AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266104748
Éditeur : Pocket (21/04/2000)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Auguste Mercier, qui cumule les métiers d'agriculteur et de facteur, n'a pu contenir sa déception lorsque son fils Raoul a embrassé la carrière maritime. Aussi, en cette année 1975, se réjouit-il de le voir enfin rentrer au pays. Mais, à sa grande stupeur, Raoul revient avec Béatrice, une jeune Indochinoise qu'il compte épouser, et la fille de celle-ci, la petite Jeannette. "Un peu catholique, un peu bouddhiste, un peu mécréante", "un peu droite, un peu tordue", mai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
BVIALLET
  16 juin 2012
Raoul Mercier, mécanicien auvergnat de la marine marchande (si si, ça existe !), est tout heureux de rentrer chez lui à Riom après une longue mission dans le Pacifique. Il compte bien retrouver sa femme Béatrice, métisse franco-vietnamienne, et sa belle-fille Jeannette. Mais dans l'appartement vide, il ne trouve qu'une lettre de Béatrice lui disant qu'elle le quitte car elle ne supporte plus les longs mois de séparation et qu'il ne faut pas chercher à la retrouver. Ainsi Raoul se retrouve-t-il victime d'une vocation déjà incomprise par sa famille et surtout par son père, Auguste, qui exerce la double profession de facteur et d'agriculteur et qui espérait bien lui transmettre une exploitation qui était restée dans la famille depuis la nuit des temps.
Un joli roman de terroir surtout en raison du cadre campagnard et provincial où évoluent les personnages, mais aussi un beau roman d'amour et d'aventures. Donc roman attrayant à plus d'un titre. le lecteur apprendra beaucoup de choses sur le monde de la marine marchande et sur ses certaines escales exotiques avec leurs étranges traditions comme l'anthropophagie en Nouvelle Calédonie. le personnage de Béatrice, cette « fille aux orages », tiraillée entre deux cultures, ballottée par les évènements politiques et militaires (Dien Bien Phu, perte de l'Indochine, rapatriement vers la métropole des enfants mixtes par le régime Diem etc...) et finalement un peu caractérielle, « un peu catholique, un peu bouddhiste, un peu mécréante », « un peu droite, un peu tordue », mais surtout « très folle avoine » pour finir tout autre est particulièrement attachant tout comme celui de Raoul, le marin au grand coeur et à l'immense générosité, véritable havre de paix pour elle. Un histoire touchante, pleine de bons sentiments et qui finit bien. de quoi garder confiance dans la bonté du genre humain.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Moccha
  21 juin 2018
Histoire touchante.
Je m'attendais à une adaptation difficile pour Béatrice qui n'est pas tout à fait française, et plus du tout indochinoise.
Mais le parcours actuel du couple est entrecoupé de longues parties retraçant le parcours personnel de chacun avant leur rencontre.
Je me suis quelque peu ennuyée.
Commenter  J’apprécie          00
Mamiechou21
  24 janvier 2016
Toujours aussi passionnant, bien documenté. On croirait qu'il a tout vu, tout parcouru ce Jean Anglade !! Un régal !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
BVIALLETBVIALLET   16 juin 2012
Mon philosophe évoque l'engouement forcené que les peuples manifestent envers le foot.
- Ce n'est qu'un jeu. Comme les quilles. Comme la pétanque. Mais les fanatiques y voient une petite guerre. Chaque succès devient pour eux une victoire nationale aussi importante que Waterloo ou Verdun. Afin de combattre ce chauvinisme imbécile, j'ai une troisième proposition : qu'on ne joue jamais les hymnes patriotiques au moment de la présentation des équipes. La Marseillaise serait remplacée par un petit air folklorique comme Cadet Rousselle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BVIALLETBVIALLET   16 juin 2012
Montesquieu affirmait que la vertu doit être le premier ressort d'un « Etat populaire », c'est à dire démocratique. C'est malheureusement, me semble-t-il, une fleur rarissime dans ce jardin. Aussi bien que dans l'autre. La seule différence : en démocratie, les tricheries finissent par se savoir, grâce à une presse libre ; en autocratie, elles restent ignorées.
- Pas toujours, dis-je. Rappelez-vous le collier de la reine. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BVIALLETBVIALLET   16 juin 2012
Pendant ce temps, l'armée française s'enlisait depuis 1946 dans la guerre des rizières. Contre un ennemi insaisissable, innombrable, armé de bambous aiguisés, mais aussi d'armes modernes fournies par les Chinois et les Soviétiques. Les opérations militaires portaient des noms poétiques : Mandarine, Lotus, Petit-Jour. Et même Terminaison. On en était au dernier quart d'heure.
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLETBVIALLET   16 juin 2012
C'est au cours de ces bavardages, que se déroula, dans une cuvette du Tonkin, la bataille de Dien Bien Phu. Elle opposa quarante mille Viêts renouvelables à douze mille assiégés. Après cent soixante neuf jours d'un combat inégal, ayant brûlé leurs dernières cartouches, les défenseurs de l'Occident capitaliste, libéral et chrétien succombèrent sous les coups de l'Orient marxiste, despotique et athée. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MocchaMoccha   26 avril 2018
"L'amour n'a point d'âge. Il est toujours naissant". En fait, il veut dire tout autre chose : un amour déjà vieux de trente, quarante, cinquante ans a la même fraicheur que s'il venait de naître ; il procure autant de plaisirs que de chagrins ; le temps n'a pas de prise sur lui.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean Anglade (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Anglade
A l'occasion du centenaire de l'écrivain auvergnat Jean Anglade, les éditions Presses de la Cité proposent un cycle de lectures dans la régions. Elles ont confié à "Acteurs, Pupitres et Compagnie" la mise en place de ces lectures et la sélection des extraits de textes parmi les plus remarquables de Jean Anglade. En savoir plus : http://bit.ly/1KPtMBy
Sa première ?période bleue? de romancier social des années 50 à 70, sera particulièrement mise en lumière avec ses oeuvres plus littéraires (Des chiens vivants) puis ses textes populaires dans sa veine auvergnate à partir de 1969 (La pomme oubliée). Ces lectures donneront à découvrir ou redécouvrir un grand auteur qui a su fédérer un public nombreux, fidèle, transgénérationnel. Il est un homme aux valeurs humanistes et son oeuvre considérable aborde des genres et des sujets très différents: romancier, essayiste, traducteur (de Boccace et de Machiavel), biographe, mais surtout intarissable conteur, Jean Anglade est l?auteur d?une centaine d?ouvrages.
+ Lire la suite
autres livres classés : Marine marchandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3274 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre