AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253152803
Éditeur : Le Livre de Poche (24/04/2002)

Note moyenne : 2.87/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Septembre 2000, Angot présente son dernier brûlot,Quitter la ville, qui déballe sans retenue ni pudeur l'enfer d'une vie prise en otage par ses lecteurs, ses détracteurs et même ses amis. D'une vie qui lui appartient de moins en moins. À ses dépens, Christine Angot découvre soudain que "quand on parle, c'est un acte". Elle insiste, développe, illustre, argumente dans tous les sens, dans tous ses sens, ce constat sans appel : "La parole est un acte. Et donc ça fait d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
moravia
  04 mai 2015
On peut le lire si l'on ne démarre pas la lecture avec un trop-plein d'espérance. Espérance de voyage, de dépaysement ou d'un style éclatant. Vous lisez cela comme un article dans un journal sans grande prétention.
Je dois reconnaitre que je n'ai pas été gagné par l'ennui. Je parlerai plutôt de curiosité devant ce pur exemplaire de nombrilisme. Curiosité malsaine ? C'est fort possible ! Mais le lecteur a parfois besoin de ce genre de livres pour apprécier davantage les autres qui ressemblent soudainement à des contres poison.
Ce sera un livre que j'aurais vite oublié et qu'il est préférable d'acheter d'occasion si l'on ne veut pas regretter son argent.
Sage précaution tout de même !
Commenter  J’apprécie          230
enlivrezvous
  19 février 2015
Quitter la ville n'est autre qu'un journal de bord tenu par Christine Angot. Elle y fait l'inventaire des réactions à propos de son précédent livre autobiographique, L'inceste. Lettres de lecteurs, d'amour ou d'insulte, listing des ventes de L'express, critiques de journaux et propos de son entourage s'accumulent et se mêlent aux réflexions de l'écrivaine.
Quitter la ville fait partie de ces nombreuses lectures obligatoires (quel atroce oxymore !) que je rencontre dans ma vie estudiantine. M'accrocher jusqu'à la dernière page a été une véritable torture ! Si certains auteurs contemporains manient avec force le langage courant, le style brut de Christine Angot flirte avec l'illisibilité. Des pensées égocentriques et incompréhensibles s'amassent et se suivent sans interruption (180 pages sans chapitres !)... Tout au long de cette lecture, je n'ai ressenti qu'une même émotion : l'irrépressible envie de quitter son livre... Au plus tôt !
Ce livre prouve tout de même une chose : il ne suffit pas de souffrir pour écrire.
Céline
Lien : http://enlivrezvous.typepad...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cathgalloy
  04 octobre 2011
le "je " comme sujet qui écrit et non le "moi" objet du libre; l'engagement total de l'auteur ; ça décolle!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
SlySly   25 janvier 2012
Anonyme veut dire collectif. Un mot qu'on ne signe pas, ça veut dire qu'il représente la collectivité, quand on ne s'individualise pas.
Commenter  J’apprécie          90
AnthonyNourryAnthonyNourry   01 mars 2014
Les héros doivent toujours quitter la ville. Parce que nul n'est prophète en son pays, parce qu'il faut toujours sortir pour prêcher, et donc prêcher toujours ailleurs, et donc toujours quitter. Pour se refaire une virginité.
Commenter  J’apprécie          10
THonigerTHoniger   21 janvier 2014
Les héros doivent toujours quitter la ville. Parce que nul n'est prophète en son pays, parce qu'il faut toujours sortir pour prêcher, et donc prêcher toujours ailleurs, et donc toujours quitter. Pour se refaire une virginité.
Commenter  J’apprécie          00
Astrid2479Astrid2479   17 juin 2012
Rassembler les familles c'est un crime.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Christine Angot (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christine Angot
Christine Angot sur le plateau de Thierry Ardisson. Archive INA.
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
447 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre