AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 276213756X
Éditeur : (01/01/1900)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Pourquoi ne pas devenir riche? Est-ce à la portée de tous de se hisser vers les plus hauts sommets de la richesse? L’effort, les études, la volonté, l’habileté, voire la loterie, peuvent-ils y conduire? Est-ce envisageable autant pour les femmes que pour les hommes, et d’un pays à l’autre? Une telle ascension sociale vous ferait-elle vivre une allégresse ou un cauchemar? Autrement dit, est-ce que cela vaut vraiment la peine de viser à grimper dans l’échelle sociale?... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
infosix
  03 février 2015
Un livre fort intéressant sur la "richesse"... Un titre un peu provocateur qui cherche à faire contrepoids au titre d'un autre bouquin québécois paru il y a quelques temps et qui faisait l'éloge de la richesse (celui du journaliste Alain Dubuc qui - ce n'est un secret pour personne- gravite dans l'ombre bienveillante de Power Corporation, le riche propriétaire du journal La Presse). En fait, l'essentiel du propos de son auteur porte sur le rapport entre l'argent et la classe d'appartenance de l'individu qui acquiert ainsi un capital économique, social et symbolique dont il use dans ses rapport avec autrui.
La première partie de l'ouvrage est de loin la plus intéressante et l'auteur met bien en évidence le fait que la "richesse" est d'abord et avant tout un acte social qui permet à un individu d'exercer un pouvoir sur ses semblables. L'auteur démontre avec beaucoup de finesse comment l'argent agit comme un moteur de promotion et d'intégration sociale en permettant à la couche des "gens riches" de s'isoler de la société et d'affirmer "leur différence" tout en consolidant ses propres intérêts de classe.
Tout se passe finalement comme si l'argent acquis (puisque comme l'auteur le souligne, l'argent "mal acquis" ou acquis trop rapidement, est perçu très négativement par la société) comme si donc l'argent acquis conférait à celui qui le détient une sorte d'aura symbolique qui l'aide à justifier le décalage qui le sépare du reste de la société. En simple dirions-nous que la richesse correctement acquise donne un titre de noblesse à celui qui la détient et que ce seul fait, rend la richesse imperméable à la contestation et à la jalousie qu'elle pourrait susciter. Bref le fait d'être riche est perçu comme une "vertu de réussite" plutôt que d'apparaître comme le résultat d'une iniquité. Ce qui arrange bien évidemment le riche et fait apparaître la richesse comme étant un but ultime à atteindre pour le pauvre.
Pierre M. Lavallée
Sociologue

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
rija1991
  26 mai 2016
tres bien
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
infosixinfosix   03 février 2015
Le sociologue et économiste états-unien Thorstein Veblen avait montré dès la fin du XIXe siècle en observant les classes supérieures que la consommation ne servait pas simplement à combler ses besoins, mais aussi à se démarquer. Ainsi, on va s’acheter un objet à un prix très élevé, non pas parce qu’il serait de meilleure qualité, on peut prouver qu’à qualité égale, on peut se procurer ce produit à moindre coût, mais parce qu’il est cher justement. En d’autres mots, on s’achète une montre Rolex non pas parce qu’elle marquerait mieux l’heure, mais parce que c’est une Rolex, une montre que tout le monde ne peut pas se payer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
infosixinfosix   03 février 2015
Une des raisons: des membres de l’élite économique de nos sociétés occidentales obtiennent une part non négligeable de leurs revenus d’une augmentation vertigineuse de leur salaire. C’est une couche extrêmement mince de salariés, cela va de soi, mais qui accapare d’année en année des salaires de plus en plus faramineux. «On représentait traditionnellement le riche comme un rentier. Le voilà désormais salarié» (Godechot, 2007).

... Il est par conséquent fondé que les riches sont de plus en plus riches et que le fossé entre eux et le reste de la population ne cesse de s'élargir.

... Les salaires sont les revenus les plus imposés, or, ils «ne représentent que 8,8 % des revenus des 400 personnes les plus riches, les plus-values, 57 % et les intérêts et dividendes, 16 % — donc, 73 % de leurs revenus sont assujettis à de faibles taux d’imposition»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
infosixinfosix   03 février 2015
Cette peau dont parle de Gaulejac est constituée pour une grande part des marques de la classe sociale dans laquelle on a grandi. Elles révèlent une part essentielle de notre identité. Chaque être humain est unique ou singulier, mais en même temps pareil à des milliers d’autres parce qu’il a partagé avec eux les mêmes conditions d’existence matérielles, politiques et culturelles. En d’autres mots, tout individu naît et grandit dans un milieu social spécifique dans lequel il trempe de toutes ses fibres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
infosixinfosix   03 février 2015
Tout ce branle-bas autour de la philanthropie, et plus traditionnellement autour du mécénat, ce soutien aux artistes et aux arts en général, a aussi pour but chez les riches de se doter d’un capital à la fois lucratif et plus décisif que les autres formes de capital. Pour asseoir encore plus fermement son influence, son pouvoir, son estime, voire sa pérennité, il faut acquérir du capital symbolique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
infosixinfosix   03 février 2015
Le cossu, en effet, pour asseoir son influence, doit se pourvoir d’un capital qui va au-delà de son compte en banque, d’un capital social. Il s’agit de l’ensemble des relations privilégiées qu’un individu peut entretenir, et qui lui permettent de profiter d’opportunités auxquelles d’autres n’ont pas droit.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
autres livres classés : Mobilité socialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Maurice Angers (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre