AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258065534
Éditeur : Les Presses De La Cite (20/04/2005)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 12 notes)
Résumé :
En 1920, l'arrivée à Thiers, au c?ur du pays auvergnat, d'Ahmed, un jeune Kabyle tout juste démobilisé, ne passe pas inaperçue. Employé dans une usine de couteaux, il y rencontre sa future épouse, prénommée Joséphie. Malgré les réticences de la famille de la jeune épouse, un bel amour va naître entre ces deux êtres aux vies et aux cultures si différentes. Ce sera ensuite la naissance d'Henri, dit Crocus en raison de l'étonnante couleur de ses cheveux. Celui-ci chois... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
vf
  05 novembre 2015
Une roman bien écrit comme sait le faire Jean Anglade. Nous nous trouvons en plein coeur du pays Thiernois. Une belle région que nous découvrons au fil des pages. Ce roman raconte la vie de Crocus de sa naissance ou plutôt la rencontre de ses parents à la naissance de sa fille. Un livre plein d'anecdotes, de sourires... mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.
Commenter  J’apprécie          00
Mamiechou21
  03 janvier 2016
Incroyable Jean Anglade qui, à environ 90 ans (il a eu 100 ans en 2015) peut encore écrire un si beau roman, bien documenté et drôle. Comme toujours je me suis régalée.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   10 mars 2013
A Thiers, le puy Seigneur sur lequel est bâtie la chapelle Saint-Roch était, à la belle saison, tout illuminé par la poussée des crocus. Petites plantes bulbeuses dont les fleurs ressemblent à des doigts levés, demi-réunis. Ma mère Joséphie trouvait que ma tête crépue ressemblait à ces fleurs jaunes. Quand je rentrais de l'école, elle avait coutume de s'écrier :
- Voilà notre Crocus qui revient !
On ne peut prononcer des paroles plus tendres. Être comparé à une fleur, quel privilège ! C'est pourquoi, beaucoup plus tard, quand je devins père de famille à mon tour, je donnai à ma fille le prénom de Violette. Le secrétaire de mairie fit des difficultés, consulta la liste des prénoms admis, déclara :
- Violette, ça n'existe pas. Y a pas de sainte Violette.
En échange, il me proposa Marguerite, Rose, Véro­nique. Mais je préférais Violette à cause du parfum. Je menaçai, s'il ne l'acceptait pas, de m'adresser à la maison d'en face, qui était le commissariat de police. Ce qui le fit bien rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
vfvf   02 novembre 2015
Les maris algériens ont plusieurs femmes, cela s'appelle la polygamie. Les maris chrétiens en ont une seule, cela s'appelle la monotonie.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Jean Anglade (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Anglade
A l'occasion du centenaire de l'écrivain auvergnat Jean Anglade, les éditions Presses de la Cité proposent un cycle de lectures dans la régions. Elles ont confié à "Acteurs, Pupitres et Compagnie" la mise en place de ces lectures et la sélection des extraits de textes parmi les plus remarquables de Jean Anglade. En savoir plus : http://bit.ly/1KPtMBy
Sa première ?période bleue? de romancier social des années 50 à 70, sera particulièrement mise en lumière avec ses oeuvres plus littéraires (Des chiens vivants) puis ses textes populaires dans sa veine auvergnate à partir de 1969 (La pomme oubliée). Ces lectures donneront à découvrir ou redécouvrir un grand auteur qui a su fédérer un public nombreux, fidèle, transgénérationnel. Il est un homme aux valeurs humanistes et son oeuvre considérable aborde des genres et des sujets très différents: romancier, essayiste, traducteur (de Boccace et de Machiavel), biographe, mais surtout intarissable conteur, Jean Anglade est l?auteur d?une centaine d?ouvrages.
+ Lire la suite
autres livres classés : coutellerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2008 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre