Marguerite Duras, et les autres aussi.
Lu en juin 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Sharon
  14 mars 2016
Ce n'est pas vraiment facile pour moi de le chroniquer, tout comme il n'est pas si facile de lire ce texte, transposition de l'enregistrement de l'entretien entre Yann Andrea et Michèle Manceaux, amie de Marguerite Duras. Même si sa publication a été possible, j'ai du mal à « entendre la voix des morts », puisque Yann, Michèle et Marguerite, au coeur de ce texte, sont morts aujourd'hui. Ce texte est une transposition fidèle, sans correction : tout y est, y compris les sonneries du téléphone intérieur, les miaulements d'un chat, les lapsus de Yann Andréa… Ce livre se classe désormais comme le premier ouvrage, en ordre chronologique d'écriture et non de parution, dans lequel Yann Andrea parle de son amour pour Marguerite Duras.
Oui, j'ai choisi de dire « amour », et non « relation », même si rien n'est simple entre Yann et l'écrivain. Il est difficile d'analyser les paroles d'un homme passionné par les mots de Duras alors que lui-même se refuse à analyser ce qui a provoqué ce coup de foudre littéraire. D'ailleurs, peut-on réellement analyser une passion ? Je ne le crois pas, sinon, elle cesse d'en être une puisqu'on a acquis suffisamment de distance avec elle.
En revanche, il sait dire leur passion amoureuse, complexe. Les questions de Michèle Manceaux facilitent la parole, poussent dans les retranchements celui qui veut parler mais n'ose dire. Elles fixent des axes, rétablissent une chronologie. Questionner, oui, interroger, non.
La fin du livre aborde les préférences sexuelles de Yann Andrea avant sa rencontre avec Marguerite Duras. Autre temps, autre manière de pensée et le point de vue de Yann Andrea sur l'homosexualité, sur son homosexualité m'a mise mal à l'aise.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
SharonSharon   13 mars 2016
Je ne savais pas trop quoi dire parce que j'étais complètement submergé d'entendre tout à coup sa voix au téléphone. Ce qui m'avait frappé, c'est qu'elle avait ri. Je ne pouvais pas imaginer Duras riant. Je ne connaissais que ses livres. Je ne pouvais pas imaginer qu'elle puisse rire. Et tout à coup, elle a ri, je ne sais pas à quel propos, elle a ri et je me suis dit : "Mais elle a 18 ans". C'est assez émouvant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Marti94Marti94   17 juin 2017
YA : Pour moi, Duras, c’était Duras. C’était pas possible qu’elle s’appelle autrement. C’était le nom. En plus, j’étais fétichiste. Duras. J’écrivais, je me rappelle très bien, sur des feuilles, Duras, dans tous les caractères. Je noircissais des feuilles blanches avec le mot Duras. C’en était venu jusque-là.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   17 juin 2017
Je me disais que jamais je ne pourrais. Et ça, cette espèce de liberté physique, sexuelle au sens large, elle me l’a complètement transmise. Elle m’a mis dans ce rôle de mec, me disant : « mais si, vous êtes un mec. »
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   17 juin 2017
Et je me suis dit : « Mais cette personne-là, elle n’est pas seulement géniale tout court, elle est géniale elle-même. »
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   17 juin 2017
De lire Duras, de savoir que qu’elle existe, de savoir ces textes-là près de moi, c’était une raison de vivre.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Yann Andréa (7) Voir plusAjouter une vidéo

OBSEQUES MARGUERITE DURAS
Obsèques de Marguerite DURAS à l'église St Germain des Prés en présence de son compagnon Yann ANDREA, le ministre Philippe DOUSTE BLAZY, Aurore CLEMENT, Pierre BERGE et la foule des admirateurs. Entrée et sortie du cerceuil recouvert de fleurs. Dans le cimetière de Montparnasse, des anonymes jettent des fleurs dans le caveau. PL plaque sur sa tombe.
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'amour fait passer le temps, le temps fait passer l'amour !

"Elle court, elle court, la maladie d'amour, dans le cœur des enfants de sept à soixante-dix-sept ans."

Salvatore Adamo
Michel Sardou
Jean-Jacques Goldman
Grand Corps Malade
Il était une fois

5 questions
159 lecteurs ont répondu
Thèmes : temps , amour , chansonCréer un quiz sur ce livre