AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266112888
352 pages
Pocket (23/05/2002)
3.54/5   34 notes
Résumé :

Le village de Saint-Coutain, établi sur la frontière départementale, se trouve partagé entre le Cantal et l'Aveyron. Il comporte donc deux mairies, deux écoles, deux bureaux de poste, deux églises, deux saints patrons : saint Christophe et saint Nicol. Les esprits y sont aussi partagés que les territoires. On vote à gauche d'un côté, à droite de l'autre. Des vaches rouges broutent l'herbe auvergnate, des blondes broutent l'herbe rouergate. A un étal aveyronn... >Voir plus
Que lire après Un souper de neigeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Le discret Jean Anglade disparu le 22/11/2017 a peu fait parler de lui mais m'a donné envie de lire ce bouquin de ma P.A.L.

Saint-Coutain-des-Sources est inspiré de Saint-Santain-de-Maurs dans le Cantal et de Saint-Santain en Aveyron. Ce village fictif posé entre le Cantal et l'Aveyron a ses partisans de l'Auvergne et ceux du Rouergue, ceux de la vache rouge Salers et ceux de la vache blonde Aubrac.
Bien sûr, l'histoire sentimentale a un air de déjà vu, se référant à un Roméo et une Juliette de classes sociales très dissemblables. Mais l'essentiel n'est pas là, car avec ce roman, nous voyageons comme les bougnats et traversons l'histoire jusqu'en Allemagne au lendemain de la guerre.

Ce livre a des parfums de ruralité profonde et de nostalgie soulignée par des mots aujourd'hui inusités ou par du patois et de l'occitan.
Cette chronique de la vie et des mœurs est une plaisante narration qui se lit facilement et agréablement. Un tourne-feuilles régional.
Commenter  J’apprécie          343
Léonce, né de père inconnu, traverse le XXème siècle en menant une vie ordinaire dans le village de Saint-Coutain d'abord puis à Paris où il devient "bougnat" et garçon de café-restaurant pour revenir enfin dans le lieu de son enfance où il finira par retrouver sa belle.
Ce roman de terroir est donc aussi une histoire d'amour à travers les années. La fin, d'ailleurs, donne son titre, fort subtil, au récit.
Nous découvrons la rivalité entre les habitants d'un même bourg, la frontière entre l'Aveyron occitan et le Cantal auvergnat étant symbolisée par une ligne blanche. Cette oeuvre de fiction contient une part de réalité, il en est ainsi de deux villages aux noms semblables entre ces deux départements, mais le cas doit être relativement fréquent en France, car je me souviens de l'histoire de mes grands-parents originaires l'un de la Loire et l'autre de l'Allier...
Je vous conseille de lire les annexes, intéressantes qui contiennent des poèmes en français et en patois auvergnat et l'extrait du cahier de l'écolier Léonce.
Commenter  J’apprécie          210

De Jean Anglade : Un souper de neige

Le village de Saint-Coutain a une singulière particularité, il se trouve
partagé en deux entre Cantal et Aveyron !
Imaginé les conséquences que cela entraine !
Deux maires, deux églises, deux curé, deux écoles...et des villageois qui
revendiques leurs territoires.
D'un commun accord les maires décident de tracer une ligne blanche dans le village, ligne qui détermine la position de chaque département.
L'amour de deux de ses enfants en subira les conséquences.

Ce livre nous raconte l'histoire de vies rudes du début du XXe siècle (1926) jusqu'a la fin de celui-ci, époque ou l'on vivait de peu jusqu'au développement de notre société et les commodités que nous connaissons actuellement.

Jean Anglade a beaucoup écrit de livres racontant la vie rurale de nos campagnes.
Commenter  J’apprécie          30
Jean Anglade est l'auteur préféré de ma maman du coup j'aime bien de temps en temps en lire un peu pour en discuter avec elle. Manque de pot, celui là elle ne l'a pas lu ^^ Pour ma part, ça a été une bonne lecture. Il y a quelques longueurs sur la fin je pense qu'on aurait pu éviter les 50 dernières pages mais c'est quand même une belle histoire très Roméo et Juliette. On en apprend un peu plus sur l'Auvergne de l'entre deux guerre et les personnages sont attachants. Ce n'est pas un coup de coeur mais malgré les avis très mitigés que j'avais vu j'ai beaucoup aimé ma lecture. J'ai ri et j'ai été émue je ne demande rien de plus.
Commenter  J’apprécie          00
Bien écrit, mais un peu trop généraliste je trouve. Les personnages ne sont pas très attachants, et l'histoire non plus d'ailleurs. Cà fait plus récit historique que roman. Dommage et tant pis, car je ne pense pas lire d'autre titre de cette auteur.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Il est vrai que, depuis des siècles, la femme comptait peu en religion, en politique, en économie. La société paysanne auvergnate, fortement hiérarchisée, formait une pyramide mi-animale, mi-humaine qu'on pouvait représenter ainsi :

la vache
le maître
le premier valet
le second valet
la femme
la chèvre ou le cochon
la poule, le canard ou le lapin

Dans cette échelle, la femme se tenait juste à un degré au-dessus de l'habillé de soie. La basse-cour y occupait l'échelon inférieur, la vache le sommet, aubrac ou salers, car sans elle l'édifice s'effondrait.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Jean Anglade (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Anglade
A l'occasion du centenaire de l'écrivain auvergnat Jean Anglade, les éditions Presses de la Cité proposent un cycle de lectures dans la régions. Elles ont confié à "Acteurs, Pupitres et Compagnie" la mise en place de ces lectures et la sélection des extraits de textes parmi les plus remarquables de Jean Anglade. En savoir plus : http://bit.ly/1KPtMBy
Sa première ?période bleue? de romancier social des années 50 à 70, sera particulièrement mise en lumière avec ses oeuvres plus littéraires (Des chiens vivants) puis ses textes populaires dans sa veine auvergnate à partir de 1969 (La pomme oubliée). Ces lectures donneront à découvrir ou redécouvrir un grand auteur qui a su fédérer un public nombreux, fidèle, transgénérationnel. Il est un homme aux valeurs humanistes et son oeuvre considérable aborde des genres et des sujets très différents: romancier, essayiste, traducteur (de Boccace et de Machiavel), biographe, mais surtout intarissable conteur, Jean Anglade est l?auteur d?une centaine d?ouvrages.
+ Lire la suite
autres livres classés : Auvergne (France)Voir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (125) Voir plus



Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
310 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..