AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290330523
Éditeur : J'ai Lu (17/08/2005)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 50 notes)
Résumé :
En recouvrant le trône d'Harabec dont elle est l'héritière, la princesse Marikani a aussi révélé au galérien Arekh une vérité qui remet en cause toute son existence : les dieux et croyances cimentant le monde de Tanjor n'existent pas. C'en est trop pour Arekh : en proie à de grands tourments, il quitte la cour de la souveraine. Recruté au cours de son exil pour défendre une riche cité marchande, il constate cependant avec douleur les exactions continuelles de l'Egli... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Crunches
  02 septembre 2013
Après avoir dévoré le premier tome, j'ai directement enchainé sur celui-ci et sur le troisième.
La révélation qui nous est faite à la fin du premier tome remet en cause beaucoup de faits établis au sein de l'univers créé par Ange. C'est un bouleversement que nous vivons à travers Arekh. Cet homme voit son monde, ses croyances bouleversés par une seule phrase, une seule affirmation. Après celle-ci, il lui est difficile de faire face à la réalité, et pourtant il va y être contraint.
Après avoir fuit celle qui est à l'origine de ce changement, Arekh renoue avec son ancienne vie. Mais le destin peut être bien capricieux puisqu'il les enferme dans une même citée, perdue au milieu du désert.
C'est dans ce huis-clos qu'une bonne partie de l'histoire se déroule. Comme dans le premier tome, on sent que les deux sujets qui sont les plus importants pour l'auteur sont la religion & son fanatisme et l'esclavage. Les deux points sont intrinsèquement liés puisque le Peuple Turquoise a été réduit en esclavage sur ordre des dieux. Il est très intéressant de voir les personnages évoluer dans un monde qui est en plein changement. Leur façon de plus ou moins s'adapter afin de s'en sortir.
Car ce deuxième tome marque un changement en profondeur, une révolte telle que les habitants des Royaumes, de l'Emirat et des Principautés n'avaient jamais vue. Couplée à une invasion qui terrifie les hommes jusque dans les chaumières les plus reculée. Ils ne savent plus vers qui se tourner, qui croire, que faire. Les flammes d'Harabec sont en train de tout mêler, de brouiller tout ce qui nous semblait figer, de tout remettre en question.
En ce qui nous concerne, nous suivons à la fois Arekh et Marikani, mais aussi une jeune esclave qui a été sauvée par Arekh. Nous rejoignons les rangs des révoltés et nous vivons leur liberté comme une renaissance, difficile, mais appréciée. le rythme est moins entrainant que dans le premier tome, d'une part parce que l'action se situe dans une même ville, d'autre part parce que les personnages sont un peu éloignés les uns des autres et enfin parce qu'ils traversent tous un grand moment d'introspection. Forcément, si on cherche de l'action, ce n'est pas dans ce tome qu'on va en trouver. Et pourtant, il y a des moments où on retient sa respiration en espérant que tout se passe bien (comme dans les mines ou dans une citée en feu assiégée par une armée de monstres !).
Quand on quitte ce roman, rien n'est fait, rien n'est sûr. L'avenir est plus qu'incertain. On se sait pas ce qui peut arriver à nos personnages, ni à leur monde. Tout est en transition. Des changements sont amorcés, avortés, finalisés. Ce qui fait qu'on enchaine avec le troisième opus afin d'avoir la conclusion à cette fresque !
Lien : http://plaisirsdelire.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
meygisan
  31 décembre 2014
Dans un contexte où la révolte germe, nous suivons les destins d'Arekh et de Marikani, désomais séparés par la révélation de cette dernière; révélation renversante au point de détruire toutes les croyances et même toutes les fondations de l'univers d'Arekh, qui ne peut que s'éloigner et l'oublier, l'effacer de son esprit. Les deux personnages évoluent donc chacun de leur côté, chacun à leur rythme, l'une tentant de lutter contre des tentatives d'assassinat régulières, l'autre luttant contre soi même. Les auteurs en profitent pour approfondir leurs personnages, fouiller dans leur histoire qui vient à alimenter leur propre histoire. Les personnages, par leurs choix et leurs actions, servent le récit. Les thèmes proposés ( esclavage et liberté) sont fouillé, interrogés, malmenés, décortiqués, dérangés, approfondis et développés, certes pas autant que chez certains auteurs ( je pense à R Scott Bakker et sa trilogie le prince du néant), mais qui a le mérite de susciter la réflexion. Et je ne peux m'empêcher de trouver des liens évidents avec notre propre société et notre propre fonctionnement, dans lesquels nous fermons nos propres chaînes pour soi disant une vie meilleure, équilibrée, juste, décente...... La liberté, c'est la capacité à choisir ses propres contraintes....
En route pour le tome 3....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
idevrieze
  23 octobre 2013
Un voile s'est déchiré devant les yeux d'Arekh
En dévoilant la vérité sur elle-même, Marikani a littéralement détruit le monde d'Arekh. N'en pouvant plus, il la quitte et voit le monde d'Harabec avec d'autres yeux. Autant nous avions pris conscience de l'esclavage du peuple Turquoise dans le premer tome, autant ici, on voit la situation réelle de ce peuple fondée sur une légende et rendue permanente, voire pire par le clergé.
Mais le Peuple Turquoise se revelle et Marikani fait absolument tout ce qu'elle peut pour le soutenir malgré un environnement politique plus qu'hostile. C'est ce que devra comprendre et diférer Arekh. En recueillant une petite esclave et redevenant anonyme, il se rend compte de ce que représente le Peuple Turquoise, ce qu'il endure et ce que doit accomplir Marikani.
Va-t-il choisir de mener une vie normale ou va-t-il continuer le combat vers la libération du Peuple Turquoise.

Intrigues politiques et religion : quel beau panier de crabes.
C'est réellement l'attrait de cette trilogie. C'est Marikani qui fuit sa condition pour ensuite sentir le besoin viscéral d'agor même si pour cela elle devra risquer sa vie. C'est la naissance d'une déesse que nous voyons. C'est Arekh qui aimera cette femme comme elle est, au point de s'engager dans ce même combat suicidaire. C'est une situation politique qui devient impossible et qui aboutit à énormément de violence jusqu'à la révolte de tout un peuple, sans que la religion ne lève le petit doigt.
Ayesha, c'est l'histoire de tout un peuple qui veut vivre libre et l'égal des autres. C'est une histoire qui nous touche car nous la connaissons bien. C'est une histoire universelle qui ne donne qu'une envie : celle de continuer de dire non, de se rebeller contre l'injustice, enfin.

Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Mana_
  20 mars 2016
Ayesha est une saga parfaite pour pénétrer dans le genre de la Fantasy. Les personnages sont attachants à souhait, travaillés avec soin ; l'intrigue est un savant mélange de politique et d'action, offrant un équilibre entre suspens lent et rythme effrénée. La plume s'acclimate parfaitement à l'atmosphère dégagée et, sincèrement, j'ai dévoré ce second opus en un jour ! A mettre entre toutes les mains.
Plus d'infos sur ma chronique :)
Lien : http://la-riviere-des-mots.b..
Commenter  J’apprécie          40
yann72000
  14 octobre 2018
j'avais moyennement aimé le 1er et je me suis profondément ennuyé durant le second. A tel point qu'à la moitié je me suis autorisé à arrêter d'y trouver un intérêt.
Peut-être l'action commence-t-elle après, désolé je n'ai pas eu le courage de continuer
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CrunchesCrunches   02 septembre 2013
Aucun doute ne perçait dans la voix de Louarn. Il n'était pas ironique, il n'était pas étonné, il énonçait un fait. Une divine essence avait été transférée d'un être humain à un autre. C'était une information, que lui, être humain, guerrier n'avait pas à discuter.
Et six mois auparavant, lui, Arek ès Morales, ne l'aurait pas discutée non plus.
Et, soudain, il comprit. Il n'était plus comme les autres. Il avait maintenant le choix entre deux visions. En regardant Laosimba, de l'autre côté de la table, il pouvait voir - comme Louarn, comme le petit Periscas, comme Pier - un homme investi d'une puissance spirituelle profonde, un homme dont les yeux noirs étincellaient la puissance de Fîr, son ancêtre et le plus grands des dieux, un homme dont le jugement reflétait celui des forces du destin.
Ou il pouvait voir, comme Marikani, juste un homme.
Arekh eut un choc. C'téait la première fois... La première fois qu'il considérait que Marikani lui avait fait un don, et non une blessure. Le don de double-vue, prensa-t-il avec un amusement amer. Il pouvait voir l'univers, les hommes, les faits, sous deux angles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Ange (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Ange
Présentation et critique du livre par le Scribouillard.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Toutes les vies de Benjamin d'Ange

En quelle année se déroule l'histoire ?

1022
2022
2023
2032

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Toutes les vies de Benjamin de AngeCréer un quiz sur ce livre