AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222006395X
Éditeur : Desclée de Brouwer (26/01/2012)

Note moyenne : 4/5 (sur 121 notes)
Résumé :
« Elle a lu la quatrième de couverture, a frissonné d'étonnement. Ce récit ressemblait à s'y méprendre à un épisode de son existence. Elle a déposé l'ouvrage sur le comptoir et est allée ouvrir la porte de la librairie. À neuf heures, les clients sont encore rares et, dans la lumière du matin qui glissait sur la vitre, elle a commencé à lire ce texte inattendu. »

Les événements de notre vie, même les plus obscurs, sont posés dans la main des anges. Q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
Ancolie
  12 janvier 2013
Un si joli titre ne pouvait que m'attirer… Tout de suite, dès les premières pages, nous faisons connaissance avec Maryline, cette séduisante libraire qui resplendit dans la lumière de son magasin. Un passant captivé par cette image de beauté entre dans la librairie, tout comme moi qui suis entrée dans ce livre captivée par son titre. Un peu par hasard et surtout par besoin de jolies choses.
Maryline, concentrée, est occupée à lire et le nouveau client qui vient d'entrer, intrigué par son attitude, demande à acheter le livre qu'elle tient dans les mains. Il ne sait pas encore qu'il résonne bizarrement aux oreilles de Maryline qui croit y reconnaître un morceau de sa vie et que lui-même, sera bouleversé par ce roman.
Je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher le mystère qui se dégage de l'histoire et sur les fils qui se nouent entre les personnages. Ce que je peux vous dire, par contre, c'est que ce roman fait un bien fou. Il est soigneusement bien écrit, il est solaire malgré la souffrance qui s'en échappe parfois et j'ai eu un plaisir intense à le lire. Quel soulagement que le titre soit à la hauteur du récit ! Quelle belle histoire ! Si vous avez besoin de sourire et d'être émerveillé par le quotidien, jetez-vous dessus sans hésitation, c'est une petite perle de douceur et de délicatesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          371
sabine59
  13 juillet 2016
Quel joli titre ! Il attire tout de suite l'oeil du lecteur charmé et reflète ensuite parfaitement ce roman tout en délicatesse et poésie...
C'est grâce à des critiques lues sur Babelio que j'ai eu envie de lire ce livre.On ne dira jamais assez combien ce lieu d'échanges et de découvertes est un moteur et une source d'enthousiasme pour chaque lecteur !
Lieu d'échanges et plein d'humanité,la librairie de Maryline l'est également.Autour de la jolie libraire blessée par la vie graviteront d'autres personnages tout aussi attachants.Mais je ne désire pas en dire plus sur cette histoire:je ne veux pas rompre le charme, elle se dévoilera pour vous petit à petit, au gré des pages...
Je préfère évoquer la lumière ( déjà présente dans le titre) qui est au centre de tout dans ce livre...
...Eclat bleu amoureux d'un client de passage revenu souvent
Eclair violent du passé,ensanglanté de mort
Doux scintillement des lampes veillant la nuit sur la librairie
Rayons matinaux pleins d'espoir et de grâce
Lueur de découverte des singulières coïncidences de la vie...
Entrez, entrez dans la librairie de Maryline,admirez son " jardin de livres", vibrez au fil magique et lumineux des mots de l'auteur, auréolez-vous de douceur...



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          336
isabellelemest
  29 mars 2013
Un petit texte sur la lecture, l'écriture, l'amour des livres, chez les lecteurs et ceux qui en vivent, car une libraire, un écrivain, un éditeur sont parmi les protagonistes de ce court roman. Ici la fiction rencontre le réel par un jeu de hasards et de correspondances, l'histoire malheureuse de la ravissante et rêveuse héroïne devient un livre par la grâce d'une rencontre fortuite dans un train des années plus tôt.
L'écriture est légère, aérienne et plaisante, mais les aléas de la vie un peu trop dramatiques, les coïncidences un peu trop nombreuses pour emporter l'adhésion,... Toutefois l'ensemble reste plein de charme et on veut croire à l'importance des livres dans la vie, on en est même convaincu, bien que les métiers de la librairie soient assez idéalisés dans ce court opus.
Comme la libraire, le livre est joli... Compliment ou critique ? On reste finalement séduit pas son thème.
Commenter  J’apprécie          180
Syl
  03 décembre 2012
« Les yeux encore nimbés de mots », « un coin hors du monde », « un jardin de livres »…
Un homme observe par la vitrine d'une librairie, une jeune femme derrière son comptoir entrain de lire. Dans le halo de la lumière, elle est resplendissante, pulpeuse, tentatrice. Il pénètre l'antre et se perd entre les livres. Elle… elle lève son nez d'entre les pages et l'observe. Il prend un roman, lit la quatrième de couverture, il a le regard de celui qui retient l'essentiel, il a la gestuelle du lecteur. Il s'approche, engage la conversation assez timidement, elle répond déjà attendrie, souriante, polie, épanouie… Il lui demande le titre du livre qui l'absorbe. C'est « Dans un train ». Elle est rayonnante lorsqu'elle partage sa passion. Il comprend. Il a de beaux yeux, un sourire charmant et soudain elle a peur. Elle devient plus distante, professionnelle.
Maryline monte dans le train et cherche une place. Elle en trouve une, face à un homme d'une cinquantaine d'années qui lit. Maryline aime les livres, c'est une passion. Elle ose lui demander si c'est bien… C'est « Matins »… oui, c'est bien. Elle lui raconte son fils Antoine de six ans, son frère Fred, son rêve, elle a vingt-trois ans… elle déballe ses confidences avec beaucoup de générosité…
Onze années séparent ces jeunes femmes qui ne sont en fait qu'une seule personne.
C'est en lisant « Dans un train » que Maryline repense à cette période de sa vie. Dès les premières pages, l'histoire la raconte. Ses drames personnels qu'elle désire oublier s'étalent en lettres. L'agression est puissante, c'est comme un viol. Il n'y a point de coïncidence, tout est divulgué…
Elle décide alors de contacter l'auteur car lui seul peut apporter la clef de ce mystère. Et puis qui sait… la clef pourrait ouvrir d'autres portes bien verrouillées !
.
Je remercie Argali pour le prêt de ce roman. Il est dans la ronde des livres entre France et Belgique, un rendez-vous organisé par Edith des Livres d'Eden. J'ai tardé à le lire et je le regrette bien car j'ai aimé mon heure de lecture, légère et douce.
L'auteur connaît notre monde et parle bien de nous, amoureux des histoires, des livres. Il a greffé sur ces images de « jardin » ou « potager », univers de mots, l'histoire de Maryline, une jeune femme qui a élevé toute seule son fils. Ce portrait est émouvant car le personnage, aussi dynamique et entreprenant qu'il peut être, a aussi des faiblesses. Maryline a des souvenirs pesants, tragiques, sa librairie est une forteresse et les livres, des remparts.
Je vous conseille cette belle histoire bienveillante, généreuse, humaine, qui conte délicatement l'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
c.brijs
  16 juillet 2013
Il est des livres comme des rencontres, certains peuvent changer une vie… Maryline, une jolie libraire, s'embarque dans la lecture d'un auteur jusque-là inconnu. Un titre somme toute banal, une couverture qui lui tire un sourire, une lecture qui la bouleverse dès les premières lignes et la ramène dix ans auparavant. Plus elle avance dans le récit, plus elle se trouve des points communs avec l'héroïne ! Jusqu'au moment où le doute n'est plus permis : l'auteur relate un épisode de SA vie, un événement douloureux qu'elle a enfoui dans sa mémoire et dont l'écrivain semble avoir été le témoin privilégié… Comment ? Pour quoi ? C'est ce qu'elle va tenter de découvrir.
Avec ce roman optimiste, Frank Andriat fait la part belle aux livres et à ces passeurs de mots que sont les libraires de quartier. Maryline, notre héroïne, est l'une de ces amoureuses des livres qui tâche, au quotidien, dans son « potager d'histoires », de transmettre sa passion des mots. La dédicace de Frank Andriat est d'ailleurs sans équivoque puisqu'il dédie son livre «aux libraires, aux lettres vives qu'ils partagent ».
Il dresse également le portrait des lecteurs. Chacun pourra s'y reconnaitre. Il y a les décidés, ceux qui poussent la porte de la librairie en sachant exactement ce qu'ils cherchent. Puis, les indécis, qui flânent entre les rayons, qui touchent, lisent quelques lignes, vont même parfois jusqu'à humer les pages. Ceux qui engagent la conversation avec d'autres, autour d'un livre qu'ils ont lu ou projettent de lire...
"A l'époque, je ne savais pas que la vie est tissée de correspondances et qu'il ne nous arrive rien au hasard."
Mais ce titre ne se contente pas de défendre le livre et les liens qu'il permet de tisser, il nous parle aussi de la vie qui réserve bien des surprises mais offre aussi, parfois, à celui qui sait la saisir, une seconde chance. Et quoi de plus merveilleux quand celle-ci vous est offerte par le biais d'une lecture.
"La vie l'a rattrapée où elle s'y attendait le moins : dans les livres. Et, cependant, c'est toujours dans ce qui nous tient le plus à coeur que la vie nous attend."
Le lecteur sera également séduit par la narration originale qui alterne deux récits, celui de « Jolie libraire dans la lumière » et celui du livre qu'elle lit, intitulé « Dans un train »… Ces deux récits finissent bien évidemment pas se rejoindre. L'un éclairant l'autre et vice versa. On mène nous aussi l'enquête.
En bref, « ce livre est heureux. Il invite ses lecteurs à s'émerveiller des petites choses de la vie. » Une excellente lecture qui plaira à tous les amoureux des livres qui ne manqueront pas de glaner ici ou là l'une ou l'autre phrase qui leur parlera plus particulièrement, comme celle-ci, en ce qui me concerne :
"Il lui avait toujours semblé si étrange que, dans un livre, on pût se retrouver, comme en un miroir déformant, mais aussi révélateur de ce que, de soi, on préfère ignorer."

Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations & extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
Val13390Val13390   08 mars 2016
Elle a conçu sa librairie comme un lieu de vie où les marins lecteurs prennent plaisir à faire escale. Malgré le flot des nouveautés qui submergent le métier, elle s'oblige à laisser à ses clients de l'espace où déambuler et, dans un coin, elle a installé deux chaises de jardin et une petite table sur laquelle, chaque semaine, elle dépose ses coups de cur. Les gens vont là pour savoir ce qu'elle a lu, ce qui l' a émue et, pour certains, c'est le premier endroit où ils font une pause après lui avoir dit bonjour. Nombreux sont celles et ceux qui en venant chez elle, sont en recherche de repères ; ils savent que, dans un livre, ils découvriront une question essentielle ou une réponse attendue. Ça fait presque dix ans qu'elle a acheté le fonds, dix ans qu'elle cherche chaque jour comment mettre en valeur ces auteurs qu'elle admire et leurs mots qui la font vivre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
brigaldufenecbrigaldufenec   07 avril 2013
Elle l'observa sans répondre. Bien entendu, les histoires pénibles qu'elle avait lues l'avaient persuadée qu'au fond, ses propres difficultés avaient du bon .....mais ce qu'achevait de déclarer cet hommeétait terriblement vrai, fort comme une gifle: les livres ne parlent jamais assez du bonheur.
Et l'ouvrage que vous lisez est-il heureux? lança-t-elle sans réfléchir.
Il éclata de rire. Après un virage, la lumière du jour était passée de l'autre côté du convoi, mais, en face d'elle, la joie de l'homme éclairait l'espace. Elle s'en voulu d'avoir été aussi maladroite......
Votre expression est belle, répondit l'homme, ravi. Oui, ce livre est heureux. Il invite ses lecteurs à s'émerveiller des petites choses de la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AncolieAncolie   11 janvier 2013
Entre un livre et ses lecteurs, avant même qu'ils se croisent, il existe un fil invisible et magique qui les appelle à se rencontrer.
Commenter  J’apprécie          200
isabellelemestisabellelemest   29 mars 2013
A travers leurs ouvrages, les auteurs créent des liens et permettent à des gens qui ne se parleraient pas de se rencontrer, de se découvrir.
Commenter  J’apprécie          140
PalmyrePalmyre   26 décembre 2015
Elle a laissé tomber les vêtements de son rêve : les libraires sont toujours à l'écoute de ceux qui se faufilent en leur jardin de livres.
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Frank Andriat (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frank Andriat

Pascal Laurent présente Frank Andriat, "Les profs au feu et l'école au milieu", Renaissance du livre
Après Vocation prof publié en 2000 où il dit son bonheur d'être prof, Frank Andriat décrit dans ce nouvel opus, en dix commandements cinglants et pleins d'hu...
autres livres classés : librairieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





. .