AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302062183
Éditeur : Soleil (14/06/2017)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Tarek est une fripouille. Rien ne semble sacré à ses yeux. Rien, si ce n'est l'amour de sa vie, celle qui fut un Chevalier Dragon et pour qui il donnerait tout. Lorsque celle-ci est assassinée, il n'a plus rien. Plus rien de ce qui le poussait jusqu'alors à la pondération. Tarek part en vendetta et ne recule devant rien pour venger sa bien-aimée, pas même faire l'acquisition d'une esclave Chevalier Dragon...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Alfaric
  26 décembre 2018
Dans ce tome 24 intitulé "Les Nuits d'Haxinandrie", nous suivons les heurs et malheurs de Tarek Lorta l'un des nombreux bâtards de l'autoproclamée haute et bonne société qui 50 % Cartouche 50 % Han Solo tire sa vie de la truanderie dans le port franc d'Haxinandrie (remember Alexandrie j'imagine ^^). Depuis 10 ans il fait équipe avec la chevaleresse déchue Orka, et comme elle ne lui a jamais demandé comment il avait atteint les bas-fonds de la société c'est en retour qu'il ne lui a jamais demandé pourquoi elle avait fauté… Bon an mal les choses allaient bon train jusqu'au jour où ils tombent dans un guet-apens et qu'Orka se sacrifie pour lui sauver la vie. Cette vie qu'il a conservée Tarek compte bien l'utiliser pour la venger, et pour honorer la mémoire d'un chevalier dragon quoi de mieux que de s'associer à un autre chevalier dragon ? C'est ainsi que Tarek ne ménage pas ses efforts pour délivrer l'écuyère Sibyle d'une vente aux enchères organisée par les négriers des classes aisées (remember Arsène Lupin j'imagine, et le Comte de Monte Cristo aussi ^^), et c'est ensemble qu'ils découvrent le pot aux roses avec un nabab pété de thunes qui par mépris de classe déjà a oublié l'ordre donné qui a tué Orka et qui a détruit Tarek, car les puissants n'ont que faire des manants (IRL faites votre choix parmi les membres de l'actuel gouvernement qui compte des cas bien gratinés avec tristus Castaner, Goebbels Griveaux, la traître professionnel François de Rugy, ou Agnès Buzyn qui après des milliers et des milliers de morts a osé dire que cette saloperie de chlordécone n'avait rien à voir avec les taux record de cancer dans les Dom-Tom !). Et c'est ainsi qu'ensemble ils décident d'enfiler des gilets jaunes pour déclarer la guerre à outrance entre le monde d'en bas qui n'a rien et le monde d'en haut qui a tout !
La mise en place est excellente est chouettement mise en scène par Stéphane Collignon plus habitué à l'illustration qu'à la bande dessinée, mais la résolution de l'ensemble est hâtée car malheureusement il ne faut pas dépasser le nombre de pages imposé. Néanmoins la fin est très ouverte car Tarek et Sibyle ont encore beaucoup à dire tant sur leur passé que sur leur avenir, tous les deux hantés par l'histoire de la chevaleresse Orka qui elle a gardé tous ses secrets : oh que cela sent bon le To Be Continued !
On est dans l'héritage 100% populares du roman populaire du XIXe siècle, qui savait bien qu'armée, police et justice n'étaient que des instruments au services des puissants, donc on peut facilement reconnaître les émules des héros éternels que sont Edmond Dantès et Henri de la Lagardère… Cela fait des années et des années que je constate que dans tous les pays la culture populaire a pris un tournant antisystème assez pour ne pas dire très marqué, mais que s'est-il passé pour que l'auteur bicéphale ANGE rallie aussi rapidement et aussi radicalement la lutte des classes ? En fait l'album est sorti peu de temps après l'élection d'Emmanuel Macron le président des riches dont les premières mesures furent de filer beaucoup d'oseille à une minorité de privilégiés et de faire les poches de la majorité délaissée en lui retirant assez d'argent ici ou là pour finalement lui retirer un pognon de dingue… Quand on y réfléchit bien tout s'explique assez facilement !
Évidemment les esprits chagrins parlent du tome de trop mal dessiné et mal raconté, mais comme depuis qu'ils disent cela la série n'a cessé de s'améliorer graphiquement et scénaristiquement soient ils sont complètement bidon soient il sont complètement hypocrites et on attend leurs fines analyses sur « le tome de trop » des séries IRS, XIII, Thorgal, Largo Winch, ou Alix, Astérix, Lucky Luke et tutti quanti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
tchouk-tchouk-nougat
  09 juillet 2017
Tarek est un peu contrebandier et dans son métier mieux vaut savoir s'entourer. Lui ça va plus de dix ans qu'il fait équipe avec Orka, une ancienne chevalier dragon. Mais un jour tout bascule lorsqu'un prince lance une troupe de tueurs à leur trousse et tue Orka. Tarek n'aura de cesse alors que de se venger. Quand le bas monde croise celui de la haute...
Une histoire plutôt sympathique pour ce tome 24. Cette fois-ci pas d'histoire de dragon et de veil. A peine de sacrifice, souvent très présent dans les thèmes de la geste des chevaliers dragon. Non ici c'est la vengeance et la rancoeur du hasard des naissances qui sera le centre de l'histoire. C'est le point commun entre Tarek, notre voleur, et Sybille, jeune écuyère chevalier dragon qui l'aidera à accomplir sa vengeance.
Les auteurs terminent par un énigmatique "à suivre... peut être" donc on aura peut être de nouveau la chance de croiser Sybille et Tarek.
Niveau graphisme c'est pas mal sans être incroyable mais ça passe bien. Un peu moins bien peut être au niveau de la colorisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
meygisan
  25 août 2017
À la lecture de ce 24 ème tome, je m'aperçois que sa qualité tient désormais à la fréquence de parution.
En effet, cette bd, en soi n'est ni mauvaise ni exceptionnelle. Elle s'inscrit dans la droite ligne du cycle maintenant conséquent, et on a tendance à oublier de quoi il retourne dans cette Geste des chevaliers dragons. Car on ne retrouve plus ce qui en faisait la force et l'intérêt. l'histoire est plutôt plaisante, le postulat scénaristique de départ est même attrayant et j'irai jusqu'à dire que le traitement est très correct... pour une bd isolée sortie du contexte du cycle. Si on la place ainsi, elle n'apporte rien sinon une aventure plutôt bien ficelée où il est question de piraterie et de vengeance qui impliquent ( de manière fort douteuse et complètement non conventionnelle de l'utilisation des chevaliers dragons: mais cela a le mérite de démystifier un peu tout ce joli monde bien propre...) l'ordre des chevaliers dragons somme toute assez inhabituelle. Je suppose que sin on se tape toute la série d'un coup, ce numéro passera pour sûr à la trappe. Si notre regard se porte uniquement sur ce tome, dégagé de tout attachement au cycle, on a là une chouette bd qui tient ses promesses, avec laquelle on ne s'ennuie pas. J'ajoute que les graphismes sont très à mon goût, je note un effort particulier et une touche détaillée apportés au soin des visages. La caractérisation des personnages est loin d'être exemplaire ou originale, mais elle a le mérite de servir l'histoire. La présence très discrète de l'ordre dans ce numéro l'éloigne d'autant plus du cycle et de l'intrigue générale; son rappel succinct en fin de tome conclut sur un dénouement appellant certainement une suite, selon, j'imagine la qualité de réception de ce tome auprès du public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MarquePage
  18 juillet 2017
J'avais laissé tomber cette série dont les tomes ne finissaient jamais bien et dont les histoires tournaient en rond. J'ai voulu retenter l'expérience avec une histoire qui ne tourne pas autour d'un dragon et du veil. Je n'ai pas été convaincue pour autant.
L'histoire est très basique. Une histoire de vengeance. Pas désagréable à lire, plutôt sympathique mais pas transcendant. Mais des enchainements un peu facile, sans vraiment de rebondissements, une lecture un peu linéaire. !je n'ai pas été vraiment emporté par l'histoire, les personnages ou l'univers.
On voit pourtant un effort de fait sur la psychologie des personnages et leurs histoires personnelles. Mais ils ne nous touchent pas vraiment sans être désagréables. Au final on est assez indifférent à leur avenir.
Les dessins ne sont pas mauvais mais pas fantastiques non plus.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
Sceneario   21 juillet 2017
Un 24ème tome qui propose une histoire qui se veut en deçà de ce que la belle saga met en avant habituellement. C’est vraiment dommage !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   11 juillet 2017
Peut-être l'aventure de trop ? Le manque de souffle et d'originalité indéniables ne sont guère rattrapés par le dessin, trop conventionnel.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   24 décembre 2018
- Je suis un bâtard, n’est-ce pas ? Pas digne de cirer les bottes du Prince de Lorta ? Je suis un crevard, tombé dans la fange, devenu bandit ? Très bien. Je viens de la boue. Je vais utiliser les moyens de la boue. Je vais utiliser tous mes alliés, toute mon expertise. Tout les moyens du monde d’en bas. Pour détruire le monde d’en haut.
Commenter  J’apprécie          150
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   09 juillet 2017
-Dans nos métiers, on se moque de la confiance ou de l'amitié.
-On a tort. C'est là que la loyauté est la plus précieuse. Mon équipage et moi... On pirate un peu, parfois... On roule les douanes, on prend notre part sur les marchandises que l'on transporte. Mais quand il y a du butin, on partage honnêtement. Et je leur suis fidèle comme ils me sont fidèles. Nous nous sommes sauvés mutuellement la vie plusieurs fois. Des amis, j'en ai deux ou trois. Des vrais. Eh bien je te le dis... C'est plus précieux que des lingots.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Lire un extrait
Videos de Ange (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Ange
Présentation et critique du livre par le Scribouillard.
autres livres classés : vengeanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Toutes les vies de Benjamin d'Ange

En quelle année se déroule l'histoire ?

1022
2022
2023
2032

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Toutes les vies de Benjamin de AngeCréer un quiz sur ce livre