AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les Trois Lunes de Tanjor (Ayesha) tome 1 sur 4
EAN : 9782290325339
350 pages
J'ai lu (06/01/2005)
3.48/5   53 notes
Résumé :
Dans les royaumes orientaux de Tanjor, le Peuple turquoise est en esclavage depuis des millénaires. Mais il chérit une légende qui lui donnera un jour le courage de se révolter : la légende d'Ayesha, la déesse qui commandera aux étoiles et rendra la liberté à ses enfants condamnés. La jeune reine Marikani n'est pas insensible à leur sort, mais elle a d'autres soucis. De retour d'exil, elle espère rallier la cité d'Harabec et reprendre le trône dont on la écartée. Ma... >Voir plus
Que lire après Les Trois Lunes de Tanjor (Ayesha), tome 1 : Le Peuple turquoiseVoir plus
Fulgurs, tome 1 : Triplanétaire par Smith

Fulgurs

E.E. "Doc" Smith

3.54★ (349)

7 tomes

Le Maître du temps, tome 1 : L'Initié par Cooper

Le Maître du temps

Louise Cooper

3.27★ (343)

3 tomes

L'Adepte bleu, tome 1 : L'infini éclaté par Anthony

L'Adepte bleu

Piers Anthony

4.05★ (105)

3 tomes

Drakons, Tome 1 : Le voleur de diamants par Abé

Drakons

Shana Abé

3.24★ (302)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,48

sur 53 notes
5
1 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
3 avis
1
0 avis
Une fantasy assez classique, qui se laisse lire, malgré une psychologie des personnages assez peu crédible et cohérente. Pour tout dire Marikani, l'héroïne, m'a tapé sur les nerfs à longueur de tome.
Je n'ai lu le 2 que grâce à Arekh, en fait, mais qui lui aussi n'est pas tellement cohérent.
Etant dans des conditions un peu particulières (congés, voyage très long dû aux grèves, vive la France), et nuit blanche en suivant pour cause de quasi-arnaque (croyant réserver une chambre haut de gamme dans un bon hôtel, on a payé une tente pourrie avec chien qui aboie toute la nuit à 3 mètres, plus coq débile qui gueule à partir d'une heure du matin, plus commodités à 10 mètres, 120 euros la nuit, merci bien Booking et les notes gonflées on ne sait trop comment... le petit déj' remontait le moral, certes, mais c'était pas suffisant pour nous enlever l'impression de s'être fait avoir profond...) dont on se remet à peine (c'était jeudi, ce voyage), disons que ça m'aura fait passer le temps assez agréablement.
Je n'ai pas le tome 3 sous la main donc pour l'instant j'en reste là, à voir si je reprendrai plus tard, c'est pas sûr du tout...
Commenter  J’apprécie          205
Voici ma dernière lecture pour le Pumpkin Autumn Challenge, mon livre pour la catégorie Au détour de Brocéliande, menu Automne enchanteur : nature, légende, tout était là dans Ayesha, La Légende du peuple turquoise!

Ce premier tome nous plonge dans un autre monde. Nous apprenons à connaître la légende du peuple turquoise, réduit en esclavage depuis des temps immémoriaux pour leur peau claire et leurs yeux bleus, mais aussi la légende d'Ayesha, la libératrice. Nous suivons la quête de Marikani, princesse que l'on tente d'écarter du trône, et qui, après avoir rencontré Arekh, un guerrier condamné à être galérien, tentera de retrouver sa place.

Dans ce roman, nous suivons une course folle. Nous sommes plongés d'emblée in medias rem, au plus près de l'action : un combat sur mer, des morts, des noyés, des rescapés et l'urgence. Fuir, fuir vite, d'autant que l'un des fuyard n'est autre que Marikani, princesse héritière, futur souverain d'Harabec. La violence et la nature s'entremêlent sans cesse entre ces pages. La course laisse place à de longues descriptions des lieux, qui semblent réellement magiques. La précision et les détails sont assez époustouflants et aucun détail n'est laissé au hasard. Les auteurs parviennent à récréer des régions entières. Peuples en surface et anciennes mines deviennent des alliés dans un périple semé d'embûches où la magie côtoie la cruauté des hommes et les plans machiavéliques des souverains en herbe. Nous assistons donc à une partie d'échecs grandeur nature et l'ennemi du jour peut devenir l'allié de demain si les rapports de forces changent ne serait-ce que d'un degré. Les autorités religieuses jouent d'ailleurs un rôle conséquent dans ce livre : elles sont à l'origine de l'esclavage du peuple turquoise et se mêlent des jeux de pouvoir plus souvent qu'à leur tour. Je ne vous cache pas que la question de l'esclavage fait hérisser toutes les parcelles de mon être, dans ce roman. Ainsi, il est très intéressant de voir la complexité du monde géo-politique créé sous nos yeux dans ce premier tome.

J'ai bien aimé la relation étrange qui se tisse entre Marikani et Arekh. Nous assistons à un étonnant ballet, entre haine et désir, abandon et soutien indéfectible. Ils vont, viennent, se pourchassent, se fâchent et paraissent toujours plus proches, plus liés par le Destin. C'est une association curieuse à laquelle Liénor, suivante et amie de Marikani, trouve à redire. Ces personnages forment alors un trio détonant entre haines, jalousie et amour… tout en restant attachants. J'ai longtemps voulu percer à jour le secret des jeunes femmes et je dois reconnaître, que même si je m'en doutais un peu, le secret est très bien gardé, jusqu'à la fin, ce qui est particulièrement savoureux.

La vie à la cour d'Harabec est intéressante. le lecteur est vite intrigué par les coutumes, les liens entre les personnages et par les différentes figures de souverain qui se dessinent au fil des pages. le peuple des Exilés retient aussi notre attention tant leur intérêt est stratégique. le plus de l'oeuvre, c'est de vraiment prendre son temps pour installer les choses et pour ne laisser aucun détail au hasard. Les éléments sont soignés, distillés au fil des besoins, si bien que des peuples entiers prennent vie entre ces pages.

de prime abord, on pourrait donc se dire que j'ai adoré ma lecture, mais pas tout à fait… Mon bémol vient de deux choses. Arekh m'a agacée au début. Il est brutal, cynique et surtout, c'est une vraie girouette. le duo qu'il forme avec Marikani est intéressant et savoureux, oui, mais par moment, c'est fatiguant d'assister à la énième scène du même type. L'aspect répétitif m'a un peu lassée, jusqu'à ce qu'Arekh assume enfin son choix. A cela s'ajoute la fuite qui n'en finit plus. le chemin pour Harabec est long, ça, aucun doute. On ne peut pas reprocher aux auteurs d'avoir créé un chemin improbable par sa facilité… L'inconvénient étant que, du coup, nous avons de longues scènes analogues de course-poursuite et d'affrontements. La première moitié du roman a donc été vraiment difficile pour moi, alors que je mourais d'envie de le découvrir. du coup, je suis un peu déçue, même si objectivement, il y a aussi beaucoup de points positifs.

Ainsi, La Légende du peuple turquoise est une lecture dépaysante, à n'en pas douter. Les complots et les jeux de pouvoir sont légion, pour le plus grand plaisir du lecteur. Je regrette juste le temps qu'il faut aux intrigues pour se mettre en place et celui qu'il a fallu aux personnages pour trouver leur équilibre. C'est un bon tome 1, et je me tâte à lire le 2 : si je crains d'avoir les mêmes réserves, je suis très curieuse de savoir ce qui arrive à cette femme hors norme qu'est Marikani.
Lien : https://lesreveriesdisis.com..
Commenter  J’apprécie          60

Et c'est tout un monde qui s'ouvre à moi.

Ayesha... Depuis le temps que je devais le lire, depuis le temps que je le retardais. Il a fallu ce petit rendez vous pour que vous me le sortiez. Et merci à tous ! J'avais donc programmé ma semaine qui malheureusement, fut chargée et j'ai réussi à me lire ce tome 1 : le peuple Turquoise. Et quelle entrée dans la matière ! Pour vous situer le début, nous sommes dans une galère qui coule. Et nos deux héros tentent de survivre à la noyade. Ainsi, c'est un monde tout neuf qui va s'avancer vers nous et avec des systèmes sociaux et politiques totalement différents de ce que l'on peut rencontrer maintenant.

Tout d'abord, c'est un monde où le système des castes est différents. En effet, dans un monde de Fantasy, où nous avons un petit côté seigneurial (avec un chef et des serfs) ou alors un petit côté totalitaire (avec un gouvernant, une caste supérieure et des esclaves). Ici, c'est différent car il y a eu le peuple turquoise qui a débarqué on ne sait comment en sortant de la brume et les gens les ont pris comme esclave, pensant que c'était un cadeau des dieux.

Comme vous le voyez, c'est assez différent de ce que l'on rencontre habituellement, et cela constitue une très bonne accroche. En effet, pourquoi ce peuple ne s'est jamais rebellé ? Qui gouverne réellement ce monde ? Evidemment, qui sont Arekh et Marikani, nos deux protagonistes principaux ?


Un livre beaucoup plus accès sur l'intrigue que sur l'action

Et c'est aussi sa grande force. En débutant ce roman, je me suis dit qu'il y allait avoir une franche guerre ou une franche révolution et hop, tout ceci serait bousculé et on en reparlerait plus. Et bien non, avec cette saga, vous aurez tous les décors d'une révolution c'est à dire les intrigues. En effet, Marikani est dans une situation très délicate : elle doit diriger un royaume qui est convoité par son cousin. Tout le monde la croyait morte et qui plus est, les origines de la jeune femme sont un peu obscures. Ses réactions sont totalement contraires à ce que l'on attend d'une princesse.

Ici, de plus, la religion et la magie prennent une place bien spécifique. Elles sont l'égale de la politique. D'un autre côté, je ne peux pas vous dire si la magie existe ou pas car d'entrée de jeu, les auteurs nous mettent le doute ! Et il n'y a pas que sur ce sujet, je vous rassure. Dès que vous avez une certitude, le récit devient totalement malléable pour vous faire douter d'un personnage, d'une réalité ou d'une situation. Vous avez ainsi l'impression de lire sur un livre mouvant. Et j'avoue que j'ai adoré cela


En bref, un excellent moment passé avec Ayesha, ce n'est pas de la Fantasy de Femmelette que vous m'avez donné (private joke). D'un petit point de vue personnel, juste pour ce tome, je suis très contente que vous ayez joué le jeu de ce petit rendez vous et j'espère que vous aimerez l'édition de Juin. A plus tout le monde
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
Commenter  J’apprécie          30
Lors d'une bataille navale où l'Émir tente de capturer Marikani, reine d'Harabec, celle-ci s'échappe d'une galère en train de couler. de manière surprenante elle plonge afin de libérer des galériens enchaînés, c'est simple elle ne supporte pas de voir périr des gens attachés ! La côte gagnée, elle va tenter de regagner son royaume, accompagnée de sa suivante, d'Arekh, un des forçats libéré qui va la guider et d'un garçon de 13 ans libéré par celui-ci. Pourchassés par les forces de l'Émir, les quatre échappés vont devoir faire face à de nombreuses épreuves avant d'arriver à bon port où d'autres épreuves les attendent …


Dans ce premier tome nous découvrons la société qui va servir de décor à l'épopée, un monde violent fortement hiérarchisé où le clergé détient un pouvoir important et où les guerres sont courantes. L'action du roman est enrobée de questionnement sur la religion, la réalité des dieux et sur la pertinence de l'esclavage racial du peuple Turquoise, réfugiés depuis des millénaires et se singularisant par leur peau claire, leurs chevaux blonds et leurs yeux bleus et déclaré comme ayant outragé les dieux par le clergé à leur arrivée, maudits ils sont condamnés à l'esclavage pour l'éternité.
Confrontés au racisme, à l'esclavagisme, aux religions, les personnages vont évoluer dans un scénario où se mêlent romance et intrigues politiques. La lecture reste assez agréable même si les personnages manquent de profondeur et que leurs réactions ne sont pas toujours cohérente.


De la fantasy assez classique, les personnages manquent de profondeur, cependant l'écriture est fluide et agréable et l'action est rythmée, de quoi procurer un moment de détente agréable …
Commenter  J’apprécie          20
Bon petit bouquin de fantasy. Les personnages sont vraiment sympa, surtout notre protagoniste... L'anti-héros dans toute sa splendeur !
L'histoire est cool, prenante... J'aime comme le lore est amené petit à petit... Seul regret, c'est qu'il y pas de lexique de fin, justement pour les dieux, personnages etc. En soi, c'est pas compliqué de s'en souvenir mais ça m'a coupé plusieurs fois dans la lecture pendanf quelques minutes parce-que je cherchais dans mes souvenirs.
J'ai décelé quelques erreurs, incohérences.. Mais pas choquant
Ça reste une bonnr histoire originale, avec des personnages cool! Je me réjouis de lire le deuxième volume
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Les dieux ont créé la société en strates, comme la pierre, et ils ont leurs raisons. La stabilité de la société repose sur ces strates, il n'est jamais heureux de les mélanger. Rien de bon n'en sort jamais quand l'ordre des choses est bousculé ...
[...]
– Facile à dire et à penser, n'est-ce pas, quand on fait partie de la seule strate qui reçoit le soleil.
Commenter  J’apprécie          40
La certitude était tombée comme un rocher. Aurait-il dû être surpris ? Se retrouver sur la plage avec un des personnages les plus importants des Royaumes – une princesse du sang sombre, descendante des dieux, l’héritière d’une des puissances politiques principales du sud – avait de quoi surprendre.

Mais non. Arekh ne ressentait qu’une immense fatigue, et une sorte de lassitude morale. Tout était si beau quand il ramait sur la surface du lac. Tout était possible et nouveau.

Plus maintenant.

— Marikani ? répéta le gamin, assis sur un rocher.

Arekh avait oublié son existence et pourtant l’adolescent qu’il avait sauvé était là, le visage très pâle, ses vêtements de galérien trop grands pour lui. Il ne devait pas avoir plus de treize ans. Ses cheveux filasse lui tombaient sur le visage.
Commenter  J’apprécie          00
Le bruit interrompit sa phrase, fit trembler l’air et le sol, et soudain ce fut le chaos autour d’eux. Les tourbillons de poussière, les craquements des jeunes acorces piétinés, le martèlement terrible des sabots sur le sol. Des cavaliers. Au moins une dizaine. Arekh attendit les cris, au moins ceux des deux femmes ; il était habitué aux hurlements désespérés des mères pendant les guerres, au moment des raids, mais il n’y eut aucune réaction. L’espace de quelques battements de cœur, les quatre fugitifs restèrent immobiles, silencieux, à regarder les cavaliers foncer sur eux, leurs chevaux aussi gigantesques et terrifiants dans l’obscurité que les Bêtes des Abysses qui tiraient le char d’Um-Eroch sur les bas-reliefs…
Commenter  J’apprécie          00
Les chiens étaient six. Ils descendaient vers Marikani du côté opposé de la montagne, venant du sud, laissant une longue trace dans la neige en marchant dans un silence parfait, irréel. Ce n’étaient pas des loups, la différence était subtile mais évidente ; elle se voyait dans le pelage légèrement plus clair, la tête massive et leur manière d’avancer.

Marikani et Liénor s’étaient figées sur place. Mîn fit quelques pas avant de s’apercevoir du danger, de s’arrêter à son tour et de regarder les bêtes en silence.

La scène ne manquait pas d’une certaine beauté, réalisa Arekh qui avait l’impression que le temps était suspendu.
Commenter  J’apprécie          00
Dans votre situation, n’importe qui se serait sauvé et vous le savez. Vous êtes des fugitives recherchées et le fait que des prisonniers meurent non loin alors qu’une bataille fait rage – causant des centaines de morts, qui, que je sache, ne vous ont pas brisé le cœur – ne vous concerne en rien. Si vous êtes sensible, vous avez une pensée pour eux… Mais la logique vous ordonne de ne pas intervenir.

La lueur d’amusement était toujours présente. Se rappelait-elle des discussions semblables avec ses ministres ?

— La logique et l’humain ne marchent pas toujours de concert, nde Arekh. Avez-vous toujours réagi logiquement
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Ange (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Ange
http://www.alick.fr/
http://rebelleeditions.com/SITE/
Titre : L'Evangile des Damnés : 1 - le cinquième maître de sang
Trois ans après le décès de sa mère des suites d'un cancer, c'est au tour de son père de disparaître dans des conditions étranges. Ange touche vraiment le fond lorsque sa fiancée le quitte de manière remarquable pour un autre. Sa tristesse attire alors à lui une inconnue d'une beauté sans égale. Après son accident, elle le suivra jusque dans sa chambre d'hôpital où, plongé dans un coma mortel, elle lui redonnera la vie par son sang. Investi de son nouveau pouvoir, Ange apprendra les règles des siens pour survivre. Mais un terrible danger le menace et il se retrouve impliqué dans un complot d'envergure planétaire, le Jehad. Amour, haine, trahison, luxe, sexe et volupté seront ainsimêlés à un combat fratricide en plein coeur de Paris.

Titre : L'Evangile des Damnés : 2 - le chasseur aux yeux d'argent

Ange... Son accident a tout changé. Plongé au coeur du complot par la « nuit des maîtres », Yann, son ami de toujours, intègre le Centre. Durant son année d'apprentissage il découvre une vérité essentielle à son combat et en ressort transformé. Bien plus impliqué qu'il ne le croit, il subit de plein fouet les vicissitudes du Jehad et devient l'ennemi public numéro 1. Son périple le conduit à créer une alliance à l'intérieur de laquelle humains, hybrides et Eveillés s'engagent côtes à côtes. Mais qui est vraiment leur ennemi ? Et d'où vient cette Force indomptable qui les gouverne tous ?

Titre : L'Évangile des Damnés, 3 - Au commencement...

Le monde connaît une époque trouble et de nombreuses questions restent sans réponse... Tout à coup, tout bascule.
Les Éveillés prennent le contrôle absolu. Les acteurs de l'ombre se dévoilent et l'humanité s'agenouille devant un tyran indétrônable. Motivée par une prophétie étrange et incertaine, une poignée de résistants lutte aveuglément. Dans ce jeu de pouvoir, les masques tombent. Les amis, comme les ennemis, ne sont pas forcément ceux que l'on croit et l'aboutissement du conflit reste incertain.
Des révélations surprenantes, un twist final ahurissant et une aventure bouleversante au coeur du Secret.
Et si tout ne faisait que commencer... ?
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (128) Voir plus



Quiz Voir plus

Toutes les vies de Benjamin d'Ange

En quelle année se déroule l'histoire ?

1022
2022
2023
2032

10 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Toutes les vies de Benjamin de AngeCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..